AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Post-séance de psy |Laureen|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 01/04/2010
• MESSAGES : 39

MessageSujet: Re: Post-séance de psy |Laureen|   Lun 1 Déc - 20:57

Laureen était vive et déterminée. C'est pour ça que Gabriel l'aimait comme le fou qu'il était. Il fut à moitié surpris de la retrouver face à lui en train de la menacer. Il ignora Lucas qui jouait les héros alors qu'il n'allait pas tarder à disparaître comme ses filles.

- Tu n'oseras pas Laureen... Pas moi.... Tu m'aimes... alors qu'elles...

Un rire démentiel secoua Gabriel avant qu'il n'applique la lame sur la gorge d'une des enfants qu'il avait pris au hasard et qu'il détenait dans ses mains. L'égorger était aussi facile que couper une tranche d'emmental. Sa peau était si tendre. Il laissa son corps inerte retomber sur le sol. Contrairement aux veaux dans l'abattoir elle n'avait pas pleurer ou pousser une seule plainte. Pour Gabriel ça n'était pas une enfant qu'il avait tué mais juste le résidu de Lucas sur terre. Et il en restait encore deux à faire disparaître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Follow my Heart, Wherever it Lead Me
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 27/03/2008
• MESSAGES : 1355
• I-POD : Five Finger Death Punch - Far From Home
• HUMEUR : Can't breathe...

MessageSujet: Re: Post-séance de psy |Laureen|   Mar 2 Déc - 17:14

Les hurlements de Lucas encourageaient la jeune femme à se dire qu'elle prendrait la bonne décision si elle appuyait sur la gâchette. Il fallait que cette folie cesse, et que Gabriel/Vaughn disparaisse une bonne fois pour toute de sa vie. Lorsqu'il la menaçait, elle pouvait gérer, mais lorsqu'il s'en prenait à ses enfants... Elle ne pouvait pas laisser passer ça. Mais avant même qu'elle ait eu le temps de se décider et de tirer, un événement la figea totalement. Tout s'était déroulé comme dans un mauvais film. Tout était allé très vite, et Laureen n'avait rien pu faire pour l'en empêcher. Elle venait d'assister, impuissante, à l'égorgement de l'une de ses filles, et elle avait encore du mal à réaliser ce qui venait de se passer. Une seconde plus tôt, Ana était entrain de pleurer avec sa soeur, à qui elle tenait la main, et voilà qu'elle gisait là, sur le sol, comme une vulgaire poupée de chiffon, dans une mare de sang. Les pleurs de la jolie petite fille avaient stoppé immédiatement, alors que ceux de sa jumelle avait redoublé d'intensité. Linor s'était agenouillée et secouait sa soeur pour la faire bouger.

Trop sonnée pour pouvoir dire quoi que ce soit, n'y croyant pas, l'automate qu'était devenu Laureen tira une première balle dans l'épaule droite de son ex-amant, pour l'éloigner de ses deux filles. Il tituba, mais cela n'était pas suffisant pour la mère de famille nombreuse. Tant qu'elle n'avait pas vidé entièrement le chargeur dans la dépouille de Gabriel, rien ne pourrait aller. Après ça, Lucas et elle emmèneraient leurs enfants loin, et ils pourraient reprendre leur vie. Tous les 6. Parce que oui, Ana était encore en vie. Il ne pouvait en être autrement. Laureen ne pouvait penser autrement au risque de devenir complètement folle - la pauvre, elle ne sait pas qu'elle l'est déjà. Sans un regard en direction de son mari, elle lança :

- Lucas, fais sortir les filles. Je m'occupe de lui. Puis, remarquant l'inactivité de son mari, qui devait être tout autant sous le choc qu'elle. MAINTENANT !

Le ton agressif de la jeune mère avait dû effrayer sa fille car elle se mit à pleurer de plus belle. Laureen n'avait cependant pas le temps de la consoler, car elle devait mettre un terme à cette histoire. Elle tira une fois de plus sur Gabriel, cette fois-ci dans la poitrine. Il s'écroula, mais elle n'allait pas laissé le doute l'envahir une fois de plus. Elle allait s'assurer qu'il était définitivement mort. Elle vida son chargeur dans le corps de son ex-amant, et continua à faire cliqueter le canon, qui était empli de balles invisibles, n'arrivant pas à s'arrêter. N'arrivant pas à se retourner, pour affronter la réalité. Sa fille n'était pas morte, il n'y avait que Gabriel qui était enfin passé dans l'autre monde.

_________________
Make everything louder
Do it till my skin vibrates
Make everything louder
I wanna hear my eardrums quake
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 01/04/2010
• MESSAGES : 39

MessageSujet: Re: Post-séance de psy |Laureen|   Jeu 11 Déc - 13:39

Laureen. Les dernières pensées de Gabriel furent pour elle alors même qu'elle mettait un terme à son existence. Qui d'autres à perd elle aurait pu le faire de toute manière. Alors que ses paupières se refermaient pour toujours et que la vie le quittait une petite voix en lui, lui soufflait que rien n'était encore terminé...

Le jeune policier en service cette nuit là interrogea une nouvelle Laureen puis jugeant que la jeune femme leur avait fourni bien assez d'éléments referma sur ses épaules une couverture parce que dans les films les gentils policiers faisaient toujours ça. Il aurait voulu lui donner un café mais le personnel du Hilton et les journalistes en nombre l'empêchait de réaliser son fantasme jusqu'au bout.


- Les corps... Les corps ont disparu !


La voix de son supérieur lui glaça le sang. Il semblait aussi désemparé que si les deux corps avaient été ceux de deux membres de sa famille. Les corps de Gabriel/Vaughn et d'Ana s'étaient volatilisés.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Post-séance de psy |Laureen|   

Revenir en haut Aller en bas
 

Post-séance de psy |Laureen|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One day, I shall come back - Degrassi RPG ::  :: Toronto :: Hôtel Hilton-