AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jungle Fever [OUVERT A TOUS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jungle Fever [OUVERT A TOUS]   Ven 29 Aoû - 22:33

Si Effy sentait qu’elle allait s’amuser, lorsque Adam s’assit à ses cotés en sortant d’on ne sait où, elle en était sûre. Effy prolongea le baiser d’Adam en attrapant le vers de Punch qu’il lui donnait. Trop mignon. Effy était vraiment sure que plus attentionné que lui, ça n’existait pas. Elle adorait cette qualité et si certaines personnes prenaient plus le temps pour le connaître plutôt que de le juger, ils s’en rendraient certainement compte. Effy fit un grand sourire à son petit ami qu’elle trouvait vraiment viril dans son costume. Ca lui allait plutôt bien et il fau dire qu’il avait la carrure pour se permettre de mettre des costume de se genre. Imaginez une minute que Preston se ramène avec ça. Elle se mit à rire rien que d’y penser. D’ailleurs, en parlant du loup, elle cru avoir une horrible hallucination mais non, le verre qu’elle venait de boire n’y était pour rien. Ugo avait bien le même costume qu’elle. Evidement, il faisait beaucoup plus gringalet et pale dedans mais quand même quoi ! Elle soupira pour montrer son agacement. Les gens allaient croire qu’ils étaient venus ensemble. Elle l’aurait bien foutu a poil devant tout le monde, mais il semblerait que ça ne se faisait pas... Pourtant, elle l’avait déjà vu tout nu…Ohlala, tout compte fait, c’était pas du tout une bonne idée, les invités allaient prendre peur (a). Elle s’ôta donc cette idée de la tête en reportant toute son attention sur Adam et surtout en faisant exprès d’ignorer Tim pas très loin d’eux. Si elle avait su plus tôt que Tim allait se rendre à cette soirée, elle ne serait probablement pas venue. Effy était du genre à éviter les problèmes lorsqu’il la concernait un peu trop…Elle allait demander a Adam s’il ne voulait pas genre, allait dans un endroit un peu plus calme lorsque Ugo se dirigea vers elle. La brunette tout sourire prit un air niais volontaire en s’amusant avec une de ses mèche de cheveux. Il ne devait pas faire le malin car Effy –grâce aux conversations qu’elle avait piqué chez lui- avait découvert quelque chose. Quelque chose de très très intéressant. Toujours son sourire irréductible au bout des lèvres, elle répliqua.

" Bonsoir Ugo. Oui tout a fait. Je suis en baroudeuse, non pas en Tintin. C’est tellement facile en même temps de rentrer par effraction chez toi, si tu vois ce que je veux dire. Où est Tallulah au fait ? "

Effy ne put s'empêcher d'éclater de rire en voyant sa tête puis de le prendre en photo bien évidement ! C'était beaucoup trop marrant pour qu'elle n'immortalise pas ce moment . Il devait quand même se demandait de quoi elle parlait mais il devait se douter au fond ! Effy avait tout simplement sa revanche et ce n'était pas finit ! Effy avait bien envie d'un autre verre tiens ! Même si elle ne supportait pas l'alcool et qu'un simple "mon chéri" c'était genre, dangereux pour elle, elle ne voulait pas vraiment se priver ce soir. Il fallait fêter sa prochaine victoire sur Ugo !
Revenir en haut Aller en bas
...They Tried to Make Me go to Rehab, I Wont Go, Go, Go...
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 13/04/2008
• MESSAGES : 117

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Jungle Fever [OUVERT A TOUS]   Jeu 4 Sep - 5:56

Craig poussa la porte de la maison de Charlie avec sa guitare sous le bras. Il hallucinait complètement en découvrant le thème de la soirée. Il se souvenait pas que les soirées à Degrassi étaient à son époque si léopardesque mais c'était plutôt sympa si on aimait le style. Il fendit la foule à la recherche d'air, d'alcool et de son groupe dans n'importe quel sens ça marchait quand il tomba sur une ravissante panthère au prise avec un affreux Mowgli. Il les sépara et manqua de défaire le pagne du petit homme de la jungle.

- Baghee peut respirer sans ton aide Preston. Sors de là avant que je te mettes mon pied aux fesses crétin.

Craig jeta un coup d'oeil à Loan pour voir si elle n'était pas trop morte de honte, avant de repérer la scène et ses musiciens qui étaient déjà prêts. Comme d'habitude il était à la bourre. Mais il allait quand même pas se presser pour une fête d'adolescents. Certes il était bien payé mais il avait l'impression d'être d'un de ses ratés qui ne vivaient que de barmitzva et de communion. Mais décidé à être professionnel jusqu'au bout vu les 30 000 dollars offerts pour deux chansons, Craig attrapa son micro à pied pour faire taire le brouhaha et s'adresser à son public comme si il était en concert.

- Salut la jeunesse dorée de Degrassi... Les autres aussi salut. En exclusivité pour vous et la belle Charlie Thomas voici mon nouveau single How Much I Love You. Rapprochez vous de la personne que vous aimez et dansez avec elle ou lui comme si c'était les dernières heures de votre vie.

Sur ses mots, Craig attaqua sa chanson d'une voix rocailleuse qui déclencha instanténement des cris de bêtes furieuses poussées par des adolescentes en chaleur. Craig ne se démonta pas outre mesure : il avait l'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jungle Fever [OUVERT A TOUS]   Ven 5 Sep - 17:33

Non, non et non. Tallulah Maria Magdalena Spark Del-Rossi n'irait pas dans ce repères à prostituées que s'annonçait la soirée de Charlie et ce malgré les incitations presque indécentes de son frère chéri qui ne tenait manifestement à pas s'y rendre seul ou bien était-ce par pitié, elle ne savait plus trop. Se rendre chez les Brooke-Thomas ce soir-là, s'apparentait à se jeter dans la gueule du loup, sachant combien elle était méprisée par ses pairs pour avoir fait voler en éclats un rêve, celui du couple parfait qu'Ugo et elle formaient autrefois. D'une jalousie maladive, ses concurrentes devaient se réjouir de la déchéance de celle qui le temps d'une danse s'était connue Reine de Degrassi au bras de son preux chevalier. Mais telle Geneviève, Arthur ne lui avait pas pardonné ses frasques avec Lancelot, loin de là. Méprisée, traînée dans la boue, liée à des histoires plus sordides que les autres, Tallie faisait dorénavant profil bas, ce qui ne lui ressemblait définitivement pas. Auparavant, cela préconisait la plus grande attention car cela laissait suggérer qu'elle préparait un mauvais coup et maintenant... maintenant cela ne voulait plus dire grand chose.
Allongée en petite tenue sur son lit, tapotant de ses doigts ses avant-bras, rythmant les secondes qui s'écoulaient avec une lenteur exécrable, la jeune fille se savait flancher, imaginant son Ugo au bras de cette sale petite mijaurée. Une demi-seconde plus tard, Tallulah fouillait dans ses placards, balançant des affaires de ça, de là, bien décidée à se rendre dans ce bordel institutionnel. On ne la voulait pas ? Qu'importe. La jeune Spark-Del Rossi était bien déterminée à faire ce qu'elle voulait. Et là en cet instant, rien ne lui plaisait plus que l'idée d'immoler le blanc agneau sur l'autel de ses convictions, n'en déplaise à la jeunesse de Degrassi. Oh oui, cette petite mijaurée ne méritait pas la réputation de sainte qu'elle s'était instaurée car sous ses airs innocents se dissimulaient un machiavélisme qui ferait pâlir Cruz en personne. Un soupir d'exaspération vint mourir sur ses lèvres pulpeuses. Hors de question de s'habiller comme une chienne en chaleur même si elle pouvait aisément se le permettre. Alors Tallie appela à l'aide. "Arnooooo ?" Oui, il était une valeur sûre en matière de mode et puis c'était lui qui avait la voiture, raison suffisante pour s'adresser à lui.
Et une heure à peine plus tard, Tallulah s'avouait en toute modestie qu'elle se trouvait magnifique. Vêtue d'un choli rouge sang couvert de fleurs d'or laissant son dos nu, d'un lehenga et d'un sari en soie reprenant les mêmes couleurs, la jeune fille savait qu'elle ne respectait pas au pied de la lettre le thème de la soirée, ou plutôt qu'elle faisait preuve de plus d'originalité que ses condisciples qui en profiteraient pour venir le moins habillés possible. C'est donc habillée à l'indienne que la jeune fille fit son entrée, souriant avec hypocrisie aux deux imbéciles qui gardaient la porte. Décidément, Charlie faisait toujours tout ce qu'elle voulait de tout le monde. Il fallait croire que certaines choses ne changeaient pas... En parlant de choses inchangées, il ne lui fallut pas longtemps pour repérer le Seligo, le nouveau couple à la mode. Détaillant Ugo avec une certaine convoitise et un œil appréciateur, se demandant accessoirement où, quand et dans quel ordre, elle allait lui enlever ce déguisement ma foi ridicule, ce ne fut donc pas Tallulah qui vint provoquer Selena, s'apprêtant presque à faire mine de ne pas les avoir vu, tout en rendant fou de jalousie le jeune homme qui était venu avec sa potiche mais bel et bien l'agneau qui vint se frotter au lion. Oh puisqu'elle le voyait comme ça après tout...


Selena - Salut Tallie. Je voulais te dire que je suis désolée pour tout et Ugo aussi. J'espère que ça ne changera rien entre nous et qu'on pourra rester amis tous les trois.

Et Tallulah sur cet étalage d'affabilité eut nettement envie de lui arracher les yeux mais elle n'en fit rien, se contentant d'être très droite et très digne, jetant un coup d'oeil discret vers Ugo pour voir sa réaction mais monsieur ne semblait pas disposé à l'aider ne serait-ce qu'un minimum. Sa réaction la rendit rayonnante et son sourire à la "fais l'hypocrite, ne fais pas de vagues" fut considéré comme un feu vert, feu vert agrémenté par sa soudaine fuite. Alors elle lui adressa un sourire éclatant, remettant son sari avec élégance.

" Oh rien ne saurait me faire plus plaisir évidemment. Je sais, Ugo m'a présenté ses excuses en personne. Bien entendu je comprends... Tu es sa meilleure amie alors tu es comme une sœur pour moi. C'est fou, c'est ce que j'espère aussi. "

Le tout saupoudré de sourires, de battements de cils, de gestes de la main, bref des effusions publiques d'affections. Tallulah poussa donc le vice jusqu'à la prendre dans ses bras, soufflant ainsi dans son oreille, afin qu'elle soit la seule à l'entendre :

" Tu es ridicule Selena. Ne le vois-tu donc pas ? Ugo se moque de toi. Tu n'es qu'un jouet. Mais mes félicitations, ça t'ouvrira les portes du manoir des Preston. Quel dommage que cela ne soit que pour faire bonne figure, chérie. "


Elle brisa l'étreinte subite, si proche d'elle et pourtant si loin. Un sourire mauvais illuminant encore durant quelques instants ses traits, seul témoin du fiel qu'elle venait de déverser sur celle qui se croyait sa 'rivale'.

"Maintenant tu permets. Je t'emprunte ton cavalier et mon tout nouvel ami."

Sans plus de manière, la jeune fille s'esquiva, allant rejoindre Ugo. Si elle ne le connaissait pas sous le bout des doigts, elle jurerait qu'il venait de se dépêtrer d'un pétrin pour se fourrer aussitôt dans un autre, c'était tout lui ça. Apposant une main possessive sur l'épaule du jeune homme, un grand sourire aux lèvres, Tallie paraissait d'excellente humeur. Et c'était vrai. Le visage défait de Selena avait été exquis.


" Ici. Puis-je savoir ce que tu me veux ? "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jungle Fever [OUVERT A TOUS]   Dim 7 Sep - 11:01

Selena ne s'attendait pas à une réponse aussi tranchante. Elle détourna le regard avant de digérer lentement mais difficilement la pillule. Le départ d'Ugo venait de totalement la déstabiliser et laisser le champ libres aux piques de Tallulah. C'était difficile de la soutenir ? Apparement oui. Elle le détestait et lui en voulait terriblement de ne pas être l'homme fort qu'elle imaginait. Selena laissa Tallulah approcher sans réussir à dire un mot. Ugo avait sans doute du partir avec sa voix comme la vilaine Ursala avec la voix d'Ariel. Selena la regarda ensuite s'éloigner et rejoindre son petit ami qui avait déjà retrouver une vieille connaissance. Il était évident qu'Ugo n'avait pas dû parler assez clairement à Tallulah. Elle était assez garce pour s'incruster mais pas si elle sentait que c'était perdu d'avance. L'attitude d'Ugo devait lui laisser sentir qu'il y avait encore de l'espoir entre eux. Sellie ne comprenait pas pourquoi Tallulah ne se trouvait pas quelqu'un d'autre pour camoufler ses penchants de lesbienne. Ca n'était pas les garçons qui manquaient surtout quand on été aussi connue que Tallie. Pourquoi elle voulait lui souffler son Ugo ? Selena s'obligea à les rejoindre plutôt que de s'enfermer en pleurant dans les toilettes. Selena se mit entre Ugo et Tallulah. Elle avait besoin d'une réponse et tout de suite.

- Ugo il est peut-être temps que tu fasses un choix. Un choix clair.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jungle Fever [OUVERT A TOUS]   Dim 7 Sep - 12:58

Agaçante, l'attitude d'Effy Presley était franchement agaçante. Assise sur son fauteuil, son verre à la main elle avait apparemment décidé de jouer à l'indifférente ce soir, à moins que sa nouvelle attitude ne soit simplement liée à l'alcool. Ugo n'était pas dupe, un seul regard avait suffit pour qu'il prenne conscience du fait que la jeune femme n'était plus tellement fraiche. Elle avait également l'air de s'ennuyer fermement, chose qu'Ugo comprenait totalement. Il regrettait d'ailleurs déjà d'avoir foutu les pieds ici, cela ne faisait pas cinq minutes qu'il était entré au bras de Selena que les ennuis étaient déjà venu à eux. Il était peut-être lâche à laisser la petite hispanique gérer seule la situation mais, le jeune Preston désirait surtout et avant tout ne pas créer la moindre esclandre. Ces récentes et nombreuses visites aux urgences ainsi que les tourments de sa vie privé avaient pas mal attiré l'attention sur sa famille et lui, chose nullement appréciée par sa mère, qui lui avait suggéré à plusieurs reprises de se calmer en lui parlant de plus en plus souvent de ce fameux camp pour jeunes adolescents en difficulté. C'était devenu si routinier que ça faisait presque partie du décor, au même titre que ses "Bonne journée ?" ou bien "Arrête de courir dans les escaliers !". Alors qu'il s'apprêtait à répondre d'un ton diablement cassant, une main se posa sur son épaule. Sur le coup, Ugo pensa bêtement qu'il s'agissait de Selena et entoura instinctivement la taille de la jeune femme de son bras, remarquant que trop tardivement son erreur, sous le regard totalement ébahit de la jeune Presley. Il lâcha presque aussitôt Tallie, lançant un regard noir à Effy tout en rajoutant :

"Tu devrais arrêter de boire Presley...T'as pas l'air très fraiche si tu vois ce que je veux dire..."

Il aurait aimé rajouté que ça serait diablement con qu'il surprenne, plus tard au cours de la soirée, Wayne la tête entre ses seins mais, préféra se taire, jugeant qu'il tendait là le bâton pour se faire battre. Si ça mémoire était bonne, c'était lui qu'elle avait surpris la tête sous la jupe de Selena, il y avait tout juste un an, à l'une de ces même soirées à thème débile. D'ailleurs, en parlant de Selena, la jeune femme venait de les rejoindre, se mettant entre Tallie et lui, pour lui poser le pire ultimatum de toute sa vie. Il fallait qu'il choisisse. Ugo savait que cette situation arriverait un jour ou l'autre mais n'était pas le moins du monde préparé. Lui demander de choisir était bien trop dur et la seule option qui lui restait était une nouvelle fois de fuir. Attrapant les mains des deux jeunes femmes, il les entraina avec lui, afin de les éloigner un maximum des oreilles particulièrement mal-intentionnées de cette garce de Presley. Le regard suppliant, il resserra son emprise sur la main de Sellie, murmurant entre ses lèvres :

"Pas ici...Je t'en prie Selena..." Tournant le visage vers Tallulah, il se pinça la lèvre inférieure, espérant que la jeune femme comprendrait et ajouta : "Je suis désolé...j'ai besoin de temps...tout comme j'ai besoin d'oxygène."

Il lâcha les mains des deux jeunes femmes, se frayant un passage à travers la foule, tandis que Craig Manning chantonnait l'un de ses plus beau succès. Sortant de la maison, il bouscula Gaby, qui venait apparemment d'arriver. Il lâcha un petit « désolé » déjà totalement perdu dans ses propres pensées. Il lui fallait de l'air et vite. Une fois sur le palier de la demeure qui accueillait cette petite sauterie complètement ridicule, il s'installa sur une des marches du perron, se demandant bien à qui il pourrait taxer une clope.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jungle Fever [OUVERT A TOUS]   Dim 14 Sep - 9:02

Selena afficha un sourire forcé en direction de Tallulah. Elle avait confiance en Ugo mais maintenant elle voyait à quel point il craignait toujours son ancienne copine. Elle essayait de prendre la disparition d'Ugo pour de la terreur et non pour des sentiments encore existants pour Tallie. Ugo ne pouvait pas l'aimer parce qu'il l'aimait elle. En plus Tallie était lesbienne, il ne pouvait pas s'accrocher à elle. C'était idiot. Selena ne voulait pas croire qu'il était idiot parce qu'elle tenait trop à lui. Selena jeta un rapide coup d'oeil à Effy qui ne devait sûrement pas manquer une seule seconde de la scène. Elle lâcha un "Oh" de surprise et de déception en entendant la réponse d'Ugo. Elle resta pétrifiée sur place avant de poursuivre Ugo à travers la foule, bien décidée à ne pas le laisser partir comme ça. Sans Ugo elle n'était rien, elle était complètement impliquée dans leur histoire et elle ne pouvait le laisser. Pas comme ça. Sellie retrouva enfin Ugo et croisa les bras. Son gosier était innondé de phrases assassines, mais la petite Selena n'était pas encore prête à explorer son côté sombre. Elle était douce et gentille avec Ugo parce que c'était ce qu'il aimait chez elle. La voix quelque peu persiflante à cause de son changement d'humeur qu'elle essayait de passer sous silence, Selena s'adressa à Ugo.

- Ugo tu peux pas me faire ça. Je croyais qu'on était vraiment ensembles. Il a jamais été question de temps ou d'oxygène.

C'était malhonnête. Tout ce que Selena détestait. Et elle pensait qu'Ugo aussi. Il devait normalement être différent de son frère et être différent avec elle. Il était amoureux, il lui avait dit enfin pas vraiment mais c'est ce que Sellie avait compris. C'était implicite. Ugo avait encore du mal à lui avouer ses sentiments mais Selena les devinait. Elle avait peut-être été trop vite, elle avait sans doute été trop exigeante... Selena ne voulait pas le perdre et elle était prête à tout pour le garder. La jeune fille décida de mettre un peu de sa fierté de côté parce qu'elle croyait encore en son histoire d'amour. Selena lui prit la main et les larmes commencèrent à lui brûler les yeux. Elle savait que c'était le meilleur moyen pour faire le craquer. C 'était bas mais il le fallait. Ugo détestait les larmes et en les voyant il se rendrait compte du mal qu'il faisait et quelle devait être sa décision.

- Je t'aime.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jungle Fever [OUVERT A TOUS]   Mer 17 Sep - 19:35

A peine venait-il de s'installer aux côtés d'Effy avec deux verres de punch que déjà on venait les déranger. Bon en même temps fallait pas s'attendre à passer un rendez-vous en tête-à-tête vu le monde présent dans la maison de Charlie... Pi' avec une copine comme Effy, Adam était pas prêt d'être tranquille vu que la jeune fille ne cessait de se fourrer dans des situations pas possibles dû à son énooorme curiosité et à son statut de rédactrice du journal du lycée. Cette fois, c'était Ugo qui venait la voir. Bordel, qu'est-ce que ça pouvait bien être encore? Qu'est-ce qu'elle avait encore bien pu faire? En fait, Adam ne voulait pas vraiment savoir après tout. Toutes ces histoires étaient bien trop futiles. On se demande après pourquoi les gens ont tant de problèmes. Faudrait déjà qu'ils arrêtent de s'en créer. Mais bon, faut bien avouer que c'est marrant des fois (a). Adam regardait Ugo et Effy simultanément au fur et à mesure de leur échange tout en buvant son verre de punch. C'était genre une émission de télé, sauf que c'était en vrai (remarquez les superbes tournures de phrase -_-'). Craig Manning fit alors son arrivée dans la maison et monta sur une petite scène installée pour l'occasion. Putain Charlie avait fait les choses bien en embauchant Craig comme musicien pour la soirée. Sympa le showcase. Adam l'applaudit lorsqu'il monta sur scène et l'écouta jouer son premier morceau. Au bout d'un moment, Adam tourna la tête vers Effy et Ugo. Ce dernier finit par quitter la pièce après avoir parlé à Selena et Tallie. Adam n'avait pas entendu ce qu'ils s'étaient dit à cause de la musique trop forte mais bon, vu l'histoire qui circulait sur Tallie et son homosexualité, Adam se doutait qu'il devait y avoir de l'eau dans le gaz dans le couple que de la jeune fille... M'enfin, Effy était enfin re-disponible et il préféra sauter sur l'occasion – dans tous les sens du termes (a) – avant que quelqu'un d'autre vienne les interrompre. Finissant d'un gorgée son verre, Adam posa son verre sur une table à côté du sofa et se tourna vers Effy, souriant.

- Est-ce que mademoiselle Presley aurait une minute pour son petit copain ou devrait-il prendre un ticket ?

Sans attendre de réponse, Adam se leva du canapé et tendit une de ses mains à la jeune fille pour qu'elle l'attrape et dit :

- Finalement je ne vous demande pas votre avis et je vous oblige à me suivre sur la piste. Dépêchez-vous, cette offre n'est valable que pendant cette chanson.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jungle Fever [OUVERT A TOUS]   Sam 20 Sep - 10:31

Assis sur les marches du perron, Ugo soupira, se frottant le visage à l'aide de ses deux mains. Dégageant quelques bouclettes qui lui masquaient la vue, il se gratta le cou du bout des doigts, l'air totalement absent et paumé. L'air était frais, un peu trop d'ailleurs et le jeune homme commençait à légèrement frissonner mais, il préférait de loin avoir froid ici que retourner dans l'enfer qu'il avait créer bien malgré lui, de refaire face à la situation terriblement merdique qu'il s'était appliqué à bâtir. Putain, sa vie aurait put être tellement simple pourtant. Il n'avait absolument pas le droit de se plaindre, il ne manquait de rien, si ce n'est peut-être de l'amour d'une mère trop manipulatrice pour comprendre que son petit dernier était en âge de faire ses propres choix et en l'occurrence ses propres erreurs. Tout aurait put être génial si Tallie n'avait pas merdé, si Tallie n'avait pas cette ambiguité en elle : aimer les filles mais pourtant l'aimer lui aussi. C'était plutôt bizarre et malsain en fin de compte et même si Ugo s'était voilé la face suite à leurs retrouvailles, il commençait à comprendre, bien que ça soit douloureux, qu'elle ne serait jamais vraiment sienne, qu'une part d'elle aurait toujours besoin des filles, de Paige. Il ne savait rien de la relation qui unissait Tallie et Paige, même s'il se doutait qu'il avait du pendant un long moment porter des cornes si hautes qu'il se demandait comment il avait été apte à passer les portes. Et là, ici et maintenant, il sentait qu'il était grand temps de tout remettre en cause, de, pour une fois, prendre la bonne décision, d'agir avant de souffrir. Se frottant les mains, afin de les réchauffer, il sentit une présence derrière lui, tandis que la porte claquait derrière eux. Laquelle l'avait rejoint ? Laquelle se battait pour eux ? Ca allait être la surprise. Il tourna légèrement le visage, reconnaissant les fines cuisses de la belle hispanique, toujours costumée en Betty Laroche. Elle l'injuria, c'était vrai, il était sensé être avec elle, c'était vrai elle l'aimait. Elle était si adorable. Doucement, il se leva, la laissant prendre possession de sa main. Quelques larmes venaient de noyer son sombre regard. Son coeur se serra dans sa poitrine, il avait étrangement envie de pleurer lui aussi, d'envoyer valser ses principes, ceux qui disaient que la seule et unique fille qui l'avait vu et fait pleurer se nommait Tallulah, et que bien sûr, ce genre de situation ne se reproduirait plus. Ce soir, il avait envie de pleurer pour Sellie, parce qu'il avait été un connard, parce qu'elle méritait tellement mieux, parce qu'au contraire de lui, elle n'avait jamais fauté, parce qu'elle croyait en lui, parce qu'elle l'aimait, tout simplement. Elle confirma sa pensée d'une voix rauque et chargée en émotions. Il esquissa un faible sourire en coin, nan il ne souriait pas vraiment, il était surtout mal, mal de lui avoir infligé une telle situation. Il ne lui avait jamais promis que ça serait simple entre eux, que ça serait comme dans les contes pour gosses, qu'ils avaient en quelque sorte déjà battu la méchante sorcière Tallie et qu'il ne leur restait plus qu'a vivre leur happy end comme ils le souhaitaient. Non, c'était beaucoup plus compliqué que ça, ils étaient loin de l'happy end, ça c'était plus qu'évident, mais ce soir, Ugo avait envie de faire un pas dans sa direction. Après tout, elle avait raison, ça ne pouvait plus vraiment durer, cette stupide situation devait prendre fin, il devait arrêter une bonne fois pour toute de jouer avec le feu, d'être aussi indécis. Que voulait-il ? Il voulait qu'elle cesse de pleurer, il voulait la prendre dans ses bras, il ne voulait pas la perdre. Il posa ses mains sur la taille de la jeune femme, la rapprochant doucement de lui pour la blottir contre son torse, pour la serrer contre lui et fourrer son visage sur son épaule, entre ses longs cheveux bruns. Betty Laroche et Indiana Jones, un drôle de couple n'est-ce pas ? Il s'en fichait, c'était après tout son couple...et Tallie alors ? Tallie n'avait pas à être aussi indécise, Tallie n'avait pas choisi, alors il était hors de question qu'il la choisisse...Seul Selena le méritait, même s'il n'était pas spécialement sûr de mériter l'amour que lui portait la jeune femme. Déposant un petit baiser sur sa joue, il murmura, les yeux brillants :

"T'as raison Sellie, je peux pas te faire ça...Je vais désormais tout faire pour réparer mes erreurs. Si c'est ce que tu veux et bien je couperai les ponts avec Tallulah. On est ensemble et je veux pas te perdre..."

Il se recula légèrement, retirant son visage de la brune chevelure de la jeune femme, attrapant la petite bouille angélique de Selena entre ses mains, pour le caresser et essuyer ses larmes. Son mascara avait coulé mais elle était à ses yeux totalement magnifique, totalement adorable. Il se pencha doucement, collant son front contre le sien, gravant en lui se regard de tristesse qu'il avait causé avec l'espoir de ne plus jamais le revoir, d'être désormais celui qui la ferait toujours sourire. Fermant les yeux, il effleura les lèvres de la belle Santos, ajoutant, toujours du bout des lèvres, alors qu'une larme glissait à son tour sur sa joue :

"Rentrons..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jungle Fever [OUVERT A TOUS]   Sam 20 Sep - 11:17

La main d'Ugo. La main d'Ugo entourant sa taille. A ce contact si anodin, Tallulah crut défaillir alors que son cœur manquait une bonne dizaine de battements. Ce geste si quotidien pour une bonne dizaine de couples, la bouleversait intérieurement et l'espace d'un instant, son trouble se refléta sur son visage avant qu'elle ne l'en chasse, presque à coup de pieds. Mais bien vite, la main d'Ugo quitta sa taille et elle se sentit perdre pied, accusant le coup en un battement de paupières un peu plus long que d'ordinaire, mordillant malgré elle sa lèvre inférieure, la malmenant en refoulant l'amertume qui était venue prendre la place de la douce chaleur qui l'avait habitée un instant. Évidemment. Elle n'était pas la fabuleuse Selena, pas de celle qu'on affichait en soirée à son bras. Elle était simplement celle que l'on rejoignait la nuit venue, sous le couvert de l'obscurité comme si l'on en avait honte. Une relation cachée... Que pouvait-elle espérer de plus ? Autrefois, elle se serait indignée. Dans l'excès le plus absolu, elle lui aurait posé un ultimatum. Eux ou rien. Mais non, elle se moquait bien d'être une poupée de son entre ses bras tant qu'il l'aimait... un peu. A croire qu'il l'avait changée, façonnée en fille docile comme toutes ces idiotes qui aimaient un peu trop fort et se faisaient toujours baiser au fond. Et ce soir-là, elle ne valait pas mieux qu'elles. Mais elle n'eut pas vraiment le temps d'approfondir la question, que déjà la merveilleuse Selena venait se placer entre eux deux. Et Tallie se sentit soufflée par le culot de la jeune fille. Elle ne pouvait pas elle-même lui imposer de choisir car que se passerait-il s'il ne la choisissait pas ? Et pourtant, même si elle ne pouvait le lui demander, elle savait que tout autant qu'elle, elle avait besoin d'une réponse claire mais aurait-elle osé ? Alors qu'elle-même rejoignait de temps à autres Paige, ne sachant qui choisir ?

Contrairement à quelques minutes plus tôt, la main d'Ugo sur son poignet la brûla alors que ses yeux fixaient obstinément l'autre main du jeune homme qui tenait l'Autre, l'Officielle. Serrant les dents, elle l'écouta supplier, ressentant son cœur se fendre. Elle savait à quel point il devait souffrir de la situation alors elle ne lui demandait rien ou du moins essayait car elle se savait naturellement exigeante... Alors elle le dévora du regard, une dernière fois, comprenant pour une fois à travers ses mots sa demande. La concernant, bien qu'elle s'énerve de temps en temps, bien qu'elle lui en veuille, il avait tout le temps du monde mais... et si ça ne suffisait pas ?
Il s'en alla et la jeune fille le regarda partir, muette, effondrée mais pourtant toujours debout, ignorant royalement Sellie, les gens, ne voyant plus que le chemin que s'était frayé son... amant ? Puis le brouhaha envahit de nouveau ses oreilles alors que ses yeux restaient braqués sur le dos de l'autre brunette qui allait rejoindre leur seul et unique point commun. Elle hésita à tourner les talons, à aller se saouler mais à quoi bon se rendre malade ? Elle le serait suffisamment le lendemain, sobre mais dévastée et le mal serait bien pire en songeant que c'était de sa propre initiative qu'elle avait fini ainsi. Si les choses avaient été différentes, elle l’aurait choisi, elle le savait. Elle n’avait jamais été tiède en amour et elle était prête à prendre le risque, à tout perdre si c’était pour se retrouver avec lui. Mais elle ne le méritait pas, elle ne lui conviendrait jamais, ni à lui, ni à sa foutue famille. Elle ne serait jamais assez bien pour lui mais Selena, oui, elle n’en doutait pas. A son tour, elle se fraya un chemin, soudainement oppressée par ces inconnus pas si anonymes et se retrouva, quelques pas en arrière, à observer silencieusement le couple que formaient Selena et Ugo. Les mots de la jeune fille la frappèrent mais le coup de grâce fut de voir leurs mains entrelacées, confirmant ce qu’elle savait déjà. Elle s'accorda seulement quelques minutes, histoire de reprendre contenance car contrairement à l'espèce de pétasse manipulatrice, elle n'avait jamais usé de ses larmes pour retenir quelqu'un, elle trouvait ça trop lâche, trop faible. User de pitié était ridicule à ses yeux. Elle aurait pourtant été prête à tout et c'était bien ça le problème. Les trois derniers mots de Selena la convainquirent définitivement. Elle l’aimait. Elle saurait probablement le rendre heureux, lui donner tout ce qu’il méritait. A elle de savoir rendre les armes quand on se savait perdre, à elle d’être digne et de lui offrir ce qui du temps de leur histoire, elle n’avait jamais su, jamais pu. L’occasion d’être heureux, le bonheur simple et sans bavures, sans ratures, pas comme eux… Elle allait s'avancer, entrouvrant déjà les lèvres, mais Ugo la devança, encore une fois. Et elle se sentit anéantie par les gestes, les mots de celui qu’elle aurait choisi mais qui en avait choisie une autre. Une autre qu’elle ne serait jamais.

Une toute dernière fois, ses yeux effleurèrent le visage d'Ugo, l'espace d'une éternité, le temps suffisant pour tenter de lui dire qu'elle l'aimait, qu'elle lui demandait pardon, qu'elle lui souhaitait d'être heureux, même si ce n'était pas avec elle et puis sa vision se brouilla. Elle faisait ce qu'il fallait, ce qui était juste, elle avait eu sa chance mais ne l'avait pas saisi. Et aujourd'hui qu'il était plus ou moins heureux avec une autre, elle s'était rappelée à lui. C'était égoïste, peut-être un peu trop. Sachant sa douleur d'avoir à choisir, elle choisit définitivement pour lui, pour eux. Elle aurait pu, s’avancer et lui faire connaître sa décision mais elle préféra s’effacer. En attendant, elle ne tenait pas à s'imposer, à le rendre plus malheureux car il ne le méritait pas... Elle aurait voulu rajouter autre chose, que cela soit dans ses yeux, dans son sourire faiblement esquissé, ou de ses lèvres mais elle n'aurait su quoi dire alors sans plus attendre, la jeune fille acheva de s'arracher le cœur et dévala les marches, formulant un adieu silencieux en avançant sans se retourner. Fini. Fini. Fini. Pour de bon. Mais d'avoir pris cette décision, ne la rendait pas plus facile, cela ne la soulageait en rien et pourtant mine de rien, elle venait de lui offrir la plus belle preuve d'amour qu'elle pourrait faire, en disparaissant, en lâchant prise pour ne pas le voir souffrir. Et une fois de plus, elle savait dans les bras de qui elle allait finir la nuit et ça ne serait pas Ugo. Jamais plus. Et maintenant qu’il faisait nuit sur elle, le silence oppressant lui rappelait désagréablement qu’en se brisant, son cœur non plus n’avait pas fait de bruit…


[End pour Tallie Very Happy]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jungle Fever [OUVERT A TOUS]   Sam 27 Sep - 12:19

Loan était fière d'elle. Elle n'arrivait toujours pas à croire qu'elle était en train de tenir tête à Cruz, sans ciller, et même sans esquisser un simulacre de sourire. Exploit. Certes, elle lui avait peut être quelque peu tenu tête en couchant avec Ugogol, mais si sur papier son idée relevait du génie, en réalité c'était autre chose et Loan n'avait pas vraiment tenu à ce que Cruz l'apprenne. Pourtant, dans le superfilm de sa vie elle l'aurait lâché l'air de rien dans une conversation banale. Pourtant, ici, elle se sentait parfaitement dans son élément et adorait la nouvelle tournure que prenait leur relation. Cruz n'aurait plus toujours raison, ni le dernier mot. Loan s'était enhardie et elle agirait avec son petit copain comme elle agissait avec tout le monde, tant pis si ça ne plaisait pas. Elle était ridicule à minauder de la sorte limite en battant des cils comme une princesse maniérée considérant son copain comme un héros. Genre. Les contes de fées, c'était une notion super archaique. Si Cruz l'avait trompé ça devait être justement parce qu'elle était toute acquise à sa cause. Loan comptait bien lui faire comprendre que ce n'était plus le cas maintenant et que les choses allaient changer. Dans le bon sens, elle espérait. Elle n'était plus un pauvre petit chaton mais une panthère et si l'homme de la jungle était tenté d'aller copuler ailleurs, elle n'aurait qu'à l'eviscerer et à le pendre au crochet d'un boucher. Loan se retint de le lui dire parce qu'elle estimait que ça sonnerait un peu flippant, mais au fond, elle était persuadée qu'il aimait les filles fortes. Loan avait toujours été déterminée, et il n'y avait qu'avec Cruz que son caractère s'étiolait, parce que son égo à lui prenait toute la place (a). Mais au fond, il devait aimer qu'une fille lui tienne tête parce qu'il n'avait jamais été si attentionné que depuis leur rupture. Rien qu'à repenser au jacuzzi et aux pétales de roses, Loan sentait son coeur battre à tout rompre. Il lui avait fallu un courage dingue pour le repousser ce soir là, et elle ne se sentait pas la force de recommencer. Il y avait une limite entre repousser quelqu'un pour mieux qu'il revienne et finir par le dégoûter complètement en le rejetant. Loan ne pouvait pas prendre ce risque. Elle adressa un sourire malicieux à Cruz et haussa les épaules comme si elle hésitait sur sa réponse.

- Il semblerait...

... mais au prochain coup tordu je mords, s'empêcha-t-elle d'ajouter. Loan s'apprêtait à se rapprocher de Cruz pour genre sceller the retrouvailles et aussi parce que la proximité avec le corps du garçon lui avait manqué lorsque son père fit irruption dans la pièce. Enfin pas vraiment, apparemment il allait jouer. Loan n'était même pas au courant. C'était limite un fait de haute trahison d'accepter de jouer pour Charlie Thomas et son père n'avait même pas l'air de le savoir. Ed, lui, le savait sûrement puisqu'elle se plaignait de ce poison-parasite régulièrement. Loan chassa cette idée parce qu'elle détestait trouver un défaut à Craig même si il en regorgeait et se concentra sur Cruz. L'apparition de Noah déguisé en schtroumpf - enfin, lac de la jungle, pardon - ne la fit même pas ciller alors qu'en temps normal elle aurait tenté de pousser Savy dans ses bras d'un coup de hanches super discret. Ou presque. Son père l'empêcha pourtant d'atteindre Cruz et elle ne put s'empêcher d'éclater d'un rire cristallin en entendant la phrase assassine de son père. En voyant la tête de Cruz, Loan se racla la gorge et lança un regard furibond qui sonnait un peu faux puisqu'elle riait quelques instants plus tôt. Certes, c'était drôle mais il n'avait pas à se mêler de sa vie. Il savait qu'elle était attachée à Cruz d'une façon presque aussi flippante qu'Ariel avec son prince Eric qu'elle a à peine vue mais qu'elle 'aime sans savoir pourquoi mais elle est prête à l'aimer quand même parce que prince de la chance la vie commence pour toi et moi'. Presque, hein. Cependant un sourire de satisfaction chassa l'air vilain qu'elle essayait de se donner dès que celui-ci se mit à jouer. Elle était tellement fière d'avoir un papa si talentueux. Plus présent, ça aurait été juste parfait. Mais on ne peut pas tout avoir paraît il. Aux premières notes de sa chanson, Loan passa ses bras autour de la nuque de Cruz et pressa son corps contre le sien. Uniquement pour vérifier qu'ils allaient toujours très bien ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Small town homecoming Queen :: I'm the Star in this Scene
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 12/03/2008
• MESSAGES : 931
• LOCALISATION : Sur le plateau de tournage de son nouveau film
• I-POD : CSS - Alalala
• HUMEUR : Slut - Boyfriend 's other addict

MessageSujet: Re: Jungle Fever [OUVERT A TOUS]   Sam 27 Sep - 13:23

Et effectivement, Cruz et Loan allaient toujours bien ensembles. Les coups d'oeils inquiets de l'aîné des Preston vers son beau-père ne l'empêchait toutefois pas de rédécouvrir avec un plaisir non dissimulé les lèvres de Loan. Est ce que l'un des couples les plus glamour de l'année allait se reformer ? Avec ces deux là rien n'était moins sûr... Esther l'a laissé pour compte de la soirée assistait impuissante à la réunion de Loan et Cruz. Après des verres d'alcool, elle réussit à retrouver son amie Selena qui avait décidé de pardonner naivement l'aventure de Loan et Ugo et qui venait tout aussi naïvement de donner une idée de vengeance idéale à sa meilleure amie... Pendant ce temps Charlie redécouvrait les joies du triolisme partagée entre Warhol dans la cuisine et Liam dans la salle de bain, toute occupée à refaire sa réputation de trainée-adulée-par-tous, ses yeux inquisiteurs délaissaient ceux de Cammie trop heureuse de retrouver sa liberté de mouvements. Malgré les conseils de Connor mandaté par Charlie pour mettre l'indésirable invrogne d'Esther dehors, la jeune femme arrache le micro des mains de Craig pour annoncer la nouvelle de l'année : Loan n'est plus vierge et l'heureux élu n'est autre qu'Ugo. Ca n'est pas vraiment une douche froide pour Cruz déjà au courant. Pendant que la jeune fille se moque - très légèrement - de "l'annonce" d'Esther, Warhol est très étonné d'apprendre que la simili-vierge avait eu Ugogol dans son lit... avant lui et ne cache rien de sa surprise. Tout le monde se délecte de ses révélations pendant que Loan est au pied du mur. Cruz lui demande des explications pendant que Loan cherche ses mots et la meilleure façon d'expliquer son nouvel écart. Charlie blessée se charge de mettre elle-même Esther à la porte avant de chercher une épaule sur laquelle pleurer sa peine comme celle de sa meilleure amie Cammie. Meilleure amie ? Vraiment ? Alors qu'elle pousse la porte de sa chambre, la jeune fille a la désagréable surprise de voir Cammie dans les bras de son père... Ugo assiste à la scène de crucifixtion de Loan et ne peut s'empêcher de se sentir mal pour elle. Sellie lui défend d'adresser la parole à Loan qui devient l'attraction de la soirée. Craig est bien trop bourré pour réaliser ce qui se passe pendant qu'Effy ne manque rien, pas même le rapprochement de son cousin avec Lyly-Rose. Selena tente de faire réaliser à Ugo le risque qu'il va prendre si il ne lui obéit pas, Tallie revient et profite de la délation générale pour rapporter son aventure récente avec Ugo. La tension est à son comble quand l'électricité se coupe subitement... Un coup de feu se fait alors entendre. Les cris et les bousculades rappelent à Craig des évenements bien sombres de son passé et il tente de calmer tout le monde en dirigeant les adolescents vers la sortie. Les sirènes de police annoncent l'arrivée des secours, pendant que les adolescents se demandent qui à tirer et surtout si quelqu'un a été touché. Selena et Ugo sont sains et saufs mais leur relation semble bien mal à point pendant que Paige et Tallie sont surprises en train de s'embrasser par Marco appelé par son fils depuis son portable... Loan essaye une nouvelle fois de faire entendre à Cruz mais le jeune Preston semble réellement atteint et ses mots sont à la hauteur de sa souffrance. Warhol s'inquiète de ne pas retrouver Charlie parmi les étudiants évacués. Quand elle sort de la maison, c'est avec Connor qui se fait passer les menottes. Cammie sort à son tour, elle est inanimée et sur un brancard. Jimmy retrouver Marco et lui annonce que son fils est accusé d'avoir tiré sur Cammie.

Hj : Si j'ai oublié quelqu'un n'hésitez pas à me le dire par MP

_________________


Do you have a girl?
I don't see a ring on your finger.
Well that's interesting have you,
Ever thought of dating an actress ?


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://degrassicomeback.bbactif.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Jungle Fever [OUVERT A TOUS]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jungle Fever [OUVERT A TOUS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One day, I shall come back - Degrassi RPG ::  :: The Saint Gervais :: Les habitations-