AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Will' O. | Such a Stupid Bastard.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Will' O. | Such a Stupid Bastard.   Jeu 6 Nov - 10:52

Nom : Owen
Prénom : William, mais inutile de préciser qu’il tient –et vous aussi vous y tiendrez une fois qu’il vous aura fait comprendre qu’il déteste son prénom autant que vous- à ce qu’on l’appelle uniquement par le surnom qu’il s’est lui-même attribué : Will’.
Âge : 18 ans.

Physique & Caractère :
Si l’on devait retenir un détail frappant du caractère de notre jeune Américain en une seule phrase, on comparerait sans aucun doute le vent glacial de l’hiver qui soufflait le jour de sa naissance à la froideur qui émane de lui. Notre jeune William en impose et tient en respect quiconque se trouvant devant lui, même son père se voit forcé de reconnaître que son unique fils & héritier a dépassé son niveau depuis bien longtemps, et il ne peut désormais s’empêcher d’en parler tout en éprouvant une certaine fierté mélangé à quelque peu de jalousie. Mais Will’ n’en a que faire, de sa fierté, de sa jalousie ou de quelque soit le putain de sentiment qui anime les intentions de son paternel envers lui. Il n’a qu’une idée en tête : que celui-ci crève afin qu’il puisse pisser sur sa tombe & hériter par la même occasion de la totalité de sa fortune qui ne cesse de croître car, même s’il peut profiter autant qu’il le souhaite de la richesse familiale, il préfère encore plus détenir lui seul cet argent, ce pouvoir. Il n’y a rien de plus jouissif qu’être le seul maître à bord, diriger ses idées, ses envies sans même prendre en compte les obligations et les restrictions de son tuteur. Il n’a que lui-même qui compte à ses yeux, et son orgueil & son égocentricité n’en sont que la preuve. Vous vous dîtes certainement que le simple fait d’avoir une pensée pareille sans le moindre remord doit faire de William Owen un être ignoble. Vous vous trompez. Le jeune homme est bien pire que cela. Notre bel américain n’éprouve pas même un infime amour ou affection pour son père qu’il considère comme un moins que rien, il ne compte pas à ses yeux. Et même s’il éprouve un tant soi peu plus d’admiration pour son aristocrate de mère, celle-ci ne lui a jamais porté le moindre geste affectif, et c’est grâce à elle si William a réussit à devenir ce qu’il est aujourd’hui et ne ressemble pas à son pitoyable & faible de père qui lui fait honte. Mais Owen Junior ne se comporte pas de la sorte seulement avec son père, il n’a de pitié pour personne et va plus loin encore, il n’hésitera pas à vous le prouvez avant même d’attendre que l’occasion se présente il trouvera le moyen de vous faire du mal, d’abord discrètement, vous ne vous rendrez pas compte de son petit jeu, calculateur il joue de sa froideur et de son physique, car il ne faut pas se leurrer, Will n’a pas une gueule d’ange et son insensibilité légendaire inspire plus de crainte que de sympathie, ce qui est une évidence en soi-même, mais sa beauté et les traits fins de son visage assez exceptionnelles pour un homme reste un atout non négligeable, car il est vrai que bien qu’il ne fasse pas attention à ses fringues, à sa coupe ou à une autre connerie dans le genre : William est sexy. Et c’est peut-être justement son aspect naturel, négligé, légèrement sauvage, ses cheveux blonds perpétuellement ébouriffés, son teint halé, son collier de barbe de deux jours, son vieux perfecto en cuir pourrit sur le dos… qui en sont la cause. Néanmoins bien qu’il fasse genre j’en-ai-rien-à-foutre, il sait pertinemment que son 1mètre 80 et ses 75 kg de muscles l’aident pas mal à baiser n’importe quelle bombasse se trouvant sur son passage. De plus la gente féminine ne peut résister à ce côté beaux parleur & faussement amusant qu’il se donne, et inutile de préciser qu’il profite pour les attirer dans son petit jeu, il choisira une fille, une ingénue, innocente, naïve, pleine de bonnes intentions, et vous fera croire que vous êtes la plus belle, qu’il n’y a plus que vous dans sa vie, vous promettra tout ce que vous avez toujours voulu, vous dira tout ce que vous voulez entendre… Jusqu'à ce qu’il ait eut ce qu’il voulait et qu’il en ait assez. Et lorsqu’il se lassera de vous maintenir dans votre bulle d’illusions, il l’a crèvera à l’aide d’humiliations publiques, d’allusions perverses et intimes qui feront plonger sa victime dans le doute, l’incompréhension et le désarroi le plus totale, tout ça sous l’œil attentif de notre homme. Il jouera avec vous tel un pantin dont il tire les ficelles avec un plaisir certain. Jouissif. Car William éprouve un dégoût certain pour le sexe faible et il est évident pour lui qu’elles ne sont là que pour obéir aux ordres des hommes, et à assouvir leur besoins -quels qu’ils soient si vous voyez ce que je veux dire- par la même occasion.
Quant aux autres, il semblerait que notre homme ait oublié les bonnes manières et une éducation exemplaire qui sont pourtant de rigueur dans sa famille et qui lui ont évidemment été imposées durant sa jeunesse. Oui, bien qu’il ait dut apprendre les règles –plus chiantes tu crèves- de l’art de vivre & de la bienséance dès son plus jeune âge, il s’avère que Monsieur ne s’en rappelle plus et il ne verra donc aucun problème à vous balancer son poing dans votre gueule, et à vous fracasser jusqu'à ce que même votre mère ne vous reconnaisse plus. Oui, le tact et la placidité n’ont jamais été les points forts de Will’ et bien que vous l’indiffériez il ne vaut mieux pas pour vous d’essayer de l’enmerder : ses poings parleront à sa place, et parleront fort (néanmoins il s’avère que le mieux est encore lorsque Will tabasse quelqu’un car quand celui-ci ouvre la bouche, ce n’est pas pour citer Rimbaud…)
Evidemment le but de cette présentation n’est pas de vous faire détester Will –bien qu’il n’en ait rien à foutre de ce que vous pensez de lui- et bien qu’il n’éprouve aucun sentiment pour quiconque il s’avère que certains se voient avoir l’immense chance que le jeune Américain leur accorde son « amitié » et il est utile de préciser que notre jeune homme n’est pas dépourvu de qualités qui font que ses amis aka les membres du Bad Circle l’apprécient –bien qu’ils ne comprennent pas toujours ses intentions-. Pourvu d’une intelligence certaine notre Owen Junior se verrait être l’un des meilleurs élève de Degrassi et accepter dans les Grandes Ecoles du Monde entier s’il le voulait, mais il se trouve qu’il a autre chose en tête : partir, foutre le camp de cet endroit où il suffoque. Envoyer en l’air ce putain d’ordre qui l’étouffe, et c’est pour cela qu’il est « apprécié » -même si le mot est fort- : sa façon de penser, cette envie de liberté et de nouveau qui l’anime, cette façon de vivre dans l’excès, d’être H24 complètement taré… C’est cela qui le fait admirer et craint en même temps, car qui de ces mecs oseraient se barrer tout en étant conscients qu’ils mettraient peut-être à compromis leurs avenirs ? Aucun –tapeeeetteees vaa (a)-. Aucun mis à part notre beau brun qui n’en à que faire. En ce qui concerne ses amis, Willl sait les choisir, et il le fait bien. Ne sont avec lui que ceux qui l’ont mérité ou qui ont prouvés leur virilité. Evidemment ne comptez pas sur lui pour être l’épaule sur laquelle vous poserez votre tête pour pleurez toutes les larmes de votre corps : les scènes mélodramatiques très peu pour lui, et n’espérez même pas qu’il vous prenne dans ses bras où tente quelconque geste physique affectif. Néanmoins il est là, implicitement certes, mais il l’est. Il ne vous écoutera pas, saura à peine ce qui vous tracasse ou fait de la peine, mais sera là pour vous faire réagir, secouera votre carcasse de déprimé –vous balancera même peut-être une claque par la même occasion- et vous montrera qu’il n’y a rien de pire que d’être faible. Ses paroles sont blessantes, parfois insupportables à entendre, mais il le fait pour eux. Les réconforts ne sont que des dérivés de la pitié, et Willl ne veut pas que ses amis lui fassent pitié, ce serait compromettre sa propre réputation. Quand aux fêtes, est-il utile de dire que Owen Junior est toujours partant ? William aime rire même s’il trouve cela futile au possible, des filles à moitié à poils, de l’alcool, des joins, pousser toujours plus loin les excès, la connerie, les bagarres… « Sex, Drugs and Rock’n Roll », cette devise regroupe les trois seules choses qui font perdre pieds au jeune Americain et qui lui permette de ne pas être totalement dégoûté & lassé de cette vie qui devient de plus en plus monotone et sans saveurs…


Si votre personnage était sur le forum Degrassi Rpg, racontez briévement son adolescence et ses expériences, sinon détaillez l'histoire personnelle de votre personnage :
2 Février 1990, naissance de William Owen. Fils du célèbre Henry Owen propriétaire des non moins réputés Hôtels luxueux portant son nom. Un homme ambitieux dont la connerie n’a d’égale que sa fortune, ce qui n’est pas peut dire : aussi con que riche, Henry est un homme pitoyablement inutile qui n’a réussit à grimper les échelons de la vie sociale qu’avec la fortune de sa femme, on lui sert la main seulement par obligation & politesse et est plus sujet aux conversations moqueuses qu’aux éloges sincères. Il est le mari de Victoria Windsor, l’unique héritière et la dernière descendante de cette famille issue de noblesse anglaise, on l’a décrit comme une femme psycho frigide qui « refuse que son mari ne la touche » dit-on à voix basse durant les gala de charités où sont échangés des sourires aussi mielleux qu’hypocrites. Un Mariage arrangé : le confort que promet l’argent pour Monsieur, et le droit au statut de « femme mariée respectable » et non plus celui de « libertine » pour Madame. Rien de bien exceptionnel en soi. Ils étaient promis à une vie aussi morne que prévisible : Lui, sautant n’importe quelle pouffiasse dès que l’occasion s’en présente, Elle, organisant des petits dîners mondains dignes de ce nom. Oui mais voila, un soir le couple a une agréable –et inattendue- surprise : Madame Owen est enceinte. Inutile de préciser que ce n’était pas réellement leur plus grand désir. Mais lorsque l’on fait partit des gens les plus riches & connus des Etats-Unis il est tout simplement inconcevable de refuser «un cadeau de Dieu ». Et c’est ainsi que naît le 2 Février 1990 notre chère petit Will. Hum, comment dit-on déjà ?...« Bienvenue au Monde mon gars ».
L’enfance de notre petit garçon n’a rien de bien palpitante sauf si vous considérez le fait de recevoir des cadeaux aussi innombrables qu’hors de prix tous les jours, côtoyer l’une des écoles primaires les plus sélectes de Manhattan, porter des polos coûtant plus chers que votre vie et j’en passe… Comme exceptionnel. Non, la vie de William, bien qu’elle n’ait jamais prit un sens réel, commence à devenir « intéressante » à son adolescence : Un verre de champagne vide à la main, un sourire complètement niais séparant ses lèvres fines, Will’ ferme les yeux et respire à plein poumon l’odeur du tabac qui règne en maîtresse dans la pièce où il se trouve. William est défoncé, il ne se rappelle même plus chez qui il se trouve mais il n’a jamais été aussi « heureux ». Et c’est comme ça genre, tous les jours. Notre jeune homme a enfin goûté à l’interdit, et il adore ça. Les autres années de sa vie à avoir obéit sagement aux lois et à ses parents lui semblent avoir été gâchées, inutiles, on s’est bien foutu d’sa gueule. Désormais plus rien de ce qu’ils pourront lui dire ou lui faire faire n’aura d’importance et pour marquer le coup de cette révolution intérieure dans un de ces accès de fureur qui deviennent de plus en plus fréquents, Will met le feu à son armoire où sont rangés ses costumes BCBG et lorsque son père tente de l’en empêcher le jeune Owen l’attrape par son col de petit-bourge-bien-propre-sur-lui et le fracasse contre le mur : un symbole de sa crise d’ado’ en quelques sortes. Comprenant le danger –surtout socialement parlant, imaginez un seul instant les conséquences que cela aurait si l’entourage so select de Monsieur & Madame apprenait que leur fils est sujet à des crises de démence et en vient même à poser la main sur eux, c’est tout simplement inconcevable.- Les Owen décident d’un commun accord –tu m’étonnes- d’envoyer leurs fils adoré à Degrassi, prétextant une envie soudaine de leur fils de faire ses études à « l’ étranger »…Cet évènement marquera pour de bon la fin de William Owen le petit fils à papa pour ne plus que devenir Will’ le fils de pute sans vergogne. Néanmoins il semblerait que ses parents soient vraiment des bouffons car ceux-ci continuent malgré tout à fournir grassement le compte en banque du fils prodige. Tant pis pour eux, tant mieux pour lui.
Arrivé donc à Degrassi Will’ prend vite ses marques dans cette ville plus paumée tu crèves tout comme il se fait rapidement des ennemis, n’échappant à aucune embrouilles et en provoquant la plupart. C’est donc tout naturellement que notre jeune homme intègre le clan des « Bad Circle » le groupe du lycée connu pour sa violence & ses mœurs peu orthodoxes & Le jeune Américain se lie plus particulièrement d’amitié avec Tim & il feint d’apprécier ‘Harper pour que celui-ci lui rende des services que pas même un chien exécuterait. Quand à Arthur et Piotr, notre homme les exècre profondément : leurs côtés sainte-nitouche lui donnent la gerbe, de plus cet enfoiré de Piotr n’a rien trouvé de mieux que de lui tenir tête. Grosse erreur mon grand, dès que l’occasion se présentera -et devant le plus de monde possible- Will t’explosera. A moins qu’il ne trouve une autre manière de lui faire du mal, car oui, le beau brun sait aussi faire du mal en utilisant les sentiments –bien que lui n’en ait pas beaucoup- et son regard se tourne alors vers Lux qu’il trouve d’ailleurs carrément bonne, ça tombe bien. En ce qui concerne les deux filles du groupe ses avis sont partagés : Lily Rose n’est qu’une pétasse assouvissant son désir de pouvoir en contrôlant leur groupe ce qui a pour conséquences d’agacer notre homme, d’un autre côté la jeune femme est clairement bandante, ça compense. Chloé elle, est un peu la poupée gonflable de service de Will’ avec laquelle il aime jouer tout en gardant toujours le contrôle, cela va de soi. D’ailleurs celui-ci compte bien utiliser Chloé pour arriver à ses fins : c'est-à-dire prendre le pouvoir des Bad Circle et y faire régner sa loi. Une bonne fois pour toutes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Will' O. | Such a Stupid Bastard.   Jeu 6 Nov - 11:49

Bienvenue ! J'aime beaucoup la présentation I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Will' O. | Such a Stupid Bastard.   Jeu 6 Nov - 11:52

Serieux? Ah cool Razz . J'flippais trop, Mymy m'a mis la pression xD.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Will' O. | Such a Stupid Bastard.   Jeu 6 Nov - 11:56

NAN C'EST MARIE !!! Laughing
Bienveeenuuuue (L)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Will' O. | Such a Stupid Bastard.   Jeu 6 Nov - 11:58

Genre ! T'étais aussi là hein (a).
Merci I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Will' O. | Such a Stupid Bastard.   Jeu 6 Nov - 12:02

C'est toujours sur moi que sa retombe (a)
Sinon j'oubliais, ta préso et géniale I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Will' O. | Such a Stupid Bastard.   Jeu 6 Nov - 12:11

Mdr, fais pas ton pauvre petit Caliméro là (a). Tiens j'ai vu tu peux avoir une vidéo vu que tu m'a parrainée Cool xD.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Will' O. | Such a Stupid Bastard.   Jeu 6 Nov - 12:19

C'est faux j'ai rien fait.

Bienvenuuue
Revenir en haut Aller en bas
Damned and Divine. I Know I'm not Saint But You Always Love Me.
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 02/04/2008
• MESSAGES : 340
• LOCALISATION : Au Mexique, apportant des oranges à Liam.
• HUMEUR : Tempête sous un crâne.

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Will' O. | Such a Stupid Bastard.   Jeu 6 Nov - 12:21

Bienvenue Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Will' O. | Such a Stupid Bastard.   Jeu 6 Nov - 12:24

Will' a écrit:
Mdr, fais pas ton pauvre petit Caliméro là (a). Tiens j'ai vu tu peux avoir une vidéo vu que tu m'a parrainée Cool xD.

Ouais Cool
Hein Elo ? (a)
Revenir en haut Aller en bas
Sex Bomb and Wheels ² : I'm your main target come and help me ignite ow
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 17/04/2008
• MESSAGES : 2393
• LOCALISATION : Degrassi
• I-POD : Haunted - Evanescence
• HUMEUR : Redoutable

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Will' O. | Such a Stupid Bastard.   Ven 7 Nov - 13:27

Mdr han les crevades de vidéo Wink Bienvenue & validé.

_________________
Avoue que je te rends folle

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=r48I1u8uxDU
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Will' O. | Such a Stupid Bastard.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Will' O. | Such a Stupid Bastard.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One day, I shall come back - Degrassi RPG ::  :: Les archives :: Anciennes présentations-