AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les joies de la gueule de bois (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 23/09/2014
• MESSAGES : 63
• LOCALISATION : Degrassi
• I-POD : Bad Romance - Lady Gaga
• HUMEUR : Gueule de bois monumentale

MessageSujet: Les joies de la gueule de bois (libre)   Lun 27 Oct - 18:47

Blake subissait sa vie, isolée dans une salle de classe vide. Elle avait préféré s'éloigner des couloirs où régnait un bruit insupportable pour la magnifique gueule de bois que Blake se tapait. En plus, elle avait la nausée et être à proximité des gens lui donnaient l'envie de gerber: elle avait l'impression qu'ils puaient tous la transpiration...C'était peut-être elle, en fait, car elle s'était à peine douchée ce matin. Et encore, seulement par culpabilité de voir Moke se préparer.

Elle serait bien restée chez elle, mais la jolie hippie avait à faire. Autant se forcer à aller en cours, du coup. Histoire de ne pas tenter de désintégrer un peu plus la bonne volonté du Destin qui ne lui était actuellement pas vraiment favorable. Ne pas tenter le Karma, c'était important, or Blake l'avait fait plus d'une fois ces derniers temps.

Il fallait qu'elle se ressaisisse. Et pour cela, rien de tel qu'un retour au calme, loin de la civilisation. Surtout quand on cuvait encore de la veille. Elle devait se calmer et se recentrer sur les choses réellement importantes de la vie.

Après les cours, elle irait se balader dans le parc. Cela lui ferait du bien, non seulement pour prendre l'air et s'aérer l'esprit, mais surtout pour s'imprégner du calme et de la force des Âmes sylvestres qui y régnaient en maitresses invisibles et indicibles... Peut-être auraient-elles pitié d'elle et finiraient-elles par la soulager de cette impression de baigner dans une cuve d'hydromel.

En attendant, Blake s'assit au sol, la tête entre ses jambes, tentant de calmer les nausées qui l'assaillaient sans répit. Apparemment son comportement de la soirée d'hier n'avait pas été apprécié par les Forces Supérieures qui régissaient ce monde et semblaient bel et bien décidées à lui pourrir la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oh, baby, baby, it's a wild world, it's hard to get by just upon a smile
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 20/08/2014
• MESSAGES : 1517
• LOCALISATION : DTC
• I-POD : Lana Del Rey - Born to Die
• HUMEUR : Défrisante

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Les joies de la gueule de bois (libre)   Mar 4 Nov - 10:54

Ugo traversait le petit parc, bordant le lycée, le temps de fumer une clope tranquille avant d'affronter cette nouvelle journée de So Cool, sans être le petit ami de Charlie Thomas. Les deux jeunes gens avaient en effet mis un terme à leur relation quelques jours auparavant et depuis, Ugo n'avait toujours pas croisé la jeune femme. Il n'avait aucune idée des conséquences liées à ça, si cela allait fatalement le déchoir de son poste de roi des So Cool. Il n'avait pas l'impression puisque rien n'avait l'air d'avoir changé autour de lui, les élèves qu'il croisait continuaient à le regarder avec admiration (bah voyons) et crainte. Parfait. Jetant son mégot à terre, le jeune Preston l'écrasa à l'aide de sa basket, des Gazelles Adidas bleus, assorties à son pull.

Il remarqua alors Blake assise par terre en position foetale. Il connaissait cette fille non ? Et puis la mémoire lui revint. Oui, il l'avait croisé à la fiesta des colocs... c'était une coloc d'ailleurs ? Elle dansait avec... une bouteille de Vodka. Un sourire s'afficha sur son visage, alors qu'il lâchait à son attention :


Bonjour Mademoiselle Vodka...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 23/09/2014
• MESSAGES : 63
• LOCALISATION : Degrassi
• I-POD : Bad Romance - Lady Gaga
• HUMEUR : Gueule de bois monumentale

MessageSujet: Re: Les joies de la gueule de bois (libre)   Mer 5 Nov - 19:33

HJ: Waouw! Pour une fois je trouverais Nick Jonas presque beau !

Blake releva la tête, lentement, en entendant une voix masculine proche. Comme elle s'était isolée, c'était forcément pour elle... Pas cool. Son estomac protesta violemment en une cabriole des plus désagréables. Super ! Très glamour, la jolie hippie... sa migraine lui martelait déjà à nouveau le crâne alors qu'elle ça faisait moins d'une demi-seconde qu'elle s'était redressée.

Elle regarda le jeune homme droit dans les yeux, en silence. Elle ne se souvenait pas de son nom mais savait qu'elle l'avait plus ou moins allumé lors de sa fête...Très brièvement, puisqu'elle avait fini par s'éclipser dans sa chambre pour fumer seule, Moke ayant fui en compagnie d'un bad circle des plus sexy, alors que lui s'était éclipsé avec Charlie Thomas, sa putasse de copine.

Comment s’appelait-il déjà...? Impossible de réfléchir avec ce mal de tête épouvantable et cette envie de lui gerber sur ses adidas bleues -très laide couleur, d'ailleurs, le bleu était bien trop triste selon elle.

- Euh, salut, articula-t-elle en se forçant à sourire avant d'ajouter: oh, pitié, ne me parle plus jamais de vodka, rien que d'y penser je me sens encore plus mal!

En effet, elle avait l'impression que le mot évoquait le goût à son estomac, qui visiblement ne l'appréciait plus du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oh, baby, baby, it's a wild world, it's hard to get by just upon a smile
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 20/08/2014
• MESSAGES : 1517
• LOCALISATION : DTC
• I-POD : Lana Del Rey - Born to Die
• HUMEUR : Défrisante

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Les joies de la gueule de bois (libre)   Jeu 6 Nov - 9:00

Hj : j'ai beau essayé, je pense que moi j'arriverai jamais à le trouver "presque beau"... bon, après j'avoue que c'est mieux qu'il y a 5 ans quand même...

Blake releva la tête doucement... ça avait tout l'air d'être une belle gueule de bois et la voir ainsi dans le mal, tel un vampire qui se cacherait d'une lumière douloureuse, Ugo ne put s'empêcher de sourire... Apparemment beaucoup de jeunes filles à Degrassi avaient un petit penchant pour la bouteille. Il perçu son deséspoir dans ses yeux, il comprit qu'elle avait mis un temps avant de le replacer. C'était bien la première fois que quelqu'un ne le reconnaissait pas instantannément, parce que malgré lui, il serait à vie le fils de ce célèbre basketteur à la fortune indescente, parce qu'il était un Preston mais aussi le roi du pathétique clan des riches de Degrassi : les So Cool.

Alors que la jeune femme le suppliait de ne plus jamais évoquer le mot Vodka devant elle, ce nom étant visiblement un supplice à entendre, il rit franchement. La pauvre, elle avait bien besoin d'un café et d'une aspirine. Il lui tendit la main pour l'aider à se lever tout en répondant :

Je veux bien faire un effort et ne plus jamais t'en parler... mais à la condition que tu me laisses t'offrir un café. Il marqua une pause, avant d'ajouter : Je voulais m'excuser pour m'être sauvé si vite, on a pas vraiment eu le temps de faire connaissance du coup, à cause de mon ex...Oh fait, moi c'est Ugo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 23/09/2014
• MESSAGES : 63
• LOCALISATION : Degrassi
• I-POD : Bad Romance - Lady Gaga
• HUMEUR : Gueule de bois monumentale

MessageSujet: Re: Les joies de la gueule de bois (libre)   Ven 7 Nov - 22:15

HJ: ah bah ça c'était pas dur hein, haha :p M'enfin, y'a du progrès, c'est tout ce qui compte ^.^
c'est pour ça que j'ai demandé à Elo si je pouvais changer d'avatar pour Blake, moi. Celle de départ ne me plaisait vraiment pas du tout du tout mais j'aimais vraiment bien le personnage. Bref :p


Le gars sourit, sans qu'elle comprit pourquoi. Trouvait-il drôle qu'elle ait l'air d'un zombie qui avait bouffé un humain en décomposition? Blake souhaita un instant que son karma ne le punisse. Une nouvelle vague de douleur l'assaillit...Et paf! ça s'était retourné contre elle. C'était incryable de se sentir aussi mal. Elle n'avait plus été dans cet état depuis des années. "Honteux, Blake Woods", pensa-t-elle.

Il lui tendit la main pour l'aider à se lever. Elle hésita un court instant, le regardant fixement. Mais que lui voulait-il? Ne voyait-il pas qu'elle avait juste envie de mourir (métaphoriquement parlant, évidemment) sous cet arbre?

Quoique, finalement, sa proposition d'un café lui sembla être de bon augure. Elle s'empara de sa main, se releva -en se forçant à rester bien droite et digne - et lui fit un sourire (qui ne faisait que réprimer un haut-le-coeur). Ugo! Ugo Preston ! Comment avait-elle pu oublier Sa Majesté le roi des So Cool? Elle devait encore avoir de l'alcool dans le sang pour ne pas avoir su remettre un nom -une réputation, aussi - sur ce visage.

Elle attendit encore un bref instant, histoire d'être certaine de ne pas vomir en ouvrant la bouche, avant d'enfin lui répondre.


- Va pour un café, je pense que j'en aurai bien besoin...

Elle lui sourit, un peu gênée. Elle ne savait pas quoi répondre ensuite. En un sens, Blake était bien heureuse qu'il ait du partir avec son -ex?! - petite amie, la Royale Putasse Charlie: ça lui avait éviter de faire n'importe quoi en s'étant éthanoliser la gueule.

- Oh, pas de soucis. Je pense que, de toute façon, je ne m'en serais pas souvenue même si ça avait été le cas! (elle rit) Alors comme ça c'est fini avec... Thomas? Désolée pour toi.

En fait, elle ne l'était pas du tout. Elle espérait sincèrement qu'il ait rompu avec elle, histoire qu'elle sache ce que ça faisait d'être malmenée, juste une fois ! Ce n'était pas bon de penser ça, la vengeance ne menait à rien. Elle le savait...mais flûte. Cette salope de Charlie le méritait un peu.

- Blake, dit-elle simplement. On va le boire où ce café ? Dans un endroit pas trop bruyant, par pitié!

Hors de question qu'elle s'étale au grand jour avec Ugo, parmi une foule de gens bruyants. Sa tête allait exploser et, vu la popularité du jeune Preston, ça risquerait d'être pire encore. En plus, si Charlie Thomas les voyait ensemble, ça risquait de faire un monde de rien. Les autres jours, Blake ne s'en serait pas souciée: peu lui importait. Mais aujourd'hui, elle n'en avait pas les capacités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oh, baby, baby, it's a wild world, it's hard to get by just upon a smile
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 20/08/2014
• MESSAGES : 1517
• LOCALISATION : DTC
• I-POD : Lana Del Rey - Born to Die
• HUMEUR : Défrisante

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Les joies de la gueule de bois (libre)   Dim 9 Nov - 20:19


Blake accepta enfin la main du jeune Preston et titubante, elle se redressa tant bien que mal. Ugo ne put s'empêcher de faire un pas en arrière, il avait envie de faire connaissance avec la jolie brune, pas qu'elle lui vomisse dessus. D'ailleurs, ça lui rappelait la fois où il avait vomi sur les escarpins hors de prix de Barbie, un de ces jours, il songerait à lui faire livrer une paire de Monolo, histoire de se faire pardonner pour ça... et aussi optionnellement pour lui avoir manqué de respect en lui rappelant que son père s'était fait sauter la cervelle...encore un exploit d'une délicatesse hors norme (a)

Blake l'excusait pour le coup de la soirée, indiquant que de toute façon elle avait bien trop bu pour s'en souvenir... bon, il espérait qu'à part l'alcool, elle avait d'autres passions, parce que pour le moment, les deux fois où ils s'étaient adressés la parole, soit elle était bourrée, soit elle avait la gueule de bois.

Bien évidemment, Ugo s'attendait à ce que la jeune femme fasse un sous-entendu concernant son histoire avec Charlie. Il se contenta de hocher la tête tout en souriant :


Ne soit pas désolée... C'est mieux ainsi. Elle et moi on était beaucoup trop différent pour que ça fonctionne. Il ajouta : Je préfère les filles plus authentiques et sincères...

Blake se présenta enfin, oui, son nom lui revenait à l'esprit, Blake, comme ses longs cheveux soyeux. Elle proposa alors au jeune Preston d'aller boire le fameux café dans un lieu pas très bruyant donc pas très fréquenté. C'était en fait une excellente idée, parce que beaucoup ne se gêneraient pas pour parler sur eux, et cela où qu'ils aillent... Ugo leva les yeux au ciel, cherchant une idée...de lieu, intime ?

Et bien je t'avoue que ça serait plus intelligent que je ne m'affiche pas trop avec une fille... le temps que Charlie fasse son deuil... Tu sais comment sont les gens à Degrassi ? Dès qu'ils voient un mec en compagnie d'une fille, ils imaginent direct des choses... Du coup je me dis que ce café, autant aller le boire tranquillement chez toi ? Et puis vu la tête que tu as, je pense que ça te fera du bien de te poser chez toi un petit moment... Précisant : Tu es livide... on dirait bien que la soirée de la veille a été un peu trop arrosée non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 23/09/2014
• MESSAGES : 63
• LOCALISATION : Degrassi
• I-POD : Bad Romance - Lady Gaga
• HUMEUR : Gueule de bois monumentale

MessageSujet: Re: Les joies de la gueule de bois (libre)   Sam 15 Nov - 14:46

Ainsi donc c'était bel et bien lui qui avait quitté Charlie. Ce garçon devait donc faire preuve d'un minimum de jugeotte. Cela arracha un sourire à Blake. Elle devait s'en mordre les doigts, la princesse Thomas !

- Je dois bien t'avouer qu'entre elle et moi, ça n'a jamais été le grand amour. Bien au contraire. Je m'excusais simplement pour la forme... Comme tu dis, c'est très certainement mieux comme ça.

Charlie Thomas n'avait rien "sincère et authentique", bien au contraire. Ce n'était qu'une manipulatrice. Déjà au départ, bien avant que Charlie ne se mêle de son histoire avec Connor, Blake ne la supportait pas, parce qu'elle la trouvait trop fausse. La jolie hippie avait l'habitude de dire les choses comme elle les pensait, sans se prendre la tête. Peu lui importait sa réputation et ce que pensait les gens d'elle. Elle était comme elle était et ne pouvait rien y changer, alors autant profiter de la vie comme elle venait, même si ça déplaisait à certains ou certaines. Tenter de plaire à tout le monde était utopiste, Blake préférait ne pas plaire et être en paix avec elle-même et ceux qui l'appréciaient à sa juste valeur.

- Chez moi... ?

Blake marqua une pause. Elle n'avait pas eu le temps de réellement ranger. Ce matin, elle avait juste préparé un sac poubelle à la va-vite et plongé les gros trucs dedans. Son appartement n'était pas vraiment au mieux de sa forme...

- Ok, mais je te préviens directement: j'avais la tête dans le cul ce main, j'ai pas pris la peine de ranger l'appart' correctement.

Elle appréciait la franchise du jeune homme, qui avait malgré tout pris la peine de justifier sa réflexion sur sa tête -qui, elle le savait, ne devait pas être au mieux de sa beauté - par un "tu as l'air livide" absolument adorable. Effectivement, rentrer chez elle ne lui ferait pas de mal. Se gaver de médicaments non plus. Elle rêvait d'une plaquette de dafalgan. Et d'un plaid tout doux, dans son canapé ultraconfortable.

- Et merci pour la tête ! Heureusement que je sais que je ne suis pas laide habituellement, sinon mon ego aurait pu en prendre un coup ! ajouta-t-elle, malicieuse et moqueuse.

Blake n'était pas du genre à prendre mal quoi que ce soit. Non seulement parce qu'elle se trouvait jolie, mais parce que, de toute façon, les impressions des gens, elle n'en avait rien à foutre. Tant qu'elle se sentait bien dans sa peau, elle osait tout: d'où ce blog où elle exhibait son corps de rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oh, baby, baby, it's a wild world, it's hard to get by just upon a smile
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 20/08/2014
• MESSAGES : 1517
• LOCALISATION : DTC
• I-POD : Lana Del Rey - Born to Die
• HUMEUR : Défrisante

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Les joies de la gueule de bois (libre)   Dim 16 Nov - 16:16

Charlie avait peu d'amies et c'était toujours aussi drôle de discuter avec une fille et de se rendre compte que, comme les autres, elle ne pouvait pas se voir la jolie Thomas. Fallait admettre en même temps, qu'en plus d'être la fille la plus populaire du lycée, la Queen B avait tendance à se faire respecter en faisant volontairement des coups de pute à toutes les filles suffisamment jolies pour lui faire un peu d'ombre. Du coup, la franchise de Blake ne surprit pas Ugo, il reconnaissait bien là son ex. Un sourire aux lèvres, il valida en secouant la tête, ça tombait bien, il avait pas forcément envie de traîner avec une pro-Charlie, ce genre de gamines, en première année, qui rêvait de prendre la place de la belle Thomas. C'était rafraîchissant d'être en compagnie d'une personnalité si différente...

Blake marqua une pause alors qu'il lui proposait d'aller boire le café chez elle, c'est vrai qu'avec le recul, ça faisait un peu "je m'invite chez toi"... Se rendant compte de cette idée, Ugo ne put s'empêcher de rougir en répondant :

Ah mais si ça te gêne, on peut aussi tout simplement prendre à apporter et puis aller se cacher au terrain vague ou sur la plage ?

Ugo ne put s'empêcher de rire alors qu'elle relevait sa remarque sur son teint livide, bien évidemment si la jeune femme était affreuse le jeune Preston ne se serait jamais permis de dire une telle chose (ou même de simplement l’accoster), parfois valait mieux se taire qu'être hypocrite, mais là, Blake restait une superbe femme et cela même lorsqu'elle était bourrée ou bien ayant la gueule de bois. Il répondit :

je voulais me démarquer... J'imagine que tu as l'habitude à ce qu'on te dise que t'es canon... C'est pas trop mon style les compliments. Ajouta-t-il ponctuant sa phrase d'un clin d'oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 23/09/2014
• MESSAGES : 63
• LOCALISATION : Degrassi
• I-POD : Bad Romance - Lady Gaga
• HUMEUR : Gueule de bois monumentale

MessageSujet: Re: Les joies de la gueule de bois (libre)   Dim 7 Déc - 20:08

Elle rit de bon coeur en l'entendant bredouiller ces quelques mots, rougissant comme un petit garçon. Ce Ugo était définitivement adorable.

- Oh non, ça ne me gêne pas du tout, mais je préférerais quand même la plage. Le soleil me fera du bien, le grand air aussi. Faut juste repasser par chez moi que je prenne quelques médocs et un bikini...

Parce que oui, même avec la gueule de bois et une migraine épouvantable, elle se baignerait et profiterait de l'eau. Elle partagerait son énergie, se revigorant et profitant de ce que les âmes sauraient lui apporter. Blake était persuadée qu'après une bonne baignade bien calme, elle irait mieux. En rentrant, elle pourrait ranger tranquillement et s'affaler dans l'un de ses divans, confortable, avec un plaid. Rien de très sensuel pour aujourd'hui au programme!

- Tu m'accompagnes jusque-là où on se retrouve à la plage?

Lorsqu'elle l'entendit dire qu'elle devait avoir l'habitude d'entendre qu'elle était canon, Blake ne put s'empêcher de sourire malgré elle. Oui, elle avait l'habitude et, au fond d'elle, c'était bien évidemment plaisant. Elle avait su faire une arme de ses charmes, néanmoins, ce n'était pour elle qu'un "extra". Même si elle aimait plaire et séduire, Blake préférait être en phase avec elle-même plutôt qu'avec les autres. Tant qu'elle se sentait bien dans sa peau, peu lui importait qu'on la trouvât jolie ou non.

- C'était original, en effet ! Prochaine fois tu devrais même pousser le vice en insistant sur l'odeur nauséabonde que je dégage. Je serais charmée, comme ça ! lui répondit-elle, un sourire mutin naissant sur ses lèvres à peine maquillées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oh, baby, baby, it's a wild world, it's hard to get by just upon a smile
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 20/08/2014
• MESSAGES : 1517
• LOCALISATION : DTC
• I-POD : Lana Del Rey - Born to Die
• HUMEUR : Défrisante

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Les joies de la gueule de bois (libre)   Lun 8 Déc - 9:11

Blake opta pour la plage, ce qu'Ugo valida de la tête. Ils seraient tranquilles là-bas, sans Charlie Thomas ou Kimberly Shaw dans les parages, prête à dégainer sa lame telle une Nabilla furibonde. La jeune femme devait juste repasser chez elle prendre son maillot de bain et un peu d'aspirine. Ugo n'avait pas de short de bain sur lui, mais ça lui était égal, si l'envie lui prenait de faire trempette, il irait en boxer.

Blake lui proposa de l'accompagner chez elle et Ugo hocha la tête en guise de réponse, un large sourire aux lèvres, peu importe si c'était le désordre, il s'en moquait un peu. Certes, lui avait des bonnes, qui nettoyaient derrière chacun de ses passages, mais la vrai vie, celle en dehors du coton de Beth Preston avait quelque chose d'attractif.

Le jeune Preston se mit donc en chemin, suivant la jeune femme pour rentrer au loft des colocs et Blake en profita pour plaisanter sur sa dernière remarque, lui donnant de faux conseils pour la charmer. Ugo éclata franchement de rire, tout en répondant, l'air sur de lui :


Ah parce que tu n'es pas encore charmé ? Il esquissa un sourire en coin avant d'ajouter : Moi qui pensait bêtement que mon statut de So Cool allait m'aider à mettre absolument tout Degrassi dans mon lit... J'ai été roulé alors !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 23/09/2014
• MESSAGES : 63
• LOCALISATION : Degrassi
• I-POD : Bad Romance - Lady Gaga
• HUMEUR : Gueule de bois monumentale

MessageSujet: Re: Les joies de la gueule de bois (libre)   Lun 15 Déc - 19:49

Il lui emboita le pas, continuant à discuter dans la joie et la bonne humeur. Il était très différent de l'image qu'elle s'était faite, années après années, des So Cool. Ses plaisanteries parvenaient à la faire sourire; Blake passait un bon moment, oubliant presque sa gueule de bois carabinée.

- Je ne suis pas tout Degrassi, monsieur le So Cool. Il faut me mériter avec bien plus que des belles paroles et de l'argent ! dit-elle d'un air supérieur, avant d'ajouter, perdant tout sérieux, comme avec un appareil photo et de l'herbe. Là, tout de suite, je suis bien plus charmée ! J'ai des valeurs moi, très cher !

Elle s'amusait de son compagnon du jour, qui avait confiance en lui au point de s'avoir s'autodérider sans la moindre difficulté. Elle appréciait ces gens qui semblaient ne jamais se prendre la tête, profitant du moment présent. Cela la reposait.

- Et toi, que faut-il pour te charmer à part un physique de rêve et un caractère de merde?

La jolie hippie aimait profiter du moment présent, elle aimait aussi plaire et séduire. Surtout si cela pouvait lui permettre une petite vengeance sur Thomas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oh, baby, baby, it's a wild world, it's hard to get by just upon a smile
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 20/08/2014
• MESSAGES : 1517
• LOCALISATION : DTC
• I-POD : Lana Del Rey - Born to Die
• HUMEUR : Défrisante

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Les joies de la gueule de bois (libre)   Mar 16 Déc - 9:22

Marchant aux côtés de la jeune femme, Ugo éclata de rire alors que Blake surencherissait en précisant qu'elle n'était pas tout Degrassi, fort heureusement. En y pensant, Ugo avait tout de même un joli palmarès au compteur, puisqu'il comptait parmis ses ex, les plus belles filles de Toronto : Loan, Tallie (avant qu'elle ne broutte le gazon), Selena, Charlie et avait échangé quelques baisers avec Chloé et Effy. Oulalalah quel charmeur ! Alors que la jeune Hippie Style précisait qu'elle pouvait être charmée rien qu'avec un appareil photo et de l'herbe, Ugo répondit du tac au tac :

Et bah merde... je n'ai donc aucune chance avec toi... Je ne fume pas et mon truc c'est davantage la guitare... Bon bah voilà, les dès sont jetés, je crois qu'on va être obligé d'être seuleument amis. Conclua-t-il avec un petit clin d'oeil taquin.

C'est alors que Blake s'intéressa à lui, lui demandant ce qui pouvait bien le charmer mis à part un caractère de merde et un physique à chier. C'était une bonne question. Au vu de ses ex, Ugo pouvait avoir des gouts très hétéroclites, même si la plupart des femmes de sa vie, avaient une tête de Bratz. Il était en effet bien plus intéressé par le caractère et l'humour... même si le physique restait quand même une notion importante (faut pas déconner hein :p). Il haussa les épaules, répondant :

Je crois que tu as fait le tour, plus elles sont vulgaires, plus je les aimes !

Ils arrivèrent enfin devant la porte du loft.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 23/09/2014
• MESSAGES : 63
• LOCALISATION : Degrassi
• I-POD : Bad Romance - Lady Gaga
• HUMEUR : Gueule de bois monumentale

MessageSujet: Re: Les joies de la gueule de bois (libre)   Jeu 25 Déc - 10:32

De la guitare? Vraiment? Blake ne savait pas si elle devait trouver ça banal ou cool: tout le monde semblait savoir jouer de la guitare, c'était devenu un peu trop répandu pour l'originale qu'elle était... sauf qu'elle adorait la guitare, lorsque c'était véritablement bien joué.

- Hmmm... la guitare c'est vraiment pas mon truc ! dit-elle en le fixant droit dans les yeux. En plus, je parie que t'es mauvais ! ajouta-t-elle, moqueuse, le ton très clairement humoristique. Et oui, il faudra bien que l'on reste amis. D'autant que nos chakras ne semblent pas s'aligner... dommage, t'es pas mal !

Elle avait ponctué sa dernière réplique d'un sourire innocent et d'un petit clin d'oeil. Il n'empêche que c'était vrai: le jeune So Cool n'était pas mal du tout. Physiquement et mentalement, d'ailleurs !

Il lui répondit alors, toujours sur le ton de la plaisanterie, qu'il les aimait vulgaires.

- T'as bien raison. Quand elles sont vulgaires, souvent elles sont faciles... Comme moi ! finit-elle par ajouter en ouvrant la porte du bâtiment.

Ils montèrent les escaliers et arrivèrent devant l'appartement, qu'elle ouvrit, avant de l'inviter à entrer.

- Ne prends pas attention au désordre, c'est pas comme ça en général - oui, parce que Blake appréciait la propreté et l'organisation, elle était une grande amatrice de Feng-shui. Si tu veux quelque chose à boire, ne te gêne pas, le frigo est juste-là.

Elle lui montra la cuisine où se situait ledit frigidaire.

- J'en ai pour maximum 15 minutes, juste le temps de me rafraîchir un peu, de gaver deux ou trois comprimés, de me changer et on file, ça marche?

La question n'était que rhétorique, elle ne lui laissait pas le choix en réalité.

- Fais comme chez toi en attendant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oh, baby, baby, it's a wild world, it's hard to get by just upon a smile
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 20/08/2014
• MESSAGES : 1517
• LOCALISATION : DTC
• I-POD : Lana Del Rey - Born to Die
• HUMEUR : Défrisante

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Les joies de la gueule de bois (libre)   Lun 29 Déc - 16:06

Ugo hocha les épaules alors que la jeune femme lui révélait que la gratte c'était pas son truc. Beth avait souhaité avoir des enfants musiciens et Ugo prenait donc des cours depuis qu'il avait 4 ans alors au fond il ne savait même plus s'il aimait ça ou bien si ça faisait juste parti de ses habitudes. Peu importe, il avait arrêté de composer des balades romantico-niaises depuis qu'il avait découvert que son premier amour était en réalité une broutte gazon... pourtant il avait de quoi écrire autre chose maintenant. Cette réflexion le fit sourire, il ignorait si Blake connaissait un peu sa vie, si elle le regardait comme le pathétique mec qui était sorti des tas d'années avec une lesbienne qui lui avait fait un gosse dans le dos, la seule et unique fois ou elle s'était offerte à lui ou bien comme le joujou préféré de Charlie Thomas... Quoi qu'il en soit les deux ne faisait pas rêver...

De toute façon je comptais pas jouer devant toi ! répondit-il tout en ponctuant d'un clin d'oeil. Et t'es pas mal non plus, ajouta-t-il l'air de rien, plus par politesse que pour autre chose.

Blake lui indiqua de ne pas faire attention au bordel alors qu'ils s'aventuraient dans l'appartement. Elle fila dans sa chambre, tandis qu'il s'approcha de la cuisine, son regard happé par un morceau de tissus qui trainait sur un fauteuil. Attrapant le tissus fushia, il l'examina de plus près, se rendant compte qu'il s'agissait en fait d'un string, avant de le reposer là ou il l'avait trouvé... Coquine cette fameuse Blake. Il rejoignit donc finalement la cuisine et attrapa une canette de Coca zéro au frigo, qu'il ouvrir pour se raffraichir. Blake étant un peu longue, Ugo décida de partir à l'aventure, traversant l'appartement. Il était venu ici à l'occasion de la fête des colocs mais il n'avait pas eu le temps de s'y promener. Traversant le salon, il débarqua dans le couloir menant aux chambres. Observant chaque pièce, ce qui devait se produire arriva... Il tomba fatalement sur la chambre de Blake, en train de se changer... les seins à l'air. Confus, il se retourna direct tout en bafouillant :

Oh merde, désolé, j'étais en train de visiter... Je pensais qu'il y avait plus de pièces que ça... Chez moi on a 14 chambres... C'était pas vraiment une excuse valable ça ? Bon, en vrai, c'était pas déplaisant d'avoir pu mater pendant une fraction de secondes la poitrine de la jolie brune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les joies de la gueule de bois (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les joies de la gueule de bois (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One day, I shall come back - Degrassi RPG ::  :: Classrooms-