AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Sexe, Sacrifice & Souffrance...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 18/05/2008
• MESSAGES : 176

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Sexe, Sacrifice & Souffrance...   Dim 4 Avr - 15:46

[Ne me demandez pas le pourquoi du titre]




I loved you since I knew you
I wouldn't talk down to you
I have to tell you just how I feel
I won't share you with another boy


Edgar et Bethany s'étaient quittés quelques heures afin qu'il puisse mettre ses affaires en ordre. Il avait congédiés ses domestiques les moins aptes, convaincu les meilleurs de déserter immédiatement la villa pour le suivre dans son nouveau chez lui. Mary étant à l'asile, il n'avait pas eu à supporter sa pâleur inquiétante et son comportement de démente. Il laissa simplement une note à l'intention de Césair, son vigoureux héritier, afin qu'il puisse le joindre et pourquoi pas le rejoindre chez sa nouvelle mère. Pour Liliane, il s'aquitterait bien un jour de cette tâche ingrate. Pour le moment père et fils étaient en froid à cause des filatures qu'avaient entrepris Edgar. Sa fille, cette femelle sans cervelle, ne supportait d'être traitée comme l'humaine incapable qu'elle était forcément à cause de son sexe. Edgar avait ensuite fait déplacé son coiffeur personnel pour une nouvelle coupe qui le sublimerait aux yeux de Bethany. Il revêti un boxer blanc après avoir été conseillé par un gay qui lui assurait que les slips avec une poche devant n'était pas à la mode. Pareil pour les culottes longues portées par les gentils-hommes en Angleterre et en France. Edgar se vaporisa d'Eau de Cologne avant de quitter son ancienne maison sans aucun regrets, ses affaires empaquettées. Un bouquet de camélias à la main, il sonna à la porte et manqua de tomber en arrière en voyant Bethany lui ouvrir (en déshabillé ^^). Oui ce soit elle allait prendre.

- Bethany, tu es superbe.

Edgar entra dans le manoir après avoir respectueusement la main de sa nièce. Il profita de tenir la main de Bethany pour y glisser un énorme joyaux qui aurait pu passer pour vulgaire si elle n'avait pas coûté aussi chère.

- Je sais que tu m'avais dit pas de bagues mais...

Il n'avait pas s'en empêcher. Edgar était étonnament docile, il avait envie d'être l'homme qu'attendait Bethany. Lui offrir le monde, décrocher la lune, pour définitivement gagner son coeur. Pendant qu'Edgar, deux de ses assistantes accompagné d'un décorateur rentraient discrètement par derrière pour réserver une jolie surprise à la jeune femme. Dans l'une de ses poches, il avait le résultat du test ADN de Prudence. Il avait refusé de l'ouvrir. Pas avant son mariage avec Beth.

- Je n'ai pas pu résister. Tu m'as manqué. souffla t'il au creux de son cou avant de l'y embrasser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
First Class & Fancy Free, I'm High Society. So High Like Cleopatra, Joan of Arc, or Aphrodite.
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 11/04/2008
• MESSAGES : 2040
• ÂGE : 29
• LOCALISATION : The Saint Gervais
• I-POD : Clandestins
• HUMEUR : Hystérique

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Sexe, Sacrifice & Souffrance...   Dim 4 Avr - 19:09

Beth était anxieuse depuis qu'elle avait écrit sa lettre à Cruz. Elle avait guetté en vain son retour. Le connaissant, il attendrait certainement qu'il fasse nuit pour rentrer. Et à cette heure-ci, Beth serait sûrement en train de s'offrir pour la première fois à Edgar. Elle savait que cette première nuit d'amour, ou de sexe plutôt, durerait longtemps. Elle en avait besoin. Elle voulait vraiment se dégoûter, se punir. Et coucher avec Edgar était la meilleure des solutions. Elle voulait avoir mal. Elle voulait voir son corps sur celui d'Edgar dans le miroir de la chambre, pour réaliser ce qu'elle faisait. Elle ne voulait pas fermer les yeux et y voir Cruz, elle voulait voir l'horrible tête d'Edgar. C'était son châtiment. Et puis, il y avait un autre critère qui rentrait en compte. Beth n'avait pas écarté les jambes depuis 1 an. A part bien sûr quand elle accoucha de Prudence. Elle devait donc physiologiquement être en manque de sexe, et la connaissant, ce serait même elle qui en redemanderait. Elle pourrait même tuer Edgar à la tâche. Ce dernier avait sûrement pris du Viagra pour être le plus performant possible, une petite crise cardiaque était tout à fait envisageable.
Afin de gagner du temps, Beth avait volontairement enfilé une tenue très légère. Non seulement, elle savait l'effet que cela provoquait sur les hommes, mais en plus, comme ça au moins, Edgar aurait peut de choses à retirer du corps de Beth, et ils iraient droit au but. Quand elle entendit sonner, elle s'avanca lentement vers son bourreau. Elle le vit, là, debout devant elle. Il avait une tête différente de quand elle l'avait quitté. Elle le trouvait presque beau. Ca en était que plus troublant. Beth se mordit la lèvre inférieure, et lui sourit. Elle se laissa faire quand il lui enfila on ne peut plus habilement une magnifique bague qui pesait une tonne sur le doigt fin de Beth mais qui était magnifique, on ne pouvait le nier. Ce rubis fit tourner la tête de Beth, à moins que ce ne soit le délicat baiser d'Edgar dans son cou. Quoiqu'il en soit, elle redevenait à nouveau toute faible, exactement comme au restaurant. Elle ne remarqua même pas que du personnel d'Edgar avait déjà pris possession de sa maison. Si elle avait été la Beth que l'on connait, elle n'aurait jamais toléré que quiconque à part elle touche à la décoration du manoir. Mais là, elle regardait Edgar, qu'elle dévorait discrètement des yeux. Elle avait envie de se donner des coups. Elle ne pouvait pas prendre de plaisir avec Edgar. L'épouser était sa punition pour avoir couché avec son fils. Il fallait qu'elle se reprenne, et vite.
Mais au lieu de cela, après avoir dit à Edgar "qu'il ne fallait pas", pour la bague, elle présenta rapidement Edgar comme étant son futur époux à quelques domestiques qui étaient dans le coin, curieux de voir une telle scène se dérouler sous le toit de Beth. Puis, sans demander son avis à Edgar, elle le prit par la main et l'emmena dans sa chambre. Dans la chambre conjuguale.
Elle eut un choc en pénétrant dans cette pièce. Ce n'était plus son lit qui trônait au milieu de la pièce mais un nouveau, recouvert de pétales de rose, qui formaient une allée jusqu'au seuil de la porte. Edgar était réellement fou. Imprévisible. Jamais, du moins pas à son souvenir, Adrian ne s'était comporté ainsi. Ce genre d'attention fit fondre Beth. Elle aurait aimé que ce soit Cruz qui ait l'initiative de jeter l'ancien lit du couple Bethian, mais tant pis. Edgar marquait un point. Elle le regarda, comme une gamine. Elle souriait. Elle riait. Elle était impressionnée. Elle courru jusqu'au lit et se jeta dessus, s'offrant totalement à son futur époux. Edgar ne mit pas longtemps avant de la rejoindre. AU début, Beth tremblait de peur et d'appréhension sous les caresses d'Edgar, malgré la douceur de ses mains. Elle était tendue. Elle ne devait pas prendre de plaisir. Elle devait vivre cela comme un viol. Elle devait se faire souiller par le sexe d'Edgar parce qu'elle le méritait. Mais ce moment ne dura pas suffisamment longtemps. Edgar semblait être un très bon amant, et il savait s'y prendre pour faire succomber Beth. Le simple fait d'effleurer ses cuisses avec ses mains, de les lui écarter doucement, puis d'enfourner sa langue mouillée à l'intérieur de son vagin suffirent à conquérir Beth qui n'avait pas connu les plaisirs du sexe depuis son fils. Essayant pourtant encore de lutter, après plusieurs heures de caresses, de coïts et de baiser, Beth se laissa totalement aller. Elle n'entendit même pas Prudence pleurer à plusieurs reprises pendant la nuit, laissant la nurse gérer sa fille. Elle finit même par prendre des initiatives envers Edgar, chose qu'elle n'aurait jamais imaginer faire un jour.
Puis, au petit matin, alors que le chant de l'alouette se faisait entendre au loin, Edgar la tête posée sur le sein de Bethany (^^), Beth ferma les yeux. Elle ne savait pas si elle s'en voulait, ou pas. Elle ne savait plus où elle était, ni ce qu'elle ressentait. Elle pensait à Cruz, dormant innocemment dans sa chambre, à quelques mètres de sa mère et de son oncle. Elle pensait à Prudence, qui allait hériter d'Edgar en beau-père. Elle pensait à elle, future madame Shawall, renonçant à jamais à son amour pour Cruz. Ne pouvant se taire plus longtemps, Beth tenta de se redresser, malgré le poids de la (grosse) tête d'Edgar sur sa poitrine.


- Edgar. Je dois t'avouer quelque chose.

Beth avait un regard sombre. Elle portait l'expression de la peur sur son visage; Elle avait peur de la réaction d'Edgar. Elle ne savait pas s'il la tuerait elle d'abord ou s'il se chargerait en premier de Cruz. Voire de Prudence.
Elle prit une profonde respiration et continua :


- Je suppose que tu vas faire le test ADN, pour Prudence. Je ... je t'ai menti. Je connais le père. Mais s'il te plait Edgar, si tu m'aimes, tu dois me promettre de ne pas me juger. Et surtout de ne rien tenter contre lui. Jure le moi, Edgar, si cette nuit a compté pour toi, pour nous, jure moi que tu ne diras rien et que tu me ... soutiendras.

Elle le regardait, au bord des larmes. Elle ne se forçait pas. Elle avait vraiment peur. Mal. Et surtout, elle lui disait la vérité. Cette nuit avait finalement compté pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 18/05/2008
• MESSAGES : 176

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Sexe, Sacrifice & Souffrance...   Dim 4 Avr - 22:13

Edgar avait avalé avant sa nuit avec Bethany pas moins de deux pillules bleues. Anxieux, il n'ignorait pas son âge et les fréquentes pannes sexuelles qui allaient avec. Il n'avait jamais été encore touché par ce phénomène mais il fallait mieux prévenir que guérir. Cette première nuit avec Bethany devait être parfaite. La main dans la sienne il monta les escaliers qui menaient à sa chambre, le gorge serrée comme une mariée vierge le soir de sa nuit de noces. La chambre était aussi superbe qu'il l'avait demandé à ce décorateur d'intérieur. Son coeur palpitait fort dans sa poitrine au point que ça en était presque douloureux à certains moments quand l'orgasme arrivait et que l'effort s'intensifiait. Mais le mâle viril qu'il était, habitué à la douleur, continua à s'activer de plus belle au-dessus de ce corps qu'il avait tellement désiré. Tout chez Bethany était parfait. Il aimait découvrir chaque millimètre de sa peau, la lécher, se frotter diaboliquement contre elle jusqu'à ce qu'elle décide de lui céder enfin... Leurs deux corps se réunirent une dernière fois et Edgar la souleva au rythme soutenu de ses coups de reins. Cette pillule était une vraie révolution. Il se répandit en Bethany lorsqu'il sentit ses ongles s'enfoncer dans la chair de son dos. Il lui sembla que le cri de jouissance de Bethany résonnait dans ses oreilles pendant plusieurs minutes...

Blotti contre le sein de Bethany, les paupières d'Edgar étaient incapables de se soulever pour admirer le spectacle du corps nu de sa nouvelle maîtresse. Il l'avait réussi. Il avait planté son sexe elle, sa petite bouche s'était même promené dessus avec hardiesse et le plus jouissif dans tout cela c'était qu'elle en avait redemandé. Il posa sa main sur le ventre de Bethany et se redressa sur un bras pour voir son visage. Il lui semblait que leur relation avait radicalement changée. Ses doigts effleurèrent l'un de ses seins pourtant il n'était nullement déconcentré par ce geste. Il était complètement concentré sur elle et sur ce secret qu'elle allait enfin lui révéler, levant un pan du mystère qui entourait sa future femme.


- Tu as ma parole Bethany. Je tiens à ce que tu saches que rien de ce que tu diras ne me feras fuir. Cette nuit était inoubliable, si belle... Je suis prêt à t'entendre et à te soutenir.

Edgar restait quand même dans la manipulation puisqu'il taisait le fait qu'il possédait déjà les résulats du test ADN même si il avait refusé de les lire avant d'être son mari. De cette manière, il ne pourrait jamais témoigner contre Beth au tribunal puisqu'il était son mari. Dans sa trahison, il lui restait fidèle. Tout le mal qu'il ferait à partir d'aujourd'hui serait uniquement dans le but de la protéger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
First Class & Fancy Free, I'm High Society. So High Like Cleopatra, Joan of Arc, or Aphrodite.
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 11/04/2008
• MESSAGES : 2040
• ÂGE : 29
• LOCALISATION : The Saint Gervais
• I-POD : Clandestins
• HUMEUR : Hystérique

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Sexe, Sacrifice & Souffrance...   Dim 4 Avr - 23:06

Beth ne savait pas si elle devait croire les paroles de son ancien oncle, de son futur mari. Il avait l'air éperduement amoureux d'elle, mais justement, supporterait-il le choc d'apprendre que celle qu'il aimait avait commis l'irréparable et l'impardonnable avec son propre neveu ? Serait-il prêt à assumer un tel secret, à défendre Beth si on osait l'attaquer, à ne pas dénoncer Cruz, ou même elle ? A aimer Prudence comme s'il en était le père, sans être dégoûté par la vision de Cruz qui se trouvait indéniablement en elle ? Parviendrait-il à tenir cette promesse qu'il venait de faire à Beth ?
Si Cruz avait demandé à Beth de lui faire une promesse, même si c'était une promesse qui mettait en jeu son intégrité, elle l'aurait tenu, parce que justement elle était folle amoureuse de ce jeune homme qui lui avait offert le plus beau des cadeaux en mêlant son sperme fertile avec son ovule parfaite. Alors, si elle, elle était prête à tenir une telle promesse, et si Edgar était aussi amoureux qu'il le prétentait, il tiendrait sa promesse. Beth pouvait lui faire confiance. Après tout, c'était pour ça qu'elle l'épousait. Pour qu'il se taise. Pour qu'il soit son allié. Pour qu'il ne réduise pas Cruz en un tas de cendres comme il l'aurait fait si le père de Prudence avait été Simon ou Joey par exemple.
Beth se détendit alors. Elle prit une profonde respiration et voulut se lancer. Mais aucun mot ne sortait de sa bouche. Elle aurait voulu tout lui dire. Lui tenir le discours qu'elle aurait tenu pour se défendre, face à n'importe quel tribunal. Qu'elle aimait Cruz, mais plus comme une mère. Que cet homme lui avait redonné la vie en l'aimant, lui aussi. Que tous les deux, ils savaient ce qu'ils faisaient, qu'ils ne pouvaient pas lutter. Que c'était une attraction puissante. Et puis, ils avaient Prudence. C'était la preuve de leur amour. Elle n'avait aucun signe de trisomie, au contraire, elle semblait même en avance pour son âge. C'était la preuve que leur amour n'était pas si malsain que ça, pas si interdit. Ils s'étaient toujours aimés. Elle voulait lui raconter tous les sacrifices qu'elle avait fait pour lui, qu'elle avait fermé les yeux sur les maîtresses de Cruz. Qu'elle l'attendait encore. Alors qu'elle partageait ce lit avec lui, son furur mari.
Elle voulait le dire, mais elle ne pouvait pas. Elle savait que la vérité dérangeait. Moins elle en dirait, et mieux ce serait. Et puis, elle ne pouvait pas faire ça à Edgar. Elle ne pouvait pas lui briser le coeur de cette manière. Pas après cette nuit, et surtout pas après la promesse qu'il venait de lui faire. Elle devait faire au plus court. Aller droit au but.


- C'est Cruz ...

Beth n'aurait pu faire meilleur raccourci. A tel point qu'Edgar pouvait même avoir du mal à comprendre. Quoi Cruz ? Il manquait sûrement la fin de la phrase. Beth manqua de s'évanouir. En effet, le secret, c'était Cruz. Elle ne pouvait pas en dire plus. Elle ne pouvait pas rentrer dans les détails. Elle ne pouvait plus. Plus rien. Alors elle se blottit un peu plus contre Edgar, attendant que ce dernier comprenne, ou la questionne, jusqu'à ce qu'il accepte l'innacceptable vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 18/05/2008
• MESSAGES : 176

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Sexe, Sacrifice & Souffrance...   Lun 5 Avr - 12:48

Edgar apprenait enfin la vérité sur la naissance de Prudence. Le test ADN qu'il avait fait ne l'aurait sans doute pas autant éclairé que Bethany sur le père de cet enfant. Cruz. Beth était coupable d'adultère et d'inceste. En l'apprenant Adrian serait comblé. Il n'aurait plus de pension alimentaire à verser et comprendrait enfin pourquoi les joues de sa femme étaient restées sèches en apprenant son départ pour les États-Unis. Edgar la regardait interdit. Il s'était promis de ne pas avoir le moindre signe de dédain ou d'étonnement quand elle lui révélerait le nom de celui qui l'avait enfanté mais il ne s'était pas attendu à ce qu'elle lui dévoile celui de son fils. Aussitôt, il eut l'impression de revenir dix-sept ans en arrière lorsque la jalousie l'avait poussé à commettre l'irréparable... Il avait détruit deux familles et sûrement causé d'atroces souffrances à Bethany qui avait dû faire son possible pour combattre cette amour pour son propre fils. Deux domestiques poussèrent la porte pour leur emmener leur petit déjeuner. Edgar en profita pour éliminer de son visage la moindre trace de surprise pour se composer un air parfaitement serein.

- J'ai engagé l'équipe de Martha Stewart pour t'aider à préparer notre mariage. Je veux que ce jour soit grandiose.

Edgar embrassa la main de Bethany après voir admiré quelques secondes le joyaux qui brillait à son doigt. Il porta ensuite sa tasse de café à ses lèvres avant de déplier son journal comme si de rien n'était. Ses yeux parcouraient la une du Herald Tribune, quand la nurse de Prudence arriva avec le bébé dans ses bras. Edgar tendit les bras pour la prendre avant que Beth ne le fasse :

- Je suis son beau-père maintenant. dit il d'une voix qui empêchait tout refus.

Le bébé fut placé dans ses bras sans que Beth ne s'y oppose et il laissa la main de Prudence se refermer autour de son doigt. Celui-ci paraissait énorme par rapport à la minuscule mimine du bébé. Celui faisait presque vingt-trois ans qu'il n'avait pas eu d'enfant dans les bras. Cette sensation de tenir la vie dans les bras était profondément dérangeante, pour lui qui se sentait à l'aube de la fin.

- Elle est son portrait presque craché. Ça doit être dur pour toi de regarder cette petite sans penser à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
First Class & Fancy Free, I'm High Society. So High Like Cleopatra, Joan of Arc, or Aphrodite.
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 11/04/2008
• MESSAGES : 2040
• ÂGE : 29
• LOCALISATION : The Saint Gervais
• I-POD : Clandestins
• HUMEUR : Hystérique

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Sexe, Sacrifice & Souffrance...   Mer 7 Avr - 11:44

Beth avait les lèvres pincées et les yeux fermés, signe de sa nervosité. Elle attendait une réaction de la part de son oncle, son nouvel amant, son futur époux. Elle s'attendait à ce qu'il s'emporte violemment, dégoûté par la vision de Cruz et Beth dans le même lit, unient à jamais par leur fille. Elle s'attendait à se faire virer du lit et à voler à travers la pièce, se faisant hurler dessus par Edgar, qui la traiterait de chienne, de mère incestueuse, de femme répugnante. Mais il n'en fut rien, ce qui angoissa encore plus Beth. Et si Edgar se vengerait plus tard ? Cela serait encore pire ? Et s'il ne lui disait rien, mais n'en pensait pas moins, et mijotait déjà comment il allait détruire Cruz en dénonçant aux autorités leur relation ? Beth ne supportait pas qu'Edgar ne semble pas réagir. Ce n'était pas normal, surtout venant de la part d'un homme comme lui. Peut-être allait-il tout révéler à Adrian, qui porterait plainte contre son ex femme ?
Beth n'en pouvait plus, elle avait un mal de tête énorme à avoir réfléchi en 30 secondes à tous les scénarii possibles. Quand Edgar lui dit qu'il avait engagé Martha Stewart pour leur mariage, elle manqua de s'étouffer. Il comptait toujours l'épouser ? Il voulait vraiment la punir ? Le pire, c'est qu'en agissant ainsi, il ne la punissait pas du tout. Beth avait toujours rêvé d'un mari qui s'intéressait un minimum à ce genre de préparatifs, et le fait qu'il soit à l'initiative de cela rendait Edgar un peu plus humain aux yeux de Beth, qui commencait à découvrir un tout autre homme qu'elle avait jusqu'alors connu, ou mal connu justement. Jugé trop vite peut-être. Elle lui sourit alors. Sincèrement. Et l'embrassa même. Et le remercia d'un simple


- Merci

qui voulait dire beaucoup de choses. Merci pour l'organisation du mariage, mais surtout merci de ne pas me voir comme une personne horrible et répugnante. Merci de ne pas t'énerver. Merci de garder ce secret. Merci de ne pas me dénoncer. Jamais elle n'aurait pensé remercier un jour Edgar de cette façon. Comme quoi, le dicton disant qu'il ne faut jamais dire : Fontaine, je ne boirai pas de ton eau, était on ne peut plus vrai !
Puis, Prudence arriva dans leur nouvelle chambre conjuguale, amenée par la nurse. Alors que Beth allait la prendre et sortir son sein pour la nourrir, Edgar voulut la prendre. Beth trembla. Elle crut que tout était fini. Qu'il allait tuer lui-même Prudence, le fruit d'un amour défendu. Elle le voyait étrangler la petite poupée de ses propres mains, et obliger Beth à assister à cette mort. Mais elle se détendit quand elle entendit Edgar dire qu'il était désormais son beau-père. C'était vrai. Prudence allait enfin avoir une référence paternelle. Bien que Beth aurait tout donné pour que cette référence soit celle de son vrai père, cela ne la dérangeait plus que ce soit celle d'Edgar, s'il continuait à se montrer toujours aussi parfait avec Beth. Beth les regarda tous les deux avec un sourire attendrissant. On voyait bien qu'ils n'avaient pas le même sang qui coulaient dans leurs veines, que leurs gènes étaient différents, mais Beth sentit tout de même immédiatement un lien affectif qui se créait entre le nouveau papa et l'enfant. Si elle avait pu, elle aurait fait une photo pour immortaliser ce moment. Puis, elle répondit à Edgar, avec une petite mine triste, malgré qu'elle soit heureuse de partager ce lit avec Edgar et Prudence, formant ainsi pour la première fois une vraie famille pour Prudence.


- Oui, elle lui ressemble atrocement. Mais maintenant, c'est toi et moi sa famille.

Beth avait ommis de répondre à sa dernière question, car il était évident que ça lui crevait le coeur à chaque fois qu'elle regardait Prudence et qu'elle voyait Cruz en elle. Mais elle ne voulait pas faire de mal à Edgar. Elle voulait le respecter, pour la première fois de sa vie. Alors, elle déposa un petit baiser sur le front de sa petite princesse, et dit :

- Je pense que Cruz ne verra pas d'inconvénient à ce que tu adoptes Prudence. Il est trop jeune pour être père. Sauf si tu ne veux pas officialiser les choses ... je comprendrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 18/05/2008
• MESSAGES : 176

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Sexe, Sacrifice & Souffrance...   Jeu 8 Avr - 17:29

Prudence avait ce je-ne-sais-quoi indéfinissable qui la liait immédiatement à Cruz. Personne ne devait s'en offusquer parce qu'elle était censée être la petite soeur de son neveu mais maintenant qu'Edgar connaissait le lien qui liait l'enfant à l'autre... enfant, il était surpris de constater les mimiques que les deux avaient déjà en commun. Edgar ne releva pas la tête, à peine surpris par la proposition de Bethany d'adopter sa fille. Il y avait déjà penser en recevant les résultats du test ADN. Devenir le père de ce bébé bâtard était une certitude déjà ancrée en lui.

- C'est évident.

Prudence devait être sa fille. Il avait l'intention de se présenter aux prochaines élections et élever une enfant qui ne portait pas son nom était une chose qu'il refusait d'envisager. Il ignorait comment les choses s'étaient passées entre Beth et son fils. Peut-être que Bethany accablée par ses sentiments pour son oncle chéri avait repoussé la chair de sa chair. Elle préférait sûrement voir une personne comme lui s'occuper de Prudence et lui offrir un confort de vie qu'un adolescent de l'âge de Cruz ne pourra pas lui donner puisque l'argent de poche qu'il recevait lui venait de sa propre mère. L'inceste en lui-même ne le choquait pas. Souvent les meilleures pommes tombaient près de l'arbre, c'était normal de de devoir se servir dans sa propre famille pour perpétuer d'excellents gênes. Par contre ce qui l'étonnait, c'était que le corps de Bethany ait accepté le jus fertile de Cruz, le sexe de son neveu n'était sûrement même pas arrivé à maturation. La jeunesse et l'inexpérience de son prédécesseur lui laissait entrevoir une certaine forme de clémence chez sa future épouse envers son fils ainé, qu'il n'appréciait pas. Il ferait en sorte de corriger ce défaut dès qu'elle prononcer le fatidique "OUI" à l'église.

- Prudence Shawell.
murmura t-il pour lui-même.

Il passa le bébé à Bethany après avoir déposé un baiser sur le front de sa fille. Avec elles il allait à coup sûr récolter les voix des mères de famille et aussi de celles des adolescentes qui mouillaient leurs culottes à la simple vision d'un bébé trognon. Et Prudence était parmi les bébés les plus mignons qu'il n'ait jamais vu. Edgar se leva, le corps drapé dans un peignoir de soie noir et or. Il chaussa ses lunettes de vue et attrapa son agenda surchargé et soigneusement rempli par ses secrétaires zélées. La nouvelle Madame Shawell allait prendre connaissance de son nouvel emploi du temps pour le semaines à venir.


- Le mariage aura lieu donc juste après mon divorce. Tu peux accélérer la procédure au maximum ? Le dossier médical de Mary est si accablant qu'aucun juge ne me demandera de lui verser de pension alimentaire. Il faudra organiser un dîner ce soir avec Césair et Lilith je ne veux pas qu'ils apprennent notre mariage dans les journaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
First Class & Fancy Free, I'm High Society. So High Like Cleopatra, Joan of Arc, or Aphrodite.
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 11/04/2008
• MESSAGES : 2040
• ÂGE : 29
• LOCALISATION : The Saint Gervais
• I-POD : Clandestins
• HUMEUR : Hystérique

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Sexe, Sacrifice & Souffrance...   Jeu 22 Avr - 10:00

Beth observait avec attention son futur époux. Il était si étrange. Son comportement semblait anormal aux yeux de Beth. Elle s'attendait donc qu'à tout moment, ce dernier change totalement d'attitude et étrangle sa fille, ou la frappe elle jusqu'à ce qu'elle sucombe à ses blessures. Mais au lieu de cela, il semblait déjà très proche de Prudence, comme s'il avait toujours été évident qu'il soit son père, même si la génitique prouverait le contraire. Et il parlait mariage. Ce mariage dont Beth avait tant rêvé que Cruz lui parle, c'était désormais avec Edgar qu'elle allait le préparer et le vivre, renonçant alors à l'amour de Cruz. Et même si cette perspective était sensée lui briser le coeur, ce matin là, elle était enfin heureuse et se sentait en paix avec elle même.
Elle sourit quand Edgar lui parla du divorce, du mariage, du dîner avec ceux qui allaient devenir ses beaux-enfants. Elle qui avait toujours redouté de tenir un jour ce rôle allait sûrement avoir bientôt plus de contact avec les enfants de son mari que ses propres enfants, Cruz ne lui pardonnant jamais sa trahison, et Ugo bien trop traumatisé par tout ce qu'il avait appris dernièrement.
Embrassant sa fille sur le bout de son petit nez, elle la déposa alors au milieu de l'immense lit neuf et des draps froissés après la nuit que les futurs époux venaient de passer, et elle se leva pour rejoindre Edgar qui ne perdait pas une minute pour organiser et chambouler toute la vie de Beth. Mais pour une fois, elle aimait ça, que quelqu'un la prenne enfin en main. Elle enlaca Edgar par la taille, et lui murmurra à l'oreille :


- Tout ce que tu voudras ...

Beth se surpris elle-même de se montrer si soumise face à Edgar qu'elle avait jusqu'à lors toujours méprisé et dominé. Pire, elle sentait une attraction grandissante envers lui. Elle ne savait pas si c'était le fait d'avoir été privé de relations sexuelles depuis des mois, depuis que Cruz n'avait plus écarté ses cuisses, et que le manque était si fort qu'elle aurait pu sauter tout ce qui bougeait, mais elle se sentait sexuellement très attirée par son nouvel époux, qu'elle avait envie à nouveau de voir jouïr sous ses caresses, ses baisers, sa langue, sa peau ... La présence de Prudence bien évidemment empêchait ses plans. Elle était mère de famille et ne pouvait se comporter aussi indécemment devant sa fille, surtout quand l'homme avec lequel elle s'apprêtait à copuler n'était pas son père, mais un intrus qui allait prendre sa place. Elle chassa donc de son esprit son désir ardent pour Edgar, et tenta de se concentrer sur autre chose. Elle pensa donc inévitablement à ses fils, et tout comme Edgar qui ne souhaitait pas que ses enfants apprennent son union par la presse, elle lui dit :

- A ce propos ... si on pouvait garder secret notre mariage le plus longtemps possible ... je ... je ne veux pas que ... Cruz interprète mal notre amour. Il ne mérite pas ça et il est fragile ... J'ai peur de ce qu'il pourrait faire en l'apprenant. Et Ugo ... tu connais Ugo ... il est comme son père donc ...

Beth laissa la fin de sa phrase en suspend. Elle imaginait déjà la réaction de chacun des fils Preston, et cette perspective la faisait trembler. Finalement, peut-être que Césair et Lilith finiraient par remplacer ses enfants après ce mariage. Au moins, elle n'aurait pas tout perdu dans ce pacte avec le diable qu'elle avait signé quelques heures auparavant. Elle soupira et dit à voix haute, sans forcément le vouloir :

- J'espère au moins que Césair et Lilith comprendront ...

(Elo je m'excuse platement pour cette merde en boîte)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 18/05/2008
• MESSAGES : 176

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Sexe, Sacrifice & Souffrance...   Mar 27 Avr - 8:44

(Dis pas n'importe quoi ^^)

Edgar étreignit Bethany qui s'était levée pour le rejoindre et l'enlacer. Il aimait marquer sa taille fine avec ses grandes mains puissantes, il avait l'impression de pouvoir la briser en deux. Un sourire vint ourler les lèvres d'Edgar en entendant la soumission dont faisait preuve Beth à son égard. Il s'appliqua toutefois à ne pas montrer sur son visage le bonheur qu'il ressentait à être là avec elle, à l'avoir pour lui. Edgar n'avait jamais brillé par sa générosité d'âme et s'il désirait que ses enfants soient au maximum protéger, il avait dû mal à ressentir la même compassion pour ses neveux. Il hocha doucement la tête, le regard perdu dans le vide détachés de ceux de Bethany...

- La gêne que cause les gènes...
souffla Edgar en réfléchissant réellement pour la première fois à la relation incestueuse qu'avait entretenu sa future épouse avec son fils.

Son amour transparaissait dans sa voix. Il se transformait en quelque chose de maternel et sans passion pour son plus jeune fille Ugo. Edgar réalisait pour la première fois qu'il s'était toujours trompé d'ennemi. Son adversaire n'avait jamais été Adrian, mais ce petit garçon que Bethany avait nourri longtemps au sein, le rendant jaloux de cette petite paire de lèvres roses qui avaient le droit de se poser sur son sein. Il avait toujours préféré Cruz à Ugo mais désormais il le voyait comme un homme à - potentiellement - abattre.


- Ce sont des enfants intelligents. Ils verront qu'on s'aime vraiment et comprendront que s'ils tiennent à leur héritage et à leur argent de poche ils ont plutôt intérêt à se réjouir de notre union.

Edgar embrassa le front de Bethany qui paraissait soucieuse alors que lui nageait dans le bonheur. C'était encore meilleur qu'il ne le pensait que de posséder la jeune femme. Il avait envie de l'étreindre encore et encore. Aujourd'hui plus que jamais, rien ne l'inquiétait et rien ne l'effrayait. Il était tout-puissant, puisque la seule personne qui lui avait résisté jusque là, l'unique qui s'était dérobée à lui malgré ses pressions et ses cadeaux, était enfin sienne. Elle était la plus belle des prises, la plus magnifique des captives. Il ignorait quand encore il se lasserait de ses belles lèvres pleines mais pour le moment il était loin d'éprouver cette lassitude qu'il ressentait habituellement après avoir fait l'amour avec une femme. Il se pencha vers Beth pour l'embrasser. Ils étaient tous les deux passés par toutes les étapes qui rendaient une relation unique et exceptionnelle. D'abord la haine violente, puis la tristesse ultime et la passion débordante et maintenant, l'amour infini. Le goût de la bouche de Bethany était encore plus exquis qui ne le pensait. Il se demanda s'il perdurait lorsqu'elle ne serait plus sa nièce, mais sa femme. Il continua de dévorer ses lèvres avec ferveur, ses mains remontèrent le long de son dos, frôlèrent sa nuque avant de s'enfoncer dans ses cheveux. L'une des mèches brunes de Beth vint caresser son visage, décuplant alors son désir et la force de ses baisers qui se faisaient plus passionnés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
First Class & Fancy Free, I'm High Society. So High Like Cleopatra, Joan of Arc, or Aphrodite.
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 11/04/2008
• MESSAGES : 2040
• ÂGE : 29
• LOCALISATION : The Saint Gervais
• I-POD : Clandestins
• HUMEUR : Hystérique

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Sexe, Sacrifice & Souffrance...   Mar 4 Mai - 19:35

Beth buvait les paroles d'Edgar, comme s'il était la solution à tous ses problèmes, celui qui avait réponse à tout. Edgar était LA solution. Le nouveau mari, le nouveau père, le nouvel amant. Il était la clé de toutes les portes devant lesquelles Beth s'était retrouvée sans réussir à les ouvrir. Il était celui qui fermait presque les yeux sur un inceste, celui qui adoptait le fruit de cet inceste, celui qui épousait la femme en larmes à cause de son fils, celui qui menaçait ses héritiers s'ils n'approuvaient pas leur union. Il était l'homme. L'homme que Beth n'avait jamais eu en étant l'épouse d'Adrian, cette chiffe molle qui ne savait rien faire, à part dribbler un ballon orange.
Elle parvenait à oublier toute cette haine qu'elle avait ressenti envers lui, prête à se donner totalement, entièrement même. Certes, elle resterait une femme libre, et surtout une femme autoritaire et directive, menant d'une main de fer son cabinet d'avocat. Mais elle serait aussi pour la première fois l'épouse d'un homme, pouvant se reposer sur ses épaules en cas de problème, avec qui partir en week end surprise pour se détendre, qui pourrait la prendre n'importe où dès qu'ils en auraient envie, n'attendant pas forcément 22 heures 30 que tout le monde soit au lit, volets fermés, rideaux tirés. Elle allait enfin peut-être revivre grâce à son oncle.
Cette pensée provoqua tout de même chez elle une sorte de grimace. Se souvenir qu'Edgar était son oncle, c'était aussi se souvenir qu'elle avait couché avec son fils, à croire qu'elle ne pouvait aimer des hommes que de façon incestueuse, même si Edgar était son oncle par alliance. Elle se dégoûtait presque. Et alors qu'elle s'apprêtait elle aussi à passer sa main sensuellement dans les cheveux d'Edgar, à embrasser à son tour ses lèvres qu'elle avait tant repoussées jusqu'avant, à caresser son torse musclé, à frotter son corps frêle contre celui de son futur mari, à lui sauter dans les bras, tenant par la force de ses cuisses serrées autour de sa taille, prête à lui faire l'amour encore et encore, Beth s'écarta d'un geste brusque.
Elle le regarda, interdite, une mini seconde qui sembla une éternité, et se sauva de la chambre à toute allure,se dirigeant vers la salle de bain où elle tenta veinement de s'enfermer, dans le but de se faire du mal. Ou même de se donner la mort, tant elle se répugnait elle-même. De peur qu'Edgar ne la suive, elle hurla, telle une hystérique :


- LAISSE MOI ! NE T'APPROCHE PAS DE MOI, JE NE SUIS PAS QUELQU'UN DE BIEN ! TU NE DOIS PAS M'EPOUSER TU NE DOIS PAS M'EPOUSER TU NE DOIS PAS M'EPOUSER EDGAR !

Puis elle s'effondra en larmes, le corps penché sur l'immense baignoire en faïence blanche, une vieille lame du rasoir d'Adrian à la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 18/05/2008
• MESSAGES : 176

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Sexe, Sacrifice & Souffrance...   Sam 8 Mai - 7:45

Edgar vu quelque peu désarçonné par la fuite de Bethany, il commençait à être en érection et s'apprêtait à lui montrer à que l'adage, l'âge n'est qu'un nombre, était vrai pour lui. Il suivit Bethany dans la salle de bain où elle s'était réfugiée en larmes. Son bras puissant s'intercala dans l'entrebâillement de la porte, avant que sa future épouse ne la referme et il réussi à pénétrer dans la pièce. Il souleva sans difficulté le corps de Bethany et lui arracha presque la lame du destin du rasoir des mains, se tailladant lui le bras au passage. Il serra son corps secoué par les sanglots contre le sien, puissant et fort parce qu'il était un homme. Un vrai. Évidemment. Ses doigts se crispèrent sur le bas du dos de Bethany alors qu'il tenait l'arrière de sa tête, pour maintenir son visage contre son torse.

- Tu es à moi maintenant Elisabeth et il est pas question que je te perdes. Bonne ou mauvaise je te veux.

Elle ne lui échapperait pas. Edgar était du genre possessif, il l'aimait depuis vingt ans et se marierait avec elle même si les avant-bras de Bethany étaient recouverts de bandage. L'homme d'affaires savait qu'elle était effrayé, il n'était pas dupe, ce n'était pas lui qu'elle aimait. Il bien trop intelligent pour se laisser abuser et Bethany n'avait pas chercher à lui mentir. Pour le moment elle l'épousait surtout par intérêt, pour protéger son fils-amant et sa bâtarde de fille. Pour une fois, clément, Edgar était prêt à faire l'impasse sur ce qui pour lui étaient uniquement des détails. Le plus important était qu'il avait cédé la seule femme qui lui résistait. Même Rain Evans avait fini par se donner à lui, avant que la petite catin ne lui plante un couteau dans le dos. Mais la femelle sournoise - pléonasme - l'avait ensuite payé de sa vie... Ou presque. Le sang d'Edgar goûtait sur le sol en marbre de la salle de bain, mais l'ancien militaire en avait vu d'autres. Il ne grimaçait pas, uniquement concentrer sur le réconfort qu'il pouvait apporter à sa nouvelle épouse, qui tremblait toujours. Il n'était pas très doué, il n'avait jamais fait preuve de tendresse envers ses enfants ou envers sa femme. Il ne savait que la battre et l'humilier. Cette situation était très nouvelle pour lui. Il inspira l'odeur de Bethany dont la position presque fœtale au milieu de ses bras puissants, lui rappelait celle d'un petit animal effrayé, acculé. Elle n'avait pas le choix. Il réalisait l'importance de son sacrifice. Edgar ne parvenait pas à être compatissant et à accepter de la laisser partir en lui jurant de ne rien dire. Pas maintenant, alors qu'elle était enfin à lui. Un sourire carnassier étira ses lèvres durant plusieurs secondes avant de s'évanouir.

- Tu es une Shawell maintenant, tu dois te montrer forte. N'oublies pas pour qui tu fais ça.

Comme si père et fille s'étaient prévenus à l'avance, Prudence se mit à chouiner légèrement. Les pleurs du bébé bâtard, n'aurait pas pu ajouter plus de pathos à la scène. Ses yeux sombres fixèrent ceux de Bethany avant qu'ils ne les ferme pendant qu'il déposait un chaste baiser sur son front. Edgar l'abandonna ensuite sur le sol de leur nouvelle salle de bain. Après une douche, il enfila l'un de ses fabuleux costumes italiens hors de prix et quitta la maison pour se rendre au travail. Sur le trajet, il répondit à plusieurs interviews téléphoniques au cours desquelles il annonçait officiellement la nouvelle de son mariage, malgré sa promesse à Bethany, à des journalistes qu'il avait lui-même contacté.

FIIIIIN (on enchaine avec le diner enfants prestonnien/enfants Shawellien and co ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
First Class & Fancy Free, I'm High Society. So High Like Cleopatra, Joan of Arc, or Aphrodite.
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 11/04/2008
• MESSAGES : 2040
• ÂGE : 29
• LOCALISATION : The Saint Gervais
• I-POD : Clandestins
• HUMEUR : Hystérique

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Sexe, Sacrifice & Souffrance...   Sam 8 Mai - 7:49

[ça marche, je crée le topic demain soir dès que mes demies soeurs sont parties Razz ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 18/05/2008
• MESSAGES : 176

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Sexe, Sacrifice & Souffrance...   Sam 8 Mai - 8:08

[J'avais pas vu, je l'ai déjà crée :S]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
First Class & Fancy Free, I'm High Society. So High Like Cleopatra, Joan of Arc, or Aphrodite.
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 11/04/2008
• MESSAGES : 2040
• ÂGE : 29
• LOCALISATION : The Saint Gervais
• I-POD : Clandestins
• HUMEUR : Hystérique

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Sexe, Sacrifice & Souffrance...   Sam 8 Mai - 9:31

[Mdr tu postes plus vite que ton ombre !!! Pas grave, je répondrais demain à ton message Razz ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sexe, Sacrifice & Souffrance...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sexe, Sacrifice & Souffrance...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One day, I shall come back - Degrassi RPG ::  :: The Saint Gervais :: Les habitations-