AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Habitation des Johanson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
About A Girl - Sorry But People Never Change
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 17/04/2008
• MESSAGES : 164
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : Repenti

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Habitation des Johanson   Sam 3 Mai - 11:12

Lucas avait réussi à obtenir de sa femme de quitter le quartier huppé de Saint Gervais il y a maintenant plusieurs années. Déjà qu'il avait tout fait pour trouver un travail qui ne le force pas à porter chaque matin une cravate, il n'était pas question qu'il complexe à chaque fois qu'il ouvrait la porte de chez lui en voyant le look étudié de ses voisins. Middle East était un quartier aussi neu-neu et irréprochable que celui de Wisteria Lane. L'horreur mais il avait dû faire des compromis et Laureen avait l'air si enchantée par cet endroit qui avait l'air tout droit sorti d'un catalogue que Lucas n'avait presque pas hésité à signer la promesse de vente. C'était ici que les jumelles commenceraient à faire leur premier pas alors il ferait mieux de commencer dès maintenant à apprécier les lieux. D'ailleurs en parlant des deux adorables enfants que Laureen lui avait donné, Lucas venait de coucher les petites chacune dans les lits jumeaux blancs offerts lors de la Baby Shower. Une idée de Manny. Ou comment dépenser des sommes folles et jouer les gâteuses pendant des heures. Lucas avait pu par chance s'éclipser au moment des cris de joies et des applaudissement frénétiques qu'occassionnaient l'ouverture des cadeaux. Matthéo avait encore un problème avec l'un des fours du Dot Grill et comme il était censé être le plus calé côté technique et aussi son associé il l'avait aussitôt appelé à la rescousse. Le souci était mineur et Lucas réussi à le régler en un rien de temps mais il prétendit avoir une foule de travail pour expliquer à Laureen son absence de plus de quatre heures. Heureusement depuis son épouse lui avait pardonné et ils vivaient de manière et paisible. Du moins tant qu'Erwan ne faisait pas de crises. Lucas essayait de comprendre le jeune homme mais il devait admettre que son comportement et les ressemblances frappantes qu'il avait avec Gabriel, l'empêchait d'avoir une discussion normale avec lui. Il en était presque à détester son fils. Il jeta un regard furieux en direction de ce dernier qui venait de quitter la table sans rien ranger avant de se tourner vers Laureen en espérant que la jeune femme lui offrirait cette fois-ci un peu de soutien. Il posa sa serviette sur le coin de la table et suivit des yeux Autumn qui préférait se réfugier dans sa chambre que d'assister à une autre confrontation.

- Je ne peux plus continuer comme ça Laureen. Nous avons tout essayé, rien ne fonctionne avec lui. Je pense que pour le bien de la famille il faudrait éloigner Erwan quelques temps. J'ai trouvé une très bonne école en Floride, elle s'occupe des gens... comme lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Follow my Heart, Wherever it Lead Me
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 27/03/2008
• MESSAGES : 1355
• I-POD : Five Finger Death Punch - Far From Home
• HUMEUR : Can't breathe...

MessageSujet: Re: Habitation des Johanson   Sam 3 Mai - 20:41

Revenir à Degrassi n'avait pas été chose facile pour Laureen. Bien qu'elle était très attachée à cette ville, c'était aussi celle-ci que son ex-fiancé schizophrène avait fait sauter, avant de l'enlever pour l'emmener loin d'ici. Mais la jeune femme savait que l'homme qui partageait désormais sa vie, j'ai nommé Lucas, avait sa vie là-bas, et il n'avait pas fallut beaucoup de temps à la jeune femme pour se laissé convaincre. Installée dans le petit quartier de Middle East depuis quelques années, avant la naissance récente des jumelles, la famille Johanson s'était agrandie, et semblait en apparence heureuse. En apparence seulement. Car depuis quelques temps, père et fils ne cessaient de se disputer, ce qui créait de fortes tensions au sein de la famille, et notamment entre Laureen et Lucas. Laureen sentait que son mari doutait fortement de sa paternité depuis de longs mois ou plutôt de longues années, mais elle même n'avait pas la réponse à cette question qui semblait tant torturer Lucas. Et de toute manière elle n'avait pas envie de l'avoir. Après avoir laissé Lucas coucher Ana et Linor dans leur mignons petits berceaux offerts par la marraine de la dernière, Manny, la jeune maman avait appelé le reste de la famille à table. A cause de son emploi du temps surchargé, surtout en cette période d'élection, elle n'avait guère de temps à consacrer à sa petite famille. Encore un reproche que lui faisait son mari. Laureen étant quasiment toujours au travail, elle n'était pas là pour s'occuper de leurs petites dernières. Une autre mère aurait sans doute pris un congé maternité mais pas elle. La jeune femme n'était pas du genre à rester sans rien faire, au grand dam de Lucas qui aurait aimé la voir un peu plus souvent. Car il lui arrivait de partir à 6h du matin pour rentrer vers 23h. Elle profitait donc de chaque occasion qu'elle trouvait pour réunir sa famille. Elle espérait qu'en faisant cela, Lucas et Erwan se décideraient enfin à se parler comme un père parle à son fils. Malheureusement pour l'heure, ce rêve qu'elle faisait ne semblait pas prêt à se réaliser. Elle regarda son fils se lever de table sans demander son reste, bientôt rejoint par sa sœur qui n'avait pas envie de se retrouver entre ses parents une fois de plus puis tourna la tête vers Lucas qui fusillait Erwan du regard avant de se mettre à lui parler. Et ça y est il recommençait. Il cherchait à tout prix à se débarrasser de leur fils. C'était presque un rituel maintenant. Il ne se passait pas un jour sans qu'ils ne se disputent à cause de leur adolescent. Lucas pensait sérieusement que Laureen allait laisser son fils s'en aller ?

- En Floride ? Et ça veut dire quoi ça "des gens comme lui" ? Que mon fils ou plutôt notre fils n'est pas normal ? On en a déjà parler. Et je ne changerais pas d'avis. Tu as l'air d'oublier que toi aussi tu as été un adolescent et pas des plus faciles. Mais peut-être que si tu changeais ton attitude avec lui, tout serait différent. Regardes comment tu peux être avec les filles, et maintenant regarde la façon dont tu traites Erwan. Tu ne t'es jamais dit que ton sale comportement avec ton propre fils pouvait avoir une influence directe sur lui ?

C'était à chaque fois pareil lorsque la jeune femme avait besoin de couper court à une discussion qui allait mener à une dispute. Elle tentait de faire comprendre à Lucas que lui aussi avait une part de responsabilité dans le comportement de leur fils, et que s'il faisait des efforts, Erwan suivrait lui aussi. Laureen sentait que son mari s'éloignait de plus en plus de leur adolescent, et même si elle ne pouvait l'en blâmer, elle n'avait pas envie de voir Erwan et lui se déchirer continuellement, ce qui malheureusement était entrain de se produire. Après tout il n'avait pas été prouver que le jeune homme était vraiment le fils de Gabriel et pas celui de Lucas. Un test de paternité aurait sans doute simplifier les choses mais Laureen tenait trop à la stabilité de son foyer pour se risquer à de tels actes. Même si au fond d'elle elle espérait que Lucas soit le véritable père d'Erwan, elle ne pouvait nier les ressemblances de l'adolescent avec son premier amour. Elle gardait jalousement et secrètement la maladie de son fils, diagnostiqué comme bipolaire, et n'hésitait pas à mentir à Lucas, quand celui ci lui demandait où elle se rendait avec Erwan, lors de ses rencontres avec le psy. Lucas trouvait qu'elle prenait toujours la défense d'Erwan, et il ne se sentait jamais soutenu dès qu'il s'agissait de l'adolescent mais comment Laureen pouvait-elle faire autrement ? Tout comme ses 3 filles, Erwan était le plus beau cadeau que Gabriel Lucas est pu lui faire. Et elle ne se sentait pas prête à le perdre pour un simple caprice de son mari. De toute façon, aucune mère n'était préparée à voir partir son enfant. Laureen soupira légèrement et se leva de table – cette dispute lui avait coupé l'appétit – pour débarrasser son assiette ainsi que celle de son fils, Autumn ayant elle fait le nécessaire pour elle, comme d'habitude. Elle se dirigea vers la cuisine et continua d'une voix peut-être un peu trop sèche et ironique.

- De toute façon j'ai toujours eu un goût prononcé pour les psychopathes ou autre malade mental comme tu me le fais si souvent comprendre. Alors pourquoi Erwan serait différent ? Qui sait, Autumn, Linor ou Ana finiront elles aussi par avoir des réactions similaires et là peut être que tu arrêteras de regarder Erwan de cette façon.

_________________
Make everything louder
Do it till my skin vibrates
Make everything louder
I wanna hear my eardrums quake
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
About A Girl - Sorry But People Never Change
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 17/04/2008
• MESSAGES : 164
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : Repenti

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Habitation des Johanson   Ven 9 Mai - 9:50

- Me faire culpabiliser ne me fera pas revenir sur ce que je pense depuis un petit moment. Erwan est un fauteur de troubles et son attitude pèse beaucoup sur la famille. Je refuse qu'elles grandissent auprès d'un adolescent perturbé ce qu'il est et ce que tu refuses d'admettre. J'étais certes difficile mais je n'ai jamais eu un tel comportement.

Lucas posa ses yeux marrons sur Laureen et il ne put s'empêcher d'avoir un pincement au coeur comme à chaque fois qu'ils se disputaient. Il aurait tellement plus simple de la prendre dans ses bras et de profiter de cette rare soirée où Laureen et lui étaient ensembles à la maison. Non parce que Erwan devenait un véritable problème, une sorte de gangrène dont les effets étaient certes peu importants pour le moment mais Lucas avait toujours préféré prévenir que guérir et il sentait que si on ne coupait pas la mauvaise branche maintenant tout l'arbre pourrait en subir les conséquences. Métaphore compliquée mais qui résumait plutôt bien son état d'esprit actuel. Il était préoccupé et la pudeur de Laureen sur le sujet qui préférait jouer les autruches l'exaspérait au plus haut point. Heureusement en grandissant, Lucas avait appris qu'être un adulte signifiait de garder son calme et de ne pas partir bouder dans son coin pendant uene semaine entière. Un étrange sourire tordit les lèvres du jeune homme en entendant la réflexion tout à fait mal venue de sa femme.

- Si l'idée que ton fils devienne un psychopate ne te fait pas plus frémir c'est que tu devais sûrement t'y attendre au fond. Bizarrement je pourrais mettre ma main au feu que les filles ne deviendront pas comme lui... A moins qu'une fois encore je me sois fait avoir.


Lucas fait allusion aux infidelités de Laureen. Si la première avec Ian avait été averé, celle avec Gabriel restait encore à prouver. Un simple test de paternité suffirait à dissiper ses doutes et à peut-être retrouver une relation normale avec Erwan si jamais le test était négatif. Mais si c'était le contraire ? C'était cette possibilité qui empêchait Lucas de faire la démarche. Il passa un coup de chiffon sur la table avant de guetter le moindre pleurs qui viendrait de l'étage. S'il devait se séparer de Laureen parce que c'est ce qui se passerait si il apprenait qu'Erwan n'était pas son fils, qu'adviendrait il des jumelles ? Autumn était assez grande pour se prendre en charge mais les petites étaient bien trop jeunes et inoccentes pour subir les affres d'une séparation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Follow my Heart, Wherever it Lead Me
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 27/03/2008
• MESSAGES : 1355
• I-POD : Five Finger Death Punch - Far From Home
• HUMEUR : Can't breathe...

MessageSujet: Re: Habitation des Johanson   Sam 10 Mai - 19:46

Laureen soupira légèrement agacée et leva les yeux au ciel. A ce moment précis, elle aurait bien aimé faire comme sa fille et se réfugier dans sa chambre, laissant son très cher époux à ses discours plus qu'ennuyeux et complètement absurde sur le fait que leur fils est une quelconque influence néfaste sur leur filles. Mais elle n'était plus une adolescente et devait donc prendre ses responsabilités en main. Même si elle n'en avait pas particulièrement envie surtout dans ce genre de situation. Et dire que 17 ans plus tôt, Lucas s'était battu allant même jusqu'à tuer pour lui sauver la vie et celle de son fils... ce fils qu'il détestait tant désormais. Qu'est-ce qui avait pu changé à ce point ? Etait-ce parce qu'Erwan prenait de plus en plus ses distances avec son père ? Ou encore à cause de ses nombreuses crises qui faisait sa propre mère en frissonner encore ? Ou tout simplement parce que Lucas avait de gros doutes sur sa paternité ? Laureen était fatiguée de toutes ces disputes incessantes et ne savait que faire pour résoudre le problème, car elle refusait tout bonnement d'entendre parler de séparation avec son fils. Elle se tourna vers Lucas tout en croisant ses bras sur sa poitrine.

- Je te signales que d'une part cet adolescent perturbé est ton fils, que tu le veuilles ou non, et que d'autre part j'ai aussi mon mot à dire dans cette histoire. Si tu pensais avoir une femme qui se plie à toutes tes volontés, alors tu t'es trompé de personne lorsque tu as fait ta demande. Erwan est leur frère et si tu n'as pas envie de les voir grandir auprès de lui, je t'en prie, la porte est grande ouverte. J'arrive pas à croire que tu désires à un tel point voir notre famille éclatée - c'est ce qui risque d'arriver si Erwan s'en va - simplement parce que tu n'arrives pas à t'entendre avec ton fils.

Pour la jeune femme, la dernière réflexion de son mari fut de trop. Elle déposa la dernière assiette, et détourna le regard, les larmes aux yeux. Si au fil des années, la carapace de Lucas semblait s'être endurcie, celle de Laureen s'était terriblement affaiblie lorsqu'il s'agissait du jeune homme et de leur couple. Elle était complètement folle de lui, et n'envisageait même pas le fait de pouvoir un jour le re-tromper ou de se séparer de lui pour une quelconque raison - sauf si bien évidemment elle découvrait qu'il l'avait trompé ou qu'il la trompait car elle est amoureuse certes, mais pas idiote - même si elle ne le montrait quasiment jamais comme avant. Elle aurait pu jouer la comédie encore longtemps et faire comme si ce que disait Lucas ne la touchait pas du tout, mais qu'il puisse envisager qu'elle le trompait encore... elle ne pouvait le supporter. Il était clair que la jeune femme était loin d'être une sainte quand elle était adolescente, et qu'il n'était pas rare depuis son arrivée que l'on apprenne sur le blog de leur très chère Spirit qu'elle avait trompé son copain une fois de plus, mais dix-sept années avaient passées depuis, et Laureen avait bien changé, assumant totalement ses responsabilités d'épouse et de mère. C'est d'ailleurs pour cela qu'elle refusait d'entendre parler de test de paternité. Même si elle avait passé une dernière nuit avec Gabriel avant qu'il ne se décide à faire exploser toute la ville, pour elle il était improbable que cette nuit est pu être à l'origine de la conception d'Erwan. Elle s'essuya les yeux lentement, bien décidée à ne pas cacher à son mari qu'il était entrain de la faire souffrir, verbalement parlant. Puisque l'offensive ne faisait qu'envenimer les choses, Laureen décida de se laisser aller, de toute façon elle avait passé l'âge de jouer à ce petit jeu.

- Si tu fais allusion au fait que j'ai pu te trompé, c'était il y a 17 ans. Combien de temps vas tu encore me voir comme une... trainée si j'interprète ce que tu veux dire ? Lucas je t'aime et je n'aime que toi. Qu'est-ce que je dois faire pour que tu puisses me croire ? C'est à peine si on peut se voir depuis la naissance des jumelles, et les seules fois où tu me parles, c'est pour soit me dénigrer, soit pour me parler de je ne sais quels centres pour y expédier notre fils. J'ai l'impression qu'à chaque fois que tu rejettes Erwan... c'est moi que tu rejettes. Qu'est-ce que ça te coûte de lui donner une chance ? Et par la même occasion de nous donner enfin la possibilité d'avoir de nouveau une vie normale et pourquoi pas de passer une vraie soirée rien que toi et moi, chose que l'on a arrêté de faire depuis tellement de temps que je ne me souviens même pas de la dernière soirée que l'on ai pu passé rien que nous deux.

_________________
Make everything louder
Do it till my skin vibrates
Make everything louder
I wanna hear my eardrums quake
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
About A Girl - Sorry But People Never Change
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 17/04/2008
• MESSAGES : 164
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : Repenti

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Habitation des Johanson   Jeu 15 Mai - 19:02

Hj : Ton avatar est super cool

Lucas était sur le point d'exploser en voyant à quel point sa femme fermait les yeux sur le malaise que créait la présence de leur fils dans la maison. En mode offensif, il était prêt à débattre avec Laureen quand il se rendit compte que cette dernière n'avait aucune envie de prendre les armes. En tout cas pas ce soir. Leur relation avait toujours été basée sur ses petites prises de têtes quotidienne qui pimentaient leurs journées et se terminaient toujours par des baisers langoureux. Là Lucas savait qu'il pouvait zapper la partie sous la couette, il sentit son coeur fondre en appercevant les larmes dans les yeux de son épouse.

- Laureen...

Lucas posa les couverts qu'il tenait dans l'évier et s'avança vers sa femme dont il enserra doucement la taille. Il respira son odeur tandis qu'il levait doucement son menton vers lui pour accrocher son regard. Il se sentait désolé d'exagérer autant au point de mettre la jeune femme à bout mais il sentait qu'en laissant le problème perdurait la situation s'aggravait. A force de le penser il avait l'impression qu'il devenait fou, que peut-être sa femme avait raison et qu'il avait fini par se convaincre que son fils était un être malfaisant. Il soupira doucement avant d'embrasser les lèvres douces de Laureen et de la serrer doucement contre lui.

- Je t'aime et je suis navré de t'imposer pendant les seuls instants de répit que nous avons. Pour Erwan en cas en reparl... ou encore laisser tomber. Tu sais ce qu'on devrait faire ?

En parlant, Lucas tira doucement les mains de Laureen et l'amena jusqu'au salon qu'ils traversèrent. La pièce contenait de nombreuses photos de la famille Johanson au complet au temps heureux. Au temps où il ne se demandait pas si celui qu'il pensait être son fils n'était pas celui de Gabriel. Lucas chassa ses mauvaises idées et attrapa la veste de Laureen, releva doucement ses longs cheveux pour le lui enfiler.

- On devrait se promener tous les deux en amoureux. Les filles sont au lit et Autumn et.. Erwan peuvent très bien les surveiller.

Même si il espérait vraiment que sa fille puisse sans charger seul et que son fils se contenterait de dévorer un reste de chips avachi devant la télévision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Follow my Heart, Wherever it Lead Me
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 27/03/2008
• MESSAGES : 1355
• I-POD : Five Finger Death Punch - Far From Home
• HUMEUR : Can't breathe...

MessageSujet: Re: Habitation des Johanson   Dim 18 Mai - 11:17

H.J : Merci bcp

Qui a dit que la tendresse apportait moins de résultats que la colère ? Certainement pas Lucas en tout cas. Laureen savait très bien que son mari ne pouvait lui résister quand elle se mettait dans cet état là, et une fois de plus il lui avait prouvé qu'elle avait une forte influence sur lui. Ce qui était tout à fait normal après les épreuves qu'ils avaient pu traverser. Et la jeune femme refusait d'en re-traverser une de plus, surtout maintenant, alors qu'elle venait d'accoucher, et de plus si cette épreuve concernait son fils. Laureen se laissa faire, prenant le temps de savourer en quelque sorte la bataille qu'elle venait de gagner mais ayant conscience que la guerre était loin d'être terminée. Que de belles métaphores. Elle attendit que son époux lui mette sa veste, et murmura un petit "merci" avant de se blottir dans ses bras puis de l'embrasser tendrement. Elle préférait largement ces moments avec Lucas à leurs disputes incessantes. Ce qui était tout à fait logique pour quelqu'un de normal. Elle s'éloigna légèrement pour laisser à Lucas le temps d'enfiler sa veste tout en écoutant ce qu'il lui proposait.

- Ca me plairait énormément. Et puis comme ça tu...

Laureen ne put finir sa phrase car un bruit d'éclat de verre venait de se faire entendre dans l'une des pièces du haut. Elle regarda Lucas, inquiète, et ne prit même pas le temps de demander son reste qu'elle était déjà entrain de monter les marches de leur maison quatre à quatre. Elle espérait que rien de grave ne venait de se produire. Mais elle savait aussi exactement de quelle pièce le bruit provenait. Elle croisa sa fille qui lui indiqua que les jumelles dormaient toujours à poings fermés. Laureen la remercia et lui demanda d'aller dans sa chambre avant de se diriger vers une porte close. La chambre d'Erwan. Elle ouvrit doucement la porte et découvrit d'où provenait le bruit. Son fils se tenait droit dans sa chambre, la main gauche ensanglantée, le miroir de sa chambre totalement brisé. La jeune maman eut une montée d'inquiètude mais s'approcha doucement de son fils, en lui murmurant des paroles apaisantes. Elle savait qu'au moindre geste brusque, Erwan s'emporterait, et c'était la dernière chose qu'elle avait envie de voir se produire. Elle réussit enfin à atteindre son fils, qui semblait totalement déconnecté. Elle l'entraina sur son lit et s'assit à ses côtés avant de le prendre dans ses bras en le berçant doucement. Dans ces moments là, Erwan était pire qu'un enfant. Laureen tourna la tête vers son mari qui l'avait suivit et se força à rester maître d'elle même.

- Est-ce que tu peux aller me chercher de l'eau et des compresses s'il te plait ? Je dois vérifier que la plaie n'est pas trop profonde sinon il faudra l'emmener à l'hôpital.

Laureen attendit que Lucas se dirige vers la salle de bain pour laisser ses émotions l'envahir tout en continuant à serrer doucement son fils dans les bras. Elle l'embrassa tendrement sur le front en lui parlant encore et toujours avec douceur. Elle savait qu'elle répétait exactement les mêmes gestes qu'elle utilisait avec Gabriel lorsque celui ci faisait ses crises. Dans ces moments là, Erwan lui faisait tellement penser à Gabriel... Que ça en devenait presque terrifiant. La jeune femme semblait totalement désorientée, s'obligeant à rester forte devant son fils, mais n'ayant qu'une seule envie, fondre en larmes. Car même si elle refusait de l'admettre, il semblait bien que son mari avait raison sur certains points, et que si pour l'instant leur fils n'était dangereux que pour lui même, il se pourrait qu'un jour il le soit pour ses soeurs... et pour d'autres.

_________________
Make everything louder
Do it till my skin vibrates
Make everything louder
I wanna hear my eardrums quake
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
About A Girl - Sorry But People Never Change
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 17/04/2008
• MESSAGES : 164
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : Repenti

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Habitation des Johanson   Mar 20 Mai - 13:47

Hj: C'est un taré ton fils Rolling Eyes

La soirée qui s'annonçait déjà beaucoup mieux, tourna très rapidement au fiasco et à cause de qui ? Lucas monta pourtant à l'étage aussi inquiet que Laureen et découvrir stupéfait les nouveaux ravages causé par Erwan. Il acquiesça en entendant la demande de sa femme qui s'occupait de réconforter leur enfant. Il sortit de la chambre où il croisa Autum ses petites soeurs dans les bras, inquiète. Il l'embrassa sur le front avant de l'envoyer se coucher et en lui demandant de prendre soin des filles jusqu'à ce que le problème avec leur frère soit réglé. Ce qui il en était certain ne serait pas évident.

- Voilà.

Lucas posa la compresse et l'alcool désinfectant près de Laureen. Il se mit à genoux près de Laureen qui tenait Erwan dans ses bras tentant de l'appaiser en lui parlant doucement. Tout cela semblait si grotexte, Erwan avait besoin de soin pas de compassion. Lucas était d'accord pour accorder plus d'attentions et d'amour à son fils mais il avait dû mal à se montrer faible face au comportement anti-social d'Erwan.

- Montre moi ta main.

Lucas avait parlé d'un ton ferme qu'il essayait pourtant de réguler. Erwan heureusement n'avait pas l'air plus vexé que ça et lui tendit sans faire trop d'histoire. Malheureusement c'était une feinte et Lucas savait qu'il aurait dû se méfier et prévoir la fourberie de son enfant. Un sursaut de colère parcouru le corps de l'adolescent qui se rua sur lui pour tenter de l'étrangler, mais il fut retenu à temps par Laureen et lui même. Au contact de sa mère, de nouveau le jeune homme retrouva sa calme. Lucas en profita pour appuyer la compresse sur la blessure de son fils qui maintenant respirait à grosses goulées d'air. Il leva les yeux vers Laureen qui était tout à son fils. Il ne savait pas quoi penser. Il ne pouvait abandonner celui qu'il avait toujours considéré comme son enfant, en plus cet abandon signifirait qu'il trahisait ouvertement Laureen qui n'envisageait pas leur famille sans Erwan. Il tendit un verre d'eau avec un cachet à son fils. Croisant le regard inquiet de son épouse, il l'informa de ce qu'il comptait faire.

- C'est un somnifère, ça l'aiderait à se calmer et à s'endormir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Follow my Heart, Wherever it Lead Me
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 27/03/2008
• MESSAGES : 1355
• I-POD : Five Finger Death Punch - Far From Home
• HUMEUR : Can't breathe...

MessageSujet: Re: Habitation des Johanson   Jeu 22 Mai - 16:24

HJ : Je te signale que c'est le tien aussi Rolling Eyes

C'était vraiment la pire des situations qui était entrain de se dérouler. Et Laureen se sentait totalement impuissante face à la détresse de son fils, car elle ne savait que faire pour l'aider. Elle aurait tant aimé trouver en son père quelqu'un qui pourrait le soutenir et le comprendre. Car après tout c'était lui l'homme de la maison, et donc il devait mieux connaitre qu'elle la vie perturbée des garçons à l'adolescence. Au lieu de ça, il détestait son fils, n'hésitant pas à l'enfoncer à chaque fois qu'il le pouvait. Enfin pour l'instant, il avait accepté de faire ce que sa femme lui avait demandé, et était revenu avec des compresses et du désinfectant. Lorsqu'il s'agenouilla devant elle, Laureen lui lança un petit regard désespéré, avant de revenir à son fils et de lui parler d'une voix douce et calme.

- Fais ce qu'il te dit c'est juste pour vérifier si tout va bien.

Erwan semblait en apparence s'être calmé. En apparence seulement. Car dès que son père s'approcha de lui pour examiner sa main, le jeune homme manqua de l'étrangler. Laureen eu tout juste le temps de comprendre ce qui se passait pour retenir son fils. Elle le reprit contre elle et tenta tant bien que mal de le calmer. Les crises du jeune homme se faisait de plus en plus violente et ses parents - enfin surtout sa mère - avait de plus en plus de mal à le controler. Laureen vit son mari tendre un verre à son fils avec un cachet. Elle se demandait bien ce qu'il pouvait préparer et le regarda, à la fois inquiète et soupconneuse. Elle imaginait sans doute son époux entrain de droguer leur fils pour l'envoyer de force quelque part sans qu'elle ne s'en rende compte. Sans doute avait-elle trop regarder les épisodes des Sopranos. Ou encore la paranoïa de Lucas commençait à déteindre sur elle on dirait. Elle secoua légèrement la tête pour chasser ses mauvaises pensées et fit un petit sourire à son mari.

- Oh... Merci beaucoup c'est une bonne idée.

Elle prit le verre dans les mains et le tendit à Erwan qui le refusa au début avant de finalement se plier à la volonté de sa mère. Il avala le cachet et le verre d'eau sans broncher. Laureen se leva alors et le laissa s'allonger complètement tout en laissant son père finir de panser sa coupure à la main. Le couple attendit que leur enfant s'endorme complètement avant de sortir de la chambre. La jeune maman ferma doucement la porte de la chambre de leur fils et tourna le regard vers son mari avant de s'effondrer en larmes dans ses bras. C'était beaucoup trop dur pour elle cette situation et ce qu'Erwan venait de faire ne ferait que renforcer la haine et le dégout que ressentait son père à son égard. A ce moment précis, elle se demandait même si elle devait amener son fils dans l'hôpital psychiatrique le plus proche. C'était totalement absurde. Pour l'instant la seule chose dont Erwan avait besoin s'était de repos, de l'amour et du soutien de sa famille. Et la seule chose dont Laureen avait besoin, s'était du réconfort de son époux, qui allait avoir fort à faire pour réussir à apaiser sa femme totalement désespérée.

_________________
Make everything louder
Do it till my skin vibrates
Make everything louder
I wanna hear my eardrums quake
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
About A Girl - Sorry But People Never Change
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 17/04/2008
• MESSAGES : 164
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : Repenti

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Habitation des Johanson   Mar 10 Juin - 21:07

Hj : Ouais si je m'appelais Gabriel Evil or Very Mad

Une fois Erwan calmé, Lucas suivit Laureen jusqu'au salon, l'air consterné et grave choqué par la situation périlleuse qu'il venait de vivre. En quelques secondes toute la violence brute d'Erwan c'était libéré et il avait cru deviné dans ses traits la rage folle et meurtrière de Gabriel. Lucas savait que cette vision ne le quitterait pas de sitôt et le tarauderait encore un moment. Mais pour le moment le problème le plus important était Laureen, comme lui elle avait peut-être enfin pris conscience de la gravité de la situation.

- Viens par là...

Lucas prit Laureen dans ses bras, sentant que les larmes apparaitraient bientôt symbole que le stress et la peur accumulées en quelques minutes sortiraient dans un flot incontinu de sanglots. Laureen était une femme forte mais dès qu'il s'agissait de ses enfants, elle se transformait en une véritable lionne prête à tout pour les défendre et les rendre heureux. Laureen devait être réellement affectée par les problèmes d'Erwann, au moins autant que lui malgré les doutes qu'il avait sur sa paternité. Lucas avait élevé cet enfant comme le sien et pour le moment il se moquait de savoir si il était cinglé à cause de ses gênes douteux ou à cause de ceux carrément douteux et foireux de Gabriel. Là avec sa femmme dans les bras, sa principal préocupation était de savoir comment il allait pouvoir sauver et aider ce petit homme perdu et désarmé qui en venait à commettre des actes tragiques. Le problème était surtout qu(Erwan vivait près de d'autres enfants qui pouvaient souffrir de sa violence. Les jumelles et Autumn n'avaient à vivre dans un tel climat tout comme Laureen et lui. Lucas partait du principe qu'un éloignement temporaire était le plus bénéfique mais il savait que Laureen prenait cela comme un rejet de sa part, à force de réflections, Lucas se décida à rompre le silence pour exposer son idée.

- Laureen je sais que tu es contre l'enfermement mais on pourrait peut-être l'emmener voir un psychiatre. Erwan lui même souffre de cette situation.

Un long râle plaintif, venu de la chambre, fit taire Lucas qui plonger dans les yeux de Laureen espérait qu'elle le soutiendrait et comprendrait pour une fois sa décision. L'une des jumelles se mit à sangloter suivit bientôt de la seconde parce que pour le moment, les deux fillettes qu'elles étaient, faisaient tout à l'identique. Il suivit le regard de Laureen vers l'étage pour vérifier que les enfants allaient bien et qu'Erwan n'était pas penché au dessus de leur berceau avec un grand couteau de cuisine - je plaisante - mais venant de la part de son fils, Lucas malheureusement n'excluait plus rien. Il attrapa doucement la main de Laureen entre ses deux paumes.

- Fais le pour nous et pour le bien de notre famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Follow my Heart, Wherever it Lead Me
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 27/03/2008
• MESSAGES : 1355
• I-POD : Five Finger Death Punch - Far From Home
• HUMEUR : Can't breathe...

MessageSujet: Re: Habitation des Johanson   Mer 18 Juin - 23:16

HJ : N'importe quoi. C'est toi qui l'a élevé que je sache alors c'est ton fils Rolling Eyes

Le couple descendit au salon où Laureen se laissa aller contre son époux. Elle en avait vraiment besoin car même si elle donnait l'illusion d'une femme forte, sa famille était tout pour elle et elle ne supportait pas qu'il puisse arriver quoi que ce soit à l'un d'entre eux. Surtout en ce moment, alors qu'elle venait de donner naissance à ses petites princesses et que son fils était en pleine crise d'adolescence - même si il avait une façon particulière de faire sa crise d'adolescence. La jeune femme se laissa bercer doucement dans les bras de son mari, n'osant pas briser le silence qui s'était imposé de lui même dans ce genre de situation. Elle savait à quoi Lucas pensait, ce qui était normal après ce qu'ils venaient de vivre à cause de leur enfant, mais ne voulant pas débattre une fois de plus sur un sujet qui risquerait de les mettre en colère l'un et l'autre, elle décida de le laisser parler pour savoir si ses craintes étaient fondées. Ce moment arriva d'ailleurs plus vite qu'elle ne l'aurait imaginé. Laureen soupira doucement et se détacha lentement de son mari pour faire quelques pas dans leur salon, en proie à une certaine réflexion. Elle savait qu'il avait raison, qu'Erwan lui même souffrait de cette situation, mais c'était tellement dur d'imaginer devoir se séparer de son fils... Il fallait qu'elle se confie, qu'elle demande conseil à l'une de ses deux meilleures amies, et pourquoi pas aux deux, car elle se sentait perdue. Laureen se rapprocha alors de son mari et le regarda droit dans les yeux, sans doute pour essayer de comprendre ses véritables intentions.

- Lucas... Je... Tu as sans doute raison, mais j'ai si peur... Erwan est encore un adolescent, et je sais à quel point les séances chez le psychologue peuvent être destabilisantes à cet âge là. Et tu sais de quoi je parle car tu connais mon expérience à ce niveau là.

La jeune femme savait que Lucas détestait parler du passé de sa femme avant Degrassi, surtout quand ce passé était en rapport avec le fameux Gabriel. Mais elle se sentait obligée de le mentionner, surtout pour que son mari puisse se rappeler qu'elle avait déjà assez souffert à cause des hôpitaux psychiatriques ou des psychologues. Les pleurs de leurs filles les fit taire tous deux. Laureen entendit Autumn se diriger vers la chambre de ses soeurs et les pleurs cessèrent. L'adolescente descendit quelques marches de l'escalier et rassura ses parents avant de remonter dans sa chambre. Laureen était si fière de sa grande fille qui semblait toujours tout maitriser. Elle lui était d'une aide précieuse et la jeune maman n'avait jamais eu à se plaindre de son deuxième enfant. Tout le contraire de son frère en quelque sorte... Si seulement elle se rendait compte de son double jeu, sans doute la regarderait-elle d'un autre oeil. Mais pour l'heure, le problème n'était pas Autumn et l'influence que sa marraine avait sur elle, mais Erwan et son comportement des plus dangereux pour lui et peut-être plus tard pour les autres. Elle se tourna de nouveau vers Lucas quand il lui prit la main et inspira un grand coup.

- C'est d'accord. Je demanderais à Claire si elle peut s'occuper d'Erwan.

Les deux jeunes femmes étant devenues très amies, elle savait que Claire ne lui refuserait pas de lui rendre ce petit service. Ce que Lucas ne savait pas, c'est qu'Erwan était déjà suivit par un psychologue. Depuis qu'elle avait découvert qu'il était bipolaire, Laureen tenait à ce qu'il fasse ces séances, dans l'espoir qu'il se calme. Mais pour l'instant tous ces efforts étaient vains. Si la jeune femme gardait férocement ce secret avec son fils, c'est qu'elle n'avait pas envie de voir son père le juger encore plus qu'il ne le faisait déjà. Après s'être assurée que les jumelles ne recommenceraient pas à pleurer, elle attira son époux sur le canapé et se blottit doucement dans ses bras. Même si cet incident les avaient empêché de sortir, il avait fait ressortir les plus grandes frayeurs de Laureen, et elle avait besoin de se sentir rassurer. Et quel meilleur moyen pour éloigner ses peurs que de se sentir en sécurité dans les bras de la personne aimée ? (petit moment neu-neu romantique c'est beau l'amour) Elle embrassa son mari sur la joue et laissa son regard se perdre dans le vide.

- Tu crois qu'un jour on pourra s'en sortir ? Que notre famille pourra être unie comme avant, et que les jumelles pourront grandir auprès de leur frère et de leur soeur normalement ?

_________________
Make everything louder
Do it till my skin vibrates
Make everything louder
I wanna hear my eardrums quake
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
About A Girl - Sorry But People Never Change
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 17/04/2008
• MESSAGES : 164
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : Repenti

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Habitation des Johanson   Mar 24 Juin - 8:23

Lucas était soulagé de la décision que Laureen venait de prendre. Il venait à nouveau de croire en l'espoir qu'un jour tout s'arrange dans leur famille. Il tourna doucement la tête de Laureen vers lui et l'embrassa sur le front. Il savait qu'elle devait être désorientée et perdue. Comme lui quand il avait pris conscience du cas d'Erwan. Bizarrement, il ne pouvait pas s'empêcher d'être heureux de ce coup d'éclat de leur fils. Laureen voyait enfin le danger qui se profilait et ils étaient parvenus à un compromis convenable.

- Je l'espère en tout cas.

Ses lèvres rencontrèrent celles de Laureen. Il caressa ses cheveux avec douceur, plus amoureux que jamais. Il savait que Laureen était encore chamboulée par ce qu'elle venait de voir et il s'en vloulait d'avoir dû attendre un acte si terrible pour qu'elle voit le dessein funeste qui attendait leur fils Erwann si ils ne faisaient rien. Lucas connaissait Claire et les progrès impressionnants qu'elle parvenait à faire avec les enfants. Il savait quand confiant Erwan à cette jeune femme, il parviendrait peut-être enfin à renouer le contact avec lui. Peut-être qu'il arrêterait de voir dans les yeux d'Erwan le reflet de Gabriel. Son souvenir planait comme une ombre dangereuse sur sa famille et son couple. Il avait l'impression que même en étant mort, il pourrait revenir du jour au lendemain et détruire la parfaite harmonie de sa famille. Il savait qu'il ne méritait pas le bonheur de ses dernières années, Laureen était une femme formidable et ses enfants des cadeaux du ciel. Il savait que le ciel pouvait lui reprendre tout du jour au lendemain.

- On ferait mieux d'aller vérifier que tout vas bien avec les filles.

Il savait qu'Autumn avait dû s'en occuper, mais depuis leur naissance, il ne pouvait pas s'endormir sans embrasser leurs petits pieds et petits doigts. Jusqu'à l'âge de trois ans, il avait fait pareil avec Erwan et Autumn. Il leur chantait aussi des berceuses accompagné de sa guitare, ses derniers concerts, son rêve de devenir musicien s'étant quelque peu dissout dans les biberons et les steaks du Dot Grill.

- Laureen je t'aime, rien ne pourra nous séparer. On a déjà vu bien pire, ce n'est qu'une épreuve de plus.


Il croisa ses doigts dans les siens, avant de l'accompagner pour monter les escaliers avec elle et se diriger vers la chambre des petites qui n'avaient toujours pas retrouver le sommeil. Un sourire s'afficha sur le visage de Lucas en voyant ses deux petits anges en train de gigoter en leur faisant d'adorables sourires. Il s'avança vers Linor qu'il prit doucement dans ses bras, laissant Ana aux bons soins de Laureen.

- Il faut vraiment qu'on parte en vacances, on est tous les deux beaucoup trop sur les nerfs. Hein les filles, dîtes à votre maman qu'elle devrait ralentir et arrêter de parler au nom de cette vipère de Rain ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Follow my Heart, Wherever it Lead Me
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 27/03/2008
• MESSAGES : 1355
• I-POD : Five Finger Death Punch - Far From Home
• HUMEUR : Can't breathe...

MessageSujet: Re: Habitation des Johanson   Dim 6 Juil - 22:56

Laureen s'abandonna dans les bras de son époux et profita du petit moment d'intimité qu'ils pouvaient enfin partagés, car ils avaient enfin réussit à trouver un compromis acceptable pour eux deux. Envoyer son fils chez Claire la rassurait quelque peu, car elle savait qu'il serait entre de bonnes mains. Elle avait une totale confiance en la jeune femme qui connaissait très bien son métier et qui ne faisait pas les choses à moitié. Et malgré ce qu'elle était entrain de traverser, elle ne laissait en aucun cas sa vie privée se mélanger avec sa vie professionnelle. Et pour cela, Laureen l'admirait beaucoup. Elle était bien l'une des seules d'ailleurs. C'est simple, la jeune femme s'était souvent méfiée des autres et elle n'accordait sa confiance et son estime qu'à très peu de personnes. C'est aussi pour ça qu'elle était si protectrice envers ses enfants, car elle avait peur qu'ils se fassent avoir comme elle il y a des années de cela et n'avait aucunement envie de les voir souffrir à cause de quelqu'un qui n'en valait sans doute pas la peine. Même si elle n'avait pas vraiment le temps d'être étouffante - sa mère étant là pour ça - à cause de son emploi du temps complètement rempli. Lucas aussi savait très bien remplir ce rôle, car il ne pouvait passer une journée sans embrasser ses enfants, surtout les petites dernières à qui il semblait vouer un culte. Il en était complètement gaga. Le voir s'en occuper si bien et avec tant d'amour faisait sourire sa femme, qui n'avait jamais imaginé qu'il pourrait être ainsi avec leurs enfants. Laureen savait qu'elle avait épousé un homme génial, qui lui était complètement dévoué et qu'elle aimait plus que tout, même si ils se cassaient mutuellement et se disputaient fréquemment.

- Arrêtes de t'inquiéter, Autumn s'en occupe. Qui aurait pu prévoir qu'un jour Lucas Johanson le rebelle deviendrait un véritable papa gâteau ?

Avec un petit sourire en coin, elle s'apprêtait à suivre son mari quand il lui fit une jolie petite déclaration. Elle n'avait jamais douté de l'amour qu'il lui portait mais cela la rassurait de l'entendre lui dire. Même si leur couple connaissait beaucoup de hauts et de bas, Lucas avait raison sur un point, ils avaient déjà vu pire. Seulement ces épreuves traversées n'avaient jamais été pour Laureen aussi douloureuse, car aucune d'entre elles ne touchait ses enfants, son propre sang. Elle ne se sentait pas encore prête pour ce périple qui s'annonçait mais elle savait que son mari serait là pour la soutenir, comme il l'était toujours d'ailleurs.

- Je sais bien mais... Tout ça me fait peur, Lucas. C'est notre enfant, je n'ai pas envie de le voir souffrir... Ils sont toute ma vie. Avec toi bien entendu.

Le couple se rendit dans la chambre de leurs jumelles qui n'avaient plus vraiment envie de dormir. La jeune maman se mordit la lèvre inférieure devant l'adorable spectacle qui se déroulait devant ses yeux. Elle souleva doucement Ana dans ses bras qui semblait ravie de sortir de son berceau et s'approcha de Lucas pour lui donner un petit coup de coude en l'entendant parler en faisant attention aux fillettes. Elle n'avait jamais comprit pourquoi son mari et sa meilleure amie ne s'entendaient pas du tout. Elle savait que Rain n'était pas vraiment du genre à apprécier d'autres personnes qu'elle même - ou celles qui étaient aussi fausses qu'elle - mais Laureen avait apprit à la connaître et avait même réussit à devenir l'une des rares personnes aimées par Rain Evans. Lucas n'avait sans doute pas envie de faire les mêmes efforts qu'elle et préférait se mettre à dos le maire de la ville. Quant à Rain, elle tolérait le jeune homme, parce qu'il était le mari de son unique amie. Pourtant la jeune femme avait essayé de réconcilier ces deux là, multipliant les dîners et les apparitions à 4, mais rien à faire, ils étaient beaucoup trop bornés pour cela. Cependant Lucas avait raison sur un point. Un peu de vacances ne leur ferait pas de mal. Il fallait absolument qu'ils se retrouvent sinon ils fonçaient droit dans le mur. Elle berça sa petite princesse qui commençait à pleurnicher.

- On en a déjà parlé, pour l'instant je n'ai pas d'autres choix cette période est cruciale pour toute la période électorale. Et d'une Rain n'est pas une vipère, de deux c'est la marraine de ta plus grande fille au cas où tu l'aurais oublié et de trois les enfants l'adorent. On pourra essayer de partir après les élections, une fois que tout ça sera réglé. Mais c'est pas sûr que Rain m'accorde quelques jours, on aura fort à faire une fois qu'elle sera réélue. Et en parlant de ça, je comptais inviter Rain et Nicholas à dîner durant la semaine, il faut que l'on règle quelques détails avec elle. Tu as intérêt à être là. J'appellerais Matthéo pour qu'il n'accepte pas de te couvrir comme à chaque fois que tu veux te dérober. C'est vraiment important pour moi que tu sois là.

_________________
Make everything louder
Do it till my skin vibrates
Make everything louder
I wanna hear my eardrums quake
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
About A Girl - Sorry But People Never Change
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 17/04/2008
• MESSAGES : 164
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : Repenti

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Habitation des Johanson   Lun 14 Juil - 14:45

Lucas tira la langue en guise de réponse quand sa femme le railla sur son côté papa gâteau. Il ne pouvait pas s'empêcher de couver et surcouver ses enfants, surtout les jumelles depuis qu'il avait vécu avec déchirement le passage à l'adolescence de ses deux aînés. Il avait donc décidé d'adopter une nouvelle politique avec les jumelles c'est à dire les étouffer jusqu'à ce qu'elles soient en âge de l'envoyer valser. Il avait encore le temps de voir venir. Lucas soupira légèrement et répondit d'un ton amusé.

- Si elle est réelue. Ryan Cooper est un très bon candidat et je pense qu'il a de bonnes chances de l'emporter.

Lucas était profondément anti-Rain Evans. Depuis son arrivée à Degrassi, la jeune femme n'avait eu que mépris et depuis son mariage avec Laureen condescendance à son égard. Elle lui rappelait avec Nicholas, les périodes les plus noires de son adolescence quand il était connu comme le babacool aux cheveux blonds qui bavait après Manny. Il mourrait d'envie de dire non et de trouver une excuse pitoyable au dernier moment. Malheureusement après des années de vie commune, Laureen le connaissait mieux que personne. Lucas soupira un peu pris au piège mais heureux de faire plaisir à sa femme. Après l'épreuve qu'elle venait de vivre il ferait son possible pour la réconforter.

- Si c'est important pour toi ma chérie, je serais là. Je sortirais même mon sourire mielleux numéro 14 pour l'occasion. Tu sais celui où on voit toutes mes dents et où on a l'impression que je me suis bloqué la mâchoire.

Lucas lui fit une rapide démonstration du sourire en espérant que Laureen éclate de rire en tout cas ça avait le métite de le faire lui mourir de rire. Bon c'est vrai qu'il en fallait peu. Lucas recoucha sa petite fille dans son berceau, il savait que le simple son de sa voix combiné à celle de sa mère suffisait à faire s'apaiser les craintes de la fillette et de sa soeur. Lucas savait qu'une famille unie était indispensable au bien être d'un enfant, après le désastre de son enfance il refusait de faire subir la même chose à ses enfants. Il s'arrangeait donc toujours pour être présent au maximum et continuer à afficher un couple aussi serein et uni pour que leurs enfants sachent qu'ils pouvaient toujours compter sur eux. Lucas entraîna sa femme hors de la chambre une fois qu'elle eut couché la petite Ana.

- Puisque nous sommes pas prêt de partir en vacances, profitons au moins de ces quelques heures de répit.

La phrase de Lucas s'acheva en un baiser. Ses mains continuèrent à s'exprimer pour lui. Il l'embrassa amoureusement avant de perpétuer le reste de ses baisers dans son cou, avant de mordiller son oreille. Il retira avec une lenteur infinie les premiers vêtements de sa femme alors qu'ils se trouvaient encore dans le couloir à quelques centimètres de la chambre de leurs enfants. Lucas prit Laureen dans ses bras pour faire ses pieds décollés du sol et porta la jeune femme en sous vêtements jusqu'à leur immense lit qui ne demandait qu'à les accueillir. Un léger frisson le fit se tendre. Le contact avec la peau de Laureen lui faisait toujours le même effet, depuis cette fois où il avait perdu sa virginité avec elle dans sa chambre. Ses mains glissèrent jusqu'à son bassin et ses doigts attrapèrent les élastiques de son string pour le lui retirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Follow my Heart, Wherever it Lead Me
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 27/03/2008
• MESSAGES : 1355
• I-POD : Five Finger Death Punch - Far From Home
• HUMEUR : Can't breathe...

MessageSujet: Re: Habitation des Johanson   Dim 20 Juil - 22:50

Laureen prit un faux air furibond lorsque son mari se mit à parler comme s'il n'avait pas envie que Rain soit réélue. Même si la jeune femme savait la haine qu'il vouait à celle-ci, elle pensait qu'il souhaiterait quand même la voir remporter l'élection, vu le travail colossal que sa femme abattait tous les jours. Un travail qui était d'ailleurs souvent le centre de leur disputes quotidiennes. Mais non, le jeune homme continuait de jouer son difficile. On ne pouvait pas vraiment dire que Lucas avait vraiment changer côté caractère : toujours aussi têtu, et surtout toujours autant boudeur. Mais c'est ce qui faisait son charme selon Laureen. Un charme que Rain semblait avoir du mal à déceler d'ailleurs. Cependant, malgré toute l'amitié qu'elle avait pour la jeune femme, Laureen se fichait pas mal de l'avis qu'elle pouvait avoir sur Lucas, après tout elle l'avait épousé pour elle, et non pour plaire aux autres. Et elle s'était fait à tous les petits défauts de son mari qu'elle ne remarquait même plus, sauf quand il les faisait ressortir, comme à cet instant précis. Elle prit son air le plus grave et annonça de sa voix la plus sérieuse.

- Lucas Johanson, si vous ne votez pas pour ma meilleure amie, je demande le divorce et je pars avec les enfants.

Une nouvelle qui sans doute plairait énormément à Rain. Et aussi à Manny qui comme ça pourrait avoir Lucas rien que pour elle mais Laureen n'était pas au courant bien entendu de ces petits détails que ces deux traîtres se gardaient bien de lui révéler. Laureen fit un petit sourire amusé à son mari pour montrer qu'elle plaisantait bien évidemment et porta son attention sur sa fille dont elle embrassa tendrement ses petites mains. Ces enfants étaient vraiment sa plus grande réussite, et elle ne pouvait vivre sans les avoir vus ou entendu ne serait-ce qu'une journée. Elle reporta son regard sur Lucas et secoua la tête légèrement désespérée après qu'il lui ait fait sa démonstration de sourire ou plutôt sa grimace. Cet homme était complètement atteint elle en était de plus en plus sûre. Pourtant elle n'avait pas envie de voir ce dîner une nouvelle fois gâché par l'humeur exécrable de son mari et fut plutôt ravie de l'entendre lui dévoiler ses plans pour cette soirée, même s'ils étaient complètement nuls.

- Arrêtes de faire l'idiot tu verras tout ira bien. Et pour une fois essayes au moins de parler avec Nicholas histoire qu'ils ne te prennent pas pour quelqu'un de non-sociable. Ne fais pas comme à chaque fois qu'ils viennent à la maison.

Elle déposa sa fille dans son berceau, tout comme Lucas faisait avec sa jumelle. Après avoir suivit son mari en dehors de la chambre des filles, elle ne fut guère étonnée de l'entendre reparler des vacances qu'ils ne pourraient prendre pour l'instant et savait qu'il avait déjà une idée en tête pour remplir les heures de répit qu'ils auraient une fois les filles complètement endormies. Elle se laissa embrasser avec plaisir, bien qu'elle n'aimait pas trop le fait que Lucas entreprenne cela dans le couloir, tout près de la chambre de leur enfants. Elle stoppa les mains un peu trop entreprenantes de son mari en les prenant doucement dans les siennes.

- Lucas... Ce n'est pas très raisonnable les filles pourraient se réveiller à tout instant et...

A quoi bon lutter, avec un mari aussi borné (a). De plus la jeune femme devait aussi reconnaître qu'un petit moment intime avec lui ne pourrait lui faire que du bien. Elle se laissa donc totalement faire, de toute façon il semblait qu'elle n'avait pas trop le choix. Bien décidée à ne pas rester néanmoins inactive, elle aida son mari à ôter ses vêtements avec la même lenteur qu'il lui avait enlevé les siens. Laureen savait qu'elle n'aurait pu trouvé meilleur amant que son mari. Le jeune homme s'était grandement amélioré depuis leur première fois et savait se montrer très entreprenant notamment lorsqu'il menait avec assurance la danse qu'effectuaient leurs deux corps fiévreux enlacés. Et il y avait toujours la même douceur dans ses gestes qui n'avaient qu'un seul but : combler la jeune femme. Une fois leurs désirs assouvis - désolée de ne pas avoir l'imagination et le génie de certain(e)s pour raconter ces faits avec autant de passion - elle se blottie dans les bras de son mari après avoir embrasser son torse et se mit à sourire. Encore un moment magique passé avec Lucas. Bien que terriblement satisfaite par sa vie et son mari, Laureen se surprenait cependant à rêver parfois du corps torride de Nicholas et de ce qui pourrait se passer s'ils restaient par exemple tous deux coincés dans un ascenseur - bouh la perverse. Elle chassa vite cette idée absurde - pas tant que ça - de sa tête et se concentra sur Lucas qu'elle embrassa une nouvelle fois.

- Si tu savais à quel point je peux t'aimer... Je sais que tu ne me trahiras jamais et j'espère de tout mon coeur que tu n'iras en aucune façon voir ailleurs.

Cette femme était décidement vraiment douée pour mettre les pieds dans le plat à chaque fois (a). Mais sans doute le faisait elle aussi intentionnellement ne serait-ce que pour tester son mari. Après tout, elle était la seule femme qu'il avait connu, il se pouvait qu'il ait des envies autre que le corps de sa femme. Cependant si c'était le cas, elle espérait bien que cela ne resterait que des rêves - cochons - comme elle avec Nicholas et que cela n'irait pas plus loin.

_________________
Make everything louder
Do it till my skin vibrates
Make everything louder
I wanna hear my eardrums quake
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
About A Girl - Sorry But People Never Change
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 17/04/2008
• MESSAGES : 164
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : Repenti

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Habitation des Johanson   Jeu 24 Juil - 12:50

Lucas aimait beaucoup ses enfants mais il n'était encore à sacrifier sa vie sexuelle parce qu'il avait peur qu'ils se réveillent. Ils en verraient d'autres et puis de toute façon Laureen et lui n'étaient pas du genre à crier leur extase commune. Mais les sourires et les regards qu'ils s'échangeaient pendant l'acte valait plus que n'importe cri de jouissance. Il se demandait encore comment il avait fait pour partager ce moment intime avec une autre personne que sa femme. Il préférait ne pas repenser à Manny et à ce qui s'était passé dans cette pièce à l'insu de sa femme. Il remonta ses main sur la gorge de Laureen qu'il parcourut de baiser avant de noyer ses doigts dans l'océan de ses cheveux bruns. Il la laissa venir contre lui après leurs ébats et embrassa tendrement son front. Il regardait le mur d'en face quand elle lui fit une déclaration plutôt touchante. Il se sentait encore plus coupable. Lucas avait envie de tout lui avouer et en même temps il n'en avait aucune envie. Lucas laissa alors parler son coeur.

- Je t'en fais la promesse, Laureen. Tu es la femme de ma vie, personne ne pourra jamais te remplacer ou t'égaler.

Lucas caressa le corps de Laureen et aussitôt l'excitation - Rolling Eyes - le reprit. Il bascula sur elle et retira la couverture qui les séparait avant de... Hop hop censure ^-^

[Fin du topic ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Follow my Heart, Wherever it Lead Me
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 27/03/2008
• MESSAGES : 1355
• I-POD : Five Finger Death Punch - Far From Home
• HUMEUR : Can't breathe...

MessageSujet: Re: Habitation des Johanson   Sam 26 Juil - 0:11

[Comme tu veux moi peu m'importe Rolling Eyes ]

_________________
Make everything louder
Do it till my skin vibrates
Make everything louder
I wanna hear my eardrums quake
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Habitation des Johanson   

Revenir en haut Aller en bas
 

Habitation des Johanson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One day, I shall come back - Degrassi RPG ::  :: Middle East :: Les habitations-