AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Girl I'm the king so that means I'm fly [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pretty Boy || Friendship is a golden thread of love
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 27/07/2008
• MESSAGES : 328
• I-POD : Chris Brown - Loyals
• HUMEUR : Bad

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Girl I'm the king so that means I'm fly [Libre]   Jeu 14 Aoû - 20:39

Journée typique d’un basketteur. Voilà comment Connor aurait pu décrire ce mercredi du mois de septembre. Cours, pause-déjeuner, et entrainement de basket. Seulement aujourd’hui, Andreas, leur entraineur était absent et par conséquent l’entrainement avait été repoussé. Chose qui avait pas mal déçu le jeune homme, qui excellait dans ce sport. Sport qui lui permettait aussi de se libérer quelque peu et surtout de pouvoir faire un peu l'andouille en compagnie de ses amis - chose qu'il ne faisait que peu souvent. Après avoir passé une matinée de cours des plus éreintantes – entre devoirs sur table, physique-chimie et médiateur entre Charlie à deux doigts d’exploser et Cammie, parce que cette dernière avait eu le malheur de lui faire une bise un peu trop longue selon la chef des pompoms girls – Connor passa par la case cafétéria où il déjeuna en compagnie des autres basketteurs. Lorsque la sonnerie du dernier cours retentit, le jeune homme décida d’aller faire un tour au gymnase, histoire de profiter de l’absence des autres pour s'exercer. Et surtout ne pas penser à sa meilleure amie, et aux sentiments amoureux qu'il avait développé pour elle. Depuis qu'ils s'étaient rencontrés pour la première fois à l'école primaire et qu'elle avait partagé son goûter avec lui parce qu'un plus grand lui avait volé le sien, le jeune homme nourrissait une grande admiration pour la jeune femme qui s'était peu à peu muée en un amour sincère. Un amour dont il ne pouvait malheureusement pas lui faire part, même si il se doutait bien qu'elle était quelque peu au courant, vu les gaffes qu'il faisait parfois en sa présence. De toute façon, il savait que cet amour n'était pas partagé, où du moins c'est ce qu'il pensait. Charlie l'aimait comme un frère, mais elle ne le voyait pas comme un potentiel petit ami, comme l'homme qui rêvait de partager ses nuits... et pourquoi pas sa vie. Il se contentait donc d'être le petit frère un peu gauche, le meilleur ami, le confident à qui elle racontait absolument tout, même son histoire d'amour avec Warhol. Warhol... L'un des pires connards de Degrassi, en concurrence direct avec Cruz Preston. Enfin c'était la réputation qu'ils avaient au lycée - ce qui n'empêchaient pas toutes les filles de mouiller leurs culottes lorsqu'ils passaient devant elles. Tout comme la réputation de salope qui collait à la peau de Charlie - ce que Connor ne supportait pas d'entendre. Bien évidemment, il était ami avec les trois jeunes gens, et n'étant pas de nature mauvaise, il n'avait jamais penser du mal d'eux. Bon sauf quand Warhol trompait Charlie, mais il savait que la jeune femme était plus ou moins au courant et qu'elle ne semblait pas plus affecter que ça à cette idée. Dans le genre couple libéré, on ne pouvait pas faire mieux. Connor n'avait guère envie d'interférer dans le couple de son amie, car même s'il aurait bien aimé que Charlie se rende enfin compte du jeu de son petit ami, il n'avait qu'une seule envie, qu'elle soit heureuse. Et si son bonheur était avec Warhol, alors il fallait qu'il l'accepte. C'est pour cela qu'il avait commencé à se rapprocher petit à petit de Cammie Sullivan, une amie de Charlie qui était beaucoup moins compliqué qu'elle et surtout qui semblait l'apprécier à sa juste valeur. C'était d'ailleurs elle qui avait fait le premier pas vers lui. Même si ils étaient amis depuis la primaire comme avec les autres, il n'avait jamais envisagé d'aller plus loin avec elle... Jusqu'à ce jour. Sauf qu'il y avait un obstacle à cette future-possible histoire. Et un obstacle de taille. Charlie Thomas. Ce que Connor avait bien du mal à comprendre d'ailleurs. Lui qui aurait pensé que la jeune femme aurait été heureuse pour ses deux amis, celle ci au contraire ne faisait que piquer des colères monstrueuses dès que Cammie ou une autre fille tentait de l'approcher. C'était à n'y rien comprendre. D'ailleurs le jeune homme le répétait souvent à ses parents - ou plutôt à ses pères, de qui il était très proche, il ne comprenait rien aux femmes. Connor mit de côté Charlie, Cammie ou autre élément perturbateur et alla se changer avant d'entrer dans le gymnase, où il commença par s'étirer avant de faire quelques shoots. Son entraineur lui avait souvent dit, il était l'un des plus sûrs éléments de son équipe, et il était aussi l'un des meilleurs. Ce qui n'empêchait pourtant pas Connor de douter de lui et de ses capacités. Il lança le ballon un peu trop fort et celui-ci atterrit près de l'entrée, que quelqu'un venait de franchir...

_________________
When a rich nigga want ya
And your nigga can't do nothing for ya
These hoes ain't loyal
These hoes ain't loyal
Yeah, yeah, let me see
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Girl I'm the king so that means I'm fly [Libre]   Dim 17 Aoû - 11:23

Cammie en était presque à un stade où elle souhaitait voir disparaître Liam Kinney de la surface de la terre. Elle aurait commencé à croire en Dieu si celui-ci prenait en compte ses remarques constructives et faisait en sorte qu'un gouffre s'ouvre. Pile sous les pieds de ce garçon bien trop sexy pour être vrai et le fasse disparaître. Dans d'atroces souffrances de préférence. Genre, dans de la lave brûlante où il coulerait tout en se brûlant. Simplement, rien de tout cela ne se produisait et Cammie était bien obligée d'en déduire que Dieu n'existait pas. Sinon, il aurait tout fait pour satisfaire une fille aussi sexy qu'elle, c'était une évidence. A moins qu'il soit aveugle ou profondément asexué, comme les anges. Cela faisait une semaine qu'elle tentait d'attirer Liam dans ses filets et il n'avait pas l'air disposé à lui offrir ses faveurs. Depuis quand ce n'était pas elle qui refroidissait les mâles qui avaient le malheur de se frotter de trop près à elle ? C'était à ne rien y comprendre. Cammie connaissait environ toutes les façons d'allumer un garçon et de le rendre eperdu de désir. Elle savait mieux que personne lancer des oeillades ravageuses, onduler des hanches, arborer des moues de petite fille ou de femme fatale et lancer des phrases plus suggestives tu meurs. Non, franchement, le problème ne venait pas d'elle. Liam était un gay qui s'ignorait, c'était obligé. Se retrouver face à une vraie femme comme elle était forcément désarmant, et il ne savait pas comment gérer vu qu'en réalité, il les aimait plus poilus et plus membrés. C'était forcément ça. Liam avait peur de ne pas être à la hauteur alors il préférait la repousser. Cammie se rassurait comme elle le pouvait et ne lâcherait pas l'affaire de sitôt. Si la situation s'avérait vraiment désespérée, elle prendrait des mesures plus radicales. Comme faire parvenir anonymement un article d'un superjournaliste inconnu qui briserait la réputation de Liam dans l'oeuf tant et si bien que plus personne n'oserait l'approcher à moins de cinq mètres. Tout le monde croyait ce qu'il disait dans le Diam's Magasine même lorsque les faits étaient exagérés et même déformés. C'était le pouvoir des ragots et Cammie l'adulait. Si Liam lui résistait trop longtemps, il en ferait les frais et Max lui en serait profondément reconnaissant jusqu'à la fin de sa vie, c'était genre évident. Mais ce n'était pas pour tout de suite. Cammie était une fille déterminée - même dans sa bêtise - et n'abandonnait jamais avant que la partie soit réellement devenue injouable. Pour l'instant, les refus de Liam l'excitaient au plus haut point et le rendait encore plus désirable. Elle le voulait. C'était étrange parce qu'elle tenait toujours les rênes normalement et les garçons lui tombaient si facilement dans les bras que ça ne l'amusait d'un coup plus et qu'elle les abandonnait tout à leur érection. Avec Liam, c'était différent parce qu'il la rejetait et qu'elle avait donc envie d'aller jusqu'au bout. Vraiment. Elle ne voulait pas sortir avec lui, non, simplement se le faire. Point final. Et elle l'aurait parce que personne ne pouvait lui résister. Elle piquerait une colère monstre si il le fallait, capricieuse comme elle l'était mais elle finirait par parvenir à ses fins. Charlie l'aiderait, elle lui avait genre, promis. Cammie avait entendu dire que Liam aimait les filles cultivées. Elle avait d'abord ri à cette connerie parce qu'elle se demandait qui une intello pouvait-elle attirer. Et la réponse la plus évidente semblait être : personne. Même les pires nerd craquaient pour les filles populaires, c'était indéniable. Simplement, suite aux multiples refus de Liam, Cammie avait pris cette rumeur au sérieux et avait décidé qu'il méritait bien qu'elle abandonne son Vogue pour un truc plus intelligent, au moins une fois dans sa vie. Après les cours, elle était donc allée acheter un journal d'informations, le genre hebdomadaire actu-politique-économique suprachiant à en crever et était décidée à le lire. Bon, d'accord, à le feuilleter parce que tous ces trucs étaient bien trop futiles à ses yeux. Vêtue de sa tenue de pompom girl puisqu'elle avait entraînement dans un peu plus d'une heure, Cammie décida d'aller lire dans l'intimité du gymnase : il ne manquerait plus qu'on la voit en train de lire un truc avec un nom imprononçable d'un pays du Moyen Orien en couverture. Elle serait affichée à vie. Le magasine bien caché au fond de son sac Fendi, Cammie, sa mini-jupe aux couleurs de l'équipe et son petit haut trop petit qui menaçait de dévoiler sa poitrine déboulèrent au gymnase. Qui avait l'air déjà occupé vu le ballon de basket qui atterrit à ses pieds. Intéressant. Cammie se baissa gracieusement et récupéra le ballon avant d'avancer de sa démarche chaloupée et sexy jusqu'à ce que ses yeux rencontrent... Connor. Son visage se fendit d'un sourire plus attendri que carnassier. C'était bête à dire mais Connor réveillait en elle des sentiments presque maternels. Il était le garçon le plus adorable de la terre, une espèce qu'elle dénigrait habituellement, mais chez lui, c'était tout bonnement parfait. Il était le genre de garçon qu'on savait être le petit copain idéal. Elle avait presque senti son coeur battre plus rapidement qu'à l'accoutumée lorsqu'elle l'avait embrassé pour la première fois. C'était ridicule et Cammie le savait. C'est pourquoi la crise énormissime déclenchée par Charlie avait fait mourir dans l'oeuf cette relation et par la même, la future niaise qu'elle serait devenue si celle-ci avait continué. Cammie était en plus persuadée que Charlie était folle amoureuse de Connor mais qu'elle refoulait ses sentiments par fierté et préférait se taper son presque cousin pour les oublier. Ecoeurant. Elle embrassa Connor sur la joue et dérapa jusqu'au coin de ses lèvres avec un mignon sourire en coin avant de montrer le ballon qu'elle tenait toujours d'un signe de tête, sans chercher à le lui rendre.

- C'est ça que tu cherches trésor ?
Revenir en haut Aller en bas
Pretty Boy || Friendship is a golden thread of love
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 27/07/2008
• MESSAGES : 328
• I-POD : Chris Brown - Loyals
• HUMEUR : Bad

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Girl I'm the king so that means I'm fly [Libre]   Dim 17 Aoû - 23:03

Le jeune homme se mit à courir vers l'endroit où la balle était partie quand il reconnut la personne qui se tenait à l'entrée, son ballon à la main. C'était tout simplement Cammie, une de ses plus proches amies qui était en passe de devenir plus... Si bien évidemment il n'y avait pas le mur infranchissable qu'était Charlie Thomas, la personne pour laquelle il craquait complètement. Connor fit un sourire franc et sincère à la jeune femme. Il l'adorait vraiment. Il n'avait jamais eu aucun secret pour elle - même son amour pour Charlie, elle était au courant - et elle ne semblait guère en avoir pour lui. Ils s'étaient rencontrés en quatrième, l'année où la jeune femme avait quitté sa banlieue huppée de Los Angeles pour ce bled paumé que pouvait être Degrassi. Du moins c'était ainsi que son amie en avait parlé durant les premiers mois. Et depuis ce jour, ils étaient devenus inséparables tout comme avec Charlie et Warhol, et même si ses trois amis étaient devenus les personnes les plus populaires de Degrassi, cela ne les avaient pas empêcher de continuer à traîner ensembles et à être toujours aussi proches l'un de l'autre. Quoique depuis que Charlie sortait avec Warhol, le jeune homme avait certaines difficultés à aller parler au capitaine de l'équipe de basket surtout quand celui ci était en compagnie de Charlie. C'était bête à dire, mais l'amour ne se contrôle pas, et même si il avait tout fait pour se résoudre au fait que Warhol était celui qu'il fallait pour Charlie, il ne pouvait s'empêcher d'espérer secrètement que la jeune femme pourrait un jour voir en lui un homme et pas un petit frère à qui on donne des conseils même si on ne veut surtout pas le voir approcher une autre fille, et à qui on en demande beaucoup. Lorsque Cammie l'embrassa au coin des lèvres de cette façon si douce comme elle savait si bien le faire, Connor en oublia totalement tous ses soucis avec Charlie, pour se concentrer sur une seule personne. Plus il y réfléchissait et plus il prenait conscience que Cammie commençait aussi à lui tourner la tête. Il avait parfois des mal de crâne horribles à force d'y penser. Il savait également que la jeune femme ne serait pas contre cette idée, mais Charlie y semblait totalement opposée. Allez savoir pourquoi. C'était à n'y rien comprendre. Pourquoi refusait-elle de voir ses deux amis ensembles ? Il se remettait à penser à elle. C'était pas bon du tout ça. Il redonna un baiser à Cammie comme pour répondre à sa bise et lui laissa le ballon dans les mains, peu pressé de le récupérer. Il préférait largement discuter avec elle, elle était beaucoup plus attirante et surtout beaucoup plus loquace.

- Merci mon p'tit ange blond. Je ne sais vraiment pas ce que je ferais sans toi.

Depuis qu'ils s'étaient rencontrés, le jeune homme l'avait toujours appelé ainsi. Cammie ressemblait vraiment à un ange, et malgré tout ce qui pouvait se raconter sur elle, il savait que ce n'était qu'une réputation qu'elle avait eu envie de se faire - vu la mère populaire et excentrique qu'elle avait - et que quand on apprenait vraiment à la connaître comme lui la connaissait, elle était en fait une jeune fille adorable, douce et magnifiquement belle, qui se laissait traiter comme une garce, juste pour rentrer dans le moule des populaires. D'ailleurs Connor n'avait jamais compris pourquoi ce critère était le plus fondamental pour être un(e) So Cool, l'élite de ce lycée. Il était ami avec presque tous les membres de ce groupe, et s'entendait à merveille avec eux, alors qu'il n'était pas du tout du genre gros salaud, il était d'ailleurs plutôt le contraire. Ca y est il recommençait. A penser au fait qu'il était un gentil garçon, voir parfois trop gentil. Charlie lui avait souvent reproché sa trop grande passivité et donc naïveté, mais il ne pouvait s'empêcher d'être bon avec tout le monde. Une qualité qu'il avait hérité de deux des personnes qui comptent le plus pour lui, ses parents. Ils étaient vraiment ses sources d'inspiration, qui lui donnait cette envie de réussir et d'être quelqu'un de bien, qui ne leur ferait pas regretter de l'avoir choisit lui plutôt qu'un autre. Dieu que ça devenait niais, mais bon Connor assumait totalement, il était la bonté incarnée, chose que peu de So Cool supportaient, sauf s'il s'agissait de lui. Il regarda Cammie avec un petit sourire tout mignon et vit qu'elle portait sa tenue de pom-poms girls - qui semblait avoir été faite pour elle tant elle lui allait à merveille. Connor avait été aveuglé tant d'années par son amour pour Charlie qu'il en avait presque oublié que leur autre meilleure amie était elle aussi une sublime jeune femme avec d'énormes qualités - qui étaient parfois même beaucoup plus présente chez elle que chez son premier amour et amour de jeunesse. Il lui prit délicatement la main pour l'entraîner sur les gradins où ils purent se poser pour discuter tranquillement. Le jeune homme n'avait aucun problème avec le geste qu'il venait de faire, ils n'avaient jamais véritablement imposé de limites entre eux et par conséquent, ce geste ne pouvait être que anodin.

- Vous vous entraînez à quelle heure ? Je pense que je devrais y aller, pour vous laisser le gymnase libre... Où sont les autres ?

Ce que Connor entendait par les autres, c'était Charlie. Comprenez le bien. Il avait certes envie de vivre un peu pour lui et d'arrêter de vivre rien que pour elle, dans l'espoir qu'elle l'aime enfin comme lui l'aime, mais il ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter pour elle et de demander de ses nouvelles... aussi souvent qu'il le pouvait.

_________________
When a rich nigga want ya
And your nigga can't do nothing for ya
These hoes ain't loyal
These hoes ain't loyal
Yeah, yeah, let me see
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Girl I'm the king so that means I'm fly [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Girl I'm the king so that means I'm fly [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One day, I shall come back - Degrassi RPG ::  :: The Spirit Squad-