AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La semaine de la charité chrétienne [Ouvert à tous les ados, Bethany, Liliane, Cholthide...]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 18/05/2008
• MESSAGES : 176

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: La semaine de la charité chrétienne [Ouvert à tous les ados, Bethany, Liliane, Cholthide...]   Jeu 31 Juil - 6:47

En appliquant son eau de Cologne ce matin Edgar eut la main un peu lourde. Ses mâchoires viriles et puissantes se contractèrent tandis qu'il observait son reflet dans le miroir de sa salle de bain. Dans quelques jours, Bethany Spencer deviendrait son épouse. Devant un parterre de 1200 invités, il glissera autour de son doigt fin une alliance, scellant pour la vie leurs deux existences. Ses maxillaires se contractèrent à nouveau comme à chaque qu'il pensait à ce grand jour et à la manière dont il besognerait Beth dès que le manière serait célébré. Son corps était tendu par le désir. Beth lui refusait son lit depuis des nombreux jours au prétexte que Prudence avait une otite. Lui qui ne s'était jamais préoccupé du bien être de ses enfants, avait dû capituler et se rendre dans l'une des autres chambres du manoir, chassé de son territoire.

La queue basse, le moral en berne, Edgar retrouvait espoir en comptant les heures qui le séparait de sa victoire. Parce qu'en épousant Beth ça n'était pas une bataille qu'il emportait mais une guerre longue de dix-sept ans qui avait débuté le jour où il avait posé les yeux sur le corps d'adolescente de Bethany. Le coup de cœur avait été immédiat, dévastateur. Il n'avait jamais désiré quelqu'un comme celle qui était l'époque sa nièce. Dans toutes ses conquêtes il avait alors cherché des ersatz de Bethany, des copies plus ou moins conformes de cette nièce qui le repoussait : brune, un visage de poupée, avec un style collé-monté... Pour les moins réussies, Edgar demandait à son garde du corps Big Côme de sortir du tiroir les "trésors" qu'il avait volé à Bethany : un serre-tête, un foulard, un soutien gorge... Cela l'aidait à se mettre dans le bain à retrouver Beth chez ses femmes qu'il payait pour se donner à lui.

Le bruit d'une chasse d'eau que l'on tire l'arracha à sa contemplation. Big Côme, son colosse de garde du corps avant enfin fini ses petites affaires. Quel porc celui là mais le molosse était pour Edgar ce qui se rapprochait le plus d'un ami. Il resserra son nœud de cravate et quitta la salle de bain. Sur son lit, il prit sa serviette en cuir et descendit les marches du manoir pour monter dans sa limousine. Beth l'y attendait déjà avec Denise son assistante. Celle-ci leur fit un bref topo de la situation, un classeur rouge déplié sur ses longues jambes nues. Edgar détourna la tête de cette vision érotique. "... Il s'agit de la semaine de la charité chrétienne instaurée par Catherine Mead lors de la reconstruction de l'établissement. Durant cette semaine les élèves qui le souhaitent donneront bénévolement de leurs temps pour plusieurs associations. Vous êtes le parrain et la marraine de l'association "une conserve=un sourire" qui collecte des denrées alimentaires pour les plus démunis. En tant que couple vous devrez poser devant les journalistes et bien entendu encourager les adolescents à donner. C'est l'affaire d'une trentaine de minutes. Cette publicité avant le mariage contribuera à rendre votre image encore plus sympathique et votre couple...". La voiture s'arrêta et Big Côme sortit pour leur ouvrir la porte. Déjà une vingtaine de journalistes et de photographes les attendait. Edgar passa sa main autour des hanches de Beth afin de poser pour eux comme ils le leur demandait. Attiré par son odeur comme une mouche par le miel, il se pencha vers elle pour lui chuchoter :


- Tu es renversante. Est ce que tu as prévu un discours pour tout à l'heure ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
First Class & Fancy Free, I'm High Society. So High Like Cleopatra, Joan of Arc, or Aphrodite.
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 11/04/2008
• MESSAGES : 2040
• ÂGE : 29
• LOCALISATION : The Saint Gervais
• I-POD : Clandestins
• HUMEUR : Hystérique

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: La semaine de la charité chrétienne [Ouvert à tous les ados, Bethany, Liliane, Cholthide...]   Mar 5 Aoû - 15:38

De par son éducation, Beth est toujours la première à répondre à une œuvre de charité, surtout quand il s’agit de se mettre en avant. D’ordinaire, elle adorait passer du temps dans les galas de bienfaisance en compagnie de son mari Adrian Preston, et quelques fois accompagnés par leurs jolies têtes brunes Cruz et Ugo. Mais Beth et Adrian n’étaient plus, et désormais, c’est un Shawel qu’elle allait épouser en secondes noces. Et cette idée la répugnait toujours autant, même si elle avait une capacité impressionnante à faire abstraction de tout ça et à jouer parfaitement la comédie, surtout quand il s'agissait de protéger ses enfants. Alors, quand on lui avait proposé de participer à cette journée caritative, Beth avait dit oui sans hésiter, même si cela signifiait passer encore plus de temps que d’habitude auprès de son futur époux. Tant qu’il y avait des journalistes pour les photographier, elle était prête à faire son plus beau sourire hypocrite afin de montrer à la terre entière que tout allait parfaitement bien dans sa parfaite vie.
Alors qu’Edgar l’avait rejoint dans la limousine qui devait les conduire jusqu’au lieu de rendez-vous, Beth était à moitié consciente, plongée dans ses pensées. Depuis qu’Adrian avait débarqué en lui annonçant qu’il ne voulait plus divorcer pour le moment, elle était complètement perdue, ne sachant plus quoi penser. Enfin, si. Elle aimait Adrian. Elle l’avait dans le sang. Après tout, rien n’est plus fort qu’un premier amour. Et même si Beth avait passé 18 années de sa vie à malmener ce premier amour, elle devait se rendre à l’évidence qu’elle était encore bien plus attachée à Adrian qu’elle le pensait. Elle n’avait d’ailleurs pas encore eu le courage d’annoncer à Edgar qu’elle était encore officiellement mariée à Adrian, et que ce léger détail pourrait compromettre pas mal de choses, notamment la date du mariage. Leur sort était entre les mains du basketteur vedette de sa vie.
Beth revient sur terre quand elle sentit les grosses mains (sales) d’Edgar la toucher et même la peloter. Qu’il était répugnant. Rien que ce toucher lui fit penser à leur future nuit de noces et elle eut alors les larmes aux yeux. Les flashs des photographes étaient les bienvenus pour excuser ce regard si surpris. Un discours ? Quel besoin de préparer un discours, Beth savait toujours quoi dire en toute circonstance. D’ailleurs, elle comprit que c’était maintenant ou jamais, en présence de témoins, qu’elle devait parler à Edgar du léger contre temps par rapport à leur projet. Elle lui rendit donc un sourire à son compliment, qui au passage, ne lui faisait ni chaud ni froid, et lui chuchota à son tour :


- Pas besoin, j’improviserai. Par contre, il y a un léger détail dont je ne t’ai pas encore parlé. Je suis toujours officiellement mariée. Il ne veut plus signer les papiers du divorce.

« il » étant bien entendu Adrian. Le bel et tendre Adrian qui en l’espace de si peu de temps l’avait complètement chamboulée. Et qui risquait de signer son arrêt de mort maintenant qu’Edgar était au courant. Mais au moins, en balançant ce pavé dans la mare sous les yeux des projecteurs, Beth s'assurait la tranquillité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 18/05/2008
• MESSAGES : 176

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: La semaine de la charité chrétienne [Ouvert à tous les ados, Bethany, Liliane, Cholthide...]   Mar 5 Aoû - 15:57

Edgar était fou amoureux de Beth. Dès qu'elle était à ses côtés, il ne voyait qu'elle et ne jurait que par elle. L'amour qui dégoulinait de son regard était aussi écœurant que le regard hautain qu'il posait sur ses subalternes. Les photographes ne cessaient de les mitrailler et il souriait affable, certain de son pouvoir et maîtriser la situation. Jusqu'à ce que le sol s'ouvre sous ses pas."Il" refusait le divorce. Il en était hors de question. Il était primordial que ce mariage ait lieu. Que son union avec Bethany soit célébrée. Qu'il la possède entièrement et totalement. Comme tout ce qu'il touchait et voulait. Il était compréhensible que cette "tarlouze" d'Adrian réalise - enfin - la chance qu'il avait d'avoir Beth. Il était compréhensible qu'il désire reprendre la vie commune avec cette femme intelligente et ravissante. Mais Edgar ne la cédera pas. Non pas maintenant qu'il était si près du but. Si près de sa corps de porcelaine qu'il convoitait depuis des années. Edgar mourait d'envie de plaquer Bethany contre un mur et de lui demander de répéter ce qu'elle osait lui dire de manière presque désinvolte. Comme si la décision de son abruti d'époux ne risquait pas d'entacher ce qui était censé être le plus beau jour de sa vie.

- Est ce qu'il s'agit une blague ?!? Si c'est le cas, ta plaisanterie n'est absolument pas drôle.

La colère qu'il ressentait sortait de son corps par petites bouffées, rendant ses mains moites. La présence des photographes l'empêchait de tempêter à sa guise. Adrian refusait le divorce ? Alors il le lui extirperait sa signature par la force. L'esprit retord d'Edgar regorgeait de milliard de façon de torturer ce petit prétentieux de basketteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
First Class & Fancy Free, I'm High Society. So High Like Cleopatra, Joan of Arc, or Aphrodite.
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 11/04/2008
• MESSAGES : 2040
• ÂGE : 29
• LOCALISATION : The Saint Gervais
• I-POD : Clandestins
• HUMEUR : Hystérique

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: La semaine de la charité chrétienne [Ouvert à tous les ados, Bethany, Liliane, Cholthide...]   Mar 9 Sep - 20:55

Une blague, non, et elle aurait préféré. Même si elle devait se l'avouer, elle avait finit par trouver agréable l'idée d'être encore officiellement Madame Preston, elle ne voulait pas que tout capote avec Edgar à cause de ça. L'enjeu était trop important et filait des migraines et des insomnies à Beth depuis des mois, depuis qu'Edgar avait compris certaines choses et qu'elle cherchait désespérément à les cacher au reste du monde, au point d'épouser son oncle, l'homme qu'elle trouvait le plus répugnant à ses yeux. Des mois qu'elle jouait la comédie, qu'elle avait fait le plus gros des sacrifices, elle n'allait pas faire tout foirer à quelques semaines du mariage.
Elle adressa donc un petit sourire forcé à Edgar, et lui dit :


- Si c'était une blague, crois-tu que j'aurai passé toute ma nuit dernière à essayer de trouver une solution ?

Elle marqua une pause, avala sa salive et se jeta à l'eau. Elle ne faisait même plus attention aux journalistes et photographes.

- Et j'en suis venue à la conclusion que nous devons ... retarder le mariage.

Elle n'avait pas dit "notre" mariage, car elle n'y arrivait pas. Utiliser l'article défini "le" permettait de mettre un peu de distance entre elle et ce mariage, son mariage, même si elle passait des heures à le préparer, elle en faisait des cauchemars, et pas ceux classiques des futures mariées désespérées. Ses cauchemars étaient bien pires, finissant morte étranglée par Edgar dans son sommeil, ou noyée, toujours par Edgar, dans la piscine du manoir familial. Mais à part ça, tout allait bien.

- Ce n'est pas si grave, on n'est pas à quelques mois près ... Après tout, le principal, c'est qu'on ... s'aime.

Elle lui sourit et lui déposa un léger baiser sur le coin de la lèvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 18/05/2008
• MESSAGES : 176

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: La semaine de la charité chrétienne [Ouvert à tous les ados, Bethany, Liliane, Cholthide...]   Lun 15 Sep - 20:48

Quand Beth voulait quelque chose elle l'obtenait. C'était sa force de caractère qui avait suscité l'admiration d'Edgar. Elle était si différente des autres femelles comme si le seigneur dans son immense bonté, oubliant le pêché d'Eve, avait paré cette femme de toutes les qualités normalement dévolues aux hommes. Il ne croyait pas Beth. Elle ne voulait plus divorcer, elle se refusait à lui après lui avoir fait connaître le plaisir de ses cuisses et ça il ne pouvait pas le supporter. Son baiser ravivait la colère et sa frustration de ne pas pouvoir la posséder depuis des semaines.

- On ne retardera rien Bethany. Il n'est pas question que j'attende un jour de plus que tu deviennes ma femme, je veux que tu sois à moi et je me fous pour cela de devoir te rendre veuve pour que tu sois libre !

Edgar avait hurlé les derniers mots, créant la stupéfaction parmi la foule et les journalistes qui maintenant les dévisager. Personne ne lâcha un mot conscient que la colère de l'avocat pouvait alors s'abattre sur l'un d'eux.

Edgar adressa un regard mauvais à Beth avant de faire un signe à son fidèle garde du corps. Celui qui n'avait pas hésité à amocher Chothlide pour rendre Bethany heureuse. Il serait sans aucun doute ravi de rendre un nouveau service à son patron. Les jours d'Adrian Preston étaient comptés...


(fin pour Edgie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
First Class & Fancy Free, I'm High Society. So High Like Cleopatra, Joan of Arc, or Aphrodite.
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 11/04/2008
• MESSAGES : 2040
• ÂGE : 29
• LOCALISATION : The Saint Gervais
• I-POD : Clandestins
• HUMEUR : Hystérique

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: La semaine de la charité chrétienne [Ouvert à tous les ados, Bethany, Liliane, Cholthide...]   Dim 21 Sep - 15:46

Le sang de Beth se figea quand Edgar s'emporta et se mit à hurler devant tout le monde les derniers mots qui sonnaient comme une menace. A dire vrai, il y a de cela quelques semaines, cela aurait bien peu importé à Beth qu'Adrian meurt, ça l'aurait même soulagé, mais depuis le retour de ce dernier, elle ne pouvait imaginer que leur vie soit à nouveau séparée. Beth trembla et regarda Edgar s'éloigner d'elle. Son regard en disait long. En fait, il aurait pu la tuer sur place, elle aussi, rien qu'avec son regard noir.
Mais Beth ne pouvait pas perdre la face, elle non plus. Elle se tourna à son tour vers la foule et adressa elle aussi son regard assassin à la tripotée de journalistes qui s'empressaient déjà de photographier le départ d'Edgar avec son garde du corps. Beth respira un bon coup, et avec assurance et une froideur extrême, dit :


- Le premier qui publie la moindre photo ou le moindre mot quant à cette discussion privée aura affaire à moi et pourra dire adieu à sa carrière ... et même à sa vie !

Elle tourna elle aussi des talons, mais au même moment, elle percuta de plein fouet quelqu'un.

- Eh, vous pourriez faire attention !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I Don't know What it Is... But Something About Me is so Irresistible.
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 25/07/2014
• MESSAGES : 84
• LOCALISATION : Entre Los Angeles et Degrassi
• HUMEUR : Grincheux

MessageSujet: Re: La semaine de la charité chrétienne [Ouvert à tous les ados, Bethany, Liliane, Cholthide...]   Dim 21 Sep - 16:33

Adrian avait eu vent des divers événements à venir à Degrassi, et notamment cette grande semaine de la charité, parrainée par le couple le plus médiatisé du moment : Edgar Shawell et sa future épouse. Encore nommée Preston. Bien sûr, il n'avait pas pu s'empêcher de s'y rendre, sous la banale couverture du sportif engagé, voulant apporter son soutien aux bonnes œuvres de sa ville natale, si chère à son cœur. Il s'était donc rendu au lycée, près à donner de sa personne en signant quelques autographes, en posant pour quelques photos... Le tout en gardant un œil sur la jolie brune qui l'avait amené à remettre les pieds en ville.

Il avait donc assisté à la scène, au loin. Et heureusement, à en voir le coup de sang d'Edgar. Beth avait dû lui parler de leur entrevue, de son retour, des soucis vis à vis du divorce. Tournant la tête presque machinalement, Adrian s'assura que son garde du corps n'était pas loin. Paranoïaque ? Pas loin. En voyant son rival s'énerver ainsi, Adrian espéra silencieusement qu'il ne s'emportait pas ainsi sur Beth en privé, allant jusqu'à la violenter lorsqu'il pétait un câble pour X raisons. Shawell en aurait été capable, terrible comme il était. Il observa Beth quelques instants, ne pouvant que l'admirer face au sang froid dont elle faisait preuve pour gérer la situation avec brio. Dans l'idéal, il aurait attendu le bon moment, guettant l'opportunité pour l'approcher sans que tous les médias se ruent sur eux et la mette dans l'embarras. Il savait que ce n'était pas en faisant des vagues dans sa vie plus que de raison qu'elle céderait et le reprendrait. Sous ses airs de femme forte, il la savait fragile. Il l'avait vu. Ugo le lui avait confirmé. Seulement, il était trop impulsif pour agir ainsi, idéalement... Il se fraya donc un chemin parmi les journalistes, mais Beth le percuta assez violemment. Il fit un pas en arrière et esquissa un sourire. « Bonjour Beth... Ou devrais-je dire Tornade ? » Sa voix était posée, douce, alors qu'elle semblait étonnée de le voir là. Il aurait aimé poser sa main sur sa taille, la faire pivoter lentement en promenant ses doigts sur son ventre pour se coller à elle, et déposer des baisers dans son cou jusqu'à la faire flancher... Oh oui, il aurait aimé... Et bientôt il pourrait se le permettre, il en était sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
First Class & Fancy Free, I'm High Society. So High Like Cleopatra, Joan of Arc, or Aphrodite.
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 11/04/2008
• MESSAGES : 2040
• ÂGE : 29
• LOCALISATION : The Saint Gervais
• I-POD : Clandestins
• HUMEUR : Hystérique

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: La semaine de la charité chrétienne [Ouvert à tous les ados, Bethany, Liliane, Cholthide...]   Dim 21 Sep - 17:46

Adrian ! Il ne manquait que lui. Beth allait réellement finir par mourir à cause de tous les hommes de sa vie. Il la suivait ou quoi ? Il l'avait quitté la veille, après l'avoir laissé dans un état lamentable au point qu'elle avait du faire croire à sa bonne que si elle pleurait, c'est parce qu'Adrian était venu lui apprendre la mort de sa vieille tante Adélaïde. Elle ne savait pas si son employée l'avait cru, mais en tout cas elle avait fini par la laisser tranquille et Beth avait pu aller s'enfermer dans sa salle de bain pour se détendre à nouveau dans un bain de bulles bien chaud, avant de passer une nuit blanche à essayer de trouver une solution pour que tout s'arrange. C'était un peu devenu son quotidien : chercher des solutions à des problèmes qui ne pouvaient pas se résoudre.
Il paraissait encore une fois complètement à l'ouest, loin de se douter de ce qu'il risquait si Egdar le voyait traîner dans le coin. Il ressemblait à l'Adrian de son adolescence, l'amoureux transit qu'elle avait connu et qui lui avait fait la cour, avec son sourire niais et ses yeux de lover. Elle le dévisagea, et sans rire avec lui à sa petite blague qu'elle ne trouvait pas drôle, elle lui dit d'un ton sec mais à voix basse :


- Qu'Est-ce-que tu fais là ? Tu ne crois pas que tu as fait assez de dégâts comme ça ? Tu as entendu Edgar ?

Elle le regardait cette fois avec un regard suppliant qui voulait dire "s'il te plait, sauve moi", et ressentant à nouveau tous les visages des personnes présentes la dévisager, elle attrapa Adrian par le bras et s'éloigna afin de pouvoir parler en privé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I Don't know What it Is... But Something About Me is so Irresistible.
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 25/07/2014
• MESSAGES : 84
• LOCALISATION : Entre Los Angeles et Degrassi
• HUMEUR : Grincheux

MessageSujet: Re: La semaine de la charité chrétienne [Ouvert à tous les ados, Bethany, Liliane, Cholthide...]   Dim 21 Sep - 18:14

Adrian n'eut même pas le temps de répliquer quoique ce soit à la suite de ses questions, que déjà la belle l'entraînait plus loin, pour veiller à leur intimité. S'expliquer en pleine foule, avec des rapaces prêt à tout pour dégoter un scoop, n'était pas une bonne idée et il voulait bien lui accorder ce fait. La main de Beth pressa son avant-bras, et il se laissa guider sans broncher. Il gardait son petit sourire aux lèvres, la laissant croire qu'il était parfaitement détendu alors qu'il restait sur ses gardes. C'était là un des atouts d'Adrian. Pendant de nombreuses années, il avait joué la comédie pour sa femme. Il avait interprété tous les rôles qu'elle avait bien voulu lui confectionner, pour leur image de marque, leur famille parfaite. Il savait dissimuler ses sentiments, ses émotions, et avoir l'air des plus insouciants même en situation de crise. Aujourd'hui il jouait au sportif impliqué, ce soir il retrouverait ses problèmes et se creuserait la tête pour faire enfermer son fils aîné et abattre Edgar - peut-être bien au sens propre, il ne savait pas encore.

« Hey... Ça va, du calme. » Apparemment, elle n'avait pas décoléré. Ou peut-être qu'en s'y attardant davantage, on pouvait deviner une Beth inquiète. C'était plutôt bon signe pour lui, signe que l'intérêt était encore là. La flamme avait peut-être été étouffée, mais les braises demeuraient. « Oui je l'ai entendu. Qui n'a pas entendu ce fou furieux ? » Adrian leva les yeux au ciel, retrouvant un peu de son sérieux face à une Beth agacée. Il jeta à nouveau un coup d’œil à son garde du corps, qui n'était jamais loin. Bien qu'il doutait qu'Edgar fasse quoique ce soit devant les journalistes, sous peine de perdre Beth. « D'ailleurs, ton futur époux n'est pas malin. S'il m'arrive quoique ce soit on lui tombera forcément dessus maintenant. » -souligna-t-il, en plongeant son regard dans celui de Beth, comme pour la rassurer. Pour les dégâts qu'il avait causé la veille, il ne s'excuserait pas... Tout simplement parce qu'il ne regrettait pas son choix de la reconquérir. « Je suis là pour la semaine de la charité... Et parce que je savais que t'y serais. » Il avouait, très franchement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
First Class & Fancy Free, I'm High Society. So High Like Cleopatra, Joan of Arc, or Aphrodite.
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 11/04/2008
• MESSAGES : 2040
• ÂGE : 29
• LOCALISATION : The Saint Gervais
• I-POD : Clandestins
• HUMEUR : Hystérique

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: La semaine de la charité chrétienne [Ouvert à tous les ados, Bethany, Liliane, Cholthide...]   Dim 21 Sep - 19:06

Adrian et sa désinvolture exaspérait Beth. Elle qui était en train de se faire plusieurs ulcères à cause de sa vie qui partait en vrille, et lui qui en rajoutait. Il ne semblait pas prendre les menaces d'Edgar à la légère, et ça inquiétait terriblement Beth. S'il n'était pas prudent, Adrian pourrait bien mourir rapidement dans un accident de la circulation, ou disparaître tout simplement sans laisser d'adresse. Et Beth n'avait pas besoin de ça.
Adrian l'exaspérait, et en même temps, son obstination la faisait craquer. Après tout, elle avait déjà succombé une fois à son charge quand ils étaient ados, pourquoi ça changerait ? Adrian était devenu un homme mature plein de charme et qui avait encore un long avenir de Don Juan devant lui. En sa présence, Beth se sentait rajeunir de quasiment 20 ans, à l'âge où ils avait 16 ans et où ils flirtaient en cachette des parents de la jeune Spencer. Là, ils ne flirtaient plus, ou du moins pas encore.


- Adrian, j'ai beau te haïr du plus profond de mon être, je ne veux pas me réveiller un matin et apprendre dans les journaux que tu es mort. Les garçons ont suffisamment souffert de notre divorce, enfin futur divorce, ils n'ont pas besoin en plus de perdre leur père.

Elle avait insisté sur le mot futur, histoire de lui faire comprendre que cette situation l'agaçait.

- Arrête de me suivre. Arrête de vouloir gâcher ma vie aussi minable soit-elle.

Elle regarda Adrian avec un regard suppliant. Suppliant et rempli de désir. Oui, à ce moment précis, en prononçant elle-même que sa vie était minable, Beth Preston prit conscience que sa vie était minable. Minable sans son mari, le seul, l'unique. Elle regarda alors autour d'elle pour vérifier qu'aucun journaliste ne les avait suivi. Elle s'approcha un peu plus d'Adrian et baissant les armes, elle lui dit :

- Sauf si tu arrives à reconstruire notre famille. A faire revenir nos fils à maison, à faire que notre cadet m'adresse à nouveau la parole et me regarde avec amour et fierté, à faire que notre aîné quitte cette Chloé de malheur et reconnaisse qu'il a besoin de nous encore pour grandir, à faire en sorte que nous soyons tous les 5 heureux et en sécurité. Si tu y parviens, tu auras ma reconnaissance éternelle.

Elle lui déposa un léger baiser au coin de ses lèvres. Elle leva les yeux vers lui et termina :

- Sinon, tu dois accepter notre défaite et me laisser tout mettre en place avec Edgar, car crois moi, c'est une question de vie ou de mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I Don't know What it Is... But Something About Me is so Irresistible.
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 25/07/2014
• MESSAGES : 84
• LOCALISATION : Entre Los Angeles et Degrassi
• HUMEUR : Grincheux

MessageSujet: Re: La semaine de la charité chrétienne [Ouvert à tous les ados, Bethany, Liliane, Cholthide...]   Dim 21 Sep - 19:35

Le haïr de tout son être ? Vraiment ? Il avait envie de la traiter de menteuse, en gardant un petit sourire en coin dans l'espoir de la faire craquer. Seulement, il connaissait trop bien sa femme pour tenter de la piéger ainsi. Elle ne céderait pas si facilement, même s'il mettait tout son cœur à l'ouvrage pour lui faire les yeux doux. Il fallait faire preuve de persévérance pour l'attention de la belle. Il en avait déjà fait l'expérience, ramant un bon moment sous des airs de flirts d'adolescents avant d'obtenir ses faveurs. Mais il était impossible de regretter ces efforts une fois que l'on possédait les douces lèvres de Beth Spencer. Il était impossible de le décourager, puisqu'il savait ce qui pouvait l'attendre au bout de se périple. Une nouvelle chance... Un amour retrouvé... La passion ravivée. En l'écoutant, il espérait que s'il avait dû lui arriver quoique ce soit, elle aurait pleuré sa mort par amour et non par compassion pour leurs enfants, ou même comédie, pour la forme... Adrian savait que cette séparation avait travaillé Ugo. Pour ce qui était de Cruz, il n'en avait aucune idée. Le gamin était perturbé de nature... Difficile de faire pire, surtout après les révélations du cadet.

Beth reprit la parole, le suppliant presque de la laisser. Pourtant, Adrian y percevait tout autre chose. Il avait l'impression qu'elle l'appelait, prêchait le faux pour qu'il en devine la vérité. Tout ce que comprenait Adrian -et voulait comprendre- c'était qu'elle avait besoin de lui. Il était tellement persuadé qu'il pouvait se rattraper, qu'il ne voyait pas d'autre dénouement. « Je souhaite tout, sauf te gâcher la vie... » -souffla-t-il doucement, incapable de se détacher de son regard. Il mourrait d'envie de venir replacer une mèche de ses cheveux qui s'était échappée de sa coiffure si sophistiquée ; de caresser sa joue rosie de stress ; de capturer tendrement ses lèvres. Bien sûr, c'était impossible. Le regard alerte de Beth le rappelait à l'ordre, alors qu'elle vérifiait qu'ils étaient toujours en sûreté.

Voilà qu'elle lui déballait toute une liste de choses à accomplir s'il souhaitait la retrouver. Il avait l'impression qu'elle lui confiait une mission, lui laissant comprendre que leur bonheur leur passerait sous le nez s'il n'y arrivait pas. Reconstruire leur famille était un souhait partagé. Néanmoins, Adrian savait désormais des choses qu'il lui était impossible de tolérer. Bien sûr, il détenait ça d'un adolescent, et se devait encore de creuser la question avant de trancher... Mais ces images lui étaient tout bonnement insoutenables. Il n'en dit rien, restant neutre et impassible face à la belle. « Essaye, pour une fois, de me faire confiance Beth. Crois en nous comme tu ne l'as jamais encore fait et tu verras que notre famille se relèvera de tout ça. » Il voulait sincèrement qu'elle le fasse, qu'elle ose se laisser porter une fois dans sa vie. Le baiser qu'elle déposa aux commissures de ses lèvres le fit frissonner. « Reste Madame Preston... -murmura-t-il doucement. Mon amour... » Qui ne craquerait pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
First Class & Fancy Free, I'm High Society. So High Like Cleopatra, Joan of Arc, or Aphrodite.
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 11/04/2008
• MESSAGES : 2040
• ÂGE : 29
• LOCALISATION : The Saint Gervais
• I-POD : Clandestins
• HUMEUR : Hystérique

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: La semaine de la charité chrétienne [Ouvert à tous les ados, Bethany, Liliane, Cholthide...]   Dim 21 Sep - 20:00

Beth n'avait jamais fait confiance à personne d'autre qu'à elle-même. Et son père. Comment Adrian pouvait-il lui demander de lui faire confiance alors que depuis des mois, tout s'écroulait autour de Beth ? Si elle n'avait jamais eu de vrais sentiments pour Edgar, juste un peu moins d'écœurement pendant quelques temps, elle restait complètement déstabilisée par sa relation clandestine et condamnable avec le propre fils d'Adrian ... elle n'arrivait pas à mettre des mots sur ce qu'elle pouvait ressentir pour Cruz, sur la véritable nature de ses sentiments. Et là, voilà que ceux qu'elle avait eu pendant 20 ans pour Adrian revenaient à la surface, torturant la Madonne qui jusque là était infaillible.
Ce qu'elle avait demandé à son mari était tout bonnement impossible, même si c'était ce dont elle rêvait le plus au monde. Elle rêvait d'un nouveau dîner dominical et familial tous les dimanches à midi dans leur restaurant favori. Elle rêvait de voir Ugo et Cruz aux côtés de Prudence et veiller sur elle comme deux grands frères attentionnés. Elle rêvait de vieillir aux côtés d'Adrian et recevoir leurs grands garçons avec leurs femmes et leurs enfants. Elle rêvait de mourir aux côtés d'Adrian, à l'âge de 97 ans, dans leur sommeil. Mais tout ceci n'était qu'un rêve, et elle vivait un vrai cauchemar. Jamais Ugo et Cruz ne pourront revivre tous les deux au manoir, jamais Beth ne pourra cohabiter avec Cruz et le voir heureux avec une autre femme, jamais Beth et Adrian finiront leurs jours ensemble, car si Beth n'épousait pas Edgar comme c'était prévu, un drame arriverait.
Ignorant tout de la discussion d'un père à son fils entre Adrian et Ugo, Beth ferma quelques secondes les yeux, en entendant Adrian lui murmurer son nom, et lui répondit :


- Je te le promets.

Puis, elle embrassa Adrian passionnément, se laissant totalement aller dans ses bras. Elle avait l'impression d'être prise de vertige, mais c'était simplement l'amour qui la rendait comme ça. Elle interrompu le baiser au bout de quelques longues secondes, puis tout en restant à quelques millimètres du corps désirable d'Adrian, elle ajouta :

- Promets moi de parler à Ugo et à Cruz. J'ai besoin de vous tous pour affronter Edgar.

Beth ne savait pas encore comment elle allait se sortir de tout ça. Elle ne savait pas encore si elle aurait la force d'affronter cette nouvelle épreuve ... Beth se sentait comme une personne malade et condamnée ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I Don't know What it Is... But Something About Me is so Irresistible.
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 25/07/2014
• MESSAGES : 84
• LOCALISATION : Entre Los Angeles et Degrassi
• HUMEUR : Grincheux

MessageSujet: Re: La semaine de la charité chrétienne [Ouvert à tous les ados, Bethany, Liliane, Cholthide...]   Dim 21 Sep - 20:35

Sur le moment, porté par une vague d'espoir, Adrian ne s'était pas vraiment rendu compte de ce qu'il lui demandait. Il voulait ce qu'elle lui refusait depuis la veille. Il voulait la garder sienne alors qu'elle ne cessait de lui répéter que c'était impossible, qu'il avait trop tarder pour réaliser qu'il lui était impossible de vivre sans elle. Il lui avait murmuré cette requête, enivré par le goût de ses lèvres qui l'avaient pourtant effleuré. Il détailla son visage d'ange lorsqu'elle ferma les yeux, encaissant probablement ces mots qu'elle ne devait plus attendre. Ce qu'elle pouvait être belle lorsqu'elle laissait apparaître cette fragilité, qu'elle étouffait d'ordinaire avec conviction et rage. Quand elle releva les yeux vers lui, qu'elle prononça ces quelques mots, Adrian laissa échapper un soupire de soulagement. Il avait bien évidemment été étonné qu'elle finisse par céder et lui faire si franchement cette promesse. Mais il en était bien évidemment ravi ; encore plus lorsqu'elle se jeta littéralement sur lui pour l'embrasser passionnément.

Cette pression si sensuelle et passionnée lui avait tellement manqué ! Il se sentait revivre tout contre les lèvres charnues de sa femme. Elle lui insufflait force et assurance pour les épreuves à venir, sans s'en rendre compte. Il répondit à son baiser avec fougue, libérant alors tout le désir qu'il éprouvait pour elle et refoulait depuis qu'il l'avait revu dans ce peignoir léger. S'ils n'avaient pas été dans ce lycée chargé de souvenirs, il aurait trouvé le moyen de lui faire l'amour avec passion, à l'abri des regards indiscrets. Seulement, la grande Beth Preston -ce qu'il aimait se le répéter- était attendue par une horde de journalistes. La serrant dans ses bras encore quelques instants, il profita de son souffle chaud sur sa peau. « Ok, je le ferais. Promis. » Il relâcha son étreinte, de peur qu'on ne les surprenne et que ça ne fasse scandale avant l'heure. Il lui vola très rapidement ses lèvres, l'espace de quelques secondes, comme pour en mémoriser le parfum et la douceur. « Reste mienne... » susurra-t-il à son oreille, déposant un baiser sur sa joue avant de se reculer. Devoir vivre cacher pour assurer la sécurité de tous... Amants maudits alors qu'ils étaient mari et femme... Ça rendait Adrian complètement fou, mais il prenait sur lui, prêt à la libérer pour mieux la retrouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
First Class & Fancy Free, I'm High Society. So High Like Cleopatra, Joan of Arc, or Aphrodite.
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 11/04/2008
• MESSAGES : 2040
• ÂGE : 29
• LOCALISATION : The Saint Gervais
• I-POD : Clandestins
• HUMEUR : Hystérique

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: La semaine de la charité chrétienne [Ouvert à tous les ados, Bethany, Liliane, Cholthide...]   Dim 21 Sep - 21:07

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La semaine de la charité chrétienne [Ouvert à tous les ados, Bethany, Liliane, Cholthide...]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La semaine de la charité chrétienne [Ouvert à tous les ados, Bethany, Liliane, Cholthide...]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One day, I shall come back - Degrassi RPG ::  :: Cafeteria-