AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Charlie Thomas, veux-tu être la mère de mon enfant ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
A Man Like Him Is not to Be Trusted
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 04/05/2008
• MESSAGES : 428
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : Cool =)

MessageSujet: Charlie Thomas, veux-tu être la mère de mon enfant ?   Jeu 8 Avr - 12:30

Lendemain de cuite avec Cruz Preston. Dans un état de semi-coma, Warhol Empire zappait inconsciemment les 345 chaînes de la télé câblée, sans trouver le moindre programme digne d'intérêt, à savoir parlant soit de sport, soit de cul. A croire que les patrons des grandes chaînes se foutaient de la gueule des consommateurs en les faisant payer des abonnements hors de prix pour n'avoir même pas 1 émission sympa à regarder parmi un nombre incalculable de chaînes. La sonnette de la porte d'entrée le sortit de son état végétatif. Avec beaucoup de mal, il se leva, vêtu d'un petit boxer moulant qui faisait bien ressortir son énorme sexe qui avait besoin d'être soulagé. Il ouvrit la porte, se passant une main dans les cheveux. Une jolie fille, de taille moyenne, avec un énorme truc caché sous son manteau, était plantée là devant lui. Il avait vaguement l'impression de l'avoir déjà vu, sous entendu déjà sauté. Mais il ne se souvenait plus où. Ni quand. Il n'arrivait même pas à mettre un nom sur le visage. Peut-être que s'il revoyait ses seins, ou ses fesses nues, il y arriverait. Mais là, il buguait. TOut comme elle, apparemment, qui restait muette devant la beauté de Warhol. Il lui sourit, et lui dit un "salut" aguicheur. Ce à quoi la jeune fille répondit, en lui tenant le paquet qu'elle cachait sous son manteau et qui semblait remuer bizarremment et émettre des sons étranges : "C'est ta fille !".
Warhol regarda la chose avec stupéfaction. Merde, il n'était pas défoncé à ce point ? Il se souvenait avoir beaucoup bu la veille avec Cruz, mais il avait encore les idées claires. Il était juste à la masse, pas en train de rêver éveillé. Malgré lui, il attrapa machinalement le paquet enveloppé dans une couverture rose, et regarda avec des yeux de merlan frit le petit être humain qui gazouillait sous ses yeux. Pris de panique, il manqua de la faire tomber par terre, mais encore maître de ses réflexes, il rattrapa le paquet qu'on venait de lui livrer. Son interlocutrice ne lui laissa pas le temps de réagir, elle lui expliqua rapidement ce qui attendait Warhol : "Elle n'a pas encore de prénom. Je ne peux pas m'en occuper. Elle a 2 mois. Tu es le père, tu peux demander un test si tu veux. Occupe toi d'elle. Après tout, c'est toi qui m'a mise dans cet état. J'ai abandonné mes droits. Tu seras son seul parent. Aurevoir Warhol. Aurevoir bébé."
Warhol restait sans voix. Il eut à peine le temps de la retenir. Il ne se souvenait même pas le prénom de la fille, comment pouvait-il savoir qu'il était père ? Qui était cette malade qui lui confiait un truc qui faisait caca dans une couche et bavait sur son torse ? Paniqué, il ne trouva rien de mieux que lui hurler " Qui es-tu ?" ce à quoi la jeune femme qui partait en courant lui répondit " Souviens-toi ... C'était il y a 11 mois. Charlie venait de te quitter !" et elle disparut au coin de la rue, laissant Warhol seul avec son ADN et ses gènes modelés en petite fille. D'abord paniqué, il finit par sourire. Il allait finir par croire en Dieu. Il avait tant tanné Ridley, et même Charlie, pour avoir un bébé, que voilà que Dumbo descendait du ciel. Un élan de fierté l'envahit. C'était son oeuvre d'art. Sa fille. Son petit-lui, version femelle. Elle était belle.
Il finit par redescendre sur terre, quand la petite se mit à hurler. Ne sachant pas quoi faire, il décida d'aller voir Charlie. Elle avait toujours refusé d'avoir un bébé car elle ne voulait pas être grosse. Là, le bébé était déjà là, elle n'aurait pas à grossir. Elle accueillerait forcément ce bébé à bras ouvert, et leur histoire repartirait comme en 40 ! Maladroit, il posa l'enfant sur le canapé, et enfila à vitesse grand V un pantalon et une chemise décontractée, puis il partit avec sa fille sous le bras sonner chez Charlie.

[...]


- Je viens d'avoir notre bébé ! Comment tu veux l'appeler ?

Warhol n'avait même pas dit bonjour à Charlie. Il lui avait tendu fièrement le bébé toujours enveloppé dans une échape de portage rose qu'il n'avait pas réussit à mettre sur lui comme l'avait fait la mère porteuse de son bébé, non pas pour que Charlie la prenne, mais juste pour lui agiter sous le nez tel un trophé. Il attendait de voir la réaction enjouée de Charlie qui lui demanderait alors aussitôt de venir s'installer avec elle. Il en était sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perfect Like A Diamond Princess :: I'm just a little Bossy.
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 02/05/2008
• MESSAGES : 1699
• LOCALISATION : Au sommet.
• I-POD : Bossy - Lindsay Lohan
• HUMEUR : Exécrable. Vous vous attendiez à quoi ? Lesbienne, peut-être ?

MessageSujet: Re: Charlie Thomas, veux-tu être la mère de mon enfant ?   Jeu 8 Avr - 18:55

Le plan de Charlie était infaillible. En devenant la nouvelle fiancée d'Ugo Preston, elle prouvait d'abord son bon cœur, parce que de tous les Preston, Ugo était sans aucun doute le moins sexy. Ensuite elle leur faisait une sacrée pub, puisque TOUT le monde sans exception voudrait voir le nouveau couple évoluer dans des lieux communs en amoureux, genre au Caf' ou à l'Acadia Park. Mais surtout Charlie aurait enfin une excellente raison pour s'incruster au manoir Preston et apprendre les secrets de la réussite de Beth, sa modèle de toujours. Ses jolies ongles peints dans une teinte qui flatterait le teint cireux de son nouveau chéri, Charlie était seule dans la maison. Sa belle-soeur tonifiait son corps de pute en compagnie de son nouveau coach de sport. Jimmy, lui, était en déplacement avec son équipe de basket. Elle avait donc la maison pour elle, seule pendant quelques heures. Elle déambulait dans sa maison en sous vêtements La Perla, prête à enfiler la robe qui l'attendait sur son lit. Aujourd'hui, elle allait sortit Ugo de son lit et le traîner à la bijouterie pour obtenir le solitaire qu'elle DEVAIT exhiber devant sa future belle-mère lors de leur premier dîner entre filles. L'arrivée de Warhol et de sa fille-sans-prénom contrecarrait ses plans. Charlie s'appuya sur la porte, les bras croisés sous sa poitrine rehaussée par le soutien gorge à balconnets qu'elle portait.

- C'est une blague ?!?

Charlie ne regardait même pas le truc qui pendait au bout des bras de Warhol. Finalement quand elle consentit à abaisser son regard bleuté et dur, elle tomba sur la petite chose la plus jolie après une superbe paire de ballerines Chanel qu'elle venait de repérer il y a quelques jours. Aussi mauvaise qu'était Charlie Thomas, elle ne pouvait pas laisser tomber Warhol. Parce qu'avec ce truc baveux à quatre membres, il était sûr que son ex petit ami s'était mis dans une sacrée panade. Il fallait qu'elle l'aide à se débarrasser de ce joli monstre rose. Elle soupira, leva les yeux au ciel, tout ça dans un style très maniéré et très étudié. Charlie s'écarta de l'entrebâillement de la porte pour laisser passer Warhol et son paquet, refusant de poser un doigt sur "elle". Elle enfila un t-shirt de Jimmy pour paraître plus décente devant cette "créature" qui la rendait mal à l'aise.

- A qui est ce que tu l'as volé ? demanda Charlie en s'asseyant sur le canapé, les yeux fixés sur le bidule de Warhol, pas son gros serpent mais le "résultat"de ses petits soldats et d'une ovule qui n'était pas la sienne.

_________________
Arthurimbaud & Ugostein
Boy, don't hurt your brain thinking what you're gonna say cause everything's a game© .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Man Like Him Is not to Be Trusted
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 04/05/2008
• MESSAGES : 428
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : Cool =)

MessageSujet: Re: Charlie Thomas, veux-tu être la mère de mon enfant ?   Mar 4 Mai - 21:41

Warhol était aussi excité qu'un singe en cage. Avec ce bébé dans les bras, c'était encore mieux que quand il était sous pilule. Il planait, et pire, il ne bandait même plus en voyant le petit cul parfaitement moulé de Charlie qui s'offrait à lui, sous son nez. Il était papa, il ne pouvait plus avoir de telles pensées. Non, il ne voyait en Charlie que la mère de sa fille. Ils formeraient la famille la plus parfaite, encore plus glamour que Pete Ashley et Bronx Went ! Ils allaient être les deux jeunes de Degrassi les plus cool de Degrassi grâce au spermatozoïde vainqueur de Warhol, et Charlie n'aura même pas eu besoin d'avoir le ventre défraîchit, le bassin élargit et les cuisses grossies ! C'était le tableau idéal. Il ne manquait plus qu'un prénom à l'enfant, et tout serait parfait.
Il était tellement ailleurs qu'il pensait juste que Charlie était trop surprise pour comprendre quoi que ce soit. Il ne comprenait pas pourquoi elle lui parlait de blague ou de vol. Il allait donc lui expliquer comme on explique à un enfant les choses de la vie. Après tout, il était père maintenant, et dans quelques années, lui aussi s'adresserait à sa fille comme à une autiste, croyant qu'elle ne comprendrait pas un langage d'adulte mais uniquement le fameux langage du "tu as vu le ouaf ouaf là bas ? Et tu veux que je te donne le miam miam ? " Il entra donc chez Charlie, tenant la petite main de sa fille à l'aide d'un seul doigt, tant la différence de taille était flagrante, et il dit à Charlie :


- Mon amour, tu ne comprends pas. Je-suis-PA-PA ! C'est notre fi-fille !

Il fixait Charlie qui continuait à le dévisager comme s'il était le dernier des crétins. Il décida donc d'épiloguer un peu plus, histoire qu'elle ait tous les éléments en main et choisisse rapidement un prénom. Il était hors de question que cette enfant reste sans nom une minute de plus.

- Enfin, techniquement, c'est ma fille, car c'est mon sexe qui a fait ça. Mais c'est génial car toi tu as pas eu à être grosse comme ça ! Je me souvenais même plus du nom de la vraie mère, tu vois, elle compte pas. Par contre, toi tu vas choisir le prénom du bébé, je veux que tu l'aimes autant que moi.

A ce moment là, la petite sembla émettre de sa couche une flatulence, peu odorante, certes, mais qui ne laissait aucun doute quant à sa nature. Alors, le plus spontanément possible, Warhol tendit la petite sans nom à Charlie et lui dit avec un immense sourire :

- Tiens elle veut sa môman !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perfect Like A Diamond Princess :: I'm just a little Bossy.
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 02/05/2008
• MESSAGES : 1699
• LOCALISATION : Au sommet.
• I-POD : Bossy - Lindsay Lohan
• HUMEUR : Exécrable. Vous vous attendiez à quoi ? Lesbienne, peut-être ?

MessageSujet: Re: Charlie Thomas, veux-tu être la mère de mon enfant ?   Mer 5 Mai - 9:56

Papa ? Cette idée était tellement énorme à accepter, que Charlie ne parvenait toujours à digérer la nouvelle. C'était une épidémie ou quoi ? Est ce que tous les adolescents de cette ville, avaient décidé de tous arrêté de se protéger lorsqu'il copulait pour ensuite assumer trop tôt des responsabilités qui n'étaient pas de leurs âges ? C'était pas normal que Warhol soit si enthousiaste à l'idée d'être père. Il était en temps normal un véritable gamin, complètement insouciant qui refusait de prendre la moindre responsabilité. Est ce qu'il était stone au point de pas se rendre compte que sa jeunesse allait être gâchée par ce paquet déposé devant sa porte par une fée malveillante ?

- Tu perds complètement les pédales Surton. On va pas être parents à seize ans ?!? Il y a que les bouseux et les attardés mentaux qui deviennent parents aussi jeunes.

Charlie refusait d'être l'une de ces jeunes mères paumées qui s'affichaient dans la nouvelle émission de télé-réalité de MTV Mothers at 16. Elle avait toujours méprisé ces filles sans repère, qui décidaient de faire un enfant trop tôt pour avoir quelqu'un qui les aimait sans se rendre compte qu'elles gâchaient la vie d'un petit être vagissant innocent. Charlie grimaçante, repoussa du doigt la chose-qui-faisait-des-pets avant de relever le regard vers Warhol qui lui faisait presque pitié, tant il semblait adorer l'idée. Elle secoua la tête, en tentant de se montrer sympathique, mais c'était tout simplement au-dessus de ses forces. Et puis surtout, elle avait épuisé son capital gentillesse avec Arthur. Même devant cette adorable petite fille, le cœur de Queen C. restait froid et dur.

- Rapporte la à sa mère. Qui c'est d'ailleurs ? Je croyais qu'on s'était mis d'accord, quand tu couches avec une autre, aies au moins la décence de mettre une capote.


Le bébé-without-name-qui-pétait fit à ce moment là, la plus adorable des risettes comme si elle avait compris ce que Charlie avait dit. La reine de Degrassi consentit à lui rendre un sourire en retour avant de jeter un regard meurtrier à Warhol qui devait s'expliquer sur le champ. Comment l'un de ses spermatozoïdes avait-il pu féconder une autre ovule que la sienne, s'il avait respecté les consignes strictes qu'elle lui avait donné ? Warhol avait été un vilain garçon et il allait devoir payer.

_________________
Arthurimbaud & Ugostein
Boy, don't hurt your brain thinking what you're gonna say cause everything's a game© .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Charlie Thomas, veux-tu être la mère de mon enfant ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Charlie Thomas, veux-tu être la mère de mon enfant ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One day, I shall come back - Degrassi RPG ::  :: The Saint Gervais :: Les habitations-