AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le semaine des Fruits & Légumes [Lilith & Edgar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 18/05/2008
• MESSAGES : 176

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Le semaine des Fruits & Légumes [Lilith & Edgar]   Dim 17 Aoû - 21:16

Ce matin, le choix d'Edgar s'était porté sur un costume trois pièces gris foncé à rayures. Il avait ignoré le choix de sa femme qui comme tous les matins déposait sa tenue sur le lit conjugal qu'ils partageaient par simple formalité. Son avis avait après tout beaucoup plus de valeur que celui d'une femelle à peine bonne à lui faire un enfant intéressant, comprenez un mâle. Mary était inutile et son patronyme suffisait à peine à inspirer un peu de respect de la part d'Edgar. Surtout ce matin. Il grimaça en remarquant qu'à la place de son café serré habituel se trouvait un moka. Edgar ne laissa rien paraître sur son visage jusqu'à ce que Mary vienne s'installer en face de lui. Il lisait entre les lignes de son journal, les pages économiques du jour sans piper mot. Quand elle entama sa tranche de pain au froment il lui jeta froidement le liquide encore chaud au visage et quitta la pièce en ignorant ses hurlements puis ses pleurs. Faible femme. C'était presque un pléonasme. Edgar arrangea sa cravate en observant son reflet dans le miroir de l'entrée sans s'inquiéter de l'éventuelle défiguration de sa femme. Elle avait de toute façon dans son intêret, à faire le nécessaire pour retrouver un aspect agréable. Dans le cas contraire, il pourrait s'assurer la prochaine fois que sa tasse de café matinale soit beaucoup plus chaude. Sa serviette en cuir sous le bras, il monta dans la berline noire qui l'attendait devant la maison. Ce matin là, il avait rendez-vous au lycée de Degrassi pour la semaine de la nutrition qu'il parrainait. "Une initiative d'Edgar Shawell pour que votre vie soit plus belle" sous-titrait les nombreuses affiches colorées placardées dans les quatre coins du lycée. Accompagné de quatre de ses assistantes, dont une qu'il n'avait pas encore baisé, il pénétra dans l'établissement et afficha son sourire publicitaire. Mis à part quelques sifflets d'idiots, auxquels les rotules seraient prochainement cassées, la présentation de la semaine des Fruits & Légumes ou de la nutrition se déroula sans encombre. Sa fille Lilith le rejoint à la fin en tant qu'atout charme. Les adolescents boutonneux adoraient avoir quelque chose à reluquer pour le retenir ou en vanter les mérites. Lilith qu'il avait décidé de rebaptiser Liliane - parce que ce prénom faisait beaucoup moins prostituée - remplissait sa mission à la perfection. Edgar quitta l'estrade avec sa fille sous les applaudissements et se mit à l'écart avec Liliane.

- Tu es en retard je déteste ça tu le sais. Ton travail avance ? N'oublie pas que je veux que le nom de Rain soit cité.

Edgar était prêt à tout pour écraser cette petite écervelée de Rain Evans. Elle pensait qu'avec ses airs de princesse gâtée elle pouvait lui ravir SA mairie. Il allait lui montrer qui était le patron à cette catin. Il allait la briser en deux et ne la laisserait trouver le repos qu'une fois qu'elle serait à terre en train de le supplier de lui donner le coup de grâce. Ce qu'il allait mettre un temps fou à lui accorder. Décidément il était né à la mauvaise époque. Il aurait dû être le suzerain d'une terre agricole. Il aurait gouverné ses gueux avec autorité et les femmes auraient mises à leur place de moins que rien qui leur siaient si bien. Ce monde était bien trop bon avec elles et maintenant les trainées comme Rain pensaient pouvoir faire leur loi. Edgar allait lui montrer qui était le maître et la faire gémir. Ses poings étaient tellement serrés par l'excitation en y pensant, que ses jointures devenaient blanches limite transparentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 11/06/2008
• MESSAGES : 100
• I-POD : Iggy Azalea feat Rita Ora - Black Widow
• HUMEUR : Fucking girl

MessageSujet: Re: Le semaine des Fruits & Légumes [Lilith & Edgar]   Ven 22 Aoû - 16:45

Travailler pour Max Kinney n'était pas de tout repos. Et encore moins lorsqu'il s'agissait en fait d'une couverture. Bien que passionnant, jouer un double jeu avait son lot de bonnes et de mauvaises conséquences. Lilith était en permanence sur ses gardes quand elle devait faire son rapport à ses supérieurs sur l'avancement de la situation, ce qui n'était pas vraiment facile avec des hommes de main de Kinney à chaque coin de rue qui ne pensait qu'à la confondre pour pouvoir prendre sa place en tant que bras droit. Hier soir, elle avait bien faillit se faire prendre, et avait dû convaincre Max - au moyen de quelques oeillades et de murmures au creux de l'oreille - que son meilleur tireur travaillait en fait pour la concurrence, ce qui avait pu lui permettre de l'éliminer sans que son patron ne se pose trop de question. Après une nuit sanglante et bien arrosée, Lilith s'était réveillée le lendemain matin en sursaut chez son petit ami du moment, un mec qu'elle avait rencontré trois jours auparavant à l'occasion de l'une des soirées "Black and White" du Diamant's Club. Et merde elle était en retard. Elle avait promit à son connard de géniteur qu'elle accepterait de lui rendre service en jouant la potiche au lycée de Degrassi lors de sa foutue semaine de nutrition qu'il semblait tant choyée. Mon cul ouais. C'était juste pour tenter de bien se faire voir auprès des adolescents de cette ville - des gamins paumés qui découvraient pour la première fois ce qu'était une érection chez les mecs et un orgasme chez les filles - ce qui aurait pour conséquences de passer pour un saint auprès de leurs parents, qui n'avaient d'yeux que pour leurs chérubins. Imbéciles. Il suffit que leur enfant leur raconte n'importe quoi pour qu'ils gobent absolument tout, tellement ils étaient sûrs que chez le voisin la situation était pire. Lilith remerciait chaque jour le ciel - bien qu'elle n'était pas du tout croyante, loin de là - de lui avoir donner la meilleure éducation possible, c'est à dire loin de ce pénis sur patte qui avait juste engrossé sa mère avant de se tirer comme tout les salaud dans son genre. Si la jeune femme avait accepté de participer à cette journée, c'était uniquement pour que son père - rien que de dire ça elle avait envie de vomir - croit dur comme fer que sa petite fille chérie avait vraiment envie de se réconcilier avec lui, et qu'elle avait passé l'éponge sur tout le passé. Alors qu'elle ne rêvait que d'une chose, le faire plonger pour tellement d'années qu'il ne pourrait jamais plus fourrer son sexe dans un trou tellement celui ci serait hors d'usage, même avec une bonne dose de viagra. Lilith arriva sur les lieux pour la fin du discours d'Edgar - tant mieux, elle n'aurait pas à entendre sa voix si désagréable pour ses fragiles et délicates oreilles. Elle monta sur scène quand il le lui demanda, comme une gentille petite fille - chose qu'elle n'était absolument pas - et leva les yeux au ciel en entendant les sifflements de quelques adolescents boutonneux qui ne se sentaient plus depuis qu'ils avaient enfin l'âge de regarder "Nip Tuck" et "Sex In The City" sans que leurs parents ne coupent la télé au moment où il y avait du sexe. Après être descendu de scène en compagnie de son idiot de père, elle croisa les bras sur sa poitrine lorsqu'il l'entraîna à l'écart et adopta une moue contrariée - chose qu'elle faisait à la perfection tellement elle était bonne actrice.

- Papa, cesses de me traiter comme l'une de tes assistantes boutonneuses qui ne rêvent que d'une chose : passer sous ton bureau pour obtenir une promotion. Mon travail avance, merci de t'en inquiéter. Et je connais mon boulot, je n'ai pas besoin que tu me rappelles ce que je dois faire.

_________________

I'm gonna love ya
Until you hate me
And I'm gonna show ya
What's really crazy
You should've known better
Than to mess with me, honey
I'm gonna love ya, I'm gonna love ya
Gonna love ya, gonna love ya
Like a black widow, baby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 18/05/2008
• MESSAGES : 176

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Le semaine des Fruits & Légumes [Lilith & Edgar]   Sam 23 Aoû - 10:14

Presque soulagé de la fin de son discours, Edgar jeta un regard noir à Lilith pendant qu'une de ses assistances ajustait sa veste. Une autre lui amenait différents papiers à signer tandis qu'une autre lui servait un café venu du Caf' et faisait de même avec Lilith. Après une gorgée, Edgar recracha le liquide noire dans la tasse et tendit la tasse à l'empotée de service, incapable de servir un café chaud. Edgar ne perdait jamais de temps et toutes les secondes de son existence étaient consacrées au choix : au travail, au sexe et l'augmentation de son pouvoir. En lisant une dépêche apporté par une autre assistante qui attendait tête baisée à ses côtés, il fut prise d'une furieuse envie de tout démolir à commencer par ce visage terrifié. Edgie la congédia d'un geste de la main trop tenté de gifler la porteuse de mauvaises nouvelles. Un procès pour coup sur son employé serait du plus mauvais effet. Edgar était extrêmement mécontent. Les derniers sondages que son assistante venait de lui communiquer en descendant de l'estrade donnait Cooper et Evans au coude à coude, cette dernière ayant toutefois une légère avance. La tendance pouvait se confirmer si il laissait les choses empirer. Attendant des réponses plus fournies et constructives de la part de sa fille, Edgar sentit son corps entier surchauffé dans son costume trois-pièces. Il déboutonna les boutons de ses manchettes pendant qu'il traversait le lycée suivit par sa troupe et sa fille. En entendant ses mots et notant une certaine faiblesse dans le son de voix, Edgar fit volte face et put admirer la moue contrariée de Lilith rebaptisée en Liliane. Que croyait-elle ? Il l'avait mise sur une mission de la plus haute importance. Il voulait des faits et des actes, il refusait de faire face à une jeune femme qui prétendait savoir ce qu'elle devait faire. C'était comme si elle sous-entendait qu'elle le savait mieux que lui. Une femme ne POUVAIT PAS être mieux que lui. Surtout elle. Ce n'était que la fille d'une pute après tout. Edgar attrapa le bras menu de sa fille entre l'une de ses grandes mains et le serra jusqu'à ce qu'il sente que la compression était maximale. Son ton était particulièrement bas et saccadé ce qui ajoutait au poids des mots qu'il formulait.

- Je préfère m'en assurer une nouvelle fois. Je suis au courant de ta relation avec ce basketteur Jason Andrews. Liliane s'il faut que l'un de mes hommes s'occupe de lui loger une balle dans la tête pour récupérer toute ton attention je n'hésiterais pas une seconde.


Les assistants d'Edgar avaient le souffle coupé et chacun regardait ailleurs admirant le travail d'orfèvre du plâtrier ou de l'ébéniste. Personne n'osait jamais jamais ouvrir la bouche pendant les crises d'Edgar. Il fallait bénir chacune des parcelles du ciel quand il ne s'en prenait pas à vous et attendre patiemment qu'il termine son excès de colère. La trace rouge qu'il marquait sur le bras de Liliane faisait jubiler Edgar qui avait bien l'attention de lui faire comprendre qu'il fallait se plier à sa volonté, qu'elle oublie immédiatement ses idées de rébellion sûrement fourguée par cette chienne de féministe de cousine Bethany.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 11/06/2008
• MESSAGES : 100
• I-POD : Iggy Azalea feat Rita Ora - Black Widow
• HUMEUR : Fucking girl

MessageSujet: Re: Le semaine des Fruits & Légumes [Lilith & Edgar]   Dim 24 Aoû - 21:41

Arpenter les couloirs d'un lycée n'était pas franchement plaisant quand on savait que Lilith aurait pu passer une super journée en compagnie de son nouveau copain qu'elle allait plaquée dans moins de trois jours. C'était tout elle ça. Elle était contre les histoires longues, contre le fait de s'attacher à quelqu'un. Regardez comment son incapable de génitrice avait fini. Avec 4 grammes de coke dans le sang. Bon elle exagérait, mais c'était surtout pour se montrer ce à quoi elle refusait de ressembler. Être une femme dépendante d'un homme quitte à perdre sa vie pour lui quand il vous quitte. N'importe quoi. En parlant d'homme fuyant ses responsabilités, elle n'aurait pas pu rêver meilleur exemple - et pire compagnie - que la chose qui avait servi de banque de sperme pour la concevoir. Se promener au côté de Shawell en faisait semblant de l'adorer et d'être à 100% derrière lui donnait à la jeune femme l'envie de régurgiter tout ce qu'elle avait sur l'estomac en faisant exprès bien évidemment de le faire sur l'horrible costard du larbin de Rain Evans. Rien que d'entendre sa voix lui tapait déjà sur les nerfs mais quand il l'attrapa violemment par le bras pour tenter de lui faire mal et de la menacer, la jeune femme sut qu'elle ne pourrait plus faire semblant et se contenir. Elle le fit lâcher prise en le giflant fortement, se préoccupant peu de toutes les personnes présentes sur le lieu du presque-crime. Il la poussait vraiment à bout. Sa voix se fit alors ferme, comme pour montrer qu'elle ne craignait pas les représailles, et qu'il ne l'impressionnait pas. Ça ne la dérangeait pas de jouer les petites filles modèles cinq minutes, mais trop c'était trop.

- Ne m'appelles plus Liliane et me touches plus jamais comme tu viens de le faire. Ce n'est pas parce que tu as engrossée ma mère et que je partage la moitié de ton patrimoine génétique que tu dois me traiter comme une moins que rien. J'ai toujours agis à ma façon, et ce n'est pas toi qui va m'apprendre comment gérer une affaire. Et si ça t'amuses, tu peux aller descendre ce Jason Andrews, ça fera un crétin de moins sur Terre.

Lilith s'éloigna d'un air furibond de son père bien qu'elle se doutait qu'il allait vite la rattraper, surtout après ce qu'elle avait osé lui faire devant toutes ces chiennes en chaleur qu'il avait pour assistantes. Quel salaud. Elle n'avait plus du tout envie de le faire enfermer quand sa mission serait terminée, mais plutôt de l'assassiner de ses propre mains, en le pendant par ses bijoux de famille et en le vidant de tout son sang par pleins de petites entailles sur tout son corps décharné. Oui elle allait le tuer. Et se mettre à danser sur son cadavre encore chaud. Ça y est elle se mettait à délirer. Il fallait qu'elle s'éloigne de lui avant de commettre l'irréparable. Même si elle savait que c'était déjà fait. Cependant elle savait que Edgar n'oserait pas lui faire grand chose en public, car il était là pour défendre des valeurs qui lui permettraient de se hisser en haut des sondages, et le voir frapper sa fille risquerait de déplaire aux électeurs et d'entacher sa réputation. Ce qu'il ne tenait absolument pas à voir arriver.

_________________

I'm gonna love ya
Until you hate me
And I'm gonna show ya
What's really crazy
You should've known better
Than to mess with me, honey
I'm gonna love ya, I'm gonna love ya
Gonna love ya, gonna love ya
Like a black widow, baby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 18/05/2008
• MESSAGES : 176

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Le semaine des Fruits & Légumes [Lilith & Edgar]   Lun 25 Aoû - 16:34

Edgar n'était pas à sa première giffle. Les femmes étaient tellement faibles qu'elles n'avaient généralement pas d'autres moyens de défense. Imbécile. Edgie se frotta la joue et un sourire déforma son visage faussement sympathique. Lilith essayait de lui tenir tête voilà qui était nouveau et amusant. Edgar l'observa lui échapper sous les regards de ses assistants qui ne manquaient pas une miette de la scène palpitante. Edgar lui griffa le haut du bras en rattrapant la jeune femme. Les cheveux de Liliane empêchaient à Edgar de voir tout son visage, l'empêchant de prendre totalement son pied. Il avait de besoin de voir son visage terifié. Edgar l'avança plus rapidemment vers ses lèvres et appuya si fort sur fort sur son bras que Liliane fut obligée de pratiquement s'agenouiller sur le sol. Tant pis pour sa carrière, tant pis pour sa réputation, il fallait que cette garce paye. Liliane ferait office d'exemple et tout le monde dans son équipe le craindrait encore plus. Comme il avait sauté Tinsley Sullivan il était certain que cette affaire ne s'ébruiterait pas. Tenant le bras de Lilith d'une main, il la giffla de l'autre et la laissa tomber sur le sol. Ca n'était pas la première fois non plus qu'il frappait une femme et le sentiment de puissance était toujours aussi important et jouissif. Edgar reboutonna les boutons de ses manchettes pendant qui''il parlait avec un calme étonnant après son action misérable et violente. Tous les membres de son équipe restés silencieux, prostrés, sans venir en aide à Liliane.

- Je t'interdis de me parler de cette façon Liliane, m'oblige pas à te le répéter sinon je ferais en sorte de t'écraser comme je compte le faire avec Rain et ta cousine. Rentre chez toi, prend un bain, fais toi les ongles enfin quelque chose de futile qui te corresponde et qui te permettra de reprendre tes esprits. En attendant je ne veux plus te voir sur mon chemin.

Edgar repoussa Bethany et monta sur l'estrade comme le proviseur venait de prononcer son nom. Cette foutue conférence sur le bienfait des légumes et des fruit sur l'organisme des jeunes s'étalait dans le temps et il soupçonnait Presley de tout faire pour le retenir. Ce mec était tellement dégénéré que ça devait l'amuser de le voir perdre son temps avec un sujet aussi futile alors que son pouvoir était en jeu. Presley était un idiot et il ne comprenait pas comme une femme aussi élégante qu'Eléanore avait pu s'abaisser à procréer avec un chien galeux de son espèce. Edgar espérait que la mise à pied - provisoire - de Liliane la remettrait dans le droit chemin. Heureusement qu'il ne lui avait jamais rien confié d'important. Ses défauts de femelle revenait au galop et il était bien content de ne pas compter uniquement sur son soutien pour ravir la mairie à Rain Evans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 11/06/2008
• MESSAGES : 100
• I-POD : Iggy Azalea feat Rita Ora - Black Widow
• HUMEUR : Fucking girl

MessageSujet: Re: Le semaine des Fruits & Légumes [Lilith & Edgar]   Jeu 4 Sep - 9:51

Edgar Shawell était un homme mort. Il avait osé proférer des menaces ridicules envers la parfaite fille qu'il avait - quelle insulte pour Lilith n'empêche - et la gifler ainsi en public, comme si il était en position de force et qu'il lui faisait peur. La jeune femme resta maître d'elle même et s'efforça de garder son self-control tout en se redressant. La mort était un cadeau bien trop doux pour cet homme dont l'unique but était de rabaisser les êtres suprêmes qu'étaient les femmes - même si parfois certaines semblaient aimer ça puisqu'elles étaient prêtes à tout pour se faire enfourner - et Lilith allait lui rendre la monnaie de sa pièce. Elle savait que sa cousine chérie serait ravie de l'aider dans cette tâche ingrate - il fallait bien que quelqu'un se dévoue malheureusement - et d'après ce qu'elle avait cru comprendre, Rain Davis serait aussi de la partie. D'ailleurs il était temps pour la jeune femme qu'elle se fasse une nouvelle amie. Après tout, avoir un ennemi commun - enfin ce n'était pas vraiment un ennemi car ça serait lui accordé beaucoup trop d'importance c'était plutôt un poids mort qui les encombrait toutes - ça pouvait rapprocher. Elle attendit qu’Edgar accompagné de ses catins monte sur l'estrade, sous les regards encore médusés de tous les adolescents présents. Dieu qu'il pouvait être con. Tous ces gerbants efforts pour remonter dans l'estime des citoyens de la ville venaient de s'envoler en une claque. Et pour cause, un journaliste avait été dépêché sur place pour couvrir l'évènement. Parfait. Lilith l'attrapa par le bras et l'entraîna dans un endroit à l'abri des regards indiscrets, après s'être assurée que personne ne les avait vus. Elle joua à fond le rôle de l'enfant meurtrie par le geste de son père pour paraître crédible aux yeux de ce crétin et ainsi lui faire publier se qu'elle désirait.

- Notez bien tout ce qu'il vient de faire. Et je verrais bien comme titre à votre article qui bien entendu fera la première page de votre journal "Peut-on élire à la tête de cette ville un homme violent envers sa propre fille qu'il a abandonné ?" ou encore "Edgar Shawell, l'irresponsable". Enfin un truc bien accrocheur qui fasse en sorte que toute la ville soit contre lui et l'empêche de prendre le pouvoir. Vous n'aurez qu'à me dire votre prix. Et puis de toute façon, ce genre de chose, il ne faut pas les étouffer...

Lilith fit un petit sourire taquin au journaliste, dont l'engin s'était subitement redressé au vu de la bosse qui s'était formée au niveau de son entre-jambe. Les hommes étaient vraiment tous les mêmes. Quand on dit que les femmes les mènent par le bout de la queue, les gens ne savent pas à quel point cela est véridique. La jeune femme savait qu'elle risquait de passer pour une femme soumise, mais tant mieux, sa vengeance n'en sera que plus surprenante et plus forte. Personne ne pourrait jamais soupçonner un visage si angélique d'être en fait l'une des pires manipulatrices du pays et l'un des agents doubles les plus efficaces. Edgar croyait lui faire peur, l'impressionner comme il terrorisait la moitié des pétasses qu'il avait pour assistantes ou encore sa femme plus idiote que ça tu meurs. Il en fallait vraiment beaucoup plus pour faire peur à la jeune femme. Qui d'ailleurs n'avait, à vrai dire, jamais eu peur de rien. Ce n'était pas sa faute si elle était forte, et que tous les autres étaient des faibles, se reposant sur leurs malheurs, et sans ambition aucune. L'autre con allait payer. Et l'addition allait être salée. Une fois que la jeune femme en aurait terminé avec lui, même une chienne n'allait pas en vouloir comme tapis de sol.

[Fin ou pas Smile ?]

_________________

I'm gonna love ya
Until you hate me
And I'm gonna show ya
What's really crazy
You should've known better
Than to mess with me, honey
I'm gonna love ya, I'm gonna love ya
Gonna love ya, gonna love ya
Like a black widow, baby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le semaine des Fruits & Légumes [Lilith & Edgar]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le semaine des Fruits & Légumes [Lilith & Edgar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One day, I shall come back - Degrassi RPG ::  :: Cafeteria-