AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un livre, notre histoire... [Jane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Manu and Adrian Hater | And Suddenty I become a part of your past
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 31/05/2008
• MESSAGES : 170
• HUMEUR : Excellente

MessageSujet: Un livre, notre histoire... [Jane]   Sam 20 Déc - 0:13

Tristan et Iseult. Le livre de l'amour impossible et destructeur. Andreas était plongé et captivé par ses lignes qu'il connaissait par coeur. Il était fan de littérature depuis son enfance et cette passion avait perduré pendant l'adolescence. Son physique d'apollon et ses épaules musclés avaient forcé les autres à se détourner de cet amour étrange des livres. Il ne boudait pourtant jamais plaisir de tourner les pages d'un beau roman. Celui de Tristan et Iseult était l'un de ses préférés. Il l'avait découvert l'été de ses dix-sept ans celui avant qu'il vienne de Degrassi en compagnie d'une adolescente brune aux yeux bleus perçants et avec de jolis dents du bonheur dont elle avait honte. Lui et elle s'étaient pris pour les deux héros et trouvé que leur passion ardente était à l'image de la leur et ils se disaient aussi qu'ils étaient prêts à mourir pour rester ensembles. Andreas assis dans les escaliers observait cette même jeune femme dix-huit ans après arpenter très sûre d'elle les rayons de la librairie comme si l'espace lui appartenait. Il se mit à sourire légèrement avant de descendre les marches où il s'était réfugié pour finir son livre. En la voyant prendre entre ses mains le même livre qu'il avait entre ses mains et qu'il retrouvait avec bonheur, il comprit qu'elle aussi n'avait jamais oublié malgré les années.

- Qui jamais ne connut ce que c'est que l'amour, n'a jamais pu savoir ce que c'est que la peine.

Andreas resta silencieux et posa ses yeux bleus dans ceux de Jane. Il ne l'avait jamais oublié. Elle avait été son premier amour et elle lui avait appris la douleur des sentiments. L'adolescente innocente qui le retrouvait chez lui en cachette de sa mère n'avait plus rien à voir avec la femme froide qui se dressait en face de lui. Il savait qu'une tirade de Tristan et Iseult ne réussirait pas à faire oublier la douleur et les années perdues mais Andreas voulait commettre le seul coeur qu'il n'avait jamais brisé de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un livre, notre histoire... [Jane]   Lun 22 Déc - 21:28

Jane arpentait les rayons de la librairie sans prendre la peine de regarder autour d’elle. Elle savait où elle allait, elle connaissait par cœur le rayon où se trouvait le livre qu’elle voulait trouver. Ce livre, c’était celui de sa jeunesse. Ou d’une partie de sa jeunesse. De ses premières amours. Elle avait tant de souvenirs qui la rattachait à ce livre qu’elle avait même décidé d’en faire une adaptation télévisuelle pour une de ses chaînes télé, et voulait en acheter un neuf pour pouvoir le donner au scénariste qu’elle avait embauché, afin qu’il lui rende un premier scenario d’ici une semaine. Elle voulait investir beaucoup d’argent dans ce projet, mais il était hors de question qu’elle donne son livre à elle, qu’elle avait depuis ses 17 ans et qu’une personne qui avait beaucoup compté pour elle à l’époque lui avait offert. Ce livre, c’était celui de Tristan et Yseult, et elle le reconnaissait par cœur, à force de le lire. Quand elle arriva devant l’étagère sur lequel le livre se trouvait, Jane ressentit un léger pincement au cœur. Des souvenirs enfouis remontaient à la surface. Ceux de Jane adolescente qui se comparait à l’héroïne de l’histoire, et qui avait fait la promesse à son petit ami de mourir avec lui pour rester ensemble pour l’éternité. Cette époque était vraiment bien loin maintenant. S’interdisant ce moment de nostalgie, Jane attrapa le livre et commença à le feuilleter quand quelqu’un vint lui citer une de ses phrases préférées du livre. Elle avait tout reconnu : sa voix, son regard, sa carrure. Mais son cœur de pierre feint de rester de marbre. Elle dévisagea celui qui était son Tristan il y a 17 ans de cela maintenant, et referma le livre d’un mouvement brusque. Elle fuyait désormais le regard d’Andreas. Elle ne voulait pas le reconnaître. Elle voulait rester indifférente. Elle voulait l’oublier, ce qu’elle avait réussit à faire depuis des années déjà. Elle voulait pourtant lui citer en retour une autre citation issue de l’œuvre, mais elle se dit que cela montrerait qu’elle n’avait pas oublié … et elle ne voulait pas lui laisser faire croire. Alors, reposant le livre sur l’étagère, elle lui dit avec un ton sec :

- L’amour est le plus pathétique des sentiments derrière lequel se cachent les être faibles.

C’était désormais la vision de l’amour de Jane qui depuis son histoire avec Andreas n’avait plus voulu d’hommes dans sa vie, juste des hommes de passage, sans importance et sans conséquences.
Revenir en haut Aller en bas
Manu and Adrian Hater | And Suddenty I become a part of your past
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 31/05/2008
• MESSAGES : 170
• HUMEUR : Excellente

MessageSujet: Re: Un livre, notre histoire... [Jane]   Lun 5 Jan - 15:13

Un froid glacial emplit l'être d'Andreas qui ne savait pas quoi répondre face au ton sec que Jane venait d'employer. Lui qui pensait la faire sourire venait de tomber à côté. Il n'arrivait pas à croire que la jeune fille aux couettes avec qui il avait fait l'amour pour la première fois lui parlait si brusquement... comme sa mère Janice l'aurait fait. Jane était devenue une copie quasi parfaite de celle que sa mère était vingt ans plus tôt. Il ne savait pas si il devait cette remarque pour lui. Jane avait tellement détesté sa mère adolescente, qu'elle le prendrait sûrement mal. Mais elles avaient l'air désormais si proches... Au moins Andreas avait l'impression que son départ précipité avait servi à rapprocher mère et fille. Le sourire d'Andreas ne s'était pas définitivement évanoui il avait envie de croire que Jane était aussi émue lui de le revoir et il espérait réussir à désamorcer la situation et à rendre ses retrouvailles moins tendues. Il lui attrapa la main avec douceur mais la relâcha doucement en croisant son regard empli de mépris. Il avait la sensation que son coeur d'adolescent se brisait une nouvelle fois comme le jour où il avait dû la quitter en lui laissant juste une phrase de leur livre favori.

- Jane tu as tellement changé... Je ne te reconnais plus.

Andreas essayait de retrouver les traits de l'adolescente fantasque qu'il avait aimé mais il ne voyait qu'une femme belle mais froide. Il ne savait pas si il devait se sentir coupable ou non de ce changement de personnalité. Il était parti il y a si longtemps que son départ avait forcément fini par cicatriser et Jane l'avait oublié. Janice n'avait pas cessé de lui répéter qu'en quelques semaines elle tournerait la page. Cette dernière devait sûrement être très fière de sa fille. Elle était arrivée là où elle le souhaitait plus haut encore. Jane n'avait l'air de s'émouvoir que pour elle et sa fille. Janice avait réussi son plan, elle l'avait évincé et réduit son amour pour Jane à une niaiserie adolescente pendant que sa fille devenait sa propriété. En songeant à ce que Jane avait dû vivre après son départ, Andreas avait envie de lui prouver que le lâche qu'il était avant avait disparu et que si il avait pu...

- Si J'avais pu je serais jamais parti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un livre, notre histoire... [Jane]   Mar 6 Jan - 20:01

Jane détestait cet endroit. Jane détestait ce livre. Jane détestait Andreas. Pourquoi était-il venu ici lui aussi ? Pourquoi avait-il pris ce livre ? Pourquoi l'avait-il quitté il y a 17 ans ? Pourquoi avait-il brisé son coeur ? Pourquoi avait-il disparu sans donner signe de vie ? Pourquoi l'avait-il mise enceinte et avait-il quitté sa vie avant même de le savoir ? A cause de lui, Jane n'avait plus jamais aimé. Il était et restera son seul amour, le seul véritable amour. A cause de lui, Jane avait ensuite multiplié les conquêtes, elle avait fait n'importe quoi avec les hommes et se comportait avec eux comme une menthe religieuse. Uniquement pour se protéger, pour ne plus jamais souffrir, pour ne plus ressentir cet immense vide en elle après sa rupture avec Andreas. Elle était devenue un coeur de pierre par sa faute et elle ne lui avait jamais pardonné. Alors le revoir là, presque comme quand elle l'avait vu la dernière fois, avant qu'il ne disparaisse de sa vie pour toujours, la déstabilisait, la perturbait, et surtout faisait remonter à la surface tous les souvenirs, les bons souvenirs, qu'elle avait partagé avec lui. Il avait été son premier, son tout premier amour, son tout premier amant et surtout, il était et sera toujours le père de sa fille, bien que Jane gardait ce secret enfouit en elle depuis toujours.
Jane se sentait fébrile tout à coup, surtout quand Andreas lui attrapa la main. Pour qui se prenait-il ? Elle le regardait avec dégoût et mépris. Elle le regardait avec tous les regrets du passé, tout ce qu'elle avait gardé pour elle, toute la souffrance qu'elle avait enterré au plus profond d'elle même pour ne pas montrer aux autres qu'elle souffrait. Elle avait fait sa vie sans lui, elle avait réussit sa vie, lui n'était plus rien pour elle, à part un donneur de sperme qui lui avait permis de devenir mère ... une mère célibataire, sans père à ses côtés pour élever sa fille et fonder enfin une vraie famille ... et non reproduire le modèle de sa mère.
Jane eut envie de l'étrangler en l'entendant parler. Il semblait revenir comme s'il l'avait quitté la veille. Et pourtant, Jane savait exactement depuis combien d'années, de mois et de jours il avait quitté sa vie, car c'était depuis ce jour là qu'elle était devenue cette autre femme, cette femme froide, sans coeur, et qu'il ne pouvait donc plus reconnaître. Et elle crut qu'il lui portait le coup fatal quand il lui dit qu'il serait resté s'il avait pu. Encore un homme qui se faisait passer pour la victime, Jane détestait ça. Après l'avoir fusillé du regard, de son regard le plus noir, elle lui dit , sur le même ton sec que tout à l'heure :


- Je n'ai pas attendu que tu reviennes Andreas, j'ai avancé, sans toi. Et je suis ravie de ne plus être la jeune fille idiote et naïve que j'étais quand je te connaissais. Alors ne me sors pas le discours de tous ces mâles qui n'ont pas de couilles et assume, tu es parti et tu l'as voulu. Le débat est clos.

En effet, pour Jane, le débat était clos depuis longtemps, et pourtant, en revoyant Andreas, en lui reparlant, elle sentait que la plus grosse cicatrice qu'elle avait eu dans sa vie était en train de se réouvrir, et ça lui faisait atrocement mal.
Revenir en haut Aller en bas
Manu and Adrian Hater | And Suddenty I become a part of your past
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 31/05/2008
• MESSAGES : 170
• HUMEUR : Excellente

MessageSujet: Re: Un livre, notre histoire... [Jane]   Jeu 8 Jan - 11:31

Andreas avait l'impression d'avancer et se heurter violement la tête contre les murs à chaque fois qu'il adressait la parole à Jane. Elle ne lâchait rien. Même pas un sourire. Andreas se saurait même contenter d'un quart de demi sourire. Mais Jane restait aussi aimable qu'une porte de prison. Il la trouvait belle quand elle était aussi fâchée, ça lui rappelait les moments où elle le boudait adolescente. Il la chatouillait alors jusqu'à ce qu'elle manque de faire pipi dans sa culotte. Andreas était tenté de lui faire mais il observa les mains manucurés et bagués de Jane et la voyait très bien le frapper devant tout le monde jusqu'à ce qu'il retire ses mains sur elle. Avant Jane ne lui aurait jamais fait sentir leur différence de niveau social mais là il avait la sensation qu'elle le toisait et était à deux doigts de l'appeler "mon brave". Andreas se sentait tout con et baissa les yeux et la voix.

- J'étais sincère. Je voulais rester avec toi...


Voyant qu'il ne servait à rien de continuer à discuter. Andreas soupira une nouvelle fois lourdement. Il faudrait beaucoup plus de temps qu'il ne le pensait pour retrouver une relation normale avec son premier amour. Andreas avait l'habitude d'être mépriser par les femmes qu'il avait aimé. Il savait qu'il réussirait à se remettre en cas d'échec amical avec Jane.


- Tu es devenu quelqu'un de vraiment très important. tenta t-il d'un ton léger. Je le savais. J'ai toujours su que tu réussirais. J'ai vu ta fille elle a l'air d'avoir hérité du même sacré caractère que toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un livre, notre histoire... [Jane]   Jeu 8 Jan - 19:28

Jane avait envie de crier. Elle se retrouvait, 17 ans plus tard, face à son premier amour, et cette scène, elle l'avait imaginé mille fois. Elle avait toujours voulu qu'il vienne s'expliquer face à elle, qu'il lui dise pourquoi il la quittait, pourquoi ils ne finiraient pas leur vie ensemble. Elle avait même répété chacunes des phrases qu'elle lui dirait, les reproches qu'elle lui adresserait. Elle connaissait son rôle par coeur. Au fil des ans, elle avait même commencé à vouloir ajouter encore plus de mélo dans leur scène de retrouvailles en le gifflant, ou mieux, en l'embrassant fougueusement, lui mordant la lèvre jusqu'au sang. Mais elle était là, avec lui, dans cette fichue librairie publique, et il était or de question qu'elle fasse un scandale. Elle ne voulait pas que tout le monde connaisse sa vie, et surtout, elle ne voulait pas se mettre à hurler et pleurer devant tous ces inconnus. Et encore moins devant Andreas. A quoi jouait-il avec elle ? Pourquoi revenait-il maintenant dans sa vie ? Et surtout, pourquoi lui disait-il tout ça ? Jane se maîtrisa, elle refoula les larmes qui voulaient couler le long de ses joues, ces larmes qui avaient tant coulé quand Andreas était parti, et qui depuis, n'avaient plus jamais touchées les joues rebondies de Jane. Son regard était sûrement moins dur à présent, troublé par les larmes qui luttaient pour ne pas couler de ses yeux. Son ton était aussi moins cassant, même si on pouvait entendre encore toute l'amertume dans son voix :

- Alors pourquoi es-tu parti ?

Jane était en train de s'apaiser. Elle était face à son passé et voyait défiler quelques jolies images d'elle et Andreas à l'époque où ils étaient heureux. Mais quand ce dernier fit allusion à sa fille, à leur fille, Jane quitta cet état de rêverie et se referma à nouveau :

- Oh et puis ne réponds pas je m'en fiche, après tout c'est du passé et comme tu as pu le voir ta fi... ma fille est ma plus belle réussite. Toi par contre, j'ai cru voir que ta vie était un échec dans bien des domaines ...

Jane avait failli révéler à Andreas son lien de parenté avec Jillian mais elle s'était vite corrigé, et histoire de s'assurer qu'Andreas n'ait pas eu le temps de relever ce petit lapsus, elle ne profita pour l'enfoncer encore un peu plus, ça la défoulait et lui faisait un bien fou. Il lui arrivait souvent de se renseigner indirectement sur la vie d'Andreas, par l'intermédiaire de différentes sources, et la dernière nouvelle en date concernant sa petite amie Ridley qui le cocufiait avec un jeune ado l'avait beaucoup amusé. Jane ne pouvait s'empêcher de penser que s'il n'avait pas fait le con en la quittant, ils seraient probablement mariés et heureux à l'heure qu'il est.
Revenir en haut Aller en bas
Manu and Adrian Hater | And Suddenty I become a part of your past
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 31/05/2008
• MESSAGES : 170
• HUMEUR : Excellente

MessageSujet: Re: Un livre, notre histoire... [Jane]   Jeu 15 Jan - 12:40

Les réponses qu'elle voulait qu'il lui donne, il ne pouvait pas lui dire. Il avait tué un homme avec sa mère. Il l'avait fait de sang froid, il l'avait calculé. Il était pas question qu'il partage ce secret avec elle. Surtout pas avec la nouvelle Jane aussi froide qu'un iceberg et tellement distante qu'il avait l'impression qu'un vent glacial soufflait sur lui.

- Il le fallait. Je l'ai fait pour toi... Pour nous surtout. Il fallait que je partes mais crois moi quand je te dis que j'aurais voulu rester.

Andreas avait élevé la voix mais il avait été touché plus qu'il le voulait par les yeux mouillés par les larmes de Jane. Ses remarques sur sa vie l'avait pas blessé parce qu'Andreas n'avait jamais cherché à être quelqu'un de fortuné ou autre chose. Il était heureux avec ce qu'il l'avait et ça personne et surtout pas Jane pourrait le lui retirer. Il la saisit par les épaules avant de l'embrasser brièvement. Tellement que leur baiser s'apparentait plus à un souffle qu'à un véritable baiser. Il avait qUand fait battre son coeur à mille à l'heure. Andreas la poussa contre l'une des étagères qui comportait notamment leur livre.


- Crois moi. répéta Andreas avant de la lâcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un livre, notre histoire... [Jane]   Lun 26 Jan - 23:51

Jane ne comprenait plus rien à la situation qui lui échappait totalement. Andreas la troublait bien plus qu'elle ne le voulait. Pourquoi n'arrivait-elle pas à gérer ses émotions, elle qui avait un coeur de pierre, ou plutôt de glace, depuis que ce dernier l'avait lâchement abandonné, avec sa fille en développement dans son utérus ? A croire que son coeur de glace était en train de fondre devant Andreas qui revenait comme s'il l'avait quitté la veille, alors que 17 longues années s'étaient écoulées, et que Jane avait du apprendre à faire face seule, à élever seule une fille qu'elle n'avait pas forcément voulu, et par conséquent mal aimée et mal élevée, car elle était seule, sans le père à ses côtés pour l'épauler et former ainsi une vraie famille et s'éloigner de la vie que sa propre mère lui avait fait vivre. Au contraire, elle n'avait fait que reproduire quasiment à l'identique les erreurs de sa mère. Alors elle ne comprenait pas pourquoi Andreas lui disait avoir fait ça pour eux. Il les avait détruit, c'était tout ce qu'il avait réussi à faire. Il avait brisé leur couple, et le coeur de Jane par la même occasion. Fin de l'histoire.
Elle se laissa pourtant faire quand il l'embrassa. Un baiser furtif mais très tendre qui réveilla de nombreux souvenirs à Jane, notammnet le goût de ses lèvres, et leur douceur, même si ce baiser avait été tellement bref qu'elle le sentit à peine. Elle fut surprise quand Andreas la plaqua contre l'étagère, plus que quand il l'embrassa, et si elle montra un léger signe de faiblesse l'espace d'un instant, quand il lui demanda de la croire, elle se dégagea de lui et eut envie de le frapper, mais elle se contenta de le fixer le regard rempli de larmes et de haine, et elle lui dit, criant presque :


- Tu n'es qu'un salaud ANDREAS !

Et contre toute attente, elle se jeta sur lui pour l'embrasser, un baiser bien moins furtif que le premier, et qui cette fois venait d'elle. Une unique larme coula le long de sa joue qui alla s'écraser dans le décolleté de Jane. Une fois le baiser échangé, elle resta face à Adreas, muette et immobile, comme tétanisée par ce qu'elle venait de faire.
Revenir en haut Aller en bas
Manu and Adrian Hater | And Suddenty I become a part of your past
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 31/05/2008
• MESSAGES : 170
• HUMEUR : Excellente

MessageSujet: Re: Un livre, notre histoire... [Jane]   Lun 9 Fév - 21:02

- Je t'interd...

La phrase d'Andreas fut coupé par un baiser aussi soudain qu'inattendu. Un baiser au goût salé à cause de l'unique larme de Jane qui avait biaisé sur leurs lèvres avant de finir sa course dans son décolleté. Andreas resta aussi interdit qu'elle quand elle s'éloigna aussi rapidement qu'elle s'était approché de lui pour l'embrasser.

- Après toutes ces années j'avais cru avoir oublié le goût de tes lèvres. Jane je suis parti fou amoureux de toi et je veux seulement que tu reviennes dans ma vie parce que tu es la première personne que j'ai aimé.

Andreas pensait à Laureen. Il était plus ou moins ensembles. Il tenait à elle et même si revoir Jane le bouleversait plus profondément qu'il l'aurait cru. Il fixait ses yeux bleus et se demandait si ce baiser irréfléchi elle ne le regrettait pas déjà. Jane était une femme d'affaire influente bien différente de l'adolescente inoccente tirallée entre les désirs de sa mère et les siens. Jane savait ce qu'elle voulait et ce geste, elle devait déjà chercher une excuse pour l'expliquer. Andreas se faisait déjà à cette idée pour anéantir toutes les illusions et tous les espoirs. Il la regardait et se demandait comment tant d'années après il pouvait encore la mettre dans un tel état de nerfs. Il avait conscience que comme Janice à l'époque, il avait minisé la force de ses sentiments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un livre, notre histoire... [Jane]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un livre, notre histoire... [Jane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One day, I shall come back - Degrassi RPG ::  :: Art on the Boulevard :: The Librairy-