AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Put a gun to my head and paint the wall with my brains (Karim)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Live fast, die young that's my choice Get money, get money like the invoice
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 31/08/2014
• MESSAGES : 210
• I-POD : Juicy J - One of Those Nights ft. The Weeknd
• HUMEUR : Naughty girl... But you like it

MessageSujet: Put a gun to my head and paint the wall with my brains (Karim)   Mar 14 Oct - 17:32

Ses problèmes étaient loin d'être réglés. Et s'il y avait quelque chose que Moke ne supportait pas, c'était de vivre avec une épée de damoclès au-dessus de la tête. Sa petite discussion - ou plutôt sa cuite - avec Isaaiah hier soir n'avait fait qu'accentuer le fait qu'elle n'allait pas rester là sans rien faire. Etre une victime ? Jamais de la vie. Elle n'allait certainement pas commencer maintenant à jouer les mauviettes. Que dirait son père s'il la voyait dans cette situation ? Il serait certainement aussi peu fier d'elle qu'elle l'était à ce moment précis. Après s'être réveillée à midi passé, de toute façon ce n'est pas comme si elle allait se rendre en cours avec la gueule de bois qu'elle avait, la jeune femme fila dans la douche où elle grimaça à plusieurs reprises. Ses blessures lui faisaient un mal de chien. Il fallait absolument qu'elle fasse quelque chose pour les soigner au risque qu'elles s'infectent. Elle attrapa sa trousse de secours pour parer à ce genre de problèmes qu'elle avait caché sous son lit pour éviter toutes questions de la part de sa colocataire et se pansa tant bien que mal. La jolie métisse avait l'habitude de ce genre de choses et c'est pour cela qu'elle ne s'était pas rendue à l'hôpital. Après avoir fini ses derniers bandages, Moke enfila une tenue des plus confortables, un combi-short noir et un pull crop blanc. Elle noua une chemise rouge et noire à carreaux autour de sa taille et ajouta des bottines noires pour compléter sa tenue. Puis, elle se rendit à l'endroit indiqué par l'un de ses contacts afin de trouver la personne à même de l'aider avec son problème. Elle savait qu'il serait là, car il n'était pas du genre premier de la classe - tout comme elle. D'ailleurs Moke le trouva après quelques minutes de recherches. Elle se plaça face à lui et esquissa un sourire poli.

- Karim je présume ? On m'a dit que je te trouverais ici. Et que tu es le mieux placé pour me rendre un service.

Moke n'avait pas envie d'y aller par quatre chemins. Karim était le meilleur dans son domaine selon ses sources. Elle devait savoir si ce que l'on disait était vrai. S'il allait pouvoir l'aider avec son petit problème. Sans chercher à en savoir plus qu'elle ne lui dirait bien évidemment. Mais le jeune homme devait sans doute s'y connaitre en relation avec le client, surtout en tant que vendeur d'objets un peu particuliers.

_________________
 

You wanna have me ?
You've gotta fight for it !
Maybe I'm a bitch.
But I'm not YOUR bitch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 18/09/2014
• MESSAGES : 119

MessageSujet: Re: Put a gun to my head and paint the wall with my brains (Karim)   Mar 14 Oct - 22:02

Karim réfléchissait de plus en plus à un coup d'état. Voir le terrain vague et sa population de camés être gérés par Lily-Rose et sa bande de péquenots l'agaçait. Il refusait de donner à Lily-Rose une commission sur ses ventes comme tous les dealers du coin le faisait normalement et il savait que tôt ou tard la confrontation aurait lieu. Il espérait juste qu'il serait parvenu avant ça à rallier Will, Tim et pourquoi pas Arthur à sa cause. Il était en pleine discussion quand il entendit des sifflets admirateurs. Une fille canon venait à sa rencontre. Après l'avoir détaillée quelques secondes, Karim lui adressa un sourire à la fois séducteur et méfiant. Les filles étaient sources d'ennui et elles l'étaient encore plus quand elles étaient jolies. Il s'attendait donc au pire avec Moke. Il préférait rester sur ses gardes.

- Quel genre de service ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Live fast, die young that's my choice Get money, get money like the invoice
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 31/08/2014
• MESSAGES : 210
• I-POD : Juicy J - One of Those Nights ft. The Weeknd
• HUMEUR : Naughty girl... But you like it

MessageSujet: Re: Put a gun to my head and paint the wall with my brains (Karim)   Mar 14 Oct - 22:16

Le sourire charmeur de Karim ne fonctionnerait pas sur la jeune Ailo. Mais il n'en avait pas besoin pour lui plaire. Son air détaché et méfiant ainsi que son côté bad boy suffisait déjà à aiguiser l'intérêt de la jolie métisse. Après un sourire plutôt coquin à tous les amis de Karim, elle leur fit comprendre qu'ils fallaient qu'ils les laissent discuter en tête à tête. Après avoir été laissés seuls, Moke se permit de regarder plus en détail son interlocuteur. C'est qu'il n'était pas dégueulasse à regarder. Mais elle n'était pas - encore - là pour ça. Elle avait quelque chose de précis à lui demander et le fait qu'il aille directement au but plaisait à la jeune femme. Elle repoussa ses longs cheveux noirs en arrière avant de croiser de nouveau le regard du jeune homme.

- Il me faudrait une arme. Un Glock 17 de préférence. Avec silencieux. Tu aurais ça en réserve ?

Oui la jeune femme était connaisseuse. Mais en même temps, avec un père comme le sien, impossible de faire autrement. Elle savait ce qu'elle voulait et surtout ce qu'elle ne voulait pas. Et pourrait repérer les arnaques au premier coup d'oeil. En s'affichant comme une experte, elle montrait à Karim qu'elle ne se laisserait pas berner si jamais il tentait de la lui faire à l'envers. Si le jeune homme s'avérait utile, le prix que Moke serait prête à payer pour ses services voudrait vraiment le détour. Et Karim ne serait surement pas déçu du voyage.

_________________
 

You wanna have me ?
You've gotta fight for it !
Maybe I'm a bitch.
But I'm not YOUR bitch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 18/09/2014
• MESSAGES : 119

MessageSujet: Re: Put a gun to my head and paint the wall with my brains (Karim)   Mar 14 Oct - 22:33

Connaisseuse. Karim haussa un sourcil laissant son visage d'ordinaire impassible trahir une véritable surprise avant qu'il ne se ressaisisse quelques secondes plus tard.

- Ce n'est pas un jouet.

Moke avait peut-être l'air de s'y connaitre en arme mais s'en servir était tout autre chose. Il prenait des risques en lui donnant une arme si cette fille s'en servait mal la police pourrait remonter jusqu'à lui et il irait de nouveau en prison. Sauf que maintenant il était majeur et que le juge ne se contenterait pas de lui faire la leçon comme d'habitude. Les prisons pour adultes étaient beaucoup moins hippie que celles pour adolescents. Avec sa belle gueule malgré sa débrouillardise Karim pouvait prendre cher.

- Tu sais te servir d'une arme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Live fast, die young that's my choice Get money, get money like the invoice
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 31/08/2014
• MESSAGES : 210
• I-POD : Juicy J - One of Those Nights ft. The Weeknd
• HUMEUR : Naughty girl... But you like it

MessageSujet: Re: Put a gun to my head and paint the wall with my brains (Karim)   Mar 14 Oct - 22:45

Qu'il était mignon à se soucier d'elle. Que croyait-il, qu'elle était une de ces gosses de riches qui recherchait un peu d'aventure et qui voulait tenter le grand frisson en se procurant une arme pour aller braquer la bijouterie de papa ? L'expérience avait appris à Moke que le genre d'homme qu'était Karim pensait que les femmes n'étaient pas capables de violence. Il allait apprendre qu'il avait tort. La jolie métisse s'approcha du jeune homme pour lui caresser la joue d'un air compatissant, comme on ferait avec un enfant ignorant ou attardé. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle sentait que ce genre de provocations n'allait pas être au goût du beau gosse. Mais elle ne doutait pas qu'ils allaient finir par devenir proches. Très proches. Car avec une histoire comme la leur, cela semblait couler de source. Enfin pour cela, faudrait déjà que le jeune homme lui demande son prénom. Car même si leur relation était celle du vendeur-client, pour ce genre de demande en général les vendeurs préféraient connaitre un minimum à qui ils avaient à faire au cas où il y aurait des comptes à rendre. Ou alors des coups à faire pleuvoir.

- Karim... J'ai commencé à faire des braquages en famille avant même d'avoir appris à parler. Tu crois vraiment qu'un 9mm m'impressionne ?

Moke savait qu'elle risquait gros en dévoilant ce genre d'informations mais quelque chose lui disait que le passé de Karim était aussi trouble que le sien. Elle passa malgré tout sous silence le fait que sa mère avait failli la tuer et que son père s'était chargé d'elle pour l'empêcher de toucher à sa fille. La jolie métisse repassait souvent cette scène dans ses cauchemars et même si elle avait appris à se blinder contre la douleur, penser au fait que sa mère ne l'avait jamais aimé lui faisait quand même un peu mal. Mais un joint suffisait à faire passer n'importe quelle tristesse.

_________________
 

You wanna have me ?
You've gotta fight for it !
Maybe I'm a bitch.
But I'm not YOUR bitch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 18/09/2014
• MESSAGES : 119

MessageSujet: Re: Put a gun to my head and paint the wall with my brains (Karim)   Sam 18 Oct - 9:42

Karim tourna la tête vers Moke qui avait posé sa main sur sa joue. Il détestait ce genre de geste affection qui exprimait en réalité clairement le dédain de Moke pour lui. Karim attrapa ses charmants petits doigts avec brutalité et manqua de lui en briser un pour lui montrer à qui elle avait à faire. Mais Moke était une cliente potentielle qui pouvait lui faire gagner beaucoup d'argent. Il relâcha ses doigts qu'il avait un peu compressé.

- Intéressant.

Karim se départit de son air renfrogné pour un sourire amusé. Il coinça entre ses dents un cure dent avant de relever les yeux vers Moke. Une jolie fille comme elle devait savoir se débrouiller pour gagner de l'argent mais il était quand même préférable de vérifier. Il ne préférait pas se retrouver avec ce genre de marchandise sur les bras.

- J'espère que tes braquages t'ont rapporté gros, ce genre de merveille coûte cher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Live fast, die young that's my choice Get money, get money like the invoice
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 31/08/2014
• MESSAGES : 210
• I-POD : Juicy J - One of Those Nights ft. The Weeknd
• HUMEUR : Naughty girl... But you like it

MessageSujet: Re: Put a gun to my head and paint the wall with my brains (Karim)   Mar 21 Oct - 15:13

Le petit con. C'est qu'il était entrain de lui faire mal à lui broyer les doigts comme cela. La jolie métisse savait qu'elle n'aurait pas dû le provoquer, mais elle n'avait pu résister car Karim l'avait prise pour une imbécile en sous-entendant qu'elle ne savait pas se servir d'une arme. La jeune femme siffla légèrement entre ses dents mais continua de défier le jeune homme du regard, pour lui montrer qu'il ne lui faisait pas peur. Elle savait qu'il ne ferait pas affaire avec elle si elle agissait comme une dégonflée et elle avait absolument besoin de la marchandise demandée. Voilà pourquoi elle se laissa faire, mais ne put s'empêcher d'étendre et de fermer ses doigts après leur confrontation avec la main de Karim. Et c'est à ce moment qu'il l'informa que le tarif risquait d'être élevé. Parfait. On en arrivait enfin à la partie intéressante de la transaction. Négocier, ça Moke savait y faire. Et elle comptait bien arriver à ses fins avec le beau brun. Elle prit un air nonchalant et passa ses doigts dans ses cheveux pour remettre une de ses mèches derrière son oreille droite.

- Ton prix sera le mien.

Et s'il ne l'était pas, Moke était sûre qu'ils trouveraient un arrangement qui les satisferait tous les deux. Après tout, Karim n'était pas le seul à détenir un certain talent pour trouver des choses pas forcément légales, et la jeune femme pourrait sans doute l'aider à obtenir des choses qu'il convoite. Et il y avait toujours le payement en nature le cas échéant. Avec un beau gosse - mes doigts m'en brûlent d'écrire ce genre de choses - comme Karim, cela ne serait pas vraiment une obligation et un boulot pour Moke mais plus une partie de plaisir.

_________________
 

You wanna have me ?
You've gotta fight for it !
Maybe I'm a bitch.
But I'm not YOUR bitch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 18/09/2014
• MESSAGES : 119

MessageSujet: Re: Put a gun to my head and paint the wall with my brains (Karim)   Mar 21 Oct - 20:51

Hj : Zain est très beau.

Moke était une dure à cuire. Le genre de fille à qui on ne la faisait pas et qui n'aimait pas être ménager. Tant mieux parce que Karim avait l'intention de la traiter comme ses autres clients. Qu'elle soit jeune et sexy n'avaient aucune importance. Tout ce qui comptait c'était le blé qu'il allait gagner.


- Du cash. En un seul versement. On est d'accord ?

Moke était le genre de filles que Karim aimait cash et sûre d'elle. Mais il ne pouvait pas sortir avec une fille comme elle était un peu trop sauvage et libre pour lui. Karim était assez rétrograde et son avis sur la place de la femme ferait sûrement bondir la jolie Moke au plafond.

- Tu me dis pourquoi tu en as besoin ? Je suis curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Live fast, die young that's my choice Get money, get money like the invoice
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 31/08/2014
• MESSAGES : 210
• I-POD : Juicy J - One of Those Nights ft. The Weeknd
• HUMEUR : Naughty girl... But you like it

MessageSujet: Re: Put a gun to my head and paint the wall with my brains (Karim)   Sam 25 Oct - 17:30

Aussi beau que G-A...

Plus elle passait du temps sur ce terrain vague, plus elle sentait qu'elle aurait pu appartenir à ce monde. Après tout, il semblait n'y avoir ici que des jeunes délaissés par la société, désabusés et conscients que ce monde ne pourrait rien pour eux s'ils ne décidaient pas eux-mêmes de s'emparer de ce qui ne leur revenait pas forcément de droit. Moke était ainsi en proie à de grandes réflexions quand elle entendit Karim lui répondre. Elle soupira, légèrement déçue. Ca allait être plus périlleux que prévu.

- Tu ne m'as toujours pas répondu. Combien ?

Ce que les hommes étaient longs à la détente. Elle ne lui avait pas demander les modalités, elle lui avait demander son prix. Elle ne comptait pas faire trainer cette transaction, et avait bien avant cette rencontre décidé qu'elle allait réunir les fonds de manière à ne voir son revendeur qu'une seule fois. C'était mauvais pour les affaires de faire plusieurs payements, car les prix pouvaient augmenter entre temps et la jolie métisse pourrait vite se retrouver débitrice d'une nouvelle personne. Lorsque le jeune homme lui demanda ce qu'elle comptait en faire, la jeune femme pensa d'abord lui répondre que ce n'était pas ses affaires. Mais elle décida finalement de se la jouer plus fine. Il était curieux ? Elle allait lui donner de quoi étancher sa soif de connaissance. Moke répondit le plus innocemment du monde.

- Mon ex est un con. Et je n'aime pas qu'on se moque de moi.

En général ce genre de réponses suffisaient à calmer les esprits les plus curieux. Du moins c'est ce que Moke espérait. Les femmes jalouses avaient de quoi rebuter et apaiser n'importe quels hommes assez intelligents pour savoir qu'il ne fallait pas ce mêler de ce genre d'histoire. Et même si tout cela n'était qu'un tissu de mensonge - Moke n'étant pas jalouse et surtout ne s'attachant pas, elle risquait difficilement d'en vouloir à un garçon pour ça - Karim n'avait pas besoin de connaitre la vérité et devrait donc se contenter de ce que la jeune femme lui dirait. Sauf s'il souhaitait faire parti des dommages collatéraux.

_________________
 

You wanna have me ?
You've gotta fight for it !
Maybe I'm a bitch.
But I'm not YOUR bitch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 18/09/2014
• MESSAGES : 119

MessageSujet: Re: Put a gun to my head and paint the wall with my brains (Karim)   Dim 26 Oct - 23:35

Hj : Ne touche pas à GA ! De toute façon les filles de ce forum n'ont aucun goût (a). Je dis pas de prix parce que je sais pas combien ça coûte une arme mdr

Karim son cure dent coincé entre les dents afficha un sourire franc lorsque Moke lui rentra dedans. Il aimait et détestait à la fois qu'elle lui rentre dedans.

- 3000 dollars. Sans les frais de livraison.

Faire venir une arme n'était pas une chose aisée mais par chance avec les années, Karim avait constitué un solide réseau qui lui permettait d'obtenir des tonnes de choses plus ou moins légales. Il était en cela bien supérieurs aux autres membres du Bad Circle qui n'étaient que des adolescents un peu péteux qui se contentaient de dealer. Karim lui avait de grands projets.

- T'es une dure à cuire, hein ? Tu pourrais aussi flirter avec un autre mec. Ça le rendrait dingue et ça t'éviterait de te salir les mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Live fast, die young that's my choice Get money, get money like the invoice
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 31/08/2014
• MESSAGES : 210
• I-POD : Juicy J - One of Those Nights ft. The Weeknd
• HUMEUR : Naughty girl... But you like it

MessageSujet: Re: Put a gun to my head and paint the wall with my brains (Karim)   Lun 27 Oct - 18:03

Dire que GA est beau reviendrait à avouer un vieux crush pour Lil Fizz ou encore Rupert Grint... *humhum*
Han tu n'es pas une experte en arme ? Et celle qu'on avait acheté pour éliminer tu-sais-qui tu t'en rappelle pas Laughing ?

Putain c'était pas donné. A ce rythme là, Moke finirait par faire les poches des autres - ou coucher avec des vieux croulants - 24/24 histoire de survivre à tous ses créanciers. Pourtant, elle n'allait pas renoncer pour autant à son projet. Elle avait besoin de le mener à terme, et cette arme fournie par Karim serait l'une des pièces maîtresses de son oeuvre. Et si tout se passait bien, elle n'allait plus devoir quoi que ce soit à qui que ce soit. Terminé la vie miséreuse à laquelle le monde voulait la condamner. La jolie métisse allait enfin se libérer de ses geôliers, pour pouvoir vivre comme elle l'entendait, en continuant à s'éclater comme elle aimait le faire. Bref, juste vivre la vie trépidante à laquelle elle aspirait. Moke fit un sourire poli à Karim puis attrapa son téléphone tout en réfléchissant.

- Tu les auras demain à la première heure.

Elle savait exactement qui elle allait taxer pour les obtenir. Elle avait déjà prévu le coup, et même si elle sentait qu'elle allait devoir se sacrifier un peu, les bénéfices qu'elle allait retirer de cette transaction suffisaient à compenser les mauvais côtés. Moke termina son texto et la réponse qu'elle reçu presque immédiatement après lui arracha un sourire angélique. C'était presque trop facile. Elle allait d'ailleurs prendre congé lorsque Karim lui fit une proposition des plus indécentes. Parce qu'il avait vraiment cru à cette histoire d'ex emmerdeur ? La jolie métisse l'étudia d'un oeil nouveau, comme intéressée, avant de s'appuyer sur le mur derrière eux avant de lui lancer un regard interrogateur et charmeur.

- Tu te portes volontaire ?

_________________
 

You wanna have me ?
You've gotta fight for it !
Maybe I'm a bitch.
But I'm not YOUR bitch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 18/09/2014
• MESSAGES : 119

MessageSujet: Re: Put a gun to my head and paint the wall with my brains (Karim)   Mer 29 Oct - 18:45

Moke était la cliente idéale. Néanmoins méfiant Karim attendrait d'avoir son fric en main avant de crier victoire. Il espérait sincèrement qu'elle ne se ferait pas choper. Il avait déjà vu la taule ravager le physique de filles aussi canons que Moke. Il se désolerait de la voir devenir lesbienne ou obèse. Il eut un sourire charmeur et amusé à la réponse de la jeune femme. Elle jouait avec les mêmes codes que lui et il aimait ça. Ça leur permettait d'être plus ou moins à égalité même si Karim avait bien l'intention de garder le dessus. Son visage s'approcha de celui de Moke qui s'était appuyée contre le mur.

- Tu me laisses y réfléchir ? demanda t-il en dénouant la chemise que Moke avait noué autour de sa taille et en la laissant tomber sur le sol.

Il posa une main sur le mur tandis que son regard - lubrique - détaillait sans vergogne les courbes - esquisses - de la jolie métisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Live fast, die young that's my choice Get money, get money like the invoice
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 31/08/2014
• MESSAGES : 210
• I-POD : Juicy J - One of Those Nights ft. The Weeknd
• HUMEUR : Naughty girl... But you like it

MessageSujet: Re: Put a gun to my head and paint the wall with my brains (Karim)   Mer 29 Oct - 21:03

Karim devenait de plus en plus intéressant, au fur et à mesure de leur discussion. Il avait instauré un petit jeu entre eux, et maintenant, chacun des protagonistes mettaient cartes sur table pour pouvoir avoir le dessus sur l'autre. Lorsqu'il s'approcha d'elle pour défaire sa chemise, Moke ne put s'empêcher de sourire avant de se mordiller la lèvre. Tiens, tiens, ce petit jeu, elle le connaissait très bien. Karim semblait avoir un peu de mal à savoir s'il voulait devenir son partenaire de crime pour l'élimination d'un ex - imaginaire - emmerdeur. La jolie métisse savait très bien comment l'aider à faire un choix.

- Je suis sûre que ça, ça t'aidera à y voir plus clair...

Sur ces bonnes paroles, Moke rapprocha doucement son visage du jeune homme en le tirant vers elle par le col de son t-shirt avant de l'embrasser langoureusement la seconde d'après. Rouler une pelles à des inconnus sur un terrain vague où elle ne connaissait personne n'était pas forcément dans ses habitudes, mais Karim n'était plus vraiment un inconnu, étant donné qu'ils venaient de faire affaires. Et puis la jolie métisse savait que le choix de Karim serait plus facile après ce - enfin plutôt ces - baiser(s). Soit il voudrait aller plus loin, soit il allait l'envoyer promener. Mais vu les regards qu'il lui avait lancé tout au long de leur conversation, elle était presque sûre qu'il avait adoré ça. Et qu'il allait peut-être en réclamer plus. Ce dont elle ne serait pas contre. A elle de faire donc pencher la balance en sa faveur.

_________________
 

You wanna have me ?
You've gotta fight for it !
Maybe I'm a bitch.
But I'm not YOUR bitch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 18/09/2014
• MESSAGES : 119

MessageSujet: Re: Put a gun to my head and paint the wall with my brains (Karim)   Sam 1 Nov - 15:50

" Je suis sûre que ça ça t'aidera à y voir plus clair ". Karim ferma les yeux et posa une main sur la nuque de Moke pour approcher son corps du sien. Leur baiser était vorace. Ils ne se parlaient que depuis quelques minutes, mais il avait l'impression de l'attendre depuis des heures. Il avait eu envie d'elle dès qu'elle était entrée dans son champ de vision. Dire qu'il n'avait pas l'habitude de coucher avec ses clientes était un mensonge mais il n'avait pas l'habitude que la transaction se fasse sur son lieu de travail. Et pourtant. Il fit passer le pull blanc de Moke par dessus sa tête avant de ressaisir de ses lèvres puis de descendre vers son cou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Live fast, die young that's my choice Get money, get money like the invoice
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 31/08/2014
• MESSAGES : 210
• I-POD : Juicy J - One of Those Nights ft. The Weeknd
• HUMEUR : Naughty girl... But you like it

MessageSujet: Re: Put a gun to my head and paint the wall with my brains (Karim)   Dim 2 Nov - 23:06

Chaque baiser échangé se faisait plus enflammé, et chaque caresse donnée se faisait plus pressée. Moke réalisait à peine ce qu'elle faisait, car comme à chaque fois qu'elle se donnait à quelqu'un, son corps prenait le pas sur son cerveau et elle se mettait en mode automatique. Non pas qu'elle n'appréciait pas ce qui se passait entre eux, mais elle savait qu'ils n'allaient faire cela que pour conclure leur transaction et rien d'autre. Et donc il était inutile de trop en faire. Lorsque Karim lui enleva son pull avant de l'embrasser dans le cou, la jolie métisse se mit à lui caresser le torse avant de lui enlever à son tour son t-shirt. Ils recommencèrent à s'embrasser avant d'être interrompus par des sifflets admirateurs. Et merde. Moke avait complètement zappé qu'ils n'étaient pas seuls. Et que forcément leurs petits ébats avaient attirés les voyeurs. Elle fit un sourire en direction des spectateurs avant de revenir vers Karim à qui elle murmura dans l'oreille après avoir déposé un autre baiser dans son cou.

- Evitons de nous donner en spectacle devant tes copains... Y a t-il un endroit où l'on serait plus tranquille ?

Moke ne savait pas trop où ce qu'ils comptaient vraiment faire, mais elle n'avait pas très envie d'avoir à subir encore les regards lubriques des amis de Karim qui semblaient soudainement très intéressés par ce qui se passaient entre eux. Un homme à la fois. Si elle avait le temps, peut-être qu'elle ferait éventuellement un petit saut chez l'un d'entre eux, histoire de voir s'ils avaient quelque chose qui pourrait les intéresser et qu'elle pourrait acheter moyennant un petit service rendu. Mais pour l'heure, elle s'intéressait au jeune homme face à elle à qui elle fit un petit sourire coquin, histoire de lui faire comprendre qu'elle n'allait pas se défiler, mais qu'elle voulait juste un peu plus d'intimité.

_________________
 

You wanna have me ?
You've gotta fight for it !
Maybe I'm a bitch.
But I'm not YOUR bitch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 18/09/2014
• MESSAGES : 119

MessageSujet: Re: Put a gun to my head and paint the wall with my brains (Karim)   Jeu 6 Nov - 10:49

Karim arrêta d'embrasser Moke avec un petit sourire en coin en entendant les sifflets admirateurs et encourageants de ses "amis". Il embrassa Moke dans le cou, en s'efforçant de prendre sur lui. Elle avait raison, il était préférable de ne pas rester ici, les autres pourraient demander leur part et pour le moment Karim n'avait aucune envie de partager sa nouvelle conquête. Il lui prit la main et l'attira contre lui.

- Viens.

Aller chez Karim était inenvisageable avec sa famille méga nombreuse. Il avait donc d'autres lieux de rempli comme la plage ou une magnifique sorte de caravane sur le terrain vague. L'endroit était plus spartiate mais les draps étaient propres et la porte se fermait à clef. Karim la referma derrière eux.

- Si j'avais su j'aurais réservé une chambre à l'hôtel Hilton...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Live fast, die young that's my choice Get money, get money like the invoice
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 31/08/2014
• MESSAGES : 210
• I-POD : Juicy J - One of Those Nights ft. The Weeknd
• HUMEUR : Naughty girl... But you like it

MessageSujet: Re: Put a gun to my head and paint the wall with my brains (Karim)   Jeu 6 Nov - 14:56

Moke se laissa entrainer par Karim tout en faisant un petit salut de la main à ses admirateurs. Elle entra dans la caravane à la suite du jeune homme et regarda tout autour d'elle pendant qu'il ferait la porte. Assez sommaire, mais suffisant pour ce qu'ils comptaient faire. Enfin, s'ils comptaient toujours le faire. Elle ne put s'empêcher de sourire de façon très intime en l'entendant parler du Hilton. Il n'était pas le premier à vouloir l'emmener là bas. Mais tout cela était tellement chic et contraire à l'impression qu'elle avait eut du jeune homme que ça la surprenait quelque peu qu'il lui en parle. Peut-être qu'il emmenait toutes ses conquêtes là bas après tout. C'est peut-être pour cela que ses services étaient si chers. Pour compenser. Moke se tourna vers lui pour lui répondre.

- Ce sera pour la prochaine fois.

Non pas que Moke envisage de donner suite à cette histoire, mais qu'y avait-il de mal à prétendre le contraire ? Et puis, qui sait, peut-être que leur petite aventure allait leur donner envie de la continuer, tant ils auraient apprécié ce moment. La jolie métisse s'approcha de Karim, féline, avant de lui faire un petit sourire qui en disait long. Puis, pour reprendre là où avaient été interrompus, elle l'embrassa de nouveau, sur le coin des lèvres. Elle s'installa ensuite sur le lit, où elle se débarrassa de ses chaussures pour être plus à l'aise. Moke laissait le choix du prochain mouvement à Karim. Soit, ils continueraient leur petite transaction d'une façon agréable, soit ils parleraient juste, ce qui ferait sans doute partir la jeune femme plus vite qu'elle ne l'envisageait.

_________________
 

You wanna have me ?
You've gotta fight for it !
Maybe I'm a bitch.
But I'm not YOUR bitch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 18/09/2014
• MESSAGES : 119

MessageSujet: Re: Put a gun to my head and paint the wall with my brains (Karim)   Jeu 6 Nov - 15:25

Bien entendu Karim plaisantait pour l'Hotel Hilton. Ses différents trafics lui rapportaient de l'argent mais pas assez pour frimer en emmenant ses conquêtes d'une nuit dans ce luxueux palace. Une fois qu'il avait payé les différents prestataires et mis de côté, il ne lui restait pas grand chose pour frimer. Karim donnait aussi un peu d'argent à sa mère qui avait dû mal à joindre les deux bouts. Il chassa ses idées un peu sombres pour se concentrer sur Moke. Même dans ce décor pourri, elle restait magnifique. Il retira son t-shirt qu'il jeta sur le sol crasseux avant de venir la rejoindre sur le lit. Il l'embrassa à nouveau sur les lèvres, savourant le goût de sa bouche. Ses mains caressaient Moke jusqu'à ce qu'il parvienne à la déshabiller complètement. Il ne put s'empêcher de s'arrêter quelques secondes avant de la contempler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Live fast, die young that's my choice Get money, get money like the invoice
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 31/08/2014
• MESSAGES : 210
• I-POD : Juicy J - One of Those Nights ft. The Weeknd
• HUMEUR : Naughty girl... But you like it

MessageSujet: Re: Put a gun to my head and paint the wall with my brains (Karim)   Jeu 6 Nov - 16:12

Moke se demandait parfois si elle n'allait pas finir par se faire traiter de tous les noms à force d'aller voir à droite et à gauche. Elle était presque sûre que c'était déjà le cas mais elle savait aussi que l'avis des autres ne l'affectaient plus. Sinon elle se serait déjà suicidée depuis fort longtemps. Certainement au moment où sa première famille d'accueil avait déclaré qu'elle n'était qu'une bonne à rien qui attirait les ennuis comme le miel attire les abeilles. Ou tout simplement quand sa mère avait décidé qu'elle devait mourir car elle n'était qu'une emmerdeuse voleuse d'homme - et ce, même si cet homme était son père. Et à dire vrai, elle les prenait malgré tout au mot, toutes ces personnes qui la dévalorisaient. Même si elle donnait l'impression que rien ne la touchait, elle avait fini par croire ce qu'ils racontaient, et ne voyait plus son corps que comme un moyen de marchander comme un autre. Si elle ne parvenait pas à convaincre par la parole, elle donnait de sa personne à qui voulait - soit, la majorité des hommes normalement constitués. Revenant à l'instant présent, pour laisser ses démons de côté - pour l'instant - la jolie métisse caressa le torse de Karim après qu'il se soit débarrasser de son t-shirt superflu et qu'il l'ai entièrement déshabillée. Elle ne resta pas spectatrice et fit disparaitre à son tour le jean du jeune homme, au même titre que le reste de ses vêtements. Elle allait recommencé à l'embrasser quand elle le vit l'observer.

- Un problème ?

Moke avait demandé cela d'une voix étrangement douce, presque timide. Ce n'était pas du tout dans ses habitudes, mais en temps normal, personne ne la détaillait de cette façon avant qu'ils ne passent aux choses sérieuses. Les hommes la baisaient, un point c'est tout. Le regard de Karim posé sur son corps nu avait quelque chose de très perturbant, et malgré elle, la jolie métisse sentit ses joues s'embrasser légèrement. Elle était sûre que son corps restait divin, mais en voyant le jeune bad boy la regarder comme cela, elle se demandait si cela serait suffisant. Bordel, elle ne s'était jamais remise en question, et voilà qu'un jeune dealer avait réussi à la troubler avec son regard insistant. Les magnifiques yeux verts de Moke se fixèrent dans ceux de Karim, comme s'ils cherchaient une réponse que sa bouche tardait à formuler.

_________________
 

You wanna have me ?
You've gotta fight for it !
Maybe I'm a bitch.
But I'm not YOUR bitch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 18/09/2014
• MESSAGES : 119

MessageSujet: Re: Put a gun to my head and paint the wall with my brains (Karim)   Jeu 6 Nov - 16:22

Karim prit quelques secondes avant de répondre à la question de Moke. Durant ce temps interminable son regard sombre n'avait pas quitté le corps de Moke. Il savait parfaitement que son attitude était intimidante et il en jouait. Il allongea son corps au dessus de celui de la jeune femme toujours dans l'attente de sa réponse collant son érection contre elle pour la rassurer.

- J'ai dû mal à réaliser à quel point tu es canon.

Karim fouilla dans la poche de son jean retiré à la hâte par Moke pour s'emparer d'un préservatif qu'il enfila. Il mordilla la lèvre inférieure de Moke avant de recommencer à l'embrasser et à la caresser. Il descendit vers sa poitrine sur laquelle sa langue dessina de petits cercles avant de titiller le bout de ses seins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Live fast, die young that's my choice Get money, get money like the invoice
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 31/08/2014
• MESSAGES : 210
• I-POD : Juicy J - One of Those Nights ft. The Weeknd
• HUMEUR : Naughty girl... But you like it

MessageSujet: Re: Put a gun to my head and paint the wall with my brains (Karim)   Jeu 6 Nov - 16:43

"J'ai dû mal à réaliser à quel point tu es canon". Bah voyons. Moke ne doutait pas de son sexe appeal, mais elle était presque sûre qu'il disait ça à toutes les filles avec lesquelles il allait coucher. Mais bon, c'était toujours plaisant à entendre. La jolie métisse fut quelque peu rassurée en l'entendant dire ça, car en le voyant la fixer ainsi, elle s'était demandé pendant un instant si elle avait une tâche sur la figure ou de la salade coincée entre les dents. Le corps chaud de Karim contre le sien était une sorte de façon plaisante de conclure une transaction et à dire vrai, Moke n'en connaissait pas de plus efficace. Une fois son préservatif enfilé, Karim revint vers elle, et recommença à l'embrasser. Baisers auxquels elle répliqua avec la même ferveur, en se mettant à caresser son corps d'apollon, avant de se saisir de ses fesses où elle y planta ses ongles - je vais vomir. Ne voulant pas trop l'abimer, mais juste lui laisser des petits souvenirs de son passage, Moke relâcha la pression et se mordit la lèvre en sentant les caresses de la langue de Karim autour de ses seins. Elle le laissa jouer un moment avant de le faire basculer sur le dos, prenant ainsi le contrôle, de part la position dominatrice qu'elle venait d'adopter. Elle lui fit un sourire des plus charmeurs avant de se mordiller légèrement la lèvre et de se pencher vers le jeune homme qu'elle embrassa délicatement sur les lèvres. Puis elle descendit plus bas, sans jamais s'approcher de son sexe. Elle déposa des baisers enflammés partout sur son corps, mais évita de façon délibérée le pénis du jeune homme, qui semblait être de plus en plus tendu à l'approche de ses baisers. Qui faisaient exprès de ne jamais y venir. Moke était un peu comme le serpent qu'elle avait tatoué le long de sa colonne vertébrale à partir du milieu de son dos jusqu'à la naissance de ses reins. Un véritable caméléon, capable de changer de peau pour s'adapter et survivre. Et surtout, une véritable professionnelle de la torture. Aussi douce soit-elle. 

_________________
 

You wanna have me ?
You've gotta fight for it !
Maybe I'm a bitch.
But I'm not YOUR bitch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 18/09/2014
• MESSAGES : 119

MessageSujet: Re: Put a gun to my head and paint the wall with my brains (Karim)   Mer 12 Nov - 15:15

Moke le torturait à se rapprocher de lui ainsi sans jamais lui donner ce qu'il voulait. Il la bloqua finalement sous lui. L'une de ses mains remonta le long de sa colonne vertébrale caressant son tatouage. Il l'embrassa avec passion sans retenir sa violence...

Après des heures d'ébats enflammés - vantardise - il se laissa retomber à côté de Moke. Après le sexe, l'armure de gros dur de Karim s'effritait un peu et il avait tendance à se laisser à un peu de tendresse. Il ouvrit donc ses bras pour que Moke vienne se nicher entre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Live fast, die young that's my choice Get money, get money like the invoice
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 31/08/2014
• MESSAGES : 210
• I-POD : Juicy J - One of Those Nights ft. The Weeknd
• HUMEUR : Naughty girl... But you like it

MessageSujet: Re: Put a gun to my head and paint the wall with my brains (Karim)   Mer 12 Nov - 20:56

Ils semblaient n'être jamais rassasiés l'un de l'autre. Dès qu'ils avaient finis, une petite pause suffisait à leur faire reprendre de plus belle leurs ébats passionnés. Et pour une fois, Moke ne semblait pas bouder son plaisir. Elle avait décidé de se laisser un peu aller et même si ce n'était encore la grande débandade, elle n'avait pas vu le sexe avec Karim comme une totale obligation dépourvue de plaisir et de partage. Elle se rendit compte alors qu'elle avait beaucoup de choses à apprendre sur le domaine. Et qu'il fallait qu'elle remédie à ça, afin d'être encore plus performante avec les autres. Lorsqu'ils eurent fini et que Karim ouvrit ses bras, la jolie métisse ne savait trop que faire. Elle n'avait pas l'habitude de rester après l'acte, car en général les hommes avec qui elle couchait n'avaient pas le temps pour ça. Pour ne pas vexer le jeune homme et qu'il annule la transaction malgré ce qu'ils venaient de partager, elle se redressa légèrement et effleura du bout des doigts le torse de Karim, sur lequel elle dessina des ronds d'un air pensif.

- Alors... ? Convaincu ?

Moke continua sa petite "torture" en remplaçant ses doigts par ses lèvres. La peau douce - et imberbe - du jeune homme était un véritable plaisir à embrasser pour la jeune femme. Elle descendit lentement vers le bas de son torse avant d'aligner de nombreux baisers sur son bas-ventre. Elle savait qu'elle aurait pu continuer, mais elle avait pris plaisir à le faire attendre et à le voir perdre le peu de contrôle qu'il semblait avoir pour se laisser aller. Elle en avait presque oublié les stigmates qu'elle avait reçu de la soirée d'hier lorsque les hommes d'Edgar avaient décidé de lui rendre une petite visite. Certaines de ses blessures recommençaient à lui faire mal et elle était presque sûre que le bleu sur son abdomen avait doublé de volume. Un frisson parcourut son corps, qu'elle tenta de chasser aussi rapidement qu'il était arrivé. La jolie métisse fit un sourire malicieux à son partenaire avant de remonter vers les lèvres de Karim qu'elle effleura délicatement. Puis elle posa sa tête sur son torse et se laissa entourer par les bras du jeune homme, savourant ce moment.

_________________
 

You wanna have me ?
You've gotta fight for it !
Maybe I'm a bitch.
But I'm not YOUR bitch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 18/09/2014
• MESSAGES : 119

MessageSujet: Re: Put a gun to my head and paint the wall with my brains (Karim)   Jeu 20 Nov - 11:39

- Oh oui... convaincu.

Karim qui était habituellement aussi expressif qu'une porte de prison, qu'une brioche ou qu'une chaise en paille... bref ne put s'empêcher de gémir. Moke était super douée et elle savait comment s'y prendre pour arracher des sons de plaisir au plus muet des hommes. Il accueillit avec un désir renouveler sa bouche sur la sienne. Alors qu'il admirait son corps nu, Karim se mit à remarquer puis à comptabiliser malgré lui les marques que Moke avaient sur le corps. Il était certain qu'elles n'étaient pas de lui.


- Ton copain ? s'enquit il en désignant le bleu sur son abdomen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Live fast, die young that's my choice Get money, get money like the invoice
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 31/08/2014
• MESSAGES : 210
• I-POD : Juicy J - One of Those Nights ft. The Weeknd
• HUMEUR : Naughty girl... But you like it

MessageSujet: Re: Put a gun to my head and paint the wall with my brains (Karim)   Jeu 20 Nov - 18:41

Comme si elle en avait douté un jour. Moke connaissait parfaitement son pouvoir de séduction - enfin, c'est ce qu'elle croyait - et savait quoi faire pour convaincre le plus récalcitrant des hommes qu'il était attiré par elle. Et c'est à ce moment précis que Karim se mit à détailler ses blessures, puis qu'il l'interrogea sur leur provenance. Sachant que son histoire de copain jaloux ne tiendrait pas la route - surtout que c'était une blague de base - et surtout qu'elle ne tenait pas à s'étendre sur le sujet, elle se dégagea des bras de Karim. Il était temps qu'elle prenne la poudre d'escampette - ce qui lui ressemblait plus. Elle embrassa longuement le jeune homme sur les lèvres et se dégagea du lit pour laisser le jeune homme admirer sa chute de rein pendant qu'elle enfilait son boxer noir assorti à son soutien-gorge qu'elle passa juste après. Puis elle se tourna vers Karim.

- On se voit demain ? Pour finir cette transaction.

Moke l'embrassa une dernière fois dans le cou avant de se redresser pour finir de s'habiller. Elle enfila son combi-short, ses bottes, ainsi que son pull. Elle noua sa chemise autour de sa taille et passa une main dans ses longs cheveux noirs histoire d'être un peu plus présentable. Durant le processus, la jeune femme avait senti que le regard de Karim ne l'avait pas quitté une seule seconde, comme s'il ne voulait pas raté une miette du spectacle. Attrapant son sac, Moke s'apprêtait à partir quand elle se rendit compte de quelque chose. Cela faisait plusieurs heures qu'ils discutaient - entre autre - et elle ne lui avait toujours pas dit. Il était temps qu'elle y remédie.

- Au fait... Je m'appelle Moke.

La jolie métisse lui fit un petit sourire charmeur avant de se diriger vers la sortie de la caravane. Sur le chemin direction sa moto - qu'elle avait récemment acquise grâce à un pari qu'avait perdu l'une de ses charmantes proies - elle croisa plusieurs "amis" de Karim qui lui firent des clins d'oeil amusés. Certains même poussèrent le vice plus loin et se mirent carrément à la siffler, de façon très admirative. Moke ne put que sourire face à toute cette attention qu'elle avait créé et enfourcha sa bécane, direction son appart. Il fallait qu'elle se douche et se refasse une beauté avant de se rendre chez la personne qui lui donnerait l'argent dont elle avait besoin pour payer son nouvel ami.

_________________
 

You wanna have me ?
You've gotta fight for it !
Maybe I'm a bitch.
But I'm not YOUR bitch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Put a gun to my head and paint the wall with my brains (Karim)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Put a gun to my head and paint the wall with my brains (Karim)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One day, I shall come back - Degrassi RPG ::  :: Middle East :: Terrain Vague-