AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 We were the kings and queens of promise [Un Preston pour... m'ouvrir ? =P]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Breath me :: Lost myself and I am nowhere to be found
Yeah I think that I might break
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 09/11/2008
• MESSAGES : 1519
• LOCALISATION : Degrassi
• I-POD : Chandelier - SIA
• HUMEUR : Blessée

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: We were the kings and queens of promise [Un Preston pour... m'ouvrir ? =P]   Sam 26 Déc - 14:14


We were the kings and queens of promise
We were the victims of ourselves

Maybe the children of a lesser god
Between heaven and hell, Heaven and hell.

    Tout le monde est capable de faire de belles promesses, dans la plus grande honnêteté du moment. Tout le monde vient, un jour ou l’autre, à en faire. Certaines sont tenues, d’autres s’oublient très vite, comme emportées par la première bourrasque de vent. Les gens sont plus ou moins doués pour les tenir, récoltant parfois un sourire, blessant le reste du temps. Mais dans le fond… Que valait une promesse ? Ca n’était qu’un flot de paroles, plus ou moins sincères. Des mots auxquels on s’accrochait bien souvent. Chloé faisait partie de ces individus encore assez naïfs pour faire confiance, pour croire en ces promesses. Mais aussi de ceux qui avait un mal fou à les tenir. Elle prétendait pourtant n’avoir qu’une parole, et cela se reflétait parfaitement dans les différents deals qu’elle avait pu passer, fut un temps. Du moment que cela restait un petit business, que rien ne la concernait elle, personnellement, tout marchait comme sur des roulettes. Par contre, quand il fallait qu’elle donne de sa personne, ça devenait tout de suite plus délicat. Un brin compliquée, elle ne parvenait pas à garder une certaine part de stabilité. Non, tout foutait le camp, et quand elle pensait avoir fait le nécessaire pour atteindre cet équilibre, elle se plantait à nouveau. Malgré ses efforts, il fallait toujours qu’il y ai un sacré pépin dans son semblant d’existence… « C'est marrant comme la merde semble être attirée par toi Chloé. » lui avait lancé Charlie Thomas, il n’y a pas si longtemps que ça… Quand on y pensait, elle n’avait pas tellement tort. Chloé se demandait même si elle ne la cherchait pas cette « merde ».

    Cette question tournait dans sa petite tête blonde, à cet instant précis, alors qu’elle se trouvait devant cette foutue porte, immobile. Elle-même s’interrogeait sur la réelle raison qui l’avait poussé à venir jusqu’ici, chez eux… Etait-elle venue pour voir Ugo, bien que tout semblait plus délicat entre eux à présent, depuis qu’il lui avait avoué ses plans et ses manipulations ? Ou bien était-ce pour Cruz qu’elle était plantée sur le palier ? Tout était confus, et elle était si hésitante, si troublée par cette cascade de questions, qu’elle en avait presque envie de renoncer et de faire demi-tour. Pourtant ses jambes refusaient de bouger. Elle soupira un bon coup, et sonna à la porte. Dans l’attente, elle fit le vide dans son esprit, ne voulant pas se coller une quelconque pression, un stress inexpliqué, se demandant comment réagir et agir une fois la porte ouverte… De toute façon, il était trop tard pour revenir sur ses pas, et personne n’allait la bouffer. Elle était là pour qui… ? Eum… Son "fiancé" peut-être. Elle en savait trop rien !




    [Etant donné que Chloé ne sait pas grand chose concernant la situation de la famille...]

_________________

    I look and stare so deep in your eyes. I touch on you more and more every time. When you leave I'm begging you not to go. Call your name two or three times in a row.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: We were the kings and queens of promise [Un Preston pour... m'ouvrir ? =P]   Mar 16 Fév - 8:09

[c'est officiel je ne sais plus écrire...je m'excuse pour le niveau lamentable du post...]

Ugo était carrément à la bourre. Ce matin-même, il devait rejoindre Selena Santos Preston, son épouse, au cabinet de son avocat, afin de signer les papiers qui annuleraient une bonne fois pour toute, l'immense blague qu'était leur union. Et pourtant, le jeune musicien ne ressentait pas vraiment la légèreté que cette acte libérateur aurait du lui donner, à vrai dire, cette annulation avait comme un arrière gout pesant voir de vieille chaussette moisie...même-ci ce dernier détail pouvait tout aussi bien provenir de la paire de chaussettes qu'il trainait depuis peut-être trois ou quatre jours. Totalement négligé, Ugo se hâtait donc au sein du manoir Preston, n'ayant plus la moindre foutue idée de ce qu'il avait put faire de son dossier d'annulation. Il avait plus qu'à prier le ciel pour que son crétin d'avocat familiale ait une copie. Passant devant l'immense miroir qui tonnait devant l'entrée de la maison, il remarqua à quel point il avait triste mine et le meilleur moyen de remédier à ce léger détail fut de se passer la tête sous l'eau dans l'évier même de la cuisine... C'est d'ailleurs à ce moment précis qu'il lui sembla entendre la sonnette du Manoir et d'un air rageur, le jeune homme ruisselant d'eau jusqu'aux épaules se rappela que son demeuré de frère avait viré pas plus tard qu'hier la bonne. Chouette, voilà que désormais, il allait devoir jouer les réceptionnistes, comme si sa vie n'était pas assez misérable. Passant une main dans sa crinière trempée, il traversa d'un pas nonchalant la cuisine, prêt à être des plus désagréables. Pourtant, lorsqu'il ouvrit avec violence la lourde porte, toute once de haine s'échappa de son être, alors que son regard venait se poser sur l'apaisante Chloé.

Un pas lourd se fit entendre, en haut des escaliers et Ugo cru reconnaître, à travers sa démarche d'orang-outang croisé avec un mammouth, son débile profond de frère. Il ne lui en fallait pas plus pour se jeter au cou de la jolie blonde, pour la saluer d'un langoureux baiser. C'était apparemment une fausse alerte, puisque personne ne descendit finalement les escaliers, mais Ugo, pris par cet élan d'affection qui lui réchauffait le cœur mit quelques secondes avant de capter la gravité de son geste. Et tout penaud, il fit un pas en arrière, s'attendant à recevoir la plus fracassante des claques en se disant au fond, que c'était pas si grave vu qu'il allait surement se faire lapider par Selena, depuis que cette-dernière était élevée par sa racaille de mère.


Chloé...Je...J'ai cru que Cruz descendait les escaliers...c'est pour ça que...que...je t'ai, enfin...que j'ai fais ça...
Revenir en haut Aller en bas
Breath me :: Lost myself and I am nowhere to be found
Yeah I think that I might break
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 09/11/2008
• MESSAGES : 1519
• LOCALISATION : Degrassi
• I-POD : Chandelier - SIA
• HUMEUR : Blessée

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: We were the kings and queens of promise [Un Preston pour... m'ouvrir ? =P]   Mer 17 Fév - 22:40

    [Eum... J'ai envie de dire "Ou pas ! ^^" ...Par contre moi, ça se passera de commentaire. Désolée. ]

    Oui elle aurait pu se barrer… Une fois, deux fois, quinze fois même ! Et non, elle ne l’avait pas fait. Elle était restée devant cette fichue porte, attendant nerveusement qu’on lui ouvre, se demandant justement qui allait se retrouver en face d’elle, et quelle allait être la meilleure attitude à adopter suivant la personne. Cruz ? Elle était dans la merde… Cette même merde qu’elle semblait chercher continuellement. Ugo ? Ca serait déjà plus simple, bien que le malaise entre eux n’était pas encore dissipé. Leur mère ? Elle afficherait sans le moindre doute un large sourire, trop poli pour être honnête… Sauf que ça, elle n’y croyait pas trop. C’était la dernière option possible, la gouvernante passant bien avant ! Et ça pouvait être la meilleure de solution, non ? Repasser plus tard, ne pas vouloir déranger, être pressée mais avoir eu envie de voir Ugo avant de filer… Elle pouvait sortir n’importe quel mensonge à un employé, c’était loin d’être un souci pour elle et sa bouille angélique. Mais là, ce fut Ugo qui ouvrit la porte, un peu violemment, surprenant Chloé. Peut-être, qu’en effet, elle devait déranger. Elle laissa échapper un petit « Hey ! », d’une voix douce et gênée. Il sembla se détendre instantanément, jusqu’à ce qu’il se jette sur ses lèvres sans qu’elle ne l’ait vu venir.

    Dans un premier temps, elle n’eut même pas le réflexe de le stopper, ou encore de faire quoique ce soit de censé, hormis répondre à ce langoureux baiser. Là non plus, elle ne se l’expliquait pas, et n’allait même pas chercher à le faire, sous peine de se retourner le cerveau à force de s’interroger de cette manière. Dans un second temps, l’un comme l’autre jugea bon de se séparer, Ugo se reculant en lui offrant un semblant d’explication, sonnant presque comme des excuses. Pour sa part, la blondinette conserva le voile de surprise qui s’était déposé sur les traits fins de son visage de poupée, et se contenta d’un :

    « Wow… » - qui trouva, comme dans un écho, ses jumeaux, Chloé le répétant d’une voix bien plus basse. L’info, ce qui venait de se passer, venait d’être captée et analysée par son cerveau, qui ces derniers temps fonctionnait avec un léger temps de retard. « Eum… C’était pour… Enfin, histoire que… Je comprends ! » Oui, le petit couple en mode bisounours, se tenant la main comme des collégiens et j’en passe, ça allait 5 minutes ? Non, ce n’était pas ça ? Si ça devait l’être… Il fallait donner plus de réalisme à leur petite comédie, il fallait rester crédible. Bah voyons, quoi de mieux qu’un langoureux baiser en guise de bonjour, franchement ?! Elle replaça une mèche de ses cheveux blonds derrière son oreille, gardant son regard posé sur lui, avec cette franchise dont elle ne pouvait se défaire en sa présence.
    « J’espère que je ne dérange pas… Je… Enfin je peux repasser, ou… ou pas d’ailleurs. »

_________________

    I look and stare so deep in your eyes. I touch on you more and more every time. When you leave I'm begging you not to go. Call your name two or three times in a row.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: We were the kings and queens of promise [Un Preston pour... m'ouvrir ? =P]   Sam 27 Fév - 22:10

[Hum, tu veux la fessée toi ? C'est PAR-FAIT ! Comme d'habitude Smile]

Même les yeux clos, Ugo pouvait sentir la gêne naître entre eux...ce qui était foutrement stupide au fond, parce qu'il considérait la connaître suffisamment pour ne plus avoir de sujets tabous, ou du moins, parce qu'il pensait que leur petit séjour en Californie les avait rapproché au point de ne plus connaître ce sentiment de honte, lorsque l'un des deux merde, ou du moins croit merder...D'ailleurs en y songeant, le jeune Preston s'étonna de ne point avoir gouté les délicieuses lèvres charnues de la jeune femme plus tôt, elle l'avait après tout, toujours plus ou moins troublé...Certaines situations les avaient rendu plutôt intimes et pourtant...ce seul et unique sujet tabou, celui qui devait surement confirmer la règle, n'avait jamais chamboulé les règles du jeu...C'était comme si les deux jeunes adolescents s'étaient promis une relation entièrement platonique, c'était comme si Ugo avait pour une fois décidé de ne point ranger la demoiselle dans le lot de ses nombreuses conquêtes. Non, elle était trop différente pour être cataloguée de la sorte, elle n'avait rien d'une Selena, rien d'une Loan, rien d'une Effy...Rien d'une Tallie. Tout comme les autres, elle était proche de lui, mais à la différence des autres, il avait cet espèce de respect. Elle l'impressionnait totalement, et au fond, le jeune musicien préférait se dire que même si elle pouvait être totalement la fille de ses rêves, qu'il ne parviendrait jamais à l'avoir, du moins, qu'elle était beaucoup trop inaccessible pour lui. Et puis, il avait bien trop de considérations pour elle pour l'entrainer dans les méandres de sa vie, dans les problèmes qui foisonnaient régulièrement autour de lui...Ce n'était un secret pour personne : être intime avec Ugo, s'était comme embrassé un futur des plus chaotique, se retrouver marier à un ange déchu, être enceinte d'un ami absent, payer chaque jour la punition de s'être attaché à lui.
Il resta donc un instant absent, alors que Chloé semblait passer l'éponge sur l'incident...chose qui le troubla davantage, parce qu'elle ne refusait pas que l'accident arrive à nouveau et surtout, parce qu'il lui semblait qu'elle avait répondu à ses lèvres...
S'éclaircissant la voix, mettant fin à un silence des plus gênant, il se poussa, l'invitant à entrer dans l'antre des Preston
:

"Entre... Tu me déranges absolument pas... Tu veux boire quelque chose ? Oh fait, qu'est-ce qui t'amène donc jusqu'ici ? T'es au courant que le démoniaque Cruz Preston hante les lieux ?"

Ugo alignait les mots, comme pour combler le vide, sans pour autant se figurer d'un quelconque sens... Il était quasi amorphe, et carrément à l'ouest depuis ce stupide baiser...au point qu'il venait de zapper son rendez-vous avec Selena...En même temps, c'est pas comme si l'annulation allait s'envoler...
Le petit bouclé, posa sa main sur le bras de la jeune Bad :


"Si ça t'ennuies pas, je préférai qu'on monte se réfugier dans mes appartements... J'ai pas spécialement envie de me battre avec mon crétin de frangin aujourd'hui..."
Revenir en haut Aller en bas
Breath me :: Lost myself and I am nowhere to be found
Yeah I think that I might break
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 09/11/2008
• MESSAGES : 1519
• LOCALISATION : Degrassi
• I-POD : Chandelier - SIA
• HUMEUR : Blessée

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: We were the kings and queens of promise [Un Preston pour... m'ouvrir ? =P]   Dim 28 Fév - 11:27

    [Des menaces ? Attention, ma réponse pourrait peut-être te surprendre mini Preston ! =P]

    Elle comprenait, venait-elle de dire... M'oui, tout est relatif hein ! Ca, c'était vite dit ! Comprendre semblait être un terme un peu trop fort et assuré pour ce qui se passait chez la blondinette. Elle se persuadait toute seule que c'était le cas, que de toute manière on ne pouvait pas l'expliquer autrement. Ca n'était que cette petite comédie, qui avec le temps aurait peut-être raison d'elle, l'étouffant dans son mensonge. Mais soit, si c'était ainsi qu'elle devait se sentir, elle le préférait de loin à une pénible fin, terminant une nouvelle fois à terre, blessée et salie. C'était sombrer plus doucement, et presque avec panache. Le mensonge soulageait, le mensonge aidait... Ugo l'aidait. La confiance avait certes quelque peu cédé sa place à la gêne, cependant Chloé s'efforçait de garder cette image de lui : ce petit ange gardien qui veillait sur elle depuis leur séjour en Californie. Elle luttait contre sa rancune maladive, voulant de tout coeur réagir différemment avec lui, car Ugo était différent.

    Le silence s'installa entre eux, et sur le coup, Chloé hésita presque à faire demi-tour sans demander son reste, sans chercher plus loin. Juste se retourner et filer d'un pas pressé, fuir ce malaise dans l'espoir vain de remonter ainsi le temps et de se retrouver à nouveau dans l'ignorance de ce complot dans lequel on l'avait impliqué sans qu'elle ne s'en rende compte, juste confiante. Mais Ugo lui affirma finalement qu'elle ne le dérangeait pas, se décalant même pour l'inviter à entrer. Il parlait beaucoup, tenant donc éloigné d'eux ce lourd silence, qui en disait long, comme pour leur rappeler la scène qui s'était déroulée dans le restaurant. Chloé ne fut pas aussi causante.

    « Non merci, je ne veux rien... » Ce qui l'amenait ici ? Elle haussa simplement les épaules. Sa présence ici n'avait pas vraiment d'explication, ni même de raison. Elle pouvait même se le demander, puisque oui, elle savait que Cruz était ici. Du moins elle le pensait, s'en doutait, l'espérait ? Peut-être pas jusque là tout de même ! Oh et puis m*rde ! C'était tellement confus, qu'elle préféra ne rien répondre.

    « Pas de soucis, je ne tiens pas spécialement à assister à une dispute, et encore moins si ma simple présence la déclenche. » Croiser Cruz ? Si c'était pour sentir son regard accusateur se poser sur ell ; ce même regard qui semblait lui hurler qu'elle n'était qu'une traînée, une véritable salope aux côtés d'Ugo dans le simple but de lui pomper son fric ; ils pouvaient s'isoler sans plus attendre. Elle se passerait volontiers de telles gentillesses, surtout venant de lui. La voir revenir au bras du cadet des Preston avait étonné, parfois même choqué, et fait parlé. Elle le savait, et le constatait encore à présent, au quotidien. Sauf que venant de Cruz, les mots la laceraient, comme de fines lames de rasoir.
    Elle esquissa un léger sourire, et s'empara de la main qu'il avait posé sur son bras.
    « Tu m'y conduis ? Je te suis.. » Elle ne tenait pas spécialement à se tromper de porte et j'en passe. Elle avait dû venir une ou deux fois tout au plus, ne lâchant jamais Ugo, comme si rester seule dans cette baraque était une véritable épreuve de survie. Elle ? Chez les Preston ? Hey ! C'était pas dit qu'elle en sorte saine et sauve !

_________________

    I look and stare so deep in your eyes. I touch on you more and more every time. When you leave I'm begging you not to go. Call your name two or three times in a row.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: We were the kings and queens of promise [Un Preston pour... m'ouvrir ? =P]   Mer 3 Mar - 21:24

Chloé glissa sa main dans la sienne et Ugo se hâta en direction des escaliers, soucieux et encore pensif. Il tenta de se vider la tête en songeant à ce que Chloé était venu lui dire. Il se sentait encore tout gené par l'histoire concernant Charlie, ce complot qu'il avait presque foutu en place afin de détruire son frère...et au fond, certes Charlie n'était pas la personne la plus fréquentable et trainer avec elle allait lui valoir de lourdes conséquences, mais s'il voulait démolir son frère, se venger de ce moins que rien, il pouvait trés bien y arriver seul et mieux encore, avec l'aide de la jolie petite blonde. Contournant la rambarde, il se faufila dans un large couloir, rejoignant sa chambre, fermant la porte derrière Kennedy. Parler de Cruz était le sujet idéale, premièrement peut-être qu'il comprendrait enfin l'étrange lien qui le liait à Chloé et puis surtout, ça passait sous silence,l'incident du baiser. S'échouant sur son lit, il fit de la place, en virant sa gratte sur la moquette, tout en prononçant enfin :

"Alors Chloé...que se passe-t-il ?... Ca n'aurait pas un lien avec Cruz par hasard ? Parce que justement tu tombes à pique..."

La tête enfouit dans l'oreillé, le regard collé contre le plafond représentant un planisfère géant, il ajouta :

"Par pudeur je n'ai jamais osé te demander... mais je sais qu'il te fais ou t'as fais du mal... Je ne saurai dire quoi, mais s'il te fait du chantage Chloé, tu peux tout me dire, je suis bien la seule personne capable de lutter contre mon frére..."

Se redressant, échangeant un lourd regard avec elle, il termina :

"La fois où je t'avais payé pour le renverser...Qu'est-ce qu'il insinuait lorsqu'il parlait de ton coeur?... A moins que tu sois amoureuse de lui Kennedy ?"
Revenir en haut Aller en bas
Breath me :: Lost myself and I am nowhere to be found
Yeah I think that I might break
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 09/11/2008
• MESSAGES : 1519
• LOCALISATION : Degrassi
• I-POD : Chandelier - SIA
• HUMEUR : Blessée

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: We were the kings and queens of promise [Un Preston pour... m'ouvrir ? =P]   Jeu 4 Mar - 21:44

    S'éclipser au plus vite, disparaître avec lui, dans un endroit tranquille, où ils seraient sûrs d'avoir la paix... Voilà ce que semblait vouloir Ugo, et ce dont Chloé ne pouvait pas refuser non plus. Au contraire même, elle en était tout aussi pressée, ne se sentant pas tellement à son aise chez les Preston. Le manoir avait beau être des plus charmants, magnifique dans son style et sa décoration, assez accueillant... Elle n'y voyait que ce nom, comme s'il clignotait au-dessus de la porte d'entrée, que tout ici y faisait référence. Seul Ugo détonnait à ses yeux, apparaissant comme l'unique élément n'appartenant pas vraiment à cet ensemble ; étant rassurant et apaisant quand tout le reste autour d'eux l'inquiétait de manière indescriptible, la plongeait dans un étrange malaise. Certes, tout n'était pas revenu à la normale entre eux, et elle doutait encore que cela soit possible. Pourtant, il n'en demeurait pas moins cette personne dont elle avait besoin pour aller mieux. En glissant sa main dans la sienne, elle le poussait à la guider jusqu'à sa chambre, mais y cherchait aussi un simple contact, comme si cette simple étreinte pouvait la protéger de cette maison, et tout particulièrement de ses résidents, sait-on jamais !

    Une fois dans la dite chambre, elle ne pu s'empêcher de balader son regard sur tout ce qui s'y trouvait, allant du bureau, jusqu'à longer d'un pas lent, tout en l'observant, une étagère. Ugo s'était installé sur son lit, et à sa première réplique, elle tourna doucement la tête, affichant un air un peu étonné. Elle tombait à pique ? Il l'avait déjà plongé dans des plans douteux au sujet de son frère, alors elle se demandait en quoi il pouvait affirmer une telle chose.

    « Ah bon ? Et pourquoi ça ? » Questions qui lui permirent en plus d'échapper à sa propre interrogation. Que se passait-il ? Mais rien... Elle avait juste ce sentiment d'étouffer, et était venue chercher une bouffée d'oxygène. Chloé l'avait laissé poursuivre, tout en fronçant doucement les sourcils au fur et à mesure qu'il s'exprimait au sujet de Cruz, et de ce qu'il pouvait lui faire, ou encore lui dire. Sur le coup, elle ne trouva rien à répliquer. Du moins pas dans l'immédiat. Du chantage ? C'était bien pire que ça... C'était indescriptible. Ce lien était si inhabituel, si étrange et pourtant spécial, que Chloé ne trouvait pas de mots à poser sur ce qu'ils étaient, sur ce qui se passaient. Tout semblait irréel et disproportionné... Ce qui n'avaient été que des provocations, un jeu, étaient devenues des menaces, du mépris, se soldant parfois par des tentatives de meurtres... Charmant, non ? D'ailleurs, Ugo vint à raviver ces souvenirs en la questionnant de nouveau. Chloé se rapprocha silencieusement du lit, sur lequel elle commença tout d'abord par s'asseoir.
    « J'sais pas... -lâcha-t-elle, avant de soupirer et de se laisser aller sur le côté, s'installant tout près d'Ugo. - J'sais pas ce qu'il voulait dire Ugo. Ca ne signifiait rien, car ça n'a aucun sens. J'ai accepté ce marché, je n'aurais pas dû, puisqu'à présent, on semble voué à se blesser jusqu'à ce que l'un flanche et ne s'en relève pas. » Sa voix était posée, peut-être trop posée pour ne pas inquiéter. Elle fixait le plafond, terminant par perdre son regard dans le vide. Elle ne pu retenir un léger rire, achevant sa réplique sur ces quelques mots : « Moi ? Amoureuse ? T'en as d'autres des blagues dans ce genre ? »

_________________

    I look and stare so deep in your eyes. I touch on you more and more every time. When you leave I'm begging you not to go. Call your name two or three times in a row.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: We were the kings and queens of promise [Un Preston pour... m'ouvrir ? =P]   Ven 5 Mar - 23:02

Les yeux ronds, Ugo ne comprenait pas vraiment ce que Chloé essayait de lui expliquer. Tout ce que le jeune homme retenait au fond dans cette histoire, était que Chloé était bien malgré elle touchée par le fléau Preston et que bientôt, à cause de son crétin de frangin, elle allait virer folle alliée, bonne à être internée. Elle niait l'amour, mais étrangement, Ugo ne pouvait s'empêcher de percevoir ce pétillement au fond de ses yeux... Il le connaissait que trop bien ce jeu là, le même l'avait après tout unis à Effy Presley-nichons... Elle mentait, ou du moins était trop impliquée pour ouvrir les yeux sur ce qu'il se passait. Quoi qu'il en soit, une chose était sûre, Boucles Blondes allait souffrir, comme toutes les filles ayant osé approcher l'ainé des fils Preston. Elle allait finir trompée comme Loan, sallie comme Selena et Esther...déçue comme Beth, leur mère...et encore, elles n'étaient que quelques noms parmis tant d'autres, Cruz était du même acabit que leur paternel, qu'un putain d'infidèle au coeur de pierre, incapable de ressentir la moindre chose sauf lorsque cela comprenait de faire souffrir autrui. Tout à coup paniqué par cette idée, par le fait d'être impuissant face à ça, de ne pouvoir sauver la jeune femme des griffes de son redoutable demeuré de frère, il sauta du lit, la laissant allongée sur son propre oreillé. Il bondit du lit, et attrapa le premier sac visible pour y enfourner quelques vêtements, trainant ici et là. Et sans quitter des yeux ses gestes, il lacha :

"Dis adieux à Degrassi Chloé, on se casse ! Il est hors de question que j'assiste de nouveau à ça, il est hors de question qu'il te démolisse comme les autres...On se casse vite et loin de cette ville de tarés..."
Revenir en haut Aller en bas
Breath me :: Lost myself and I am nowhere to be found
Yeah I think that I might break
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 09/11/2008
• MESSAGES : 1519
• LOCALISATION : Degrassi
• I-POD : Chandelier - SIA
• HUMEUR : Blessée

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: We were the kings and queens of promise [Un Preston pour... m'ouvrir ? =P]   Sam 6 Mar - 13:06

    En effet, ça pouvait être difficile à comprendre, puisque Chloé avait du mal à trouver ses mots ; ceux qui conviendraient dans l'expression de ce qu'elle pensait, percevait et peut-être même ressentait. Fixant le plafond, elle ne voyait pas les réactions d'Ugo à la suite de ses propos mais les imaginait. Un semblant de grimace, ou encore un froncement de sourcils en tentant de suivre ce qu'elle disait. Cruz était trop compliqué pour elle, ou peut-être au contraire si simple qu'elle cherchait plus loin dans l'interprétation de ses faits et gestes, de ses mots, sans voir ce qui se trouvait sous son nez. Leur relation conflictuelle paraissait si malsaine, qu'elle en devenait effrayante. Elle était allée si loin, qu'il lui était désormais impossible de faire demi-tour, et c'était en cela qu'elle le craignait. L'expliquer à Ugo ? C'était loin d'être une chose facile, puisqu'elle ne parvenait même pas, pour sa part, à le percevoir clairement.

    Alors là, c'était peut-être encore plus surprenant que le baiser qu'il lui avait comme qui dirait offert sur la palier de la porte d'entrée ! Ugo s'était relevé d'un seul coup, laissant la blondinette sans voix, trop étonnée de ce petit coup de speed. Il l'avait interrogé, et elle avait tenté de répondre en étant claire, alors qu'elle-même se perdait dans un nuage de confusions. Ce dernier venait de s'épaissir, à la simple réaction du jeune homme. Avait-elle dit quelque chose de mal pour qu'il se relève si précipitamment ? Elle le fixait avec cet air interrogateur, tout en se redressant légèrement sur ses avant bras. Il s'était emparé d'un sac, dans lequel il plongeait quelques affaires, les premières qui lui tombaient sous la main. Partir... A nouveau... Voilà ce qu'il désirait.

    « Ugo ? Mais... »
    Elle n'eut même pas le temps de poursuivre sa phrase qu'il lui expliquait déjà qu'il lui était impossible d'assister à sa déchéance, qu'il ne voulait pas la voir tomber face à Cruz. Son frangin en avait blessé plus d'une, et visiblement il ne voulait pas qu'elle soit prise dans ce même filet, il ne voulait pas la voir s'éteindre comme une flamme rougeoyante que l'aîné des Preston aurait éteinte avec un malin plaisir non dissimulé, la noyant sous un torrent de larmes et de souffrance. On pouvait prétendre qu'il ne s'agissait là que d'assombrir le tableau, mais il n'en demeurait pas moins une bonne illustration de ce qui était susceptible de se produire.
    « T'es sérieux ? Tu veux repartir alors qu'on s'était dit qu'à deux, plus rien ne pourrait nous contrer à Degrassi ? Cette ville de tarés comme tu dis, on finira par y remettre les pieds. Ne va pas me faire croire que t'as aucune attache ici. Je me trompe ? » Elle s'était complètement redressée, croisant ses jambes, et ramenant l'oreiller contre elle. Chloé fixait Ugo, attendant qu'il lui réponde, tentant de sonder ce qui lui traversait l'esprit à ce même instant.

_________________

    I look and stare so deep in your eyes. I touch on you more and more every time. When you leave I'm begging you not to go. Call your name two or three times in a row.


Dernière édition par chloe le Sam 13 Mar - 10:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: We were the kings and queens of promise [Un Preston pour... m'ouvrir ? =P]   Ven 12 Mar - 21:56

Le lavage de cerveau made in Cuzi-taré avait apparemment débuté. Il était là, stressé et hors d'haleine en train de tout quitter pour la sauver, elle, de la damnation, du chaos, et elle refusait, prétextant que de toute façon, trop de choses le rattachait ici à Degrassi. Ugo resta un instant interdit, dévisageant la jeune femme, se sentant pour la peine totalement incompris. Qu'est-ce qui clochait à la fin ? Il voulait la sauver, n'était-ce pas là le geste le plus adorable qu'elle pouvait espérer des autres ? N'était-ce pas là, la plus belle preuve de... De quoi au juste ? Et tout à coup, le jeune musicien fut pris d'un nouveau malaise. Que faisait-il au juste ? Certes, ils avaient une alliance, ils avaient complotés ensemble, ils se protégeaient mutuellement, mais qu'est-ce qui le poussait donc à se foutre dans un état pareil ? Il n'avait qu'à s'assoir à côté d'elle afin de lui expliquer calmement la situation, afin de lui parler des milles exemples qui la convaincrait à se barrer loin de son dégénéré de frère et bordel, il en était incapable, comme si ça lui prenait les trips, comme si ça lui bouffait le coeur.
Ugo laissa finalement tomber le sac à ses pieds et fermant un instant les yeux, il soupira. Il manquait d'air dans cette foutue baraque, oui, ça ne pouvait être que ça. Et puis merde, pourquoi n'ouvrait-elle pas les yeux à la fin ? Pourquoi ne lui faisait-elle plus confiance ? Après tout, il était un étranger lorsqu'il l'avait convaincu de le suivre en Californie, et maintenant qu'ils étaient...Mais bordel de merde ? Ils étaient quoi au juste ??
Ses articulation commençaient à lui faire un mal de chien, et étrangement impulsif avec la jeune femme, il n'arriva pas à tenir ce pseudo calme, il se jeta sur le lit, à quatre pattes, saisissant ses épaules entre ses grandes mains de musiciens torturé.


« Putain Chloé, ouvres les yeux bon sang. Il va te détruire ! Tu n'es pas assez forte pour lutter contre lui et petit à petit, il va réussir à faire de toi sa chose. Je ne veux pas qu'il te brise comme il a brisé Selena, je ne veux pas devenir à tes yeux le méchant de l'histoire... Ma seule attache à Degrassi, c'est toi, uniquement toi ! »

Il resserra alors ses bras autour du cou de la jolie blonde. Le contrôle lui échappait mais pour la première fois depuis bien longtemps, Ugo se laissait simplement aller à exprimer ce qu'il ressentait, à ne plus jouer un rôle, à ne plus bafouer ses sentiments par peur qu'ils soient une nouvelle fois mis à rudes épreuves. C'était au fond foutrement bizarre d'enlacer la jeune femme, c'était pas une habitude, c'était pas commun et pourtant, à cet instant précis, Ugo ne s'était jamais senti aussi bien que dans les bras de Chloé. Et doucement, au creux de son oreille, il murmura, suppliant :


« Je t'en supplie Chloé... »
Revenir en haut Aller en bas
Breath me :: Lost myself and I am nowhere to be found
Yeah I think that I might break
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 09/11/2008
• MESSAGES : 1519
• LOCALISATION : Degrassi
• I-POD : Chandelier - SIA
• HUMEUR : Blessée

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: We were the kings and queens of promise [Un Preston pour... m'ouvrir ? =P]   Sam 13 Mar - 14:27

    Il était très difficile, si ce n'est même impossible, de lire dans le regard d'Ugo à cet instant précis. Chloé avait beau le fixer, cherchant à expliquer tout ceci en sondant la moindre de ses expressions; rien n'y faisait... Ca ne l'aidait en rien à comprendre ce qui se passait dans sa petite tête, alors qu'il finissait par laisser tomber le sac en soupirant. A quoi servirait une nouvelle fuite, s'ils ressentaient par la suite l'envie de revenir mettre les pieds à Degrassi, dans les emmerdes et les prises de têtes. Ils l'avaient fait une première fois, et pourtant était bel et bien là, dans cette chambre, cette maudite maison. Le précédent départ s'était avéré bien plus simple, Chloé partant pour suivre Ugo qu'elle connaissait à peine. Pourtant la confiance était présente... Désormais, qu'est-ce qui l'empêchait de sauter de joie à cette idée, voyant là la parfaite occasion de se barrer loin de cette bande de tarés ? Le doute... C'était plus fort qu'elle, mais les choses étaient différentes, et ça changeait toute la donne. Partir pour revenir et taper encore plus fort ? Se servir à nouveau d'elle ? Cette idée avait déjà fait parti de ses projets, et malgré ses efforts, ça n'était pas encore très bien digéré... Ca avait du mal à passer, et il ne pouvait pas refuser de le comprendre ; il n'en avait pas le droit. Pourtant, tout ceci semblait s'estomper doucement, alors qu'il revenait vers elle, dans un élan d'inquiétude. C'était sans doutes la première fois qu'elle le voyait si tendu, prêt à tout quitter pour son bien ; à elle. Elle était restée immobile, soutenant son regard et écoutant avec attention ce qu'il lui disait. Chloé avait souvent douter d'elle, et même plus encore... Mais si à cela s'ajoutaient les propres doutes du jeune homme, elle ne pouvait qu'être d'accord avec lui. Ses mots la touchèrent et l'étreinte qui lui offrit, la ramenant contre lui, l'apaisa sans qu'elle ne puisse vraiment l'expliquer.
    « Ok... Si tu penses que c'est préférable de partir... Je vais te suivre. » -dit-elle d'une petite voix, dans un souffle.

    Il la suppliait de partir, de l'écouter... Il prétendait n'avoir qu'une personne à qui se rattacher, et c'était elle. Que répondre à tout ça ? Elle garda le silence, glissant ses mains dans le dos d'Ugo, profitant de ce sentiment de sécurité, qu'elle savait par avance éphémère.

    « Il faut se tenir à ce qu'on dit maintenant... Tous ces changements ne m'aideront pas à être plus forte... Au contraire, ça me déstabilise davantage. » -lui confia-t-elle finalement. Comment conserver une certaine part d'équilibre et d'assurance, quand on ne savait même plus où on allait ? Chloé en était incapable, et son aveu ressemblait d'avantage à une requête. Ok, elle allait le suivre... Mais si c'était pour qu'au final elle se vautre royalement, et en souffre davantage, il suffisait à Ugo de le dire maintenant. La blondinette ne quitta pas ses bras pour autant, reposant sa tête sur son épaule, dans l'espoir et l'attente de nouveaux mots rassurants...

_________________

    I look and stare so deep in your eyes. I touch on you more and more every time. When you leave I'm begging you not to go. Call your name two or three times in a row.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: We were the kings and queens of promise [Un Preston pour... m'ouvrir ? =P]   Dim 14 Mar - 21:15

Chloé avait l'air totalement destabilisé par son comportement et la voir ainsi, lui faire comprendre qu'elle avait besoin de stabilité le calma quelque peu. Il était plus que normal que la jeune femme s'etonne de ses gestes, lui qui ne savait plus se confier. Il avait perdu l'habitude depuis que sa meilleure amie était devenue sa femme. Ugo se calma donc et reprit lentement sa respiration, il pouvait en parler à la jolie blonde, il savait qu'il pouvait avoir confiance en elle, qu'elle ne le jugerait pas...en même temps, c'était pas de sa faute, s'il vivait en compagnie d'une famille de tarés pervers jusqu'à l'os.

"Excuses-moi Chloé. Je crois que je suis en train de virer dingue. je suis en train de perdre absolument tous mes repaires alors fatalement j'ai peur de te perdre. Je sais que t'as ce petit faible pour les paradoxes, je sais que les petits cons t'intriguent mais Cruz est bien pire que ça...J'en ai encore parlé à personne parce que c'est fou et foutrement dégueulasse...J'ai vraiment besoin de toi et de ton soutient..."

Un frisson lui parcourra l'échine alors que son corps se séparait de celui de la jeune bad, rien que d'y penser, ça le foutait mal, mal d'avoir ces foutues images en tête, mal de n'avoir pas su le voir avant, pas su sauver sa mère des griffes de son démon de frère. Ugo baissa les yeux et se pinça les lèvres, quelques peu hésitant, ayant peur finalement qu'elle ne fuit :

"Cruz a abusé de ma mère..."
Revenir en haut Aller en bas
Breath me :: Lost myself and I am nowhere to be found
Yeah I think that I might break
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 09/11/2008
• MESSAGES : 1519
• LOCALISATION : Degrassi
• I-POD : Chandelier - SIA
• HUMEUR : Blessée

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: We were the kings and queens of promise [Un Preston pour... m'ouvrir ? =P]   Lun 15 Mar - 20:35

    Tout ceci n'avait en soit rien de normal, rien d'habituel, et pourtant ces gestes avaient le don de l'apaiser alors qu'elle était toujours aussi perdue, d'autant plus que la réaction d'Ugo se voulait déstabilisante. Partir, sur un nouveau coup de tête, par crainte d'être réduit à néant par Cruz, l'inquiétait tout de même un peu ; eux qui s'étaient dit qu'ils affronteraient Degrassi ensemble, et que rien ne les stopperaient, surtout pas des gens de la trempe de son aîné. Elle lui en faisait part, désirant alors qu'il perçoive à travers cet aveu ce besoin qu'elle avait de trouver un équilibre, qui lui permettrait alors de se renforcer et de retrouver cette carapace qui l'avait si souvent protéger de ce monde de tarés par le passé. Et Ugo s'excusait, confiant à son tour ses doutes et ses peurs, dont celle de la perdre. Des mots qui sonnait bizarrement aux oreilles de la blondinette, sans doutes car étant jusqu'alors inconnus à ces dernières.

    Ce qui suivit la fit froncer les sourcils, lui donnant un petit air plus sérieux que précédemment, effaçant ce voile douteux qui s'était accaparé les traits fins de son visage. Les paradoxes, les petits cons... Non mais c'était bien pire que ça ! Même elle en venait à se demander ce qui n'allait pas chez elle ! Comme un aimant, elle semblait attiré par ce qui blessait ; cherchant peut-être inconsciemment à se détruire d'une quelconque façon...
    Alors qu'Ugo se détachait doucement d'elle, demandant au passage son soutient, Chloé vint glisser sa main dans la sienne, y émettant une légère pression. Là pour lui, elle l'était ; tout comme il l'avait été pour elle. Pourtant le temps qu'il prit pour se donner le courage de poursuivre manqua presque de la faire fuir. Avoir fait allusion à Cruz juste avant ne l'avait rassuré en rien. Et la révélation, cette ignoble confidence, choqua la jeune femme. Elle se figea, la pression de ses doigts sur la main d'Ugo chuta d'un seul coup, alors que son regard demeurait fixe, planté dans celui de l'adolescent. Elle porta sa main libre jusqu'à sa bouche, respirant un bon coup, sentant son estomac se retourner brutalement à cette simple image qui venait de frapper son esprit.

    « Ugo... C'est... C'est sérieux ? Oh... C'est dégueu'... Je crois que je vais vomir... »
    Ok pour le soutient, mais là c'était juste impossible de ne pas exprimer clairement ce qu'elle pensait et ressentait, comme cette soudaine nausée. Wow...

_________________

    I look and stare so deep in your eyes. I touch on you more and more every time. When you leave I'm begging you not to go. Call your name two or three times in a row.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: We were the kings and queens of promise [Un Preston pour... m'ouvrir ? =P]   Mar 23 Mar - 17:28

Elle semblait perdre pied, comme chuter peu à peu, à mesure que son teint clair devenait pire que blafard, que ses yeux s'arrondissaient et qu'un air de dégout s'emparait de son visage. Elle avait du mal à le croire, ou du moins ne pouvait. C'était après tout plus que légitime, tout ça semblait tellement suréaliste. Ugo lui-même avait encore l'envie stupide parfois de se pincer, juste pour vérifier qu'il n'était pas en train de voguer dans un cauchemar, que tout cela n'était que pure invention, que sa vie n'était pas aussi chaotique. Il avait ressentit le besoin de se confier à elle, il avait ressenti le besoin de la protéger de son immonde et démoniaque frère, et bien entendu, elle était trop atteinte par la folie-Cruz pour le croire. Le jeune musicien baissa les yeux, comme dépassé par son terrible et si pesant secret. La réaction de la jeune femme lui était au fond pas si étrangère, lui même avait vomi.
Quittant une nouvelle fois le lit, afin de faire les 400 pas, il tournait en rond. Son esprit également. Il n'avait pas la moindre foutue envie de la perdre, et maintenant qu'il avait parlé de ça à Chloé, il réalisait qu'il risquait pourtant de la perdre, que sa confession pouvait très bien se retourner contre lui, qu'elle pouvait décider de se voiler la face à la place de le croire, de le repousser pour se rapprocher de Cruz en pensant bêtement à une invention afin de démonter son grand frère. Quel con bordel.
D'une petite voix, il répondit, comme de nouveau submergé par l'envie de rendre le contenu de son estomac :


"Tu peux...Perso j'ai retapé l'entrée de la cuisine..." Et finalement d'un soupir :"Tu peux aussi choisir de ne pas me croire...après tout, j'ai pas toujours été un ange avec toi, je t'ai fais du mal en voulant à tout prix détruire mon frère. Je t'en voudrai pas si tu décidais de pas me croire...C'est tellement horrible et sale...ça ressemble tellement aux Preston..."

Ugo las et fatigué, jeta un oeil sur le sac qu'il avait voulu remplir d'affaires. Il ne pouvait pas forcer la jeune femme à le suivre. Au fond et cela pour la première fois depuis que Sellie était partie, il se rendait à nouveau compte de sa foutue solitude. Tout en s'appuyant contre un mur, il se laissa glisser sur le sol, fourrant sa tête contre ses genoux alors que ses fesses touchaient le sol de sa chambre. Il était las et fatigué, il était perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Breath me :: Lost myself and I am nowhere to be found
Yeah I think that I might break
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 09/11/2008
• MESSAGES : 1519
• LOCALISATION : Degrassi
• I-POD : Chandelier - SIA
• HUMEUR : Blessée

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: We were the kings and queens of promise [Un Preston pour... m'ouvrir ? =P]   Mar 23 Mar - 20:49

    Chloé avait envie de vomir... Et encore le terme était bien faible. Elle n'osait même pas imaginer ce qu'Ugo venait de lui confier. Elle avait l'estomac aux bords des lèvres, ce dernier menaçant de rendre son dernier repas à tout instant. Cette horrible sensation, cet incroyable malaise, aurait de loin été échangé avec une bonne cuite, de celle que l'on croit insurmontable, avec migraines à gogo alors que l'on passe son temps au-dessus de la cuvette des toilettes... Chloé aurait sans aucun doute préféré un tour de manège à sensation après avoir trop mangé, bu et fumé, que de se sentir si mal à la suite d'une telle révélation. L'image de Cruz et... Arg ! « C'est tellement horrible et sale... » -venait-il de dire. C'était trop en demander à la jeune femme que d'imaginer une telle chose, si bien qu'elle ne pu se retenir davantage, et se précipita jusqu'à la poubelle.

    Pourtant, ça n'allait pas mieux... C'était peut-être encore pire. Le croire était certes difficile, mais elle ne pouvait que s'accrocher à la confiance qu'elle lui avait toujours accorder, et que jamais Cruz n'avait pu toucher du doigts, ne serait qu'effleurer. Si un choix devait être fait, ce dernier était vite vu, même si dans le fond ça lui faisait du mal... Si une telle chose, aussi horrible soit-elle, s'était produite, elle comprenait mieux pourquoi Ugo s'efforçait à tant la protéger de Cruz, pourquoi il se montrait si impulsif et presque paniqué lorsqu'elle parlait de son frère aîné. Relevant ses cheveux, qu'elle avait pris soin de retenir, elle cligna plusieurs fois des yeux, et s'excusa auprès d'Ugo, ayant grand besoin de se faufiler dans la salle de bain voisine, pour se passer un peu d'eau sur le visage. Une fois dans la salle d'eau, elle fixa son reflet dans le miroir. Elle n'était même plus pâle, mais avait un teint blafard ; ses lèvres avaient perdu leur couleur rosée... Elle se faisait presque peur. Tout ça pour cet aveu... Quoiqu'il était franchement répugnant !

    C'est à petit pas, loin d'être pressée de revenir à cette atroce réalité, qu'elle regagna la chambre. Elle resserra les pans de sa veste tout contre elle, croisant les bras sur sa poitrine. Dès qu'elle fut à nouveau dans la chambre, son regard chercha automatiquement à croiser celui d'Ugo, mais elle trouva se dernier assis par terre, contre le mur, la tête baissée... Elle s'approcha de lui, s'agenouillant tout d'abord devant lui. Elle posa une main sur un de ses genoux, se voulant présente à défaut de pouvoir le rassurer et l'aider ; puis vint s'asseoir à son tour par terre, à ses côtés.

    « Je te crois... Ca me dégoûte à un point inimaginable, mais je te crois... »
    Chloé revoyait des scènes qui pour le coup lui avaient paru si insignifiante, apercevant Cruz taper une véritable crise de jalousie à sa mère en publique, entendre Warhol se foutre de lui, et j'en passe... C'était dégueulasse... Oh bon sang !
    « Donne-moi ta main, s'il te plait... » -demanda-t-elle d'une voix basse, à peine audible. Doucement, elle vint reposer sa tête contre son épaule, mettant sa propre main bien en évidence, désirant qu'il s'en empare s'en attendre.

_________________

    I look and stare so deep in your eyes. I touch on you more and more every time. When you leave I'm begging you not to go. Call your name two or three times in a row.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: We were the kings and queens of promise [Un Preston pour... m'ouvrir ? =P]   Sam 27 Mar - 0:29

Ugo n'avait même pas entendu la jeune femme sortir de sa chambre. Il était beaucoup trop mal pour remarquer de toute manière quoi que ce soit, et puis, le fait de se laisser glisser contre le mur, avait été sa façon à lui de lui laisser le chemin libre, de la laisser fuir si elle le voulait. Or, elle était toujours là, agenouillée près de lui, le visage frais, les cils et sourcils mouillés.

« Je sais plus quoi faire Chloé, je suis complètement paumé et il me semble que rien ne viendra alléger ce foutu malaise que je ressens. »

La jeune Kennedy lui demanda alors sa main. Il ne se fit pas prier. Ugo sentait de toute façon qu'il était comme incapable de lui refuser quoi que ce soit. C'était comme si elle avait tous les droits sur lui, à défaut d'être en fin de compte vraiment responsable de lui-même.

« J'ai tellement peur, tellement peur de finir comme les miens, de faire n'importe quoi, tellement peur que la malédiction des Preston finisse par aussi s'acharner sur toi. »
Les yeux brillants, il ravala ses larmes, restant tout de même honteux d'oser se foutre autant à nu devant elle avant de poursuivre :
« Tout se mélange, j'ai plus aucun foutu repaires. Je sais que j'ai fais énormément d'erreurs, je sais que j'ai pas toujours pris les bonnes décisions...Je sais que c'est également un foutoir pas possible dans ma tête, mais ce que je sais plus que tout, c'est que t'es la seule personne à qui je fais confiance, à qui je me confie. Beaucoup de choses sont tabous entre nous, parce que Cruz qu'il soit là ou non, sabote Degrassi tout entier, répand le mal, tel un chevalier de l'apocalypse. Je me sens tellement mal près de lui, tellement mal dans ce foutu manoir. T'es une bouffée d'air frais Chloé, t'es... »

Doucement, Ugo rapprocha son visage de la jolie blondinette et de ses parfaites boucles dorées, ces même boucles qui se mélangeaient si bien aux siennes bien brunes. Il se rapprochait d'elle, dangereusement, d'une façon qu'il n'avait jamais imaginé, mais pour la première fois, il ne se posait plus de questions, il agissait simplement parce qu'il avait le sentiment de faire pour la première fois depuis bien longtemps le meilleur choix au monde. Sentant le souffle de la jeune femme réchauffer ses lèvres rosées, un frisson parcourra l'échine du jeune musicien alors qu'il s'abandonnait à elle, à gouter ses pulpeuses lèvres. Cela n'avait rien à voir avec le baiser plus ou moins forcé et gêné échangé juste auparavant. Il était contre toute attente, naturel et bienvenue...enfin, peut-être pas pour tous...
Revenir en haut Aller en bas
Sex Bomb and Wheels ² : I'm your main target come and help me ignite ow
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 17/04/2008
• MESSAGES : 2393
• LOCALISATION : Degrassi
• I-POD : Haunted - Evanescence
• HUMEUR : Redoutable

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: We were the kings and queens of promise [Un Preston pour... m'ouvrir ? =P]   Sam 27 Mar - 8:58

Hj : C'est vraiment dégoûtant

_________________
Avoue que je te rends folle

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=r48I1u8uxDU
Breath me :: Lost myself and I am nowhere to be found
Yeah I think that I might break
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 09/11/2008
• MESSAGES : 1519
• LOCALISATION : Degrassi
• I-POD : Chandelier - SIA
• HUMEUR : Blessée

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: We were the kings and queens of promise [Un Preston pour... m'ouvrir ? =P]   Sam 27 Mar - 17:50

    Les quelques gorgées d'eau qu'elle avait bu, ainsi que ce qu'elle s'était passé sur le visage, avaient eu pour effet de l'apaiser, même si dans le fond ça n'allait pas mieux. Cette révélation lui avait soulevé l'estomac, lui collant une nausée sans nom. Elle s'efforçait de chasser ces pensées de son esprit, bien que rien ne parvenait réellement à effacer l'image de Cruz et de Beth ensemble. Au premier abord, Chloé n'y aurait pas cru... Mais à en voir la réaction d'Ugo, ce mal être qui semblait s'être emparé de lui, elle ne pouvait pas faire autrement que de se résigner à lui faire confiance et à accepter ce qu'il venait de lui révéler. Aussitôt ses dernières erreurs lui revinrent en pleine tête, subitement, comme une gifle à laquelle elle ne s'était pas attendue. Mais qu'avait-elle fait ?! A nouveau elle se sentit très mal, alors qu'elle s'asseyait à côté d'Ugo, lui tendant la main pour qu'il s'en empare. Elle eu un haut le coeur en se remémorant cette nuit, qu'il était désormais préférable d'oublier à jamais... Un frisson la traversa de la tête aux pieds, et doucement, alors qu'Ugo lui faisait part de ses craintes, elle resserra l'étreinte de sa main sur celle du jeune homme. En plus de se sentir perdu, d'avoir peur de sombrer dans la folie qui semblait coller à la peau de chacun des membres de sa foutue famille, il s'en faisait pour elle. Chloé ne pu s'empêcher de penser qu'il était trop tard, qu'elle s'était pour le coup montrée trop faible et qu'elle avait provoqué sa propre chute. Mais surtout qu'elle ne méritait sans doute pas autant d'attention... Elle hésita un court instant à lui faire part de sa bêtise, cette monumentale erreur qui allait à présent occuper son esprit en continue, jours et nuits... Elle préféra tout compte fait se taire, voyant qu'Ugo n'allait sûrement pas encaisser un tel aveu. Lui cacher n'était pas une bonne idée, certes ; mais elle lui en parlerait en temps voulu, elle s'en faisait la silencieuse promesse.

    Elle se maudissait d'avoir été si conne, si naïve... D'avoir cru en ses belles paroles, alors qu'il n'était qu'un adolescent tellement perturbé et obsédé par ce qui se trouvait en dessous de sa ceinture qu'il en était arrivé à coucher avec sa propre mère. Ce qui lui résistait et lui était interdit devait l'attirer... Cruz n'était qu'un taré, et elle avait l'erreur de ne pas garder ses distances avec lui. Elle avait dû se sentir attirée par un dérangé... A croire qu'elle n'avait pas suffisamment de mal à gérer le semblant de vie qu'elle avait. Elle se releva sa tête, jusqu'à présent appuyée contre l'épaule d'Ugo, quand ce dernier fit référence à son frère, citant son prénom. Puis elle tourna la tête vers lui, et le fixa avec attention, se plongeant dans son regard. Il ne pouvait pas faire plus simple, mais aussi plus rassurant, plus beau... C'était ainsi que la jeune femme avait le sentiment de servir à quelque chose, d'être présente et quelque peu importante pour quelqu'un, et en l'occurrence pour lui. Ugo se rapprocha doucement, et Chloé n'eut pas le moindre mouvement de recule. Elle demeurait silencieuse, gardant sa main dans la sienne, se demandant s'il allait se stopper en chemin, ou finalement lui voler ses lèvres. La réponse à cette question ne mit que quelques secondes à arriver, le temps qu'il fasse disparaître le peu de distance qui restait encore entre eux. Il lui offrit un tendre baiser, naturellement, simplement, sans que cela ne semble bizarre ou ne les mette mal à l'aise ; et auquel elle répondit, tout en entrelaçant ses doigts aux siens. Puis, après avoir savouré la douceur de ses lèvres, elle se recula doucement, de quelques millimètres à peine, venant coller son front au sien.

    « Ugo... Je dois te dire quelque chose... Je... J'ai fait un bêtise... » -murmura-t-elle en fermant les yeux, regrettant l'instant d'après d'avoir prononcé ces mots. Ca n'était sans doute pas le bon moment, mais son coeur était trop lourd, et elle ne voulait rien lui cacher.

_________________

    I look and stare so deep in your eyes. I touch on you more and more every time. When you leave I'm begging you not to go. Call your name two or three times in a row.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: We were the kings and queens of promise [Un Preston pour... m'ouvrir ? =P]   Mar 30 Mar - 14:26

Ugo n'était plus à Degrassi, non il avait quitté cette ville de tarés pour accéder au plus délicieux des endroits. Son corps entier s'engourdissait par la chaleur des lèvres de Kennedy. Bordel, il était bien, juste bien. La jeune femme avait ce surprenant don de le calmer, de faire disparaître ses peurs et ses souffrances, elle était une sorte de Messi qui le ramenait sur le droit chemin, chaque fois que sa psychopathe de famille fautait et par conséquent le détruisait un peu plus. Doucement, Ugo laissa la lumière entrer entre ses paupières, et recouvrant la vue, il se laissa aller à contempler sa subjuguante beauté. C'était la première fois qu'il la percevait comme une femme, et pas seulement comme le bon pote qui l'avait aidé à relever la tête en Californie, pas seulement comme la super copine qui se fait passer pour la chérie, histoire de garder la face. Non, elle était une femme splendide, parfaitement désirable et désormais il la désirait entièrement. Ses bouclettes blondes lui apportait un peu de lumière au fond de son ténébreux univers, ses yeux topazes lui indiquait le chemin à prendre. Elle n'avait pas toujours été un modèle de droiture, mais après tout lui non plus, et peut-être qu'à deux, il seraient définitivement plus fort que tous. Plus Ugo ouvrait ses pupilles, plus il comprenait ce qui lui avait semblé si sombre ces derniers temps. Il comprenait enfin, ce drôle de sentiment qui l'envahissait chaque fois que la jeune femme était là, il comprenait tout. Chloé était tout simplement la solution à son bien-être. Il était tout bonnement en train de succomber à ses charmes, à sa personnalité, devenait accro à sa présence mais surtout à ses lèvres. Il eut envie de l'embrasser encore et encore, mais elle le coupa de sa voix cristalline pour lui annoncer qu'elle avait fait une bêtise. Ugo fronça le regard, elle ne pouvait en aucun cas parler du baiser, sinon elle ne lui aurait pas rendu, et elle aurait en aucun cas entrelacé ses doigts aux siens. Et puis, le jeune Preston se voulait rassurant, en pensant que ça ne pouvait être qu'autre chose, que rien ne pourrait briser leur nouvelle complicité, ni même cet instant intime de tendresse. Alors d'une petite voix, presque d'un murmure, il répondit :

"Quelle bêtise ? Tu sais Chloé, tu peux me parler de tout. Moi-même j'ai fais des bêtises, en me laissant entraîner par Charlie Thomas. Et puis je t'ai tout avoué et tu m'as pardonné...Ca serait très hypocrite de ma part si j'essayais pas de te comprendre, surtout que je n'ai qu'une envie, être le plus proche possible de toi."

Comme il venait de le dire, il ne pouvait pas, ne pas accepter ses paroles, c'était après tout comme refuser de lui renvoyer l'ascenseur. Et puis Ugo demeurait calme comme refusant de se dire que cela pouvait être grave, non, plus rien ne pouvait arriver sous son beau ciel bleu. Il ajouta d'ailleurs tout en parcourant du bout des doigts les traits fins du visage de l'ange blond :

"N'ai jamais peur de te confier à moi..."
Revenir en haut Aller en bas
Breath me :: Lost myself and I am nowhere to be found
Yeah I think that I might break
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 09/11/2008
• MESSAGES : 1519
• LOCALISATION : Degrassi
• I-POD : Chandelier - SIA
• HUMEUR : Blessée

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: We were the kings and queens of promise [Un Preston pour... m'ouvrir ? =P]   Mar 30 Mar - 20:35

    Elle avait comme été contrainte de briser ces quelques instants, car toute la légèreté des baisers d'Ugo ne l'aidait pas à se sentir mieux. Un semblant de culpabilité, ou quelque chose qui y ressemblait, lui pesait. La révélation qu'il lui avait fait paraissait si lourde, qu'elle en étouffait littéralement, son coeur se retrouvant compressé au fin fond de sa poitrine. Elle était écoeurée, et toute les excuses du monde mettant en avant son ignorance à ce sujet ne parvenait pas à la soulager. Elle devait parler ; elle ne pouvait pas garder tout ça pour elle plus longtemps, ne parvenant pas à le cacher à Ugo; surtout pas après ce qui venait de se passer. Il se disait prêt à l'écouter, l'encourageait à se confier... Alors que ce qu'elle s'apprêtait à lui dire la pétrifiait. Dévoiler cette nuit était non seulement difficile car personne ici à Degrassi ne pouvait ignorer la petite bataille qui était au centre de la relation fraternelle des deux Preston, ces derniers se menant la vie dure, cherchant à se blesser par tous les moyens ; mais aussi car désormais elle lui collait d'horribles images associées à ses souvenirs... Rien de mieux pour se sentir mal, et sale. Oui le terme était sans doute le bon. Prendre conscience du passé incestueux de Cruz, penser à ses mains sur son corps, à ses lèvres, lui donnait cette désagréable impression, sans qu'elle ne puisse la contrôler.

    Ugo avait beau mettre en avant ses propres erreurs, ça n'avait rien de comparable... Ca ne l'aidait pas... Soupirant, comme pour évacuer ce stress qu'elle se collait toute seule et laissait croitre en elle, la bouffant de l'intérieur et la réduisant au silence, elle cherchait suffisamment de courage pour le fixer, pour ne pas détourner le regard lorsque les mots franchirait le seuil de ses lèvres rosées.

    « Si... J'ai peur... Je ne sais pas comment tu vas réagir. -Elle se stoppa quelques secondes, comme si elle réalisait alors ce qui allait peut-être suivre, ce qu'elle allait provoquer et devoir affronter. C'était dur... Elle se sentait faiblir, fuyant son regard.- Mal sans doute... Et ça serait normal... Mais... -Elle releva le regard vers lui, le suppliant silencieusement de ne pas la juger trop sévèrement. - Je ne savais pas et... Enfin... Je... Oh bordel ! -lâcha-t-elle, butant au moindre mot, loin de se douter que ça serait si difficile. - J'ai... couché avec Cruz. » Aussitôt elle baissa le regard et grimaça doucement. Elle s'attendait à ce qu'il la rejette, s'énerve, tout et n'importe quoi mais rien de bien positif pour sa petite tête blonde. Normal après tout, elle en avait conscience, et s'en mordait les doigts. Chloé n'osait plus rien dire, prête à prendre la porte s'il l'envie de la mettre dehors le prenait. Sait-on jamais...

_________________

    I look and stare so deep in your eyes. I touch on you more and more every time. When you leave I'm begging you not to go. Call your name two or three times in a row.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: We were the kings and queens of promise [Un Preston pour... m'ouvrir ? =P]   Ven 2 Avr - 8:34

La mine d'Ugo se décomposa à mesure que Chloé dévoilait sa bêtise. Et quelle bêtise ! Il aurait put tout imaginer, sauf ça. Surtout qu'elle lui avait promis de faire attention à ce crétin, de ne pas se laisser avoir comme les autres et au final, elle était bien comme les autres, aussi pathétique et inintéressante. Ugo serra les points, Cruz avait pour la première fois, surpassé son jeune frère, et pourtant, ça faisait tout aussi mal. Certes, il n'avait peut-être pas eu le temps de vivre des choses aussi importantes qu'entre les bras de Selena, mais tout ses espoirs, sa nouvelle confiance en lui, venaient de disparaître. Chloé n'avait pas fait une bêtise, elle venait juste de détruire toute leur relation, elle avait vulgairement pactisé avec l'ennemi, avait donné beaucoup trop d'elle. Ugo ressentait un truc vraiment bizarre au fond de lui, il avait vraiment la haine. Ce n'était pas une haine semblable à celle qu'il avait déjà ressenti à cause de son frère. Chloé était cette fois-ci même pas excusable, après tout, il l'avait prévenu, il l'avait même embarqué en Californie pour la protéger de lui et elle était la première des crétines. Il lui en voulait d'avoir été aussi faible, d'être cette fille si forte et de ne pas avoir été capable de lutter contre Cruz. Il lui en voulait d'avoir ruiné peut-être bien sa plus belle histoire d'amour. Plus rien n'était désormais possible entre eux, elle était pire que sale, contaminé par le fauve Cruz.

"Putain !" lâcha-t-il tout à coup tout en tournant le visage, la moue déformée par la haine, un fin filet de bave au coin des lèvres.

Il la dévisagea, elle avait l'air honteuse...comme les autres. Et ce « putain » voulait tout dire à la fois, il la représentait, mais signifiait aussi "Putain, quel con j'ai été de t'avoir fais confiance, d'avoir pu penser un seul instant que je pouvais tout t'offrir, tout te donner, même mon cœur." Plus les secondes passaient, plus ses sentiments se transformaient, désormais il avait également la haine après lui, d'avoir cru en eux, d'avoir cru qu'elle pourrait l'aimer, alors que toutes n'avaient au fond, d'yeux que pour ce débile de Cruz. Il soupira et se leva, repoussant la jeune femme par son propre corps pour quitter la pièce.

"J'ai besoin d'air, c'est moi qui ait la gerbe maintenant..."
Revenir en haut Aller en bas
Breath me :: Lost myself and I am nowhere to be found
Yeah I think that I might break
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 09/11/2008
• MESSAGES : 1519
• LOCALISATION : Degrassi
• I-POD : Chandelier - SIA
• HUMEUR : Blessée

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: We were the kings and queens of promise [Un Preston pour... m'ouvrir ? =P]   Ven 2 Avr - 17:48

    Mal... Très mal... La réaction d'Ugo se comprenait, et Chloé ne l'avait pas imaginé autrement à vrai dire. Comment aurait-il pu se comporter, si ce n'était ainsi, lui qui était en véritable guerre avec son frère ? Chloé regrettait déjà son aveu à la simple réplique du jeune homme. Ce « putain » qui en disait long, qu'elle pouvait aussi bien prendre comme ce simple mot qui ponctuait de nos jours la plus insignifiante phrase d'un adolescent lambda ; que percevoir comme une insulte. C'est d'ailleurs comme tel qu'elle le prit, baissant immédiatement les yeux, blessée... Aucun mot ne pouvait suffire pour décrire le mal qui venait de s'emparer d'elle. Honteuse elle l'était, maintenant qu'elle savait ce qui se tramait sous le toit des Preston, maintenant qu'elle était au courant de cette histoire d'inceste, et qu'elle se sentait comme salie. Peut-être qu'aux yeux d'Ugo elle le méritait, peut-être qu'il lui en voulait, mais dans le scénario catastrophe qu'elle s'était imaginée il avait gardé le silence, la blessant par son mutisme, et non en la traitant de catin. Elle se sentait très mal, bien plus qu'auparavant lorsque son coeur pesait une tonne. Paniquée, elle tentait de parler, voulait s'expliquer ou du moins s'excuser, mais aucun mot ne parvenait à franchir la barrière de ses lèvres. Chloé était perdue, elle ne savait pas quoi faire, et plus les seconds passaient, plus elle sentait arriver un nouveau flot de paroles qui allaient sans doute l'achever. Il la bouscula, ce qui eu fut en soit un réel déclic : Chloé répliqua, d'une voix tremblante et suppliante :
    « Ugo... Mais merde, je croyais que je ne devais pas avoir peur de me confier... S'il te plaît... »

    Impardonnable, elle l'était... Il lui en voulait à mort, il en avait même la nausée, et tout cela Chloé le concevait, le comprenait. Cependant l'espoir d'effacer cette énième faute demeurait chez l'adolescente naïve qu'elle était. A se foutre du monde et à force de jouer avec le feu voilà que Chloé venait de se cramer, en beauté, et elle allait finir toute seule... Pourquoi changer ce qui a toujours été ainsi hein ?! Elle se détestait, et toutes les larmes qui coulaient désormais sur ses joues, aussi pures soient-elles, n'auraient jamais raison du dégoût qu'elle éprouvait à son propre égard. Elle posa son regard sur lui, fixe et tout aussi désolé qu'il pouvait l'être, murmurant de nouveau son prénom.
    « Je suis stupide, je te l'accorde... Mais j'ai jamais été fichue de faire ce qu'il fallait... » Tout en lui présentant ces excuses, elle se releva et s'approcha doucement de lui. A son mouvement de recule, elle eut l'impression de sentir une énième lame la blesser, entamant sa chair, jusqu'à ce que son coeur s'en sente meurtri. « Pardon... S'il te plait, pardonne-moi... » Mieux valait pour elle qu'elle s'en aille, et c'est les joues souillées de larmes, la vue floutée et littéralement assommée par le regret et le chagrin qu'elle s'empressa de quitter la chambre, pour fuir bien loin de cette maison.

    [C'est naz', j'suis désolée...]

_________________

    I look and stare so deep in your eyes. I touch on you more and more every time. When you leave I'm begging you not to go. Call your name two or three times in a row.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: We were the kings and queens of promise [Un Preston pour... m'ouvrir ? =P]   

Revenir en haut Aller en bas
 

We were the kings and queens of promise [Un Preston pour... m'ouvrir ? =P]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One day, I shall come back - Degrassi RPG ::  :: The Saint Gervais :: Les habitations-