AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Stay High (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 25/08/2014
• MESSAGES : 420
• I-POD : Tove Lo - Stay High
• HUMEUR : Manipulatrice

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Stay High (Libre)   Lun 17 Nov - 11:12

Diane était assise au comptoir du bar, l'air pensive. La jeune norvégienne n'avait pas changé ses habitudes, elle n'avait en effet jamais bu d'alcool et c'était pas ce soir que cela allait changer. La tête ailleurs, elle trempait donc ses lèvres ponctuellement dans son diabolo fraise, ressentant une extrême solitude.

Tout était pourtant sa putain de faute. Le bonheur avait été à porter de main, et la belle slovaque avait préféré le faire fuir, trop apeurée par ce-dernier et désormais elle ne savait pas si elle regrettait ses actes ou non. Elle n'arrêtait pas de penser à Will pourtant, en quasi permanence et cela commençait tout bonnement à la bouffer de l'intérieur. Ainsi, elle attendait impatiemment que Jyl réussisse sa mission, afin d'être libérée de l'emprise du jeune homme. Mais, une fois qu'elle aurait repris le contrôle de sa vie, comment pouvait-elle être persuadée que les choses iraient mieux ? C'est un vrai casse-tête chinois et désemparée, Diane lacha un soupire, tout en poussant son verre sur le comptoir.

Tournant le dos au bar, elle contempla la salle, la jeune Karlsen avait toujours peur de croiser le jeune Bad et pourtant elle ne pouvait s'empêcher de jouer avec le feu, c'était plus fort qu'elle. Toute cette histoire était plus fort qu'elle d'ailleurs. Observant les jeunes degrassiens de son lycée, en train de flirter ivres, Diane refit face au comptoir pour prendre à nouvau possession de son diabolo fraise. Fatale erreur.

Ayant à peine terminé son verre, elle commença à se sentir toute drôle. Sa tête tournait et elle manquait cruellement d'air. La jeune femme jugea qu'elle avait du manger un truc qui ne passait visiblement pas. Voulant se lever de son tabouret pour prendre l'air, elle manqua tomber à terre et se rattrapa tant bien que mal au bar, complètement titubante... Braquant son regard sur son verre, elle comprit enfin : un petit salopard avait foutu un truc dans son verre et elle était désormais dans la merde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 01/09/2014
• MESSAGES : 330

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Stay High (Libre)   Mar 18 Nov - 21:34

Que fais un jeune Bad perdu et seul un samedi soir ? Il traîne dans un bar, peu importe lequel, souvent le même. Comme tous les autres soirs. Will allait au Stone bar, encore. Il y passait plus de temps que n'importe quel autre endroit et ça montrait bien à quel point sa vie était devenue pathétique. Aussi merdique que lui. Il allait encore boire jusqu'à ce qu'il oublie ce qui le rongeait ou alors qu'il se mette à gerber ses tripes. Notre homme s'avançait entre la foule compacte quand il s'arrêta net : Diane. Alors qu'il avait perdu tout espoir de la revoir elle se trouvait là, dans ce bar dans lequel il venait tous les jours, aussi ironique que cela puisse paraître. Notre homme resta immobile, de peur qu'elle l'aperçoive et parce qu'il voulait pouvoir la contempler encore, sachant pertinemment que dès qu'elle le verrait elle s'enfuirait à nouveau, elle seule savait pourquoi, à son grand malheur. Mais alors qu'il hésitait entre la confronter ou se barrer il l'a vit manquer de tomber, regarder son verre et perdre à nouveau l'équilibre. Et il comprit. Owen se précipita derrière elle alors qu'elle luttait pour ne pas perdre connaissance.


« Eh, Diane regarde-moi, regarde-moi... Reste avec moi ! »

Will percutait à peine ce qu'il disait et ignorait le fait qu'il sortait de nulle part risquait de la rendre encore plus confuse, l'angoisse le prenait à la gorge et l'étourdissait. Notre homme regarda autour de lui, il était comme fou. Non oubliez ça, il ETAIT fou. Il allait retrouver le gars qui avait osé faire ça et allait le tuer. Il s'agissait de Diane, et c'était pire que tout, s'attaquer à Elle c'était s'attaquer à lui, et personne n'avait envie de s'en prendre à lui. En mettant cette drogue dans le verre de Diane il ne lui avait laissé aucune chance, Will n'allait certainement pas lui en donner une. Scannant littéralement le bar il remarqua que plusieurs personnes avaient été alertées par le bruit mais la musique trop forte avait tout de même préservé Diane de l'attention de la foule. Son regard se posa sur un jeune homme qui observait la scène et il su que c'était lui l'enfoiré, il connaissait que trop bien les mecs dans son genre, des losers paumés qui avaient juste assez de couilles pour foutre en l'air et profiter de filles trop bien pour eux. Il puait le désespoir et son apparence malsaine était perceptible même s'il avait l'air de plus en plus flippé. Leurs regards se croisèrent et Will eut la confirmation qu'il attendait. Sans perdre un instant il se retourna vers Diane qui semblait avoir de plus en plus de mal à rester éveillée et demanda à une jeune femme de rester avec elle pendant qu'il attendait les secours à l'entrée du bar. Cette dernière accepta et s'attela à faire boire de l'eau à la belle slovaque. Heureusement qu'il existait encore des gens pas complètement tarés. S'assurant qu'elle était en sécurité il se rua dehors, maintenant que la peur était passée il ne lui restait plus que sa colère qui le guidait complètement. Il ne mit que quelques secondes pour rattraper le fils de pute qui essayait de se barrer et se jeta sur lui pour le faire tomber, lui hurlant qu'il allait le tuer, crachant à sa gueule d'enculé, il le cogna et le cogna encore, ses poings tombant en rafale sur sa gueule, jusqu'à ce qu'il sente la peau sur ses doigts craquer et le sang couler sur ses mains. La rage l'aveuglait entièrement sinon il se serait rendu compte que le gars était complètement défiguré et ne bougeait plus depuis un moment. A bout de souffle Will se releva tant bien que mal, il fallait qu'il retrouve Diane, il n'aurait jamais du la quitter. Diane qui était désormais inconsciente contre la jeune inconnue. Sans prendre en considération ce qui se passait autour de lui, il passa un bras sous les genoux de la belle blonde et l'autre derrière son dos pour pouvoir la porter, se félicitant intérieurement d'avoir préféré venir avec sa voiture ce soir.


Ses mains lui faisaient un mal de chien, mais le jeune Bad agissait en auto-pilote, guidé par son instinct de survie. Et c'est presque inconsciemment qu'il se retrouva devant chez lui, un appartement dans un lotissement luxueux, il n'y avait plus mis les pieds depuis des mois mais il était dans un état impeccable, comme s'il n'y avait jamais vécu, comme s'il ne s'était pas amusé à tout détruire avec Tim juste pour faire chier, il restait entretenu sur ordre de son 'père' qui espérait pouvoir encore le diriger. Jamais Will n'aurait pensé avoir une once de gratitude envers cet enfoiré, mais putain en cet instant ça l'arrangeait bien. Notre homme déposa Diane sur son lit et pu enfin souffler, mais ne se calma pas, au contraire : il tournait comme un lion en cage. Et si elle avait besoin de soins ? Il ne savait pas ce que ce mec avait foutu dans son verre, peut-être qu'une aide médicale était nécessaire et qu'il était en train de la laisser crever en la regardant allongée là, il manquerait plus que ça putain. Mais il ne savait même pas si elle avait les papiers nécessaires, il ne voulait pas qu'elle se fasse expulser du territoire non plus, aussi égoïste que cela puisse paraître. Quelle merde putain il allait devenir dingue. Il fallait qu'il agisse et sans attendre il déshabilla délicatement la jeune femme pour la laisser dans ses sous-vêtements, il la couvrit avec son duvet et posa un seau à côté du lit, au cas où... Il n'avait aucune idée de ce qu'il fallait faire, généralement lorsqu'il faisait un bad trip il s'endormait là où il avait perdu conscience et puis il se traînait dans le premier motel venu pour dormir plusieurs jours de suite. Essayant de se calmer, le jeune Bad ôta ses vêtements pour ne rester qu'en boxer et s'asseya par terre, juste à côté du lit. Il observa Diane : elle semblait dormir paisiblement, elle était beaucoup trop belle... Will ne pu s'empêcher de caresser doucement son visage et son bras. « Je suis désolé... » - En cet instant sa rancoeur importait peu, il voulait des réponses mais ses questions viendraient plus tard. Il avait eu tellement envie de la retrouver, mais pas comme ça. Mais s'il n'avait pas été là que se serait-il passé ? Il ne préférait même pas y penser sinon il allait de nouveau avoir besoin de tabasser quelqu'un. A la place le jeune homme appuya son dos contre le mur en gardant la main de Diane dans la sienne, s'assurant de sentir son poul. Il allait rester éveillé et surveiller que son cœur continue de battre. Ça aurait peut-être pu fonctionner s'il ne lui manquait pas genre 5 nuits de sommeil, mais cela ajouté aux événement de ce soir, il s'endormit au bout de quelques minutes...  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 25/08/2014
• MESSAGES : 420
• I-POD : Tove Lo - Stay High
• HUMEUR : Manipulatrice

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Stay High (Libre)   Mer 19 Nov - 9:53

La vue de Diane commençait à se brouiller alors que la jeune femme tentait désespérément de se retenir contre le comptoir du bar. La personne qui avait osé lui faire un sale coup pareil était surement suicidaire, parce que s’il osait s’en prendre une seule seconde à elle, elle jurait sur la tête de toute sa famille restait en Norvège qu’elle le pourchasserait toute sa vie pour le détruire encore et encore. On ne pouvait pas s’en prendre impunément à Diane Karlsen, alors certes elle était un petit peu faible à l’heure actuelle mais elle restait bien plus forte que la plupart des gens, voir des hommes.
Diane manquant d’air, respirait désormais bruyamment, elle suffoquait. C’est alors que son esprit commença à lui jouer des tours, enfin du moins c’est ce qu’elle pensa. La voix de Will l’enveloppa complètement, elle ne comprenait pas un foutu mot de ce qu’il disait mais elle savait qu’il était là, tout proche. Et si c’était lui qui avait foutu cette merde dans son verre, pour genre se venger d’elle ? Peut-être bien que Jyl avait fini par parler et dire au jeune Owen qu’elle avait été missionnée par la Norvégienne afin de le pousser à être fidèle à l’espèce humaine, c’est-à-dire, un pauvre connard ? Diane grimaça, tout en articulant difficilement, à l’attention de Will, qui était déjà parti
« Tu vas me le payer Owen ! ».
Diane releva les yeux, elle se trouvait désormais dans les bras d’une blonde… Jyl ? Tout s’embrouillait dans sa tête, au point qu’elle termina par perdre complètement connaissance.

La jeune femme revint partiellement à elle, alors que les phares des voitures qu’ils croisaient éblouissaient sa vision. Ils étaient en voiture ? Où l’emmenait-il ? Cherchait-il un endroit isolé histoire de se débarrasser d’elle ? Peu importe, les ténèbres avaient enfin réussi à la capturer.

Une sale odeur d’essence et de brûlé happa ses narines et la jeune femme ouvrit difficilement une paupière puis l’autre. La jeune slovaque était allongée au milieu d’un champ et sa carcasse tout entière lui faisait un mal de chien. Elle ne parvenait pas à bouger. Bercée par les battements de son cœur, raisonnant jusque dans ses tempes, elle perdit à nouveau connaissance. Elle se réveilla à nouveau brusquement, alors qu’un papillon venant de se poser sur son nez… Qu’est-ce qu’un parfait papillon digne de Disney venait faire dans cette scène glauque ? Pétrifiée par le froid, son corps se secoua d’un spasme, faisant fuir l’insecte. Son crane était douloureux comme s’il avait tapé plusieurs rochers. Où était-elle ? Difficilement, elle se redressa, un gout de sang au fond de la gorge et des yeux contempla le paysage… un champ à perte de vue, et la carcasse d’une voiture accidentée. Son cœur s’emballa. Avaient-ils eu un accident ? Elle se redressa d’un coup, une dose d’adrénaline dans le corps, et en titubant et manquant tomber plusieurs fois, elle se traina jusqu’à l’automobile. Will était passé le par brise la tête première et reposait inerte sur le capot. Son visage était en sang et elle commença à suffoquer. Ses jambes se dérobèrent sous le poids de son corps, tombant à genoux, les larmes inondant son visage couvert de sang et de poussière.

Un spasme secoua une nouvelle fois sa carcasse, soulevant sa poitrine violemment, dans le lit de Will. Diane venait de reprendre connaissance, pour de vrai cette fois-ci et complètement perturbée par son rêve, elle cru un instant être à l’hôpital. Ses yeux s’accommodèrent difficilement à la pièce, il faisait sombre et elle ne connaissait pas ce fichu endroit. Se redressant dans le lit, elle ne remarqua pas tout de suite la présence de Will, endormi par terre, sa main ayant quitté la sienne, alors que son corps s’était plié sous un violent spasme, du à son cauchemar et surement aux trucs qu’on avait foutu dans son verre. Une nausée prit alors possession de son corps et saisissant le sceau que le jeune Owen avait laissé à proximité d’elle, elle rejeta tout ce qu’elle put, son corps souhaitant se débarrasser de ce qui lui avait fait du mal. Tremblante, elle reposa le sceau tout en se frottant le visage, retirant les cheveux collés à ses joues par sa propre bave/morve/vomi ? Et c’est là qu’elle comprit. Elle n’était pas à l’hôpital et Will était là, en train de dormir à même le sol…quasi nu. D’ailleurs, elle aussi était en sous-vêtements…
Est-ce que ce taré l’avait genre drogué pour profiter d’elle ?? Son sang ne fit qu’un tour et malgré le fait qu’elle était faible et que son corps la faisait atrocement souffrir, elle quitta rapidement le lit, n’arrivant pas à trouver des yeux ses vêtements. Putain de merde, fallait pourtant qu’elle parvienne à se mettre en sécurité avant que ce dégénéré se réveille et décide de carrément la supprimer cette fois-ci.

Will venait d’ouvrir les yeux, et il la regardait paisiblement… Il avait l’air encore plus psychopathe à ne pas bouger et surtout rien dire. Sans plus attendre, Diane s’empara du sceau dans lequel elle avait rendu pour le jeter sur le jeune homme (dégueulasse) et prenant ses jambes à son cou, elle fila en direction d’une pièce attenante à la chambre et qui semblait être une salle de bain, pour s’y enfermer. Une fois dans la salle de bain, elle ferma le verrou, et le souffle court, elle se laissa tomber dans un coin de la pièce. Les nerfs lâchaient alors qu’elle commençait à pleurer comme une gamine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 01/09/2014
• MESSAGES : 330

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Stay High (Libre)   Mer 19 Nov - 20:15

Will mis du temps a se réveiller, n'ayant pas fermé l'oeil depuis longtemps il s'était laissé emporter par un sommeil lourd. Reprenant ses esprits il remarqua d'abord qu'il s'était endormi par terre et se redressa brusquement, les souvenirs de la veille l'assaillant à mesure qu'il se réveillait. Il était dans son appartement, tout allait bien. Heureusement qu'il n'avait rien eu le temps de boire sinon il aurait été dans un état de confusion total. Mais putain il s'était endormi. Diane. Presque au même instant Will remarqua que la belle blonde n'était plus sur le lit, et son coeur s'accéléra aussitôt, putain. Mais son regard qui la cherchait frénétiquement se posa sur elle a l'autre bout de la chambre, elle semblait être comme prise au piège et dans l'état dans lequel elle devait être c'était compréhensible. Notre homme l'observa un instant comme pour jauger son comportement, sa réaction. Mais aussi pour prendre le temps de réaliser qu'elle était la, et bien vivante. Un soulagement intense l'envahit, il était tellement content de la voir réveillée qu'il mis trop longtemps avant de se rendre compte qu'il aurait du lui dire quelque chose, la rassurer ou commencer a lui expliquer ce qui s'était passé. Mais il était trop con et il mis trop de temps avant de se rendre compte que l'imagination de la jeune femme s'était mis en route et il lui suffit de voir son visage se décomposer pour comprendre ce qu'elle pensait. Notre homme se leva doucement comme si le moindre geste brusque allait faire fuir l'animal apeuré, ce qui allait très probablement être le cas, il mit ses mains devant lui dans un signe rassurant, pour lui montrer qu'il n'allait pas l'attaquer ou éviter qu'elle ne l'attaque aussi.

« Attends c'est pas ce que tu... »

Trop tard. Will eut tout juste le temps de s'écarter pour ne pas se prendre le seau en pleine gueule et être complètement arrosé de ?!... Putain elle était complètement malade il allait la massacrer cette folle dingue ! L'un comme l'autre était imprévisible, en proie à des crises de fureur et souvent incontrôlable. Mais en cet instant Diane gagnait la palme haut la main. Le sol, un pan du mur et les chaussettes du jeune homme étaient éclaboussés et une odeur âcre commençait à s'émaner de la chambre. Nul doute que la femme de ménage allait être ravie, mais ça ne serait pas la première fois qu'elle ferait face à une scène pareille dans le genre dégueulasse. Notre homme mis quelques secondes avant de réaliser ce qu'elle venait de faire, il n'en aurait pas été la cible il aurait trouvé ca hilarant mais là il du calmer sa respiration pour ne pas complètement péter les plombs. Diane avait pris peur, et au vu de la situation c'était compréhensible et c'est ca qui le retint. Mais elle pensait qu'il était son bourreau, encore. Relevant la tête Will se rendit compte que la belle slovaque prenait déjà la fuite. Merde. Owen se mit a sa poursuite mais ne fut pas assez rapide et se retrouva nez a nez avec la porte. Son premier réflexe fut d'y donner un coup de poing rageur et il le regretta amèrement en sentant ses plaies se ré-ouvrir. Lâchant un grognement de douleur Will posa son front contre la porte et entendit les pleurs étouffés de la belle blonde. Il regretta aussitôt de s'être emporté et essaya de trouver les bons mots pour la rassurer et surtout la convaincre qu'il n’y était pour rien. Si la situation était différente il serait enragé par le fait qu'il devait s'expliquer alors que c'était à elle de lui donner les raisons de sa disparition. Mais il sentait son désespoir, il le ressentait aussi. La peur mélangée à l'incompréhension ne faisaient pas bon ménage et pour sûrement la première fois de sa vie il éprouvait de l'empathie. Will toqua doucement avec son doit a la porte afin de capter l'attention de la jeune femme.

« Je sais que ça te parait bizarre. J'aurais pas du m'endormir j'étais censé rester éveillé jusqu'à que tu reprennes connaissance mais j'étais complètement mort et...» Will s'arrêta en soupirant nerveusement, ses paroles n'avaient aucun sens et il n'arrivait pas à s'exprimer, putain si elle sortait il pourrait peut-être la regarder en face et savoir ce qu'elle pensait, mais non, il était face a cette putain de porte. Il était a deux doigts d'aller chercher sa batte de baseball pour la défoncer mais une once de réflexion le ramena a la raison. Se la jouer psychopathe à la Shining n'allait sûrement pas aider Diane à le croire (ou même à l'écouter à ce niveau). Alors Will essaya de reprendre : « Quand je suis arrivé au Stone Bar hier soir tu y étais déjà et complètement défoncée. Un mec a mis un truc dans ton verre, je sais pas trop quoi mais ca t'as fait perdre conscience. Je me suis occupé du mec... » Will s’interrompit, se demandant si l'inconnu avait réussi a se casser et si des témoins les avaient vu, il se rappelait à peine de son visage, et ses actions restaient floues dans sa tête, la rage avait pris le dessus sur sa raison et il se rappelait seulement l'avoir frappé, ses mains en étaient la preuve. « Et je t'ai emmené ici. Je t'ai déshabillé mais il s’est rien passé d’autre. »- Notre homme soupira, seul le silence lui faisait écho de l'autre côté de la porte. Il s'efforça d'ajouter « On est chez moi au fait. Tu peux prendre une douche si tu veux, il doit y avoir une brosse à dents neuve aussi. Je vais nettoyer et je partirai... »

Le jeune Bad savait que la seule chose qui ferait sortir Diane était de s’en aller et de la laisser seule, il ne voulait pas qu’elle pense qu’il la retenait prisonnière. Il avait réussi à la ramener en vie il n’avait pas le droit de lui demander des réponses en retour, même si elles lui brûlaient les lèvres. Si elle était partie c’était pour une raison, et ne plus le voir étant la plus probable il n’avait peut-être pas totalement envie de savoir la vérité. Will ôta ses chaussettes et les jeta à la poubelle avant d’ouvrir les fenêtres et de partir à la recherche d’une serpillère pour nettoyer la chambre. Il avait l’habitude, avec Tim il ne comptait pas le nombre de fois où l’un avait du s’occuper de l’autre, mais il n’avait jamais nettoyé derrière lui, il aimait ce bâtard mais il avait ses limites. Des limites qu’il ne semblait pas avoir avec la belle blonde. Et c’est pour ça qu’il était en train d’inonder le sol d’eau et de javel, il avait l’impression d’être un putain de majordome, si les autres Bad le voyaient il se pisseraient sûrement dessus…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 25/08/2014
• MESSAGES : 420
• I-POD : Tove Lo - Stay High
• HUMEUR : Manipulatrice

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Stay High (Libre)   Jeu 20 Nov - 16:31

Enfermée dans la salle de bain d'un appartement qu'elle n'avait jamais vu de sa vie, Diane, assise en tailleur contre un mur était en train de faire une mini-crise de panique. Quand avait-elle perdu le contrôle au juste ? Cela avait-il un lien avec sa rencontre avec Owen ? Etait-il vraiment fautif de son état de faiblesse ? Tout se bousculait en son fort intérieur et désormais, la belle slovaque avait de plus en plus de mal à contrôler sa respiration, se mélangeant à ses sanglots. Will lança un coup de poing rageur contre le bois de la porte et la jeune Karlsen sursauta tout en tremblant davantage, il n'y avait pas de fenêtre dans cette pièce et donc aucune issue de secours. Elle n'avait plus qu'à mourir de faim, enfermée entre ses 4 murs et étrangement elle ne savait pas ce qu'elle préférait, ça ou bien finir étranglée par les mains ensanglantées du jeune homme. Un léger coup se fit alors entendre, et d'une voix curieusement apaisée et suave, Will tenta d'expliquer la situation. Diane fronça les yeux, essayant de comprendre où est-ce qu'il voulait en venir. Etait-il sincère avec elle ? Ou bien essayait-il de l'amadouer pour mieux la piéger ? Quoi qu'il en soit, c'était presque magique, car rien qu'en entendant Will, au travers de cette satanée porte, Diane se sentait beaucoup mieux. Sa respiration s'était calmée, ses larmes aussi. Elle réalisait enfin, qu'elle n'avait jamais eu peur du jeune homme, et qu'elle s'était même, à chaque fois, presque jetée dans la gueule du loup, lui offrant l'occasion de la démolir, chose qu'il n'avait jamais fait... Pourquoi les choses avaient-elles changées ? Peut-être parce qu'elle lui avait offert le moyen de la détruire ?

La belle blonde ne put s'empêcher de sourire alors qu'elle comprenait que Will avait foutue une putain de raclée au mec qui avait osé mettre une satanée merde dans son verre. C'était presque mignon et rien qu'à l'imaginer en train de dégommer un pauvre type juste pour ses beaux yeux bleus, elle avait l'impression de se sentir pousser des ailes... Elle n'avait pas à avoir peur de lui parce que même lorsqu'elle lui avait donné l'occasion de lui faire du mal, il avait été incapable de le faire, alors qu'il était pourtant fait pour ça et qu'il s'agissait de son essence même. Pourquoi était-elle intouchable auprès de lui ? Avec lui ? Doucement la norvégienne se leva, le carrelage froid de la salle de bain, ayant transformé la peau de ses cuisses en chair de poule. Encore faible et tremblante, par le rejet de son corps du poison qu'on lui avait donné, elle déverrouilla la porte, faisant son apparition dans la chambre. Will était toujours là et comme il l'avait mentionné, il nettoyait les saloperies de la jeune femme... Elle n'avait pas vraiment réfléchi sur l'instant T, alors qu'elle avait saisi le sceau pour éloigner Owen d'elle, mais désormais elle se sentait quand même vachement honteuse d'avoir tenté de lui renverser dessus son vomi... Comme quoi, rien n'était glamour dans leur relation.

Will était carrément adorable en mode femme de ménage, et un sourire en coin des lèvres Diane ne put s'empêcher d'être taquine. A le voir comme ça, elle avait l'impression que leur nuit passée ensemble remontée à hier, qu'elle n'était jamais partie et que leur histoire était réelle :


Vous en profiterez pour nettoyer également la salle de bain... c'est une vrai porcherie ici !

Restant un instant silencieuse, alors qu'il posait son regard sur elle, elle ne pouvait plus résister. Diana la gamine niaise et naïve à souhait était de retour, et étrangement, la jeune Karlsen senti ses joues rougir. Elle n'avait jamais rougi de sa vie pour un putain de mec...l'heure était grave. Balançant tout ses principes et en premier lieu son désir de rester une femme forte et donc indépendante, elle traversa la pièce pour se jeter dans ses bras et le serrer fort contre elle. Il sentait un mélange de Whisky et de tabac froid, mais peu importe, c'était son odeur, c'était son amant, c'était son William.

Pardonne-moi, lacha-t-elle dans un souffle. Elle aurait pu en rajouter et lui demander de la pardonner d'être une connasse sans coeur, de l'avoir abandonner, d'être sadique avec lui et aussi d'avoir vandalisé son appartement avec son vomi, mais les mots avaient toujours tendance à manquer avec la pudeur et ses foutues nouveaux sentiments.

Cependant, la vie entière de Diane était un jeu et bien évidemment, elle ne parvenait pas à comprendre que Will pouvait être entièrement sincère avec elle, c'était plus fort qu'elle, elle avait ce besoin insensé de le tester inlassablement. Alors, parce qu'elle avait besoin qu'il lui pardonne et parce qu'elle avait besoin de savoir qu'il ne l'abandonnerait pas lui, elle ajouta, ignorant à quel point cela pouvait être grave :


Je suis enceinte...

Les mots étaient à peine sortis de sa bouche, qu'elle regrettait déjà. C'était une pure invention et c'était sorti tout seul de sa bouche. Déformation professionnelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 01/09/2014
• MESSAGES : 330

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Stay High (Libre)   Sam 13 Déc - 20:03

Will aurait du ressentir une colère sans nom, devoir effectuer une tâche ménagère que même sa mère ne s’était jamais rabaissée à faire (bien qu’elle ne voyait aucun problème à se rabaisser face aux exigences de son incapable et manipulateur de mari). Mais il ne ressentait pas ce qui le caractérisait d’habitude, comme à chacune de ses interactions avec la belle blonde il n’était envahi que par le désespoir. Cette sensation que quoi qu’il fasse il ne réussirait jamais à la comprendre. Leur relation était comme du sable, elle glissait entre ses doigts sans qu’il soit capable de la retenir. Le jeune homme serra un peu plus le manche de la serpillère dans ses mains, essayant de calmer sa frustration, même s’il savait que pour se calmer il aurait besoin de plusieurs verres ou de... La voix de Diane. Notre homme se tourna en haussant les sourcils, se demandant presque s’il n’avait pas imaginé la phrase taquine de la belle blonde. Il aurait pu chialer de la voir devant lui, debout et bel et bien en vie. Mais alors qu’il allait lui répondre la jeune femme se précipita sur lui et Will lâcha le balais, s’assurant que ses pieds étaient bien ancrés au sol, se préparant à encaisser l’assaut de la belle, il se méfiait de ses ongles et poings rageurs qu’il ne connaissait que trop bien. Après tout, ses réactions étaient aussi imprévisibles que lui. Et encore une fois elle réussi à le surprendre en se jetant dans ses bras. Presque aussitôt, comme un vieux réflexe, les bras de Will encerclèrent le corps bien trop frêle de la jeune femme pour la serrer contre lui. Un peu trop fortement peut-être, mais il avait besoin de sentir que c’était bien réel. Il souffla de soulagement et ferma les yeux, posant sa joue contre sa chevelure blonde. Diane lui demanda de la pardonner, c’était la deuxième fois qu’elle s’excusait mais Will s’en moquait, tout ce qui l’importait était qu’elle le croyait, elle était là, elle savait désormais qu’elle pouvait lui faire confiance. Et au fond de lui il avait aussi un regain de confiance en eux. Peut-être que leurs combats perpétuels étaient désormais finis ? Peut-être avaient-ils une chance finalement ? Peut-être... Peut-être pas. Le regard grave qui lui faisait face ne présageait rien de bon et Will eut raison de s’inquiéter. Je suis enceinte...

Notre homme s’arrêta de respirer un instant, les mots de Diane résonnant dans son crâne, son coeur s’était accéléré subitement et il pouvait en entendre chaque battement dans ses oreilles. Des sentiments contraires et bien trop violents l’envahissaient et il avait l’impression de se noyer, happé par une vague trop forte. Le jeune homme ouvrit plusieurs fois la bouche bêtement pour répondre, une première question évidente lui brûlait les lèvres : était-il de lui ? Ils avaient fait l’amour une seule fois et ne s’étaient pas protégés, bien trop consumés par la passion. C’était possible, ça pouvait être de lui, c’était même très probable, si on considérait le fait que la belle Karlsen était bien trop intelligente et manipulatrice pour tomber bêtement enceinte d’un des mecs paumés qu’elle torturait. Heureusement Owen était trop perturbé pour que l’idée qu’elle avait justement peut-être fait exprès de tomber enceinte d’un mec pour le manipuler ne lui traverse l’esprit, il aurait définitivement pété les plombs sinon. Il avait besoin d’un putain de verre et si ses jambes n’avaient pas trouvé le lit derrière lui il se serait cassé la gueule, Will se retrouva assis, essayant de se rendre compte de ce que venait de lui avouer la jeune femme. C’était donc à cause de ça qu’elle n’avait plus voulu le voir ? Elle avait peut-être eu peur de sa réaction ? Elle avait eu raison. Il n’était qu’un loser incapable de savoir où il allait, il ne pouvait pas devenir père, pas maintenant, ni jamais d’ailleurs, il était à peine capable de se lever avant 16h et ne faisait que picoler ou fuir les responsabilités sur sa moto.

Mais Will repensa à ce qu’avait été sa vie avec son père, ou plutôt sans lui. C’était à cause de lui qu’il était devenu le mec qu’il était aujourd’hui, tout ça parce qu’il n’avait pas réussi à être un semblant paternel avec lui. Il ne voulait pas que son futur enfant ressente ce manque et ce mal-être, pire encore : qu’il devienne comme lui. Personne ne méritait ça. Il devait assuré, même s’il ne s’en sentait pas capable il avait quelques mois pour devenir quelqu’un qui mériterait d’élever son enfant. Il serait meilleur que son père. Il voulait montrer à Diane qu’il en serait capable et il reprit la jeune femme dans ses bras pour la rassurer tout en cherchant ses mots : “ Viens là... Ça va aller, je suis là. ” Will passa ses doigts dans les cheveux de la belle dans un geste apaisant et pris délicatement son menton dans sa main pour qu’elle le regarde dans les yeux, pour qu’elle voit sa sincérité.

“ Je sais que je t’ai pas donné beaucoup de raisons de croire en moi mais je veux que tu me fasses confiance. j’ai de l’argent, suffisamment pour qu’on soit tranquille un moment, l’appartement est pas très grand mais ça peut suffire au début, y a une chambre que je peux faire retaper, je vais échanger ma moto pour une voiture, je... J’ai aucune idée de ce que je vais devoir faire mais y a des livres la-dessus nan ? Je veux être là pour toi. Pour notre bébé... ” Will s’arrêta un instant, il y avait une chose à laquelle il n’avait pas pensé, peut-être le plus important : “ Tu... Tu veux le garder hein ? ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 25/08/2014
• MESSAGES : 420
• I-POD : Tove Lo - Stay High
• HUMEUR : Manipulatrice

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Stay High (Libre)   Mar 16 Déc - 12:30

C'était étrange, Will était un paumé qui aimait passer pour un sans-coeur et pourtant il réussissait haut la main tous les tests que la jeune norvégienne pouvait lui faire subir. Est-ce qu'elle avait le pouvoir de le rendre meilleur ? Diane chassa cette idée rapidement de sa tête. Comment un monstre de manipulations comme elle pouvait avoir des actions bénifiques sur la moindre des choses ? C'était foutrement stupide. Et le voir doux comme un agneau avec elle avait le don de la faire complètement partir en vrille, comme après la nuit qu'ils avaient passé ensemble, à veiller dans ses bras alors qu'il dormait paisiblement. Le Will agressif avait inversement quelque chose de rassurant, parce que ce garçon, elle savait comme le mener à la baguette... Comment inversement mener un ange à la baguette ? Tout ça la dépassait complètement. Alors qu'il jouait sans doute pour la première fois de sa vie le rôle du mec responsable, Diane paniquait intérieurement, prenant peu à peu conscience de l'ampleur de son mensonge. Elle avait été clairement trop loin et maintenant elle devait se sortir de cette merde internationnale et puis, pour qui se croyait-il ? Will pensait-il sincèrement pouvoir obtenir une rédempetion éclair avec ce bébé imaginaire et devenir miraculeusement un homme parfait ? C'était des foutaises, aucun homme n'était capable de ça et pour la jolie blonde, Will n'était qu'un putain de fumier qui se foutait bien de sa gueule. Qu'est-ce qu'il pensait au juste ? Qu'il avait réussi à marquer son territoire en lui mettant un mini déglingué dans le bide ?

Ses yeux balayaient la pièce, ça allait à cent mille dans sa caboche. Et alors qu'il lui demandait si elle voulait le garder, alors qu'il relachait son étreinte sur la poupée de chiffon qu'elle était devenue, elle braqua son regard clair dans les yeux du jeune homme. Elle sentait le venin se répendre dans sa bouche, bientôt elle irait encore plus loin qu'une fausse grossesse, elle se devait de le blesser, pour qu'il arrête de jouer les types parfaits... Comment pouvait-il réussir à maintenir se rôle, alors qu'elle, ça la faisait carrément flipper d'être simplement elle.


Ce n'est pas le tient. Lacha-t-elle froidement.

Elle garda son regard ancré dans les yeux du jeune homme sans sourciller et limite de manière provocante. Qu'allait-il faire ? La frapper ? Cette idée la fit légèrement sourire, oui Will avait des tas de défauts et non, il ne pouvait pas rester cet homme si adorable avec elle, les princes charmants n'existant selon elle que dans les contes pour enfants. Diane marqua une pause, se nourrissant du désespoir qu'elle pouvait lire dans les yeux du jeune homme. Pourquoi l'écraser et lui faire du mal la faisait se sentir si forte ?

Il est de Cruz Preston.

Ses derniers mots raisonnèrent dans la pièce. Ces quelques mots lui avaient brûlé la bouche. Mais elle n'y pouvait rien, c'était toujours plus fort qu'elle, elle portait le mal en elle, et elle ne pensait jamais mériter le bonheur. Personne ne pouvait la dompter... ou la réparer ?

(j'ai honte c'est nul)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 01/09/2014
• MESSAGES : 330

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Stay High (Libre)   Mer 17 Déc - 22:06

Diane avait un pouvoir sur Will, depuis leur premières rencontre elle avait été celle qui avait réussi à le troubler jusqu’à le rendre malade, celle qui hantait ses pensées et ses rêves, celle qui l’avait changé à jamais. Et celle qui venait de le détruire. Will regarda un instant Diane, comme s’il ne la reconnaissait pas ou plutôt parce qu’il ne l’avait jamais connu réellement et ne la connaîtrait probablement jamais, et si tout ce qu’elle lui avait dit cette nuit à l’hôtel était . Elle était enceinte. D’un autre. De ce fils de pute de Cruz. Mais la colère qu’il aurait pu éprouver était étouffé par son sentiment de désespoir, Owen se sentait désemparé, envahi par un sentiment d’impuissance. Mais il aurait du s’en douter, il était là comme un pigeon à croire chacune de ses paroles et comme un chien à la suivre partout où elle allait et tendre l’autre joue lorsqu’elle le frappait de sa langue vénéneuse. Il aurait fait n’importe quoi pour elle, il le savait et elle le savait. Et elle en avait profité, se jouant de lui depuis le début. Il avait cru un instant qu’il pouvait aussi lui apporter quelque chose, qu’il pourrait la changer et qu’ensemble ils construiraient quelque chose, peut-être même qu’elle serait tombée amoureuse de lui comme il l’était d’elle. Mais tout ça c’était des foutaises. Elle avait été aussi sincère avec lui que lui un mec bien. Elle s’amusait et se jouait de lui depuis le début, piétinant ses sentiments et le peu d’estime qui lui restait. C’était trop, qu’est-ce qu’elle attendait de lui ? Qu’il la tabasse ? Qu’il la laisse tranquille une fois pour toutes ? Pourquoi est-ce qu’elle ne lui disait pas clairement au lieu de trouver des attaques de plus en plus mesquines ? Pourquoi est-ce qu’il n’arrivait pas à lui faire comprendre ce qu’elle représentait pour lui ? Pourquoi est-ce qu’elle ne semblait pas le moins du monde avoir du remord à lui avouer ça ? Pourquoi, pourquoi, pourquoi...

“ Pourquoi tu me fais ça ? ”

La question avait été posée presque dans un murmure, sa voix étrangement rauque le surprit lui-même, il ne se reconnaissait pas, il était trop vulnérable. Il s’était ouvert à elle comme jamais, il n’était même plus lui même et pourtant elle ne voulait toujours pas de lui. C’était presque drôle, tellement drôle que Will se mit à rire, un rire nerveux et sans joie. Il avait l’impression que du plomb s’amassait dans sa  gorge et un sale goût amer de finalité remontait dans sa bouche, l’asphyxiant. L’incompréhension et la tristesse le rendait malade, son coeur faisait atrocement mal dans sa poitrine et ses yeux le piquaient étrangement, il mis presque trop longtemps à comprendre que c’était des larmes qui s’amoncelaient au coin de ses yeux. Putain. Comme si elle en avait pas eu assez cette connasse. Aussitôt notre homme appuya les paumes de ses mains contre ses yeux un instant, pour éviter que ses larmes ne coulent, pour se cacher, pour ne plus voir Diane. Il frotta ses yeux rougies d’un geste rageur, essayant de se contrôler. Il se sentait humilié. Pire, minable. Son regard fixé au sol pour ne plus avoir à croiser son regard il souffla : “ Va t’en. ” - Il ne voulait plus la voir, plus jamais. Il savait qu’il serait malheureux sans elle mais à ses côtés il souffrait tout autant et en continuant ces conneries il allait se jeter tout droit dans le vide. C’était trop pour lui, il était vidé de ses forces mais il fallait qu’il fasse illusion une dernière fois, mais il ne pouvait pas la frapper, plus maintenant, plus jamais. Il pris la première chose qui lui tomba sous la main - une lampe de bureau - et la fracassa contre le mur.

“ Dégage ! ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 25/08/2014
• MESSAGES : 420
• I-POD : Tove Lo - Stay High
• HUMEUR : Manipulatrice

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Stay High (Libre)   Ven 19 Déc - 14:19

Ses mots arrivèrent dans un mumure à ses oreilles. Pourquoi lui faisait-elle ça ? Lacha-t-il plus pour lui-même que dans l'attente d'une réponse de sa part. Parce qu'il était un mec et que toute sa vie, elle n'avait cotoyé que de parfaits connards, parce qu'elle pensait être divinement missionnée pour lutter contre ce specimen ? En réalité, malgré ses réponses faciles, elle ne savait pas. C'était comme ça, plus fort qu'elle. C'était peut-être une façon de se protéger alors qu'elle n'avait jamais eu peur de lui, c'était une manière de redevenir la Diane forte et puissante, qui réussirait à tous les baiser pour obtenir tout ce qu'elle désirait dans la vie. Et pourtant, avec Will, elle savait qu'elle aurait tout eu... qu'elle n'aurait manqué de rien, qu'elle aurait vécu comme une princesse, mais c'était quelque part trop louche car trop facile, et elle ne voulait pas prendre le risque de se faire piéger bêtement. Le schéma était tout tracé, c'était comme l'histoire de cette pauvre Kennedy au fond : elle avait cru pouvoir changer Cruz grâce à l'amour et au final il l'avait bien baisé et c'était bien foutu de sa gueule, si c'était arrivé à une fille aussi sensée que Kennedy, elle était pas immunisée elle-même d'un tel drama et elle n'était pas capable de savoir si elle aurait la force de vivre avec ça...

Il porta ses mains à son visage et elle, toujours figée, à regarder les actions autour d'elle, comme si elle était paralysée, comprit assez vite qu'il pleurait. C'était à la fois troublant et touchant, pourtant, elle ne pouvait plus le laisser la toucher, elle refoula donc cette émotion, s'armant de la carapace qu'elle maitrisait le mieux : celle de la parfaite connasse sans coeur. Il voulait qu'elle parte, et elle n'y arrivait pas, c'était comme si elle avait perdu la capacité de ses jambes. Elle était hypnotisée par les réactions du jeune femme qu'elle ne connaissait pas. Elle avait vu beaucoup de mecs se mettre en rogne après elle, après avoir compris qu'elle s'était bien joué d'eux, mais aucun n'avait pleuré pour elle. C'était étrange... foutrement étrange. Will termina par jeter une lampe, qui s'explosa en morceaux contre un mur, elle ne cilla pas ayant presque envie de lui réclamer des coups. Il devait la frapper, elle ne savait pas pourquoi, mais elle sentait qu'elle le méritait pourtant. Une boule se créa dans sa gorge, elle, sentant ses yeux piquer... Non, elle ne pleurerait pas, il en était hors de question.
Son "Dégage!" raisonna dans la pièce, sortant Diane de sa torpeur. Elle avait sursauté, prenant conscience du fait qu'elle était en petite culotte au milieu de son appartement et que ça sentait genre méga le roussi pour son cul.

Elle réalisa enfin qu'il fallait qu'elle parte et d'un coup, sans réfléchir, elle quitta la pièce en courant, traversant le hall de l'appartement pour se retrouver dans les parties communes. Dévalant les escaliers, elle se retrouva vite dehors, en sous-vêtement, et pieds nus dans le froid. Loin de lui, elle avait enfin le droit de se laisser aller... des larmes commençant à rouler sur ses joues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Stay High (Libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Stay High (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One day, I shall come back - Degrassi RPG ::  :: Art on the Boulevard :: The Stone Bar-