AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i hope i'll survive to this fever. will

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 16/09/2014
• MESSAGES : 199
• LOCALISATION : En train de gravir le mont So Cool
• I-POD : Beyonce - Flawless
• HUMEUR : Bonne

MessageSujet: i hope i'll survive to this fever. will   Sam 8 Nov - 18:56

Jyl avait une toute nouvelle mission donnée par sa toute nouvelle copine Diane. Elle devait séduire William et le pousser à la faute avec elle pour que la slovaque comprenne qu'il s'agissait d'un homme comme tous les autres; infidèle et irrespectueux envers elle. Jyl avait étudié le cas Will avec attention. Elle voulait que leur rencontre ressemble à un heureux hasard, c'est pourquoi elle avait demandé à certaines personnes -qu'elle utilisait sans scrupules- de lui suivre afin d'en savoir plus sur ses habitudes. Et le stone bar était une des habitude du jeune homme.

Face au grand miroir dans les toilettes, Jyl maquilla ses lèvres charnues de son rouge pur couture d'YSL. Elle s'observa une dernière fois avec attention. Elle tenait à être parfaite. Elle lissa les plis de sa robe, ajusta son petit blazer de sorte à ce que son petit décolleté ne soit pas tout à fait caché et arrangea sa longue crinière blonde. Elle était canon. Elle jeta un coup d'heure à sa montre et d'après l'heure, Will était arrivé. Jyl sortit de sa cachette pour retourner dans le bar. Elle balaya l'endroit du regard et l’aperçu sur l'un des grand tabouret près du comptoir. Elle s'approcha, sûre d'elle.

" Bonsoir. Cette place est prise ? " Elle désigna le tabouret à coté du sien, avec un petit sourire charmeur au bout des lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 01/09/2014
• MESSAGES : 330

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: i hope i'll survive to this fever. will   Sam 8 Nov - 21:58

Will avait la haine comme jamais. Il était habitué à ressentir une rage perpétuelle depuis l’adolescence mais ça semblait presque pathétique et risible comparé à ce qui le rongeait désormais. Rien n’est plus dangereux qu’un Homme qui sent qu’il n’a plus rien à perdre et concernant Will, cet adage était décuplé. Tout ça à cause de cette pute. Elle s’était bien foutue de sa gueule, non, pire que ça : elle l’avait humilié, elle s’était servie de lui et lui avait fait croire qu’elle partageait ses sentiments. Qui faisait ça ? Elle, évidemment. Mais pas à lui putain. Pas après ce qu’ils avaient vécu. Il n’avait pas été un mec comme les autres pour elle, il avait vu leur relation évoluer, leurs tourmentes, leurs peines, leur sentiments, leur désir et surtout leur amour… Tout ça ça avait été réel, il en avait été certain, mais maintenant il n’était plus sûr de rien. Il s’était laissé piéger comme un blaireau. Lorsqu’il s’était réveillé dans la suite après leur nuit passée ensemble il s’était attendu à voir la belle blonde à ses côtés, le côté froid où elle avait dormi aurait pu être le premier indice quant à son absence, mais son esprit était encore trop embrumé par les images de leur nuit pour se rendre compte de quoi que ce soit. Pensant qu’elle était dans le salon ou la salle de bain il s’était levé pour la rejoindre, pressé de la retrouver, mais le silence lui criait qu’il était seul. Elle s’était barrée. Il avait refusé d’y croire, c’était presque risible la façon dont il avait espéré, il l’avait attendu, assis aussi patiemment qu’il en était capable, avant de se laisser envahir par la colère et de renverser la table basse et tout ce qui pouvait trouver sur son chemin. Putain il avait vite déchanté. Il avait beau l’avoir traité à plusieurs reprises de pute, c’était lui qui avait l’impression d’en être une et ça lui laissait un sale goût dans la gueule.

Will avait été partagé entre penser qu’il s’était produit quelque chose pour que la belle prenne la fuite et entre penser qu’elle s’était bien foutue de sa gueule. La deuxième option avait fini par gagner notre homme déjà plein de rancœur. Le seul désir qu’il avait désormais était qu’elle ne croise plus sa route, parce qu’il ne savait pas ce qu’il se passerait si c’était le cas, ce qu’il pourrait lui faire. La vérité était que par cette simple disparition elle avait réussi à lui briser le cœur. Salope. Il garderait ça en lui, comme tous les autres trucs qu’il accumulait, et la seule solution était de se saouler pour enfouir encore un peu plus tout ça. C’est donc presque naturellement que Will se retrouva au Spirit Bar, comme chaque soir depuis plusieurs semaines maintenant. Bien qu’il détestait cet endroit il en avait fait son habitude, il n’avait nulle part autre où aller et il servait suffisamment d’alcool pour qu’il puisse y noyer son amertume et chagrin. Notre homme en était à sa deuxième bière lorsqu’il vit une chevelure blonde du coin de l’œil, faisant perceptiblement accélérer les battements de son cœur. Ce n’était pas elle, évidemment. La jeune femme n’avait rien à voir avec Elle. Mais cela ne l’empêcha pas de s’approcher de lui, notre homme fronça les sourcils à sa question, elle s’adressait à lui ? Il avait une gueule à offrir des verres à des filles ? Will finit le reste de sa bière en quelques gorgées avant de lui répondre :
« Si tu poses ton cul dessus elle le sera ». Oui il était obligé de se comporter comme un enfoiré. « Je vends plus rien si c’est ça que tu veux, faudra aller voir un autre Bad ». Will était sûr que la blonde peroxydée s'en irait à cette information, mais elle restait là à le scruter avec son petit air d'allumeuse. Il fit un signe de la main au barman pour qu'il vienne le resservir et s'adressa à nouveau à elle sans la regarder : « Qu'est-ce que tu prends ? ». Apparemment il était bien un de ces mecs. Mais si elle comptait rester là autant faire passer le temps, après tout elle était peut-être aussi désespérée que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 16/09/2014
• MESSAGES : 199
• LOCALISATION : En train de gravir le mont So Cool
• I-POD : Beyonce - Flawless
• HUMEUR : Bonne

MessageSujet: Re: i hope i'll survive to this fever. will   Dim 9 Nov - 13:38

Jyl savait grâce à ses informateurs que Will venait au bar seul et qu'il repartait seul. La blonde en avait conclu qu'il était marginal et surement associable. Et sa réponse confirma ce qu'elle pensait à propos de lui. William n'était pas agréable, ça lui semblait tout à fait normal que les gens le fuient. Même si en réalité, cette position lui plaisait bien et qu'il préférait probablement rester seul plutôt qu'avec des fils à papa ultra friqué qui n'avaient -contrairement à lui- jamais rencontré le moindre soucis dans leur vie. Jyl sourit lorsqu'il l'informa qu'il ne vendait plus rien. Est-ce qu'elle avait l'air d'une fille qui se défonçait la gueule ?! Jyl savait ce qu'elle voulait dans la vie et elle mettait toutes les chances de son coté pour les obtenir rapidement. Se bousiller le cerveau pour ressembler à une grosse loque pas la suite ne faisait définitivement pas partie de ses plans. Et puis, à voir la gueule de certains étudiants 'toxico', leurs cernes de six kilomètres, leurs teints blafards et leurs visages marqués, elle ne préférait pas s'aventurer sur ce terrain là. Jyl préférait préserver son visage de poupée qui jusqu'à présent l'avait bien aidé dans tout ce qu'elle avait entreprit. Peut être que ce soir aussi, il l'aiderait.

" Non, non, je ne touches pas à ça. Je t'ai vu seul alors... " Elle haussa les épaules avec un petit air sage. Jyl aimait jouer l'enfant de cœur alors qu'en réalité elle était sournoise et machiavélique. Les gens tombaient toujours dans le panneau.

Elle s'installa donc, à coté de Will alors que ce dernier appelait le barman pour prendre sa commande. Jyl savait que ce soir, elle n'allait pas boire une goûte d'alcool. Premièrement, parce qu'elle ne voulait pas que ses efforts à faire craquer le jeune Bad se dégradent au fil des heures, mais aussi parce qu'elle ne voulait pas perdre le contrôle et dévoiler un peu trop de choses à son sujet. Elle se tourna vers lui, tout sourire.

" Une limonade, ça fera l'affaire. " Le rôle de l'ingénue lui allait divinement bien. C'est ce qu'elle voulait faire croire à Will. Elle voulait lui laisser penser qu'il pouvait profiter de la situation. Profiter d'elle. Jyl observa Will avec ses grands yeux bleu un instant. Elle ne le trouvait pas si mal. Elle comprenait que Diane ait pu craquer pour lui. " Je m'appelle Cassie, et toi ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 01/09/2014
• MESSAGES : 330

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: i hope i'll survive to this fever. will   Dim 9 Nov - 18:23

Will n'avait jamais vu cette fille, et elle ne le connaissait pas non plus apparemment, sinon elle ne l'aurait jamais approché et encore moins essayé de lui parler. Peu de filles osaient sachant à quel point il était imprévisible et elles ne tenaient pas à se retrouver face à ce malade dans un mauvais jour, sauf si elles étaient trop en manque de leur dose ou bien trop bourrées pour se rendre compte de ce qu'elle faisait, peu importe le contexte il les détestait toutes. Elle l'avait vu seul alors... Alors quoi ? Soit elle était complètement conne soit tellement en chaleur qu'elle tentait de se frotter au premier venu. Will ne savait pas que penser de la jolie blonde, parce que oui, il fallait avouer que s'il n'avait pas été dans cet état à la limite de la dépression -pathétique-, il se serait laissé séduire par son air candide et ses boucles blondes. Il avait un faible pour ces deux critères apparemment, mais il n'était pas dans l'état pour pouvoir apprécier quoi que ce soit et si elle voulait qu'il soit plus réceptif elle devrait faire preuve d'imagination et trouver autre chose que son petit sourire à la con. « Comme tu voudras ». Après tout ils étaient dans un pays libre et elle faisait ce qu'elle voulait et même si devoir partager son temps avec quelqu'un avait tendance à l'irriter il ne savait pas s'il était content ou non qu'elle se soit décidé à lui parler. Une limonade ? Et elle ne touchait pas à la drogue, il devait être tombé sur la seule sainte-nitouche de tout Degrassi (oui Degrassi la ville !!!). Ou du moins d'après ce qu'elle prétendait. Will jaugea la jeune femme du regard, haussant un sourcils puis les épaules, peu importe. Il paya le barman et fit glisser le verre de la jeune femme devant elle, se tournant légèrement pour pouvoir lui faire face et lui répondit sobrement : « Will ».

Le jeune homme se mit à boire silencieusement sa bière, se demandant s'il devait continuer à lui parler où si l'inconnue se déciderait à partir maintenant qu'elle avait son verre. Mais quelque chose le poussait à s'adresser à nouveau à elle, à la retenir. Il ne savait pas réellement quoi mais cela faisait des jours qu'il n'avait parlé à personne et maintenant qu'il était en compagnie de quelqu'un il n'avait plus vraiment envie de se retrouver face à sa solitude. « Alors, qu'est-ce que tu fais ici, Cassie ? Ne me dis pas que ton passe-temps favori est de tenir compagnie à des inconnus dans les bars ? » le jeune homme ponctua même sa question d'un sourire, preuve qu'il y mettait du sien, ce qui était déjà beaucoup pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 16/09/2014
• MESSAGES : 199
• LOCALISATION : En train de gravir le mont So Cool
• I-POD : Beyonce - Flawless
• HUMEUR : Bonne

MessageSujet: Re: i hope i'll survive to this fever. will   Lun 10 Nov - 20:46

Cassie Evans. Son nom de scène. Celui qui figurait sur sa fausse pièce d'identité et celui qu'elle utilisait à chaque fois qu'elle devait monter des coups tordu. Jyl aimait jouer la comédie, c'était devenue une seconde nature pour elle. Elle arrivait à pleurer à torrent ou rire aux éclats sur commande. Elle s’amusait des gens sans aucune once de culpabilité. Son talent la faisait évoluer ici, à Degrassi, alors elle ne comptait pas s'en priver. Jyl bernait tout ceux qui l'entouraient sans même qu'ils ne se doutent de quoi que se soit. Et c'était tellement drôle pour elle. D'ailleurs, William ne remarquait rien. Il devait prendre 'Cassie' pour une fille coincée alors qu'elle était tout le contraire. Jyl savait que si elle avait donné son vrai prénom, son plan n'aurait jamais pu ne serrait-ce que se mettre en place. En effet, William était le meilleur ami de Tim d'après ce qu'elle avait comprit et ce Bad la détestait viscéralement. Non, Jyl devait être cette fille fragile mais joueuse. Cette fille qui ne semblait pas vouloir de mal à une mouche. Cette fille incapable de vous blesser pour une quelconque raison. L'opposé de Diane finalement. " Enchantée Will. Et merci pour le verre. " Elle ponctua sa phrase d'un petit sourire.

William était l'un de ses garçons qui ne se forçait pour rien. Si l'envie lui prenait, il pouvait vous envoyer paître sans aucun soucis. Faire des efforts, pour ce genre de personne, était une chose surhumaine. Jyl savait qu'elle allait devoir le prendre avec des pincette et ne pas trop le brusquer au début. Diane lui avait donné des conseils qu'elle mettrait peu être à exécution à un moment donné, mais elle tenait quand même à se faire sa propre opinion. Il reprit la parole, et Jyl, surprise se tourna vers lui, sa paille entre ses lèvres.

" Oh non, je crois pas qu'on puisse dire ça, je ne tiens pas compagnie à n'importe quel inconnu... " Elle accentua les derniers mots. Will devait comprendre qu'il n'était pas comme les autres et qu'elle faisait une exception à son sujet. Même si en réalité, elle n'avait rien à faire de sa misérable personne et qu'il était selon elle au même niveau que tous les autres, c'est à dire, bien plus bas qu'elle. " En fait, je suis nouvelle en ville. J'ai suivit ma mère ici, le divorce de mes parents vient d’être prononcé. " Pauvre petite chose. Jyl marqua une pause. " En fait, j'ai pas pour habitudes de m'imposer au gens comme ce soir mais... tu avais l'air triste... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 01/09/2014
• MESSAGES : 330

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: i hope i'll survive to this fever. will   Lun 10 Nov - 22:44

Notre homme se retint d'afficher un sourire mauvais à la remarque de Cassie. La jeune femme essayait de lui faire croire qu'il avait attiré son regard. Lui. Le seul mec qui ne ressemblait ni à un hipster ni à un frat boy. Manipulation typique d'une connasse typique. Il était presque déçu, il aurait voulu qu'elle soit différente, à croire qu'il avait raison d'être un salop misogyne : ces pétasses se ressemblaient toutes et elles ne méritaient qu'une seule chose, que tôt ou tard leur petit jeu mesquin se retourne contre elles. Ça ou de se prendre une bonne raclée. Mais ce qui le fit réellement tiquer fût sa dernière remarque, lui triste ? Et ta mère elle est triste, salope ? Il avait l'impression d'avoir été percé à jour et il n'aimait pas ça du tout. Il commençait à être légèrement nerveux, d'abord elle l'abordait, puis elle lui parlait de trucs personnels qui lui faisait se rappeler sa propre enfance et ensuite elle lui montrait qu'il était totalement transparent dans ses états d'âme. Il n'aimait pas qu'on le cerne comme ça et encore moins qu'on lui accorde de l'empathie ou de la pitié, ça avait le don de l’énerver, de créer l'étincelle qui pouvait faire partir à tout moment la bombe à retardement qu'il était. Mais paradoxalement il avait un besoin désespéré de s'accrocher à quelque chose ou quelqu'un. Depuis que Diane l'avait abandonné (tel un petit chiot, oui) la solitude lui était insupportable, à tel point qu'il préférait s'entourer de camés dans des trous à rats ou de fils à papa dans des bars comme celui-ci plutôt que de se retrouver seul. Alors que la jeune femme se mette à lui faire la discussion était presque trop beau pour être vrai. Et c'est bien ça qui le gênait. Dire qu'il était de nature méfiant était un euphémisme, il avait baissé une seule fois ses gardes et voilà où ça l'avait mené, dans un état pathétique et dans une vie encore plus merdique, tout ça parce qu'il s'était laissé emporter par des sentiments qu'il s'était juré de ne jamais avoir. Will frotta ses mains légèrement moites sur son jean, il sentait ses doigts le démanger et il reprit sa bière en main pour profiter de la fraicheur de la bouteille un instant avant de la finir. Si elle pensait qu'il allait se mettre à chialer en lui racontant comment il avait eu le cœur brisé par une pétasse manipulatrice, elle se mettait le doigt dans l'oeil, il l'aiderait même à se l'enfoncer bien profond. Il était tourmenté, elle avait l'air inoffensive et même un peu bête, mais il se rappelait parfaitement les grands yeux innocents de la norvégienne pour savoir que les femmes savaient être de parfaites illusionnistes. Heureusement pour elle elle était arrivée juste au bon moment : il avait bu suffisamment pour se laisser aller et pas assez pour vouloir lui défoncer son visage de poupée. Et après tout, qu'est-ce qu'une fille comme elle pouvait vouloir à un gars comme lui ? Même s'il hésita un instant il finit par répondre : « C'est ça ton truc alors. Tu choisis un mec qui a l'air minable dans un bar et tu te la joues psy ? C'est un besoin naturel ou c'est pour oublier à quel point ta vie est merdique ? »

Will se mit à rire. Mais sans le savoir -ou d'après ce qu'il croyait- elle avait réussi à toucher son point sensible et il avait l'impression qu'il allait dégueuler un flot de paroles, et c'est ce qui arriva avant même de pouvoir se retenir, lancé par la colère qui montait en lui : « Vous êtes toutes les mêmes. Vous aimez faire croire n'importe quoi pour arriver à vos fins. Vous arrivez même à feindre d'être amoureuse et vous nous lâchez sans remords, c'est dingue, hein ?! Vous en avez rien à foutre, vous êtes des putain de salope ! » A nouveau il eut un rire nerveux, à la limite de l'hystérie, heureusement la musique était suffisamment forte pour que cela passe inaperçu.« Allez tire-toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 16/09/2014
• MESSAGES : 199
• LOCALISATION : En train de gravir le mont So Cool
• I-POD : Beyonce - Flawless
• HUMEUR : Bonne

MessageSujet: Re: i hope i'll survive to this fever. will   Mer 12 Nov - 19:00

Et voila, elle avait fait démarrer la machine. Will se mit à rire et Jyl pouvait clairement lire dans son regard la haine qui commençait à l'envahir. Si les yeux du jeune homme pouvait tirer des balles, il l'aurait sans aucun doute rafalé. Diane l'avait prévenue et Jyl avait bien saisie que William était un malade. Jyl se mordit intérieurement la lèvre inférieur. Elle n'avait pas l'habitude qu'on lui parle de cette façon. Tout le monde l'avait toujours traité comme une petite princesse. Certes, compte tenu son rang et son caractère, elle se prenait souvent la tête mais dans ces cas là, elle avait la possibilité de répliquer. Là, elle était en train de jouer un rôle et ne pouvait pas péter un plomb d'un coup. Mais combien de temps allait-elle tenir ? Jyl entrouvrit doucement la bouche alors qu'elle soutenait le regard du jeune homme. il s'auto-proclamait lui même minable. Will semblait vraiment mal en point.

" Hein ? Mais qu'est-ce que tu dis ?  "

Jyl prit une mine outrée alors qu'il faisait référence à sa vie merdique. Son incompréhension face à son attitude soudainement agressive se lisait aisément sur son visage. Et ça, ce n'était pas surjoué. Jyl jouait nerveusement avec sa pochette. William semblait tellement impulsif et incontrôlable. Jyl commençait presque à se demander s'il n'était pas pire que ce que Diane lui avait dit. Il reprit la parole, pour cracher avec véhémence tout le mal qui l'habitait depuis que Diane l'avait laissé sans nouvelles. Jyl savait très bien qu'il parlait de sa copine slovaque. Mais, ses grand yeux bleu en forme de billes laissaient penser qu'elle était paumée. La belle blonde ne bougea pas d'un millimètre lorsque le Bad Circle lui ordonna de s'en aller.

" Non. " dit-elle, sûre d'elle. " Je ne suis pas une salope ok ? Je t'autorise pas à dire ça. On ne se connait même pas ! Et puis franchement, t'as pas une peu passé l'age pour toutes nous mettre dans le même lot ? " Jyl marqua une pause. Elle poussa un long soupire avant de reprendre en s'adoucissant. " Ok, je reconnais que je m'y suis mal prise. Je voulais juste t'approcher... Je te trouvais mignon "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 01/09/2014
• MESSAGES : 330

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: i hope i'll survive to this fever. will   Jeu 13 Nov - 21:06

Will savait qu'il était effrayant, parce que complètement taré. Il était imprévisible, violent, et n'avait aucune morale. Sans oublier le fait qu'il était la plupart du temps alcoolisé ou drogué, ce qui accentuait ses traits de caractère peu flatteurs. Il savait qu'il était effrayant et en ce moment il pouvait le lire sur le visage de la belle blonde, comme un animal enragé qui sent la peur de sa victime. Et il devait dire que ses effluves étaient plus que savoureuses pour lui. Il aimait ça. Elle s'était foutue de sa gueule et en plus de ça elle avait osé lui dire qu'il était triste. Triste. Il détestait ce mot comme si c'était la pire des insultes, c'était pas une tapette putain il n'était triste pour rien et encore moins pour personne. Alors il voulait qu'elle regrette, qui qu'elle soit il s'en branlait bien : il allait lui faire payer et il allait prendre son pied en le faisant. Après tout ça faisait longtemps et il fallait qu'il rince le goût amer que lui avaient laissé les derniers évènements dans la bouche. Mais il était aussi fatigué et las, et même si l'idée l'effrayait il ne savait pas s'il pourrait aller au bout de son délire cette fois, aussi bizarre que cela puisse paraître il avait l'impression d'avoir changé, personne ne le remarquerait évidemment, mais il le sentait. Ce changement était dans ces questions qu'il se posait et auxquelles il n'aurait jamais pensé avant, il était dans ces moments d'hésitation qu'il avait alors qu'il avait l'habitude de foncer tête baissée dans le moindre connard qui l'emmerdait. Il était là, quand au lieu de la faire tomber de son tabouret pour l'humilier et la forcer à partir, il lui répondit :

« Tu m'as très bien entendu. Casse-toi ou je te fais partir. »

Mais Cassie le regardait avec une petite moue déterminée. Non ?... Non ?! Cette salope osait lui dire non et Will oscilla entre éclater de rire à nouveau ou fracasser sa bouteille de bière vide sur le comptoir. Et il cru bien qu'il allait exploser lorsqu'il l'entendit lui faire la morale, comme si c'était un gamin, comme si elle avait le droit. Personne ne lui donnait de leçon, surtout pas une pute dans son genre. Ca avait bien commencé pourtant, il avait même été sympa putain, mais maintenant la rage lui remuait le bide et il n'entendit même pas sa dernière tentative de le raisonner. Will posa sa main derrière la nuque de la jeune femme, un geste qui pouvait passer pour affectueux et tendre, de loin ils pouvaient même passer pour un de ces couple qui sort ensemble depuis peu, qui apprend à se connaître autour de verres et à travers des caresses timides. Mais si on les observait de plus près, un œil attentif pouvait remarquer que la main du beau brun serrait bien trop fort la nuque de la jeune femme et l'empêchait de tourner la tête, que son visage était dénué de tout sourire ou même d'expression et qu'il transpirait légèrement. Il se pencha pour pouvoir la regarder et lâcha entre ses dents serrées :

« Le problème avec vous c'est que vous pensez avoir tous les pouvoirs, et lorsque vous vous rendez compte que ça n'est pas le cas, il est trop tard. Alors dis-moi, t'as l'impression de gérer là ? Hein ? »

Will se leva, sa main encerclant toujours la nuque de la jeune femme il la força à se lever aussi, la guidant vers la sortie, de sorte à ce qu'elle ne puisse pas se débattre, ou s'échapper. Une fois dehors l'air froid fit du bien au jeune Bad qui se sentit comme libéré de l'atmosphère étouffante du bar. L'obscurité et la rue pratiquement déserte étaient deux éléments qu'il connaissait par cœur. Il se sentait bien là et il relâcha la nuque de la jeune femme pour la pousser dans le dos, la forçant à marcher plus vite. « Dépêche-toi, on va faire un tour... Et tu vas me dire ce que tu veux vraiment. » - Mais Will n'était nullement pressé, il avançait d'un pas tranquille, comme s'il n'était pas en train de forcer une jeune femme à marcher devant lui. Il prit même le temps de s'allumer une cigarette, ne quittant pas sa proie du regard, tout était normal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 16/09/2014
• MESSAGES : 199
• LOCALISATION : En train de gravir le mont So Cool
• I-POD : Beyonce - Flawless
• HUMEUR : Bonne

MessageSujet: Re: i hope i'll survive to this fever. will   Ven 14 Nov - 19:06

Jyl se crispa alors que Will serrait ses doigts autours de sa nuque. Elle ne pouvait plus bouger et n'ayant pas d'autres options, elle ferma les yeux pour garder son calme. Se faire remarquer n'était pas une bonne idée. Elle ne voulait pas que la rumeur enfle et tourne au lycée. Il était hors de question que les lycéens sachent que Jyl était lié à Will, un Bad Circle. Cela nuerait à sa réputation. Et puis, malgré tout, elle n'oubliait pas sa mission. Jyl était prête à tout. Plus que jamais. Elle voulait que ce petit bâtard se retrouve seul comme un rat mort. Définitivement. Elle voulait que Diane lui tourne le dos pour de bon. Si ce raté était violent et impulsif, la blonde incendiaire quant à elle était du genre perverse et profondément malsaine. Jyl n'avait ni pudeur, ni morale. Et maintenant qu'il avait posé ses doigts sur elle dans le but de lui faire du mal, elle se jurait intérieurement de tout mettre en oeuvre pour l'anéantir moralement.  Elle l'avait déjà fait auparavant, il ne serait qu'un garçon paumé de plus sur sa longue liste de victime. William se pencha vers elle avant de lui demandait ce qu'elle ressentait vraiment maintenant, si elle avait toujours l'impression de contrôler. Non, bien sur sur non. Ses doigts maintenant la pression et Jyl avait mal. Mais Diane l'avait prévenue. " Lâche moi ! " souffla-t-elle en guise de réponse.

Ce connard n'en avait rien à foutre. Il se leva et l’entraîna à l’extérieur. Là, ENFIN, il retira sa main de sa nuque. Jyl lui lança un regard mauvais, sans trop se contrôler. Jyl trouvait le jeu de séduction intéressant au début, mais maintenant, elle avait juste envie de le pousser à l'erreur pour en finir et le voir ramper par terre comme un moins que rien. Elle voulait que Will soit un paillasson, voila, rien de plus. Elle devait pouvoir essuyer ses semelle rouges sur lui et le traiter de chien. Elle voulait lui enlever le minuscule lueur qu'il restait dans son regard. Elle voulait sa fin. Si son histoire avec Diane était si tortueuse, c'est parce qu'elle était passionné et Jyl savait qu'en lui enlevant Diane, elle lui enlevait TOUT. Et ça, elle se le jurait. Peu importe les moyens, elle arriverait à les séparer en donnant raison à Diane. Elle donnerait de sa personne pour voir Will tomber. Le jeune homme la poussa dans le dos et Jyl se cambra pour ne plus sentir ses doigts sur elle. La blonde avait une haine profonde et démesuré pour le Bad Circle. Une haine qui prenait peu à peu possession d'elle au point qu'elle commençait à avoir chaud. Elle se sentait bouillir. Elle ne pouvait rien faire tout de suite mais la tendance s'inverserait à coup sûr et elle ne le lâcherait pour rien au monde. Jyl s’exécuta et fit quelques pas. Soudain, elle te retourna vers l'homme qui allumait sa cigarette.

" Ce que je veux vraiment ? Pourquoi tu pense que tous les gens qui t'adressent la paroles sont intéressés ? Tu n'es qu'un objet, William ? Est-ce que c'est l'opinion que tu as de toi ?! "

Les mots avaient franchies ses lèvres trop vite pour qu'elle ne les contrôle. William risquait de péter un câble encore une fois. Peut-être la frapper cette fois ci ? Est-ce que la folie du Bad Circle pouvait l'emmener aussi loin ? Jyl commençait à le penser. Et de toute façon, elle allait le découvrir et mettrait tout son cœur à l'ouvrage pour que la réponse se révèle être positive. Qu'il faute ! C'était son intention. En agissant ainsi, Jyl savait que ce n'était pas la meilleure solution pour mettre Will dans son lit mais qu'importe, elle avait encore tout un tas de ressources.

" Je cherchais juste à faire ta connaissance, putain ! " dit-elle en levant les bras vers le ciel. La commedia dell'arte reprenait de plus belle. Son air faussement candide, et visage d'ange aidait souvent Jyl à se sortir des plus mauvaises situations. Et elle espérait que ce soir ne fasse pas exception. Will devait croire qu'elle était venu vers lui dans le bas dans le seul et unique but de le draguer et de passer une nuit avec lui. Et le plus drôle, c'est que c'était le cas ! C'est ce qu'elle avait prévu ! William n'avait pas besoin de savoir que Diane se cachait derrière tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 01/09/2014
• MESSAGES : 330

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: i hope i'll survive to this fever. will   Lun 17 Nov - 22:21

Will aurait aimé prendre un instant pour rassembler son courage, comme s'il avait besoin de se rassurer, de se persuader qu'il faisait le bon choix, ou même qu'il n'y avait pas de choix à faire : il fallait qu'il lui montre qui était le plus fort, c'était comme ça et c'est tout. Parce que oui, il avait besoin de courage. Depuis Effy, depuis Diane, agir impunément sans réfléchir aux conséquences lui était de plus en plus difficile, il se perdait lui-même, ou du moins ce qu'il pensait être. C'est comme s'il avait perdu ses couilles et reçu une conscience à la place, il n'avait pas besoin d'une putain de conscience qui lui montre la réalité de ses faits et gestes, il n'en voulait pas et pourtant il en était petit à petit prisonnier et il savait qu'il ne pourrait jamais retourner en arrière. Il voulait s'exploser la tête pour oublier tout ça, redevenir celui qu'il était avant, mais c'était impossible. En plus, au fond de lui il était toujours animé par un infime espoir de la revoir, même si ça le foutrai à nouveau en l'air, chaque fois pire que la précédente. C'est pour ces raisons que Will avait besoin de temps pour se donner tout le courage dont il manquait cruellement. Mais cette pute ne lui laissait même pas le temps de fumer pour relaxer ses nerfs, elle hurlait à son oreille, elle parlait, parlait, parlait... Il ne pouvait même pas bloquer sa voix et il était obligé d'entendre tout ce qu'elle lui disait (ou plutôt lui criait). Mais il mentirait s'il disait que ses paroles ne le touchaient pas. Elle n'avait pas totalement tord et ça le foutait encore plus mal.

Comment ça avait pu escalader jusqu'à ce point en quelques minutes alors que la jeune femme n'avait été rien sinon avenante avec lui ? Alors que sa première rencontre avec Diane se résumait à des coups, des provocations et des insultes, Cassie avait été exactement l'inverse (jusqu'à ce qu'il pète les plombs évidemment). Diane l'avait traité de mauviette et de moins que rien alors que Cassie s'était montrée candide et agréable et avait même osé le draguer, elle lui avait dit qu'il était « mignon » putain. C'était presque ironique s'il prenait le temps d'y penser. Peut-être que s'il avait rencontré Cassie avant... Non, elle n'aurait jamais réussi à le dompter comme avait réussi la belle slovaque et Will n'aurait jamais succombé à personne d'autre qu'elle. Il manquait quelque chose. Quelque chose qu'il ne retrouverait jamais. Mais ça ne l'empêchait pas de ressentir l'impact des coups verbaux de la jolie blonde face à lui. Ses questions étaient comme des poignards. Tirant nerveusement sur sa cigarette Will essayait de calmer le tremblement de ses mains, regrettant de ne pas avoir bu quelque chose de plus fort avant de partir du bar. Notre homme ne savait pas quoi faire, il se sentait désemparé alors qu'il aurait du ressentir de la colère, au pire de la haine au mieux de l'agacement, mais qui l'un comme l'autre l'aurait fait réagir avec violence. Pourtant depuis qu'ils s'étaient barrés il ne ressentait qu'une certaine lassitude qui s'ajoutait à son écoeurement perpétuel. Et les mots de Cassie n'aidaient pas. L'opinion qu'il avait de lui. Quelle opinion ? Il n'était rien.

« Fais pas l'idiote innocente, c'est toujours comme ça. Dis-moi quand est-ce qu'un mec est venu te parler pour la dernière fois sans avoir une idée derrière la tête ? » Will s'arrêta de parler. Il était ridicule, il essayait juste de gagner du temps, incapable de savoir quoi faire mais il n'arrivait même pas à la mettre mal à l'aise. « Personne ne cherche à faire ma connaissance, pas même mon père » - Notre homme ponctua la fin de sa phrase par un rire nerveux, il se laissait complètement aller, la crise de nerf ne semblait pas loin. « Et quand c'est le cas il suffit de voir quel genre de mec je suis pour avoir envie de se barrer... » - Will tira longuement sur sa cigarette, cherchant à se calmer. « Regarde-toi, tu pouvais faire la connaissance de n'importe quel mec de ce bar et t'as choisi le seul taré. » Ou du moins le seul qui l'avouait pleinement. Notre homme se frotta la nuque et les yeux avec insistance, il avait mal partout, il ressentait les courbatures qu'il se tapait à cause de son manque de sommeil mais encore cette nuit il ne savait pas où il allait finir. « J'suis crevé, j'sais pas exactement ce qu'il s'est passé ce soir mais vaut mieux qu'on oublie tout ça, rentre chez toi Cassie. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 16/09/2014
• MESSAGES : 199
• LOCALISATION : En train de gravir le mont So Cool
• I-POD : Beyonce - Flawless
• HUMEUR : Bonne

MessageSujet: Re: i hope i'll survive to this fever. will   Sam 6 Déc - 22:19

(pardon d'avance, j'ai besoin de me relancer ça va être court)

Jyl avait réussit son premier coup puisque l'air menaçant de Will avait disparu pour laisser place à une certaine détresse et incompréhension. Pourquoi LUI ? Il ne comprenait pas qu'on puisse s’intéresser à lui sans avoir des idées derrière la tête. Et il avait raison. Si par malheur il se rendait compte que Diane était derrière tout ça, peut être bien qu'il la tabasserait jusqu'à ce qu'elle perde connaissance. Peut être qu'il péterait les plombs comme jamais et déverserait toute sa haine et sa colère contre elle qui pourtant ne faisait qu’exécuter les ordres de son amie. Jyl fut surprise de voir Will s'ouvrir un peu à elle. Il lui parla de son père qui ne voulait même pas faire sa connaissance. Visiblement, ce garçon était paumé. Bien plus qu'elle ne l'imaginait. Elle resta muette, à le fixer. Elle comprenait que ce manque ait pu le rendre perturbé. Elle, elle avait ses parents mais souffrait tout de même de la place privilégiée qu'avait sa grande sœur Salomé dans leurs cœurs. Jyl était persuadée qu'elle était la préférée de ses parents et c'est ce qui la poussait à se faire remarquer sans cesse. Sa jalousie était telle qu'elle était devenue une égoïste hors pair et une arriviste sans aucune limite. Si personne ne l'aimait à sa juste valeur, elle allait le faire elle même. Et elle s'imposerait jusqu'à ce qu'on l'aime ! Alors certes, ce n'était pas la même souffrance, mais elle comprenait Will et la douleur qu'il pouvait ressentir. Mais malheureusement, ça ne changeait pas ses plans. Elle allait séduire Will, passer une nuit torride avec lui et le rapportait à Diane pour qu'elle l'aide à obtenir sa place au sein des so cools. " Je t'ai choisi toi parce que tu me plaisait. Rien de plus Will. Pourquoi est-ce que tu te méfies des gens à ce point ?  Tu n'es pas taré, arrêtes... " Il était bien plus que ça, en fait. Parce que pour réagir aussi violemment, il ne devait plus avoir aucune limite dans la vie. Jyl fit un pas en avant alors que Will lui ordonnait de rentrer chez elle. Elle hocha la tête négativement en fronçant doucement les sourcils. " Je n'irais nulle part. T'es peut être le gars le plus instable que j'ai rencontré depuis que je suis arrivée ici mais crois le ou non, j'ai l'impression qu'on se ressemble. " Et à ce sujet, elle ne mentait pas. Jyl avait son grain elle aussi. " Je veux te connaitre. Je veux que tu me montres qui tu es. Je veux que tu te livre à moi. Je veux apprendre quels sont tes bons et tes mauvais coté. Je veux... " Elle posa doucement ses mains -tremblante bien malgré elle- sur les épaules de Wil pour avoir toute son attention avant de l'embrasser par surprise. Il devait ainsi comprendre qu'elle le voulait lui. Au moins le temps d'une nuit. Une nuit mensongère qui changerait à coup sur leur avenir ici. Lui avec Diane et elle, au sein des almost famous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 01/09/2014
• MESSAGES : 330

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: i hope i'll survive to this fever. will   Dim 14 Déc - 22:16

Les paroles de la jeune femme étaient douces et l’enveloppaient, le rassuraient comme une couverture autour du gamin qu’il restait malgré lui. Il était fatigué et il était conscient de ne plus avoir la force de confronter la belle blonde qui ne semblait pas lâcher l’affaire, comme si elle s’était donnée pour défi de réussir à le convaincre de quelque chose, mais de quoi au juste ? De la baiser ? Mais si cela avait été le cas elle n’aurait pas eu cette approche maladroite, bien que séduisante elle ne semblait pas être une de ces poufs prédatrices de Degrassi, prêtes à s’offrir au premier venu en échange de quelques minutes d’attention et compliments bien choisis. Will lâcha un nouveau rire silencieux en entendant la jeune femme essayer de le convaincre qu’il n’était pas taré, elle avait l’air tellement sûre d’elle et pourtant elle ne le connaissait même pas, il aurait pu lui raconter quelques histoires et anecdotes amusantes de ses accès de fureur contre des mecs qui avaient essayé de l’emmerder, juste pour lui prouver le contraire. Mais à quoi bon ? Il était trop las pour essayer d’avoir là nouveau le dessus. La faute aux rencontres avec Diane, elle l’avait bouffé complètement et il avait l’impression de n’être plus que l’ombre de lui-même. Il se détestait.

Qu’est-ce qu’elle foutait encore là ? A sa place n’importe quelle fille se serait barrée le plus rapidement possible lui offrant son majeur ou une insulte le traitant de psychopathe. Mais elle soutenait qu’ils se ressemblait et elle devait bel et bien avoir un problème elle aussi pour oser continuer à l’affronter et le pousser dans ses retranchements. Peut-être qu’elle aussi avait besoin qu’on lui fasse du mal pour oublier qui elle était. Elle voulait, voulait, voulait... Will était bien placé pour savoir que l’on a pas toujours ce que l’on veut dans la vie et il n’allait pas se priver de le lui faire savoir. Mais sa réponse fut happée par les lèvres fines de la jeune femme. Notre homme resta immobile un instant avant de répondre au baiser, trahi par la chaleur envahissant son corps. Mais le baiser était trop tendre, doux, insupportable. Ses cheveux qu’il prit dans son poing étaient trop épais, pas assez blonds, son autre main agrippa la hanche de la jeune femme, pas assez maigre. Tout semblait mal, faux. Rien ne faisait illusion et ça le rendait malade. Fou de rage et de frustration. Une rage qui grimpait en lui comme de la mauvaise herbe s’agrippant autour de son corps pour l’étouffer. Ne tenant plus Will attrapa la gorge de la jeune femme pour la faire se reculer et serra son étreinte, suffisamment pour l’immobiliser, pas assez pour lui couper la respiration. Sans perdre de temps notre homme amena Cassie dans une des petites ruelles longeant le bar qu’ils avaient quittés quelques minutes plus tôt. Un endroit sombre et infréquenté, idéal. Will prit le temps d’observer la jeune femme, sachant pertinemment que la fureur pouvait se lire dans son regard et répondait à l’angoisse de la blonde. Owen lâcha son étreinte et assena une lourde claque sur la joue de la belle, fendant sa lèvre. Il allait lui montrer ses mauvais côtés à cette salope.

“ Tu veux vraiment voir qui je suis réellement ? ” Mais cette question était purement rhétorique, peu importe désormais qu’elle essaye de le calmer ou de le convaincre du contraire, c’est ce qu’elle avait voulu et il allait lui donner ce qu’elle demandait, et lui montrer par la même occasion qu’elle avait fait une erreur. Il avait besoin de ça. De retrouver cette violence. Elle n’était pas Diane mais elle ferait l’affaire. Ses mains attrapèrent le décolleté de sa robe et tira dessus jusqu’à dénuder la jeune femme. Will plaqua Cassie contre le mur et se colla contre elle, sa bouche haletante contre son oreille.

“ Le problème Princesse tu vois, c’est que j’ai pas de bons côtés ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 16/09/2014
• MESSAGES : 199
• LOCALISATION : En train de gravir le mont So Cool
• I-POD : Beyonce - Flawless
• HUMEUR : Bonne

MessageSujet: Re: i hope i'll survive to this fever. will   Lun 22 Déc - 23:07

Ce baiser sonnait comme une première victoire pour Jyl puisque Will s'abandonnait enfin et répondait favorablement en entremêlant ses lèvres aux siennes. Elle avait peur qu'il la repousse, mais non. Elle fit glisser doucement ses mains sur son torse, mais très vite, le vent tourna et les choses dérapèrent à une vitesse fulgurante. Lorsqu'il l’attrapa violemment par le cou, elle était tellement choquée qu'elle n'osa pas bouger de peur qu'il réagisse avec encore plus de rage. Il l’entraîna dans une ruelle sombre et Jyl sentit la pur l'envahir. La vraie peur, celle qui vous tétanise. Il la relâcha pour la gifler. Le coup était fort, au point que le fendre la lèvre. Au point que les larmes lui montent au yeux. Elle posa une main sur sa joue endolorie en levant les yeux vers lui. Il allait payer pour avoir poser sa main sur son doux visage. Il allait s'en mordre les doigts. Elle allait lui enlever tout ce qu'il lui rester. Elle voyait très bien qui il était. Il n'avait pas besoin de lui montrer maintenant. Will n'était qu'une enflure qui voulait faire payer au monde entier sa putain de vie merdique et minable. Will était une merde qui usait des poings pour imposer le minimum le respect. Will n'avait que ça de toute façon. Sa force et ses poing. Pas étonnant qu'on ne lui porte aucun intérêt. Ce type était une grosse merde et elle se jurait au fond d'elle de l'anéantir encore plus. Si jusqu'à présent sa seule motivation était de réellement mettre un terme à sa relation avec Diane, tout venait de changer dans son esprit. Jyl voulait sa revanche. Une vraie bonne grosse revanche qui dépasserait de loin les petites querelles d'adolescents. Il la déshabilla avec rage, et contre le mur, elle n'essaya même pas de se débattre de peur qu'il l'étrangle pour de bon. Elle s'humecta la lèvre inférieur, le gout du sang se dispersé dans sa bouche. Lorsqu'il lui dit qu'il n'avait pas de bon coté, elle attrapa ses cheveux cheveux court pour tirer légèrement sa tête en arrière. Elle déposa un baiser dans son cou avant de monter jusqu'à son oreille ou elle chuchota, le ton grave. " Moi non plus ... " Elle avait conscience de jouer un jeu dangereux mais ses motivations dépassaient de loin sa raison. Encore plus maintenant qu'il avait osé la frapper. Elle s’affaira à déboutonner son pantalon en le regardant droit dans les yeux. Il voulait être ce gars violent. Très bien, autant finir le plus vite possible alors. La manière douce n'avait pas marché ce soir. Des demain, elle emploierait les grands moyens pour le détruire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: i hope i'll survive to this fever. will   

Revenir en haut Aller en bas
 

i hope i'll survive to this fever. will

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One day, I shall come back - Degrassi RPG ::  :: Art on the Boulevard :: The Stone Bar-