AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A la rencontre de Warhol... [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Brilliant and Cute but Love Disaster. He said That I Was the Only one Locked inside his Head.
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 11/04/2008
• MESSAGES : 192

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: A la rencontre de Warhol... [PV]   Mar 15 Juil - 17:58



    Aujourd'hui, Ridley avait regardé un film génial. C'était l'histoire d'un jeune couple, qui après avoir cherché longtemps l'amour, l'avait trouvé. Ils étaient faits l'un pour l'autre, mais pourtant la femme l'avait trompé avec quelqu'un de plus jeune. Et elle n'arrivait pas à stopper sa relation avec son amant. Après l'avoir pris sur le fait, l'homme est parti sans plus jamais redonné signe de vie. Bon évidement, Ridley n'avait pas retenu la fin qui était que la jeune femme avait tout fait pour retrouver l'homme, qui enfaite était chez sa mère à deux pas de chez elle, et qu'après l'homme la demande en mariage et qu'ils partent tous les deux très loin d'ici. Ce n'était pas important, le sénariste avait trouvé une fin digne des comptes de faits que l'on ne devait pas prendre en compte car ça ne se réalisait casi jamais. Alors après avoir médité longuement sur ce film divinatoire, Ridley avait pris sa décision. Elle en avait marre de mentir à elle et à Andréas. Il fallait qu'elle en finisse aujourd'hui même avec Warhol Empire. Leur relation ne tenait pas debout. Elle désirait fuir ses responsabilités et rattraper sa jeunesse. En sortant et en s'amusant avec lui, elle s'était retrouvée dix ans en arrière. Ou peu être, voulait-elle une assurance ? Ne pas se retrouver toute seule si Andréas se remettait avec Rebecca, sa douce Rebecca ? Mais finit l'adolescence. Elle était passé à autre chose. Que lui arriverait-elle si Andréas était au courant ? Il ne voudrait plus jamais lui adresser la parole. Elle ne s'en remetterait pas, non jamais. Et si les journalistes l'apprenaient ? Bien que Ridley n'était pas une pop star, les journalistes s'intéressaient de plus en plus à elle car elle montait très vite les échelons en tant qu'avocate, et elle était l'une des plus sexy donc forcément, ça aide.

    Motivée, Ridley se leva du canapé et alla se changer. Elle se lissa les cheveux, se maquilla d'un coup de mascara, de crayon et de gloss. Puis elle enfila une tunique Guess, un legging et ses nouvelles tongues prada. Elle attrapa son sac, ferma la porte de chez elle à double tour et fouilla dans son sac pour dénicher ses clefs de voitures. Elle y trouva également une photo de Feux de l'amour, son chien qui était un peu le bébé de son couple. Elle souria et la glissa dans son porte feuille. Elle se hissa dans sa voiture et un quart d'heure après, elle était devant les portes du lycée. Elle sorti du véhicule et s'appuya contre la voiture. Elle attendit là, pour qu'il la repère bien. Elle enfila ensuite sa paire de lunettes car le soleil tapait. Elle essayait de trouver les mots, quelque chose de bien à dire. Sec, sec, sec. Mais elle essayait surtout de se convaincre et de trouver le courage de refuser les baisers d'un homme jeune et beau. Et voilà qu'elle penssait comme une petite bourgeoise qui avait trois amants, en plus d'habiter dans une immense villa avec un mari fabuleux. Non elle ne voulait pas devenir une de ces femmes là. Elle avait l'argent, le mari et le chien mais voulait simplement une vie banale, pleine d'amour et d'eau fraiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Man Like Him Is not to Be Trusted
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 04/05/2008
• MESSAGES : 428
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : Cool =)

MessageSujet: Re: A la rencontre de Warhol... [PV]   Lun 21 Juil - 1:33

Wahrol avait regardé un film que Charlie lui avait obligé à regarder avec elle. Il avait accepté uniquement parce qu'il avait pu la tripoter tranquillement, tout en suivant d'un oeil l'intrigue. Et puis, étant donné qu'ils venaient de s'engueuler pour la énième fois car Charlie avait des soupçons et pensait qu'il la trompait, encore une fois, il lui avait à nouveau dit de belles paroles accompagnées d'un baiser si fougueux qu'encore une fois, ni l'un ni l'autre n'avaient pu résister ... sans aller plus loin, malheureusement pour Wahrol. Pour en revenir au film visionné, il s'agissait d'un film relatant d'un adultère entre une femme mariée et mère d'un enfant, avec un jeune homme passionné. Une rencontre originale les poussant dans les bras l'un dans l'autre. Une renaissance pour la femme mais une souffrance intense que de tromper son mari, sa famille. Et puis, le moment que Wahrol avait préféré. Celui où l'amant se fait tuer par le mari, à l'aide d'une boule à neige offerte par la femme. Comble de l'ironie. Et pour finir en beauté, le couple se reforme, se rapprochant forcément pour faire poids face aux questions de la police. Comme quoi, l'amour ... Wahrol en rigolait lui. Il avait été de nombreuses fois à la place de l'amant. Excepté que sa vision à lui était différente. Il se voyait plutôt dans le rôle du tueur que du tué. En général, Warhol n'avait que des aventures d'une nuit, à l'exception de quelques maîtresses qui avaient un peu plus marquées sa vie. Et c'était d'ailleurs le cas de l'actuelle. Ridley. Une femme mariée. Avec l'entraîneur de basket de l'équipe du lycée. Encore une fois, l'ironie semblait belle et bien présente... Warhol sortait donc en cachette d'Andreas et Charlie, les 2 cocus de l'histoire, avec Ridley. Certes, la jeune femme était plus âgée que lui, mais elle n'avait rien à envier aux ados de l'âge de Warhol qui n'avaient rien de l'expérience d'une femme de l'âge de Ridley. Et c'est ce qui plaisait à Warhol. On pourrait presque parler du complexe d'Oedipe. Une façon détournée pour Warhol d'assouvir son complexe d'Oeudipe d'enfance, coucher avec sa mère ... Mais Warhol se fichait de tout ça, de la psychologie et autres balivernes. Tout ce qui lui importait, c'était le sexe. Il n'était pas mature pour un sou et n'apportait qu'une bouffée d'insouciance à Ridley quand cette dernière était en sa présence. Et le secret pour que leur aventure dure si longtemps, aux yeux de Warhol, était qu'ils n'attendaient rien l'un de l'autre mais vivaient au jour le jour. Et Wahrol aimait le côté caché de cette relation. Etant une véritable malgré son jeune âge, il intéressait beaucoup les paparazzi, et Ridley aussi était de temps en temps traquée par ces "journalistes à l'affut du moindre scandale", ce qui pimentait leur relation et excitait beaucoup Warhol !
Ce jour là, Warhol avait fini les cours tôt car il séchait l'entraînement de basket pour pouvoir voir Ridley. Ainsi, ils étaient tranquilles, Andreas occupé à entraîner les jeunes sportifs et Charlie persuadée savoir Warhol à l'entraînement. Et Warhol avait une méthode infaillible pour trouver une excuse auprès de son entraîneur. Il prétextait s'entraîner en privé avec Adrian Preston, le célèbre basketteur, ancien élève du lycée. Heureusement pour le jeune homme, jamais Andreas pour le moment n'avait cherché à vérifier l'info...
Warhol se dirigeait donc vers le parking et aperçut Ridley de loin. Il arriva sans se presser vers elle, naturel comme à son habitude, avec son sourire de dieu affiché sur le visage. Il s'avança vers elle pour lui donner un baiser, et même plusieurs baisers. Ridley semblait bizarre car elle finit par le repousser légèrement, sans trop de conviction non plus. Ne cherchant pas à comprendre pourquoi, Warhol se contenta de lui dire:


- Hey sympa d'être venue me chercher ... On va pouvoir rester dans ta voiture ça peut être excitant tu crois pas ... On a 2 heures devant nous ... Ton mari est occupé au gymnase avec les gars.

Et tout en disant cela, il embarqua Ridley dans sa propre voiture, cette dernière se laissant faire, et une fois à l'intérieur, il commença à essayer de la déshabiller ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brilliant and Cute but Love Disaster. He said That I Was the Only one Locked inside his Head.
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 11/04/2008
• MESSAGES : 192

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: A la rencontre de Warhol... [PV]   Ven 15 Aoû - 19:37


    Ridley avait de l'ambition, elle en avait toujours eu beaucoup. Tout d'abord elle s'était passionée du stylisme. Elle aimait la haute couture et avait tout simplement ça dans le sang. Mais après sa première année de design et stylisme, elle avait subitement changer d'avis sur la chose et s'était retrouvée en faq de droit. Personne n'avait compris car il n'y avait rien à comprendre. En bossant, elle était arrivé à d'exellents resultats. Elle s'était retrouvée grande avocate spécialisée dans le divorce et en était très fière. Oui, elle avait encore beaucoup d'ambition. Et ce qui énervait aussi beaucoup Ridley était les hommes comme Warhol qui croyaient que tout leur était donné. Non, Ridley n'allait pas tout gaché maintenant pour un adolescent en manque. Au debut, sa relation avec cet adulte précoce lui avait bien plu. C'était assez exitant d'avoir l'impression d'avoir bien dix ans de moins, puis à cet âge là les hommes sont toujours plus doux. Ils sont là les yeux grands ouverts à vous regarder faire le moindre geste. Ridley avait eu l'impression d'être comme une super voiture de course, quelque chose qu'il voulait absolument quitte à tout perdre, mais aussi quelque chose qu'il ne connaissait pas encore. Oui elle s'était bien amusée. Mais elle s'était très vite calmée, elle était redescendu de son petit nuage. Elle aimait Andréas. En plus d'avoir un métier en or qu'elle ne voulait pas perdre, elle avait un homme dont elle était encore plus folle. Non, après avoir fait tant d'efforts pour avoir la vie de ses rêves elle ne voulait rien compromettre.

    Se laissant embrassée délicatement en fermant les yeux, songant que c'était sans doute l'un des derniers baisers qu'il allait lui donner, elle se laissa tomber sur la banquette arrière. Warhol avait déjà enlevé son t-shirt avant même qu'elle n'ai le temps de dire quelque chose. Puis il du comprendre qu'elle n'était pas comme d'habitude, qu'il s'arrêta penché sur elle en la regardant bizarrement. Ridley cherchant ses mots, mordit sa lèvre inferieur et le regarda droit dans les yeux. C'était le moment de le repousser froidement, lui lançant des insultes grotesques au visage et partant comme une femme digne et mûre. Mais Ridley comprit que depuis le debut, elle n'avait jamais su resister à Warhol. Pourtant elle n'était pas du tout attiré par les autres jeunes. Non, ce n'était que lui. Arrêtant de se questionner d'avantage, elle passa sa main sur la bretelle de son soutien goerge et le défit lentement sans un mot. Elle l'enleva elle même pour le jeter plus loin et redressa la tête pour embrasser Warhol tendrement tout en se jurant qu'elle devait profiter de ce dernier bon moment avec lui. Elle l'embrassa dans les cou et finit par se redresser dans ses bras.


    - Et si on allait dans un endroit plus tranquille ? J'aimerais bien que tu me surprenne, comme au tout debut. Un parking de lycée, c'est exitant d'accord mais assez snob non ?

    Pour sa toute dernière fois, Ridley désirait avoir un bon souvenir qu'elle n'oublierait pas. Une partie de jambes en l'air dans sa voiture garée sur un parking de lycée, ce n'était pas du tout ce qu'elle appelait "superbe dernière fois". Mais elle avait confiance en Warhol, qui avait énormément d'imagination.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Man Like Him Is not to Be Trusted
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 04/05/2008
• MESSAGES : 428
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : Cool =)

MessageSujet: Re: A la rencontre de Warhol... [PV]   Mer 20 Aoû - 12:31

Warhol était toujours excité quand il voyait Ridley. Plus encore, quand il la touchait. L'effleurait même. Elle avait un corps sublime aux yeux du jeune homme qui aimait les corps de femme. S'il avait pu les collectionner, il l'aurait sûrement fait. Le problème, c'est que ce genre de collection prend de la place et n'est pas très discret. Et il se voyait mal comment justifier sa passion à Charlie, sa petite amie, ne l'oublions pas. Même si dans un moment comme celui-ci, Warhol Empire ne pensait jamais à Charlie.
Alors qu'il était en train de chevaucher Ridley qu'il avait gentiment renversé sur la banquette arrière, il remarqua que quelque chose n'était pas comme avant. Ridley semblait passive, et ça ne lui ressemblait pas. Warhol pensa d'abord que Ridley était juste fatiguée et qu'elle n'arrivait pas à suivre le rythme d'un adolescent de son âge ... A vrai dire, il ne voulait pas chercher plus loin tant il avait envie d'elle et de son corps.
Mais tout de même, Warhol se ravisa à nouveau, et s'arrêta net dans son élan de déshabillage express de Ridley... Il la regarda longuement, un simple regard qui voulait tout dire, interrogateur, et qui l'incitait à dire quelque chose, à lui parler, car lui n'était jamais doué pour ça. Il préférait toujours se taire et continuer à exceller dans ses 2 domaines de prédilection : le sexe et le sport. Et en l'occurence, ici, c'était le sexe. Ridley était avocate, elle avait une bonne locution et savait toujours quoi dire dans les moments de crise. Et crise il y avait puisque le comportement bizarre de Ridley empêchait Warhol d'aller droit au but. Ce qui embêtait beaucoup l'adolescent fougueux qui voyait que les minutes allaient passer très vite et que 2 heures, au final, c'était plutôt court, surtout pour quelqu'un d'avide de sexe comme lui.
Et enfin, Ridley se décida à ouvrir la bouche et à dire quelque chose. Ses paroles firent sourire Warhol. Il s'attendait à quelque chose de pire. Du style "Warhol, je suis enceinte, et tu es le père". Ou encore "Warhol, j'ai chopé des morpions"... Mais là, ça mettait un peu plus de piment dans leur relation et ça excitait encore plus Warhol qui de ce fait, allait devenir on ne peut plus performant, encore meilleur que d'habitude, si cela est possible tant il excelle dans sa matière préférée.
Alors, un sourire aux lèvres, il se redressa, laissant Ridley à moitié dévêtue. Il chercha rapidement autour de lui et trouva de quoi bander les yeux de la jeune femme. Elle voulait être surprise ? Elle allait l'être. Il demanda à Ridley ses clés de voiture et pris le volant. Tout fier de lui, et voyant Ridley on ne peut plus surprise à l'arrière de la voiture, Warhol lui dit :


- Tu veux de la surprise Princesse, et bien tu vas être servie ... Laisse toi faire.

Warhol démarra et quitta le parking du lycée en trombe. Il prit la route qui menait à Toronto et, roulant le plus vite possible, arriva à l'endroit où il avait décidé d'amener Ridley pour lui faire l'amour comme aux premiers jours : une plage abandonnée. Une fois arrivé, il gara la voiture, en sortit et ouvrit la portière arrière du véhicule, prenant Ridley dans ses bras et l'emportant sur la plage, derrière de gros rochers, à l'abri de tout. Il sentit Ridley frémir et décida alors de lui retirer ce qui lui cachait la vue. La jeune femme était déjà à moitié nue et Warhol ne perdit pas une minute de plus pour continuer à la déshabiller. L'embrassant dans le cou, il remonta jusqu'à son oreille pour lui murmurrer un :

- Alors, ça te plait Princesse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brilliant and Cute but Love Disaster. He said That I Was the Only one Locked inside his Head.
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 11/04/2008
• MESSAGES : 192

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: A la rencontre de Warhol... [PV]   Jeu 21 Aoû - 6:40


    Au lieu de le repousser froidement, de l'envoyer balader, de le faire sortir de la voiture et de partir en direction des boutiques à toutes allures, Ridley s'était retrouvée à moitiée nue, sur une banquette arrière, les yeux bandés avec un adolescent au volant - qui soit ne savait pas conduire soit voulait l'impressionner en allant plus vite qu'il ne fallait. Enfin quoi qu'il en soit, la situation était la même. Le véhicule s'arrêta et elle frissonna en se demandant si elle n'allait pas sortir nue devant des milliers de personnes. Elle sentie des bras forts l'entourer et la porter. Il marcha un peu et Ridley ne dit rien. C'est alors qu'il lui enleva le bandeau tout en lui demandant si ce n'était pas mieux, ici. Elle ne comprit pas tout de suite où elle était vraiment. Puis un petit sourire se fit quand elle comprit qu'elle était tout simplement au bord de l'eau, entre des rochers cache-voyeurs. Elle regarda Warhol qui ne voulait que baiser, et qui n'en pouvait sans doute plus de tenir. Après tout, il l'avait bien mérité. Sans repondre, elle l'embrassa et doucement le fit tomber par terre. Elle se trouva très vite nue, et dans le même état d'ésprit elle balança ses vêtements derrière elle. Elle continua de l'embrasser, puis sur le cou. Mais comme à chaque fois, leur délicatesse partie aussi vite qu'elle était venue pour faire l'amour comme des bêtes.

    Malheureusement, Ridley ne penssa à rien. Elle ne penssa ni à Andrèas, qui devait être rentrer chez lui, ni à son dernier dossier qui était en retard. Non, elle ne penssa strictement à rien. Puis à quoi bon penser à des choses serieuses alors qu'on fait l'amour avec un jeune homme - d'accord très jeune homme - beau comme un dieu et il fallait le dire très bien foutu. Les regrets ce n'était pas pour maintenant. Elle aura tout le temps pour ça, après et dieu sait qu'elle en aurait. Passons. Un bon moment plus tard, elle était toujours dans les bras de Warhol. Tout en lui caressant le torse, elle regardait la mer au loin qu'on pouvait apercevoir entre deux gros cailloux. Il avait raison c'était superbe comme paysage. Surtout pour une dernière fois. Et voilà que c'était reparti. Non, elle secoua un peu la tête et ses idées s'envolèrent (a). Elle se tourna vers Warhol et l'embrassa une nouvelle fois. Puis tout en lui donnant la main, elle se mit à genoux pour rassembler ses affaires. Elle retourna la tête vers lui et avec un petit sourire...


    - Cet endroit était géniale. Mais je crois qu'on ferait mieux d'y aller, non ?

    Puis sans attendre sa reponse elle se rallongea à côté de lui et l'embrassa à nouveaux. Elle était super bien ici, loin du monde et ne penssant à rien. Comme sur une île déserte. Mais elle savait qu'il fallait qu'elle y aille, elle devait aller voir Andréas et oubliait tout ça, encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Man Like Him Is not to Be Trusted
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 04/05/2008
• MESSAGES : 428
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : Cool =)

MessageSujet: Re: A la rencontre de Warhol... [PV]   Sam 27 Sep - 14:49

Ce que Warhol aimait le plus chez sa maîtresse régulière du moment, c'était la façon qu'elle avait de faire l'amour avec lui. Les moments tendres et calmes ne duraient jamais longtemps, et très vite, ils se retrouvaient à se sauter dessus comme des sauvages, à baisouiller comme des bêtes, et Warhol adorait tester de nouvelles choses avec Ridley qui devaiet sûrement se sentir revivre en compagnie d'un aussi beau jeune homme comme Warhol et donc acceptait toujours sans rechigner les nouvelles choses expérimentées par Warhol. Et bien entendu, cela excitait encore plus Warhol et lui donnait toujours plus envie de satisfaire sa maîtresse, de la surprendre et de la combler.
Ce jour là, Warhol s'était donc envoyé en l'air avec Ridley au bord de l'océan, et il en demandait encore. Il avait envie de voir le dos de Ridley se courber à chaque coup de rein, il voulait sentir son souffle régulier, il avait envie de sentir ses mains si fines parcourir tout son corps et le faire frémir comme ce n'est pas permis. Il avait juste envie que cette partie de baise maritime dure encore et encore, jusqu'à la tombée de la nuit, voire encore plus longtemps.
Ainsi, quand Ridley lui dit qu'il était sûrement temps d'y aller, Warhol n'eut aucune envie de satisfaire sa demande. Il avait encore bien d'autres choses à faire avec elle. Il avait des tas de fantasmes qu'il voulait se voir réaliser, avec elle. Elle avait déjà un certain nombre d'années d'expérience, et dirait sûrement oui. De toute façon, il ne lui laisserait pas totalement le choix, son sourire ravageur finirait sûrement par convaincre Ridley. Il avait fini par la connaître un peu autrement que sexuellement, et il savait que Ridley disait très souvent oui quand c'était pour lui. Alors qu'ils étaient tous deux encore nus et que Ridley était revenue s'allonger contre lui, Warhol avait plongé son regard dans le sien et d'un air on ne peut plus sérieux lui avait dit :


- Ne pars pas maintenant ... J'ai un jeu à te proposer ... J'aimerai qu'on baise attachés l'un à l'autre, avec des menottes ...

Warhol n'attendit même pas une quelconque réponse de Ridley que déjà il fouillait dans son sac de cours, son grand sac d'adolescent riche et qui a dans son sac tout sauf ses livres et ses cahiers ... Il trouva rapidement plusieurs paires de menottes, ainsi qu'une matraque, qu'il avait emprunté à un ami flic rencontré lors d'une soirée bien arrosée, et commenca à s'attacher mutuellement avec Ridley. Les 2 corps étaient maintenant liés l'un à l'autre, et cette proximité excita énormément Warhol qui était reparti de plus belle pour combler sa maîtresse préférée ...
Après avoir fauté une nouvelle fois, les 2 amants, en sueur, se regardèrent dans les yeux, et quand Warhol vit que Ridley voulait réellement rentrer désormais, à cause de son crétin de mari, Warhol se retrouva face à un immense problème : il n'avait pas les clés des menottes ... Il se mit à rire nerveusement et face à la perplexité de Ridley lui dit :


- J'avais oublié que je n'ai pas les clés ... c'est du matériel de pro en plus ...

Complètement excité, Warhol en profita pour tripoter encore un peu Ridley au passage et l'embrassa fougueusement avant que celle ci lui réponde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brilliant and Cute but Love Disaster. He said That I Was the Only one Locked inside his Head.
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 11/04/2008
• MESSAGES : 192

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: A la rencontre de Warhol... [PV]   Dim 28 Sep - 14:08


    Les tripes 'maso ce n'était pas du tout du genre de Ridley. Mais alors pas du tout. Quand le jeune Warhol commença à l'accrocher, elle lacha un facheux soupire. Après tout, c'était le risque de sortir avec quelqu'un de très jeune et qui aimait donc les aventures et les nouveautés. Mais quand celui-ci entreprit de l'embrasser fougeusement, elle ne s'empécha plus rien. Mais ce n'est qu'une fois finit, alors qu'elle décida qu'il était vraiment temps de rentrer et d'en finir avec ses infidélités, qu'elle regretta au plus au point de s'être une nouvelle fois laisser tenter. C'est avec un énorme sourire que Warhol l'embrassa une nouvelle fois après avoir glissé gentiment qu'il n'avait pas les clefs de ces stupides menottes. Elle se releva, et l'emporta violement avec lui.

    - Tu te fous de moi j'éspère ? Si c'est une blague, c'est le moment ou jamais de le dire et de rire un bon coup.

    Elle attrapa son string qu'elle enfila tant bien que de mal, ainsi que sa jupe. Evidement pour son soutient-george tout allait être plus compliqué. Elle jeta un regard furieux à Wharlol. A cet instant là, elle regrettait encore plus sa relation avec lui qu'au moment où elle avait bien cru qu'elle était enceinte. Elle essaya d'ouvrir ses menottes avec la force mais évidement elles ne se cassèrent pas violement comme elle l'avait ésperée. Elle comprit alors que ce n'était pas une blague et que ce cher Warhol était encore plus bête qu'elle ne le penssait. La chance avait donc tournée. Elle essaya de reprendre son calme et s'éloigna le plus possible de Warhol, bien qu'elle ne pu aller bien plus loin qu'elle était au départ.

    - Warhol Empire, tu as interêt à trouver une solution dans les cinq minutes à venir car il est hors de question que je partes d'ici attacher à un mec incapable de se procurer des menottes avec des clefs, ou pire que je restes plantée ici à moitié nue ! Si quelqu'un découvre que j'ai couché avec toi, je suis finis tu comprends ? Tu n'es jamais tombé amoureux ? Tu ne t'es jamais dit que cette personne là, tu voulais la garder à jamais ? Et bien tu vois, cette personne là je l'avais trouvée. Mais j'ai tout gaché ! Aujourd'hui je suis venue pour en finir avec toi et au lieu de ça j'ai couché deux fois avec toi, et je me suis retrouvée attachée à ses stupides menottes et...

    Mais son discours énervé, et violent n'eu pas vraiment l'impacte qu'elle aurait aimé avoir. Son dernier mot ne ressemblait plus à rien, déformé par ses yeux embués et ses lèvres pâles. Ces derniers temps, Ridley s'était empechée de se lacher et de pleurer. Et tout était monter d'un seul coup. Elle n'en avait rien à faire de passer pour une vielle adulte qui enfaite ne savait pas ce qu'elle fesait, de perdre toute son assurance et de devenir toute petite et innocente. Mais elle avait tout gaché. Sa vie amoureuse était un désastre. Après son divorce avec Simon, elle avait enfin trouvé un chic type. Mais évidement au lieu de l'aimer et de le chérir, elle était allé trouver Warhol. Mais le pire de tout était que Ridley savait que Andrèas ne lui avait jamais appartenue et ne lui appartiendrait sans doute jamais. Elle avait sans doute toujours su qu'il était encore fou de Rebecca, et que cette fille veuille bien le reprendre ou non, il l'aimerait toujours. Et ces derniers temps, elle l'avait beaucoup ressentie. C'était sans doute la pire chose. D'aimer quelqu'un qui fesait semblant de vous aimer et qui en aimait une autre. C'est dans ses pensées, qu'elle se laissa tomber par terre et se retrouvit assise dans le sable à pleurer, attaché à un adolescent. Elle finit par dire avec un rire jaune et faux.

    - Tu dois me trouver lamantable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Man Like Him Is not to Be Trusted
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 04/05/2008
• MESSAGES : 428
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : Cool =)

MessageSujet: Re: A la rencontre de Warhol... [PV]   Dim 28 Sep - 23:01

Ridley ne devait pas avoir conscience qu'elle avait affaire à Warhol Empire. Un attardé au final. Certes, beau gosse, populaire, et avide de sexe. Mais demeuré. Le genre de mec qui ne trouverait pas d'eau à la rivière. Alors compter sur lui pour retrouver une clé qu'il avait oublié de prendre, ou juste trouver une solution pour les sortir de cette situation périlleuse, était sûrement la chose la plus stupide que Ridley pouvait faire. Warhol était encore un enfant, un enfant qui aime le jeu, l'aventure, le danger, les situations extrêmes. Il avait besoin de ça pour se sentir vivant. Il allait toujours jusqu'au bout, il n'arrêtait jamais. C'était le genre de mec qui vous attache tout un week end à un radiateur et ne vient vous délivrer que le lundi soir, après être allé se divertir avec des potes à 500km de l'endroit où il vous a laissé. Et encore, dans ce cas là, il faut s'estimer heureuse d'avoir été délivré avant que la mort ne se soit emparée de vous. Alors là, Ridley, dans son malheur, avait de la chance. Elle était menottée, certes, mais à Warhol. C'était toujours mieux qu'un vulgaire radiateur.
Warhol lui riait. Il riait à gorge déployée. Comme un gamin devant un cartoon du style Tom et Jerry. Le genre de truc qui énerve les adultes tant c'est con, mais qui amuse un gamin. Il ne comprenait pas la détresse de Ridley. Il ne pouvait pas une seconde se mettre à sa place. Il n'était pas apte à comprendre qu'elle était avec quelqu'un et qu'elle risquait sa réputation. Lui, il s'en foutait. TOut le monde l'adulait. Et tout le monde savait qu'il aimait le sexe. Mais une femme comme Ridley, avec une situation professionnelle et une vie privée ne pouvait pas se permettre ce genre de petit divertissement.
Il écouta toutefois Ridley s'énervait, au point d'avoir les larmes qui envahissaient son regard dans lequel il aimait tant se plonger quand ils copulaient. Non, il n'avait jamais été amoureux. Il ne savait pas vraiment ce que ça voulait dire, ce que ça représentait. Pour lui, tout ça n'était qu'un jeu. Même avec Charlie, il n'était pas sûr de véritablement l'aimer. C'était un fait, ils étaient ensemble, et avaient instauré une sorte de jeu entre eux ... et voilà. Warhol ne cherchait pas plus loin, il n'aimait pas se prendre la tête. Il laissa donc Ridley faire son show, puis quand cette dernière sembla se calmer, il la regarda et lui dit :


- Et t'inquiète bébé, c'est rien, juste amusant ... Tu as l'air vraiment stressée. Je crois que tu n'es pas si amoureuse que tu le dis, sinon tu ne serais même pas là. Tu as besoin de te divertir avec moi, alors profites en à fond. Je te propose d'appeler ton mari. Dis lui que tu es retenue au bureau ... On finira par trouver une solution, en attendant, on devrait encore baiser, ça te détendra...

Il la regardait avec son air de gamin innocent qui est tout fou devant son jouet, et la dévorant du regard, il la dévora également littéralement, l'embrassant dans le cou et faisant glisser ses mains jusqu'à ses hanches pour lui retirer à nouveau sa jupe et son string ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brilliant and Cute but Love Disaster. He said That I Was the Only one Locked inside his Head.
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 11/04/2008
• MESSAGES : 192

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: A la rencontre de Warhol... [PV]   Mar 30 Sep - 15:31



    Baiser ? Se détendre ? Elle essuya très vite ses larmes et lança un regard noir à Warhol. Comment avait-elle pu être aussi bête pour se retrouver dans ses bras ? Ce n'était finalement qu'un gosse de riche qui penssait toujours que baiser était la chose la plus importante dans la vie. Pour Ridley, ça fesait déjà longtemps qu'elle avait comprit qu'il y avait beaucoup plus important. Elle se releva et Warhol commença à l'embrasser dans le cou et à tenter de la re-déshabiller. Il n'avait pas froid aux yeux. Elle le poussa d'un geste sec et regarda autour d'eux. Il commencait à faire froid, le vent souflait bien. Elle eu l'idée de jeter une énorme pière sur le bras de Warhol pour de un, détruire les menottes et de deux détruire une bonne partie de ce type. Mais elle soupira en sachant que ça ne marcherait pas et que de plus, ça ne ferait qu'empirer les choses - d'être attaché à un mourant imbécile. Alors elle prit les choses en main. Elle ramassa toutes ses affaires, se fichant bien de celles de Warhol. Elle le regarda dans les yeux en soupirant.

    - Imbécile ! La prochaine fois je saurais que les gars de ton âge ne sont bon qu'à jouer avec leur bite. Mais ça mon tresor, tu peux le faire tout seul !

    Ses mots dépassèrent à vrai dire ses pensées, car la vulgarité n'était pas du tout le genre de Ridley. Mais bon, sortir avec un adulte précoce et tromper son mec non plus alors elle n'avait plus froid aux yeux. Après tout toutes les conneries étaient faites, elle n'avait plus rien à perdre. Elle traîna Warhol vers la voiture sans se soucier des quelques personnes qui pouvaient bien la voir en souvêtements noirs et mini jupe, attaché à un mec à moitié nu. Elle se cala contre la portière et regarda Warhol d'un regard lassé.

    - J'éspère pour toi que personne ne me verra ainsi jusqu'à qu'on se trouve chez toi et que tu trouves un marteau ou n'importe quoi qui pourrait me sortir de là. Ou tiends, encore mieux, les clefs.

    Elle mit ses mains sur ses hanches et l'embrassa du bout des lèvres. Bien qu'il était un vrai imbécile, il était toujours canon et elle savait qu'il n'avait pas un mauvais fond. D'ailleurs, il était peu être même sensible et craquant. Elle se remit contre la voiture et afficha un petit sourire. Elle était confiente. Enfin, elle ésperait qu'elle pouvait maintenant lui faire confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Man Like Him Is not to Be Trusted
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 04/05/2008
• MESSAGES : 428
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : Cool =)

MessageSujet: Re: A la rencontre de Warhol... [PV]   Mar 28 Oct - 22:45

Qu'est-ce-que les filles pouvaient être chiantes. Warhol ne les comprenait pas. Il les satisfaisait mille fois sur le plan sexuel, les envoyant carrément en orbite tant il baisait bien, et il se faisait engueuler. Des fois, il se demandait s'il devait genre, s'excuser d'être aussi beau et bon. A croire qu'un bon coup, ça mettait toujours les nanas dans un état pas possible. Avec toutes leurs hormones en ébullitions, elles ne devaient plus savoir comment réagir face à une telle dose de jouissance et d'orgasmes réptétés. Normal que ça les rendait folle au fond ...
Ridley était ce genre de femme. A lui sauter dessus dès qu'il lui adressait un petit sourire, et à vouloir le quitter ou à lui crier dessus dès qu'il arrêtait de la sauter. A force, il ne savait plus quoi faire avec elle, et ça en était lassant. Pas étonnant qu'il avait besoin de se lancer des défis à lui - même pour rendre leur relation un peu plus palpitante. Ainsi, il ne fut pas surpris plus que ça quand Ridley lui lança pour reproche que les jeunes mecs avaient juste besoin de jouer avec leur bite. En attendant, elle semblait fort l'apprécier sa bite à lui quand elle faisait mumuse avec ... Mais ça, il se retint de le dire, car même s'il était crétin, il savait que ce n'était pas le genre de choses à dire à une femme qui se trouvait dans l'état de Ridley. Et il avait eu raison car déjà la jeune femme, qui l'avait amener jusqu'à la voiture, finissait par l'embrasser, again xD
Il lui fit alors signe de monter dans la voiture. Le problème, c'est qu'attachés de la sorte, il lui était impossible de conduire seul. Ridley était genre obligée d'être sur ses genoux, mais face à lui. Cela avait plusieurs inconvénient. Non seulement, il verrait mal la route, mais en plus, cette position l'excitait un maximum ... et il avait bien besoin de faire quelque chose de sa bite dans ces moments là. Ainsi, il démarra tout de même la voiture, et tenta de conduire, ce qu'il fit sur quelques mètres ... Mais l'excitation physique prit le dessus et tout en conduisant, il ne put s'empêcher de vouloir à nouveau copuler avec Ridley, et ce qui devait arriver ... arriva !
Warhol qui ne voyait plus la route percuta de plein fouet une voiture qui était à l'arrêt à un feu rouge. Le choc fut assez brutal, mais il n'y eut aucun dommage corporel. Ridley était bien emboîtée en Warhol (xD). Toutefois, la personne qui était au volant de l'autre véhicule sembla être très sonnée puisqu'elle se précipita hors de la voiture pour aller tambouriner à la fenêtre de celle de Ridley.
Warhol, toujours gamin, se mit à rire et tout en tenant Ridley par les hanches, se contenta d'un :


- Oups
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A la rencontre de Warhol... [PV]   Mer 29 Oct - 18:32

[dsl c'est court]

Non, c’était une blague. Une grosse blague même ? Effy tapotait avec ses mains en rythme sur le volant de sa voiture tout en chantant lorsqu’elle entendit un gros " boum ". Carrément sonné, elle eu besoin de quelques secondes pour reprendre ses esprits. Qu’est-ce que c’était passé ? Elle fit les gros yeux avant de sortir à toute vitesse de sa voiture pour…contempler les dégâts. Un pauvre con lui était tout simplement entré dedans et bien comme il faut en plus. Elle ouvrit bêtement la bouche en regardant l’arrière de sa voiture. Elle allait se le faire, elle allait le buter. Effy se précipita sur la voiture de derrière pour tambouriner sur le carreaux de la portière lorsqu’elle reconnut... Merde !!! Merde, merde, merde. Soudain, elle n’avait plus aucune envie d’arracher le feu tricolore pour l’enfoncer dans le conducteur, non, elle éclata de rire. Elle n’était pas en train de rêver. Finalement cette bonne grosse blague la faisait bien faisait bien rire. Ma parole, c’était bien Warhol et Ridley emboîté comme des legos sur le siège conducteur qui venaient de lui rentrer dedans. Elle se mordit la lèvre inférieure en se retenant. Non, la tentation était trop trop forte. Elle courut jusque sa voiture pour fouiller dans son sac et en sortir, son appareil photo bien évidemment. Elle se dirigea vers la voiture de Warhol encore une fois en courant puis tapa deux petit coup avec sa main en souriant. Elle parla bien fort pour qu’ils l’entendent malgré la fenêtre fermée.

" SOURIEZ. Vous êtes magnifique comme ça ! Aller, faites pas cette tête c'est qu'une photo ! "

En même temps qu'elle parlait, elle les prenait en photo. Le flash de son appareil photo devait les éblouir mais elle n'en avait strictement rien a faire. Elle était sur qu'Andreas se ferait une joie de savoir qu'un joueur de son équipe copulait avec sa petite copine. Elle n'était même pas écœuré. Non, cette situation était trop bonne ! (comme M. (a))
Revenir en haut Aller en bas
Brilliant and Cute but Love Disaster. He said That I Was the Only one Locked inside his Head.
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 11/04/2008
• MESSAGES : 192

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: A la rencontre de Warhol... [PV]   Mar 4 Nov - 13:45



    Ridley se laissa emporter par Wharol dans sa voiture. Elle resta sur ses genoux pendant tout le trajet. Il réussit même à la faire sourire quand il commença à vouloir baiser là, en même temps que conduire. Elle l'embrassa et évidement ne su pas résister pour cette dernière fois avec lui. Il était tôt et elle ésperait que personne ne les verrait. Dès qu'elle était contre Wharol, elle ne penssait plus à rien ni même à son homme. Elle était tout simplement bien avec lui et ne lui résistait jamais. Pourtant, elle s'était promis que ce jour là tout aller s'arrêter avec lui pour qu'elle enménage tranquillement avec Andreas. Elle ne voulait pas tout foutre en l'air à cause de Wharol. Mais c'était sans doute trop tard pour avoir des remords. Cet imbécile ferma les yeux quelques secondes et Ridley fut projeté violemment sur le volant du véhicule. Elle regarda Wharol qui rigolait encore. Elle lui jeta un regard noir. Evidemment il était bien installé dans son siège, et la situation était amusante pour un gamin comme lui. Elle se retourna et vit une voiture devant eux et une personne en sortir. Et merde. Tout d'abord, ils allaient devoir sortir nus et attachés et de deux, elle avait attrocement mal à la tête. Elle posa sa main sur son crâne, tout en regardant une jeune fille approchait mécontente. Elle fallit avoir un arrêt du coeur quand elle commença à sentir ses cheveux se collaient. En se tapant contre la porte, elle avait du prendre un bon coup. Elle regarda la jeune fille s'esclafait sans comprendre toutes ses paroles. Sa main compressait sa tête, et elle se consentrait sur les deux jeunes gens pour comprendre l'étendue du dégât. Elle n'avait qu'une envie, c'est d'être dans les bras d'Andreas. Mais une lumière blanche lui fit fermer les yeux. Elle cru alors que cette lumière provenait d'un ange qui l'appellait pour aller au paradis malgrès tous ses péchés. Mais un bruit résonnait dans sa tête et l'empechait d'avancer, comme si quelqu'un qui l'appelait. Elle comprit alors que son heure de fin n'était pas encore arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Man Like Him Is not to Be Trusted
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 04/05/2008
• MESSAGES : 428
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : Cool =)

MessageSujet: Re: A la rencontre de Warhol... [PV]   Lun 10 Nov - 0:23

Décidément, c'était une folle journée dans la vie de Warhol. Il avait baisé sa maîtresse, il l'avait attaché à lui, il l'avait rebaisé, encore et encore, et il avait oublié le détail des clés pour les menottes. Il avait encore réussit à la baiser, dans la voiture, en conduisant, et là, il venait de causer un accident, et une fille qui semblait être excitée les prenait en photo. Warhol kiffait. Il adorait ce qu'il vivait. Sa vie ressemblait un peu à un film à ce moment précis, et ce petit piment l'excitait totalement. Il était encore emboîté en Ridley et avait envie de continuer à la prendre, même devant cette fille qu'il commençait à reconnaître comme étant Effy, la fille du proviseur de son lycée. C'était si jouissif comme situation, que ça lui donnait une trique d'enfer qui allait faire monter au plafond de sa voiture Ridley.
Ainsi, alors que toute personne normalement constituée ce serait empressé d'arrêté de baiser, de chercher à attraper l'appareil photo afin que jamais aucun cliché ne paraisse dans la presse ou ailleurs, Warhol lui décida de prendre la pose, d'offrir son plus beau sourire et de lécher le bout des seins de Ridley en même temps. Il prenait réellement son pied.
MAis Ridley elle semblait ne pas tellement le prendre son pied, mais Warhol eut du mal à s'en aperçevoir. En fait, il fallut attendre qu'elle s'évanouisse complètement pour qu'il comprenne que Ridley ne prenait pas la pose comme lui devant Effy, et qu'elle n'était pas en train de jouir comme une folle. Et encore une fois, même avec Ridley inconsciente, Warhol eut du mal à réagir, et à paniquer [pas-niquer xD ah ah !]. Warhol était complètement inconscient, et il ne voyait rien de grave à tout ça. Mais il finit tout de même par trouver ça louche, et ouvrit la vitre de sa voiture. Là, souriant à Effy avec son sourire Colgate, il lui dit :


- Je crois que Ridley a eu un orgasme trop fort, elle s'en est évanouie. Tu sais comment faire pour la réanimer toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: A la rencontre de Warhol... [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A la rencontre de Warhol... [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One day, I shall come back - Degrassi RPG ::  :: Courtyard & Parking-