AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un matin à Degrassi (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oh, baby, baby, it's a wild world, it's hard to get by just upon a smile
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 20/08/2014
• MESSAGES : 1517
• LOCALISATION : DTC
• I-POD : Lana Del Rey - Born to Die
• HUMEUR : Défrisante

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Un matin à Degrassi (libre)   Mer 3 Sep - 9:37

Besace sur l'épaule, Ugo tentait de se frayer un chemin parmis les jeunes lycéens Degrassien. C'était tout les matins un véritable calvaire pour le jeune homme de se lever pour supporter les mêmes têtes et les mêmes cas sociaux. Ugo avait en effet hâte de terminer le lycée, d'obtenir son diplôme pour rentrer dans une prestigieuse école qui ferait de lui quelqu'un de véritablement important, et pas juste un simple fils à papa, le fils d'un ancien champion. C'est aussi pour cette raison qu'il n'avait pas intégré d'équipe sportive... il avait laissé cela à Cruz, qui en avait besoin pour remonter ses notes, vu son manque important de neurones et puis, même s'il adorait son père, il préférait ne pas suivre ses traces, il savait à quel point c'était difficile d'être l'enfant d'une vedette et à quel point la vie serait plus tranquille loin des projecteurs pour Jude et lui.

Perdu dans ses pensées, le jeune homme s'approcha des portiques pour faire la queue, aujourd'hui il n'avait pas croisé ni Cruz, ni Chloé, c'était donc une bonne journée en prévision ! Son regard s'attarda sur le fessier de la brune qui se trouvait devant lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 31/08/2014
• MESSAGES : 1745
• LOCALISATION : Degrassi
• I-POD : Sam Smith - I know I'm not the only one
• HUMEUR : Libérée

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Un matin à Degrassi (libre)   Mer 3 Sep - 11:24

" Je finirais tard ce soir, le conseil d'administration se réunit donc ne m'attends pas pour rentrée à la maison. " Aidan embrassa sa fille sur la tête et s'empressa de rejoindre son bureau. Pour Effy, c’était une mini rentrée. Elle avait passé deux semaine chez sa grand-mère à Chicago et retrouvait ses habitudes de lycéenne aujourd'hui. Pour être franche, ça ne lui avait pas tellement manqué. Peut être aussi parce qu'elle ne s’était pas réellement coupée de Degrassi à 100%. Robin, son meilleur ami de toujours, ne passait pas une seule journée sans l'appeler et lui faire un compte rendu détaillé de tout ce qu'il s’était passé au lycée. Ils passaient des heures à commérer au téléphone donc finalement, c'est comme si elle n’était pas partie. Une autre chose n'avait pas du tout manqué à Effy ; les portiques. Bon sang, elle détestait ça! C’était une perte de temps incroyable en son sens et même si elle comprenait qu'il s'agissait là d'une mesure de sécurité incontournable, elle rechignait toujours à le faire et ne pouvait s’empêcher de râler dans son coin à chaque fois qu'elle y passait. Il manquait deux personnes avant elle. Elle soupira et décida de jeter un coup d’œil autours d'elle pour voir s'il n'y avait rien d’intéressant à raconter dans le journal de l’école. Oui, parce qu'elle comptait bien reprendre sa place, qu'on se le dise. Rien à gauche. Rien à droite. Elle se tourna légèrement là... Ugo, juste derrière elle en train de mater ses fesses. " Merde... " Sans qu'elle ne s'en rende compte, sa voix s’était échappée de ses lèvre en un juron fort charmant. Elle se tourna rapidement pour faire comme si elle ne l'avait pas vu. Putain, mais elle voulait faire croire ça a qui au juste ? Elle s'était grillée !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oh, baby, baby, it's a wild world, it's hard to get by just upon a smile
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 20/08/2014
• MESSAGES : 1517
• LOCALISATION : DTC
• I-POD : Lana Del Rey - Born to Die
• HUMEUR : Défrisante

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Un matin à Degrassi (libre)   Mer 3 Sep - 14:06

Ce cul-là lui disait foutrement quelque chose. Il avait toutes les qualités qu'il appréciait chez les culs (oui oui on parle bien d'un cul, tu ne rêves pas), il était à la fois cambré et rebondi, parfait à ses yeux. Cela faisait bien longtemps qu'Ugo ne s'était pas perdu à contempler un cul... depuis le départ d'Effy, la procédure compliqué d'annulation de mariage avec Sellie puis le coup de pute de Chloé, il avait préféré renoncer aux filles pendant un temps... c'était visiblement trop compliqué à gérer pour lui. Les gonzesses avaient le don de le rendre vraiment chèvre et puis surtout, il s'était rendu compte qu'être trop sentimentale le menait à sa perte... fallait vraiment qu'il arrête de tomber amoureux toute les minutes. Bref, c'était décidé, maintenant la prochaine femme qu'il laisserait rentrer dans sa vie serait l'unique et la seule, serait la femme de sa vie. Ugo quitta ses pensées plus rapidement que prévu, voilà que la brunette venait de se retourner furtivement le prenant en flagrant délie de matage de popotin. Voilà comment passer pour un gros pervers dès le matin... belle réussite. Il n'eut pas le temps de bafouiller de minables excuses que le visage de la jeune femme le figea sur place... ses yeux, ses lèvres... putain de bordel de merde... c'était Effy. Alors qu'il revenait à lui et reprenait ses moyens, la jeune femme, elle, n'avait pas réagit, elle faisait la queue le plus naturellement possible. Avait-il rêvé ??

Ugo décontenancé ne savait pas quoi faire... devait-il lui taper sur l'épaule et lui dire "Effy ça va ?" Comme s'ils étaient les meilleurs amis du monde, devait-il faire comme s'il ne l'avait pas vu ? Il n'en avait pas la moindre foutu idée... Et puis merde, c'était elle qui était parti et l'avait laissé tout seul... C'était elle la connasse... Alors le naturel reprenant le dessus, il lâcha :

"Un cul aussi immonde... ne peut appartenir qu'à cette débile de Presley. Tu veux le numéro de Kim Kardashian, parrait qu'elle a quelques bonnes adresses pour s'acheter des culottes rembourrées !"

Bah quoi ? C'était mieux que "Tu m'as manqué ??" ... Ugo regrettait déjà ses paroles… la vérité était trop difficile à admettre, elle était toujours aussi belle… mais ça, il préférait crever que de l’avouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 31/08/2014
• MESSAGES : 1745
• LOCALISATION : Degrassi
• I-POD : Sam Smith - I know I'm not the only one
• HUMEUR : Libérée

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Un matin à Degrassi (libre)   Mer 3 Sep - 15:15

Merde, merde, merde, merde. Effy se mordit la lèvre inférieur en levant les yeux vers le ciel l'air dépité. Sérieusement ? Des le matin ? Et surtout, sans possibilité de fuite ?  Elle avait le sentiment que quelqu'un là haut se foutait bien de sa gueule en s'amusant à la torturer. Putain, n'y avait-il pas d'autre personne qui méritait de galérer à Degrassi. J'sais pas moi, comme Charlie par exemple, ou Cruz ou encore Cammie ? Elle pria intérieurement pour qu'il n'ait pas eu le temps de la reconnaître. Il restait juste deux personnes devant elle, avec un peu de chance, Ugo ne se rendrait compte de rien. Mais non. Se serrait connu si Effy avait de la chance... La voix du jeune homme s’éleva et elle serra les dents. Zen attitude. Son père l'avait inscrite à des séances de sophrologie et c'est dans ces moment là qu'elle regrettait de n'y être jamais allé -ou rarement. Elle attendit quelque secondes avant de se tourner, un grand sourire au bout des lèvres.

" C'est gentil de -une fois n'est pas coutume- t’inquiéter pour moi. Merci bien, je ne pense pas en avoir besoin. En revanche, puisqu'on est là à se refiler les numéro, je peux te trouver un bon psychologue, tu sais. "

Ugo avait un problème. Un sacré problème. Il l'avait jeté comme une merde en se rendant compte que les obstacle se dressaient un a un dans sa vie. Elle, elle n'y était pour rien. Elle avait accepté de le laisser tranquille et s’était même éloignée un petit peu pour lui laisser de l'espace et se retrouver elle même. Restons amis. Mais oui, mon œil, il ne connaissait pas le sens du mot amitié ces deux là. Du moins, ça ne fonctionnait pas entre eux. Elle lança ses cheveux en arrière en lui accordant un nouveau petit sourire. Hors de question de laisser paraître quoi que se soit. C'est lui qui l'avait laissé comme une mal propre elle se devait de lui envoyait son bonheur -illusoire- en pleine face.

" C'est vrai, à force de repousser les femmes de toutes les façons possible..." Même en critiquant leur attribus pourtant tout à fait correct, pour ne pas dire beau (Effy a un cul parfait (a) !!!) " Je me dis qu'il doit y avoir quelque chose là dessous. Quelque chose que tu n'arrives pas a accepter. Je sais pas moi, peut être une homosexualité latente ? " Elle lui accorda un petit sourire provocateur cette fois ci. Ma foi, il avait critiqué ses fesses, il ne fallait pas pousser le bouchon, il ne pouvait pas s'en sortir comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oh, baby, baby, it's a wild world, it's hard to get by just upon a smile
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 20/08/2014
• MESSAGES : 1517
• LOCALISATION : DTC
• I-POD : Lana Del Rey - Born to Die
• HUMEUR : Défrisante

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Un matin à Degrassi (libre)   Jeu 4 Sep - 8:14

Comme si c'était foutrement prévisible Effy n'attendit pas une seule seconde pour rappliquer. Elle était toujours aussi hargneuse et folle et intérieurement, Ugo ne put s'empêcher de sourire, se rappelant du passé, de la fois où ils s'étaient battus comme des chiffonniers dans la cafétéria, ou de la fois ou ils s'étaient retrouvés coincés dans le placard du concierge... de la fois ou il avait gouté ses lèvres. Cette pensée lui donna un frisson dans l'échine. Tout ça appartenait désormais au passé et maintenant les lèvres d'Effy Presley ne faisait plus parti de son plan de vie qui consistait uniquement à devenir un homme puissant, un père aimant puis surement à épouser une jolie plante verte un peu cochonne -Charlie par exemple - pour mener la vie dont il rêvait.
Effy lui proposait le numéro d'un bon psychologue ? Qu'en savait-elle ? C'était le sien ? Et puis remettre une énième fois en question sa sexualité alors qu'il avait quand même pécho pas mal de bonnasses de Degrassi, c'était osé ! Il bomba le torse, et tout en lui fusillant du regard il rappliqua :


Un bon psychologue ?? Alors c'est vrai ce qu'on raconte sur toi ? Que ton père t'a fait interné tout l'été dans un centre pour tarés juvénile après t'avoir surpris en train de te toucher sur ma photo ?

Esquissant un sourire en coin, il s'avait d'avance qu'elle serait traumatisée par ce qu'il avait osé dire, parce que bizarrement c'était comme s'il la connaissait par cœur et qu'il pouvait anticiper ses faits et gestes, il ajouta :

Pour information, avant de jouer les homophobes, vieille meuf... Je suis en couple avec Charlie... faux. Depuis toujours d'ailleurs. Faux. On s'est bien foutu de vos gueules. Encore faux. Tu ne lui arriveras jamais à la cheville...

En même temps, même si Ugo se détesterait profondément pour ce qu’il venait de faire, il finirait bien par se convaincre du fait qu’il avait fait le bon choix. Actuellement, plus personne ne pouvait être en sécurité à ses côtés, surement pas à Degrassi, la ville où le passe-temps favoris des jeunes gens était des détruire les sentiments et les rêves des autres. Tout ça au fond c’était pour son bien, fallait mieux qu’elle reste près d’Adam, près d’un homme sain et stable qui n’avait pas un frère, prêt à tout pour le détruire et surtout prêt à tout pour lui voler la moindre fille qui osait s’approcher de lui. Non, Effy ne finirait pas dans les bras de Cruz, c’était hors de question.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 31/08/2014
• MESSAGES : 1745
• LOCALISATION : Degrassi
• I-POD : Sam Smith - I know I'm not the only one
• HUMEUR : Libérée

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Un matin à Degrassi (libre)   Jeu 4 Sep - 11:51

HAAN. Effy entrouvrit la bouche tant elle était choquée. Bordel, Ugo était vraiment un gros dégueulasse, un gros porc. Comment pouvait-il insinuer qu'elle -si douce et pure(a)- se touchait sur l'une de ses photo. Et puis merde, une de SES photos quoi, c’était complètement irréaliste. Choquée et prise de court par cette déclaration elle fronça les sourcils en s’écartant un peu de lui. Internée ? Non mais franchement. Ugo était un vrai débile quand il s'y mettait. Effy n'avait pas besoin de suivi psychologique à l'inverse du jeune homme.

" T'es vraiment encore plus taré que ce que je croyais Preston ! Je t'interdis de parler de moi comme ça ! Putain, va te faire soigner crétin, on a dépassé la limite du raisonnable là. Regarde toi, tu pense vraiment que je me serrais touché sur une photo de toi ? "

Elle pouffa de rire et croisa ses bras sur sa poitrine. Elle l'observa, lui et son petit sourire en coin qu'elle détestait temps. Il avait changé. Son visage était plus dur et ses cheveux plus court. Elle avait même l'impression qu'il s’était musclé, ça lui allait plutôt bien. Ugo était devenue un homme. Enfin presque, ce n’était pas encore ça, il lui manquait encore beaucoup de maturité. Oh oui, beaucoup. Il lui annonça qu'il était en couple avec Charlie et Effy manqua de s’étouffer avec sa propre salive. Pardon ?? Ugo et Charlie ?? Quelle association ! Une partie d'Effy avait du mal à y croire mais elle n'était pas tout à fait lucide, là tout de suite. Un psychopathe pervers homosexuel refoulé et une salope égocentrique détestable et détestée. Finalement, ils s’étaient bien trouvé. Elle savait très bien qu'Ugo n'attendait qu'une chose, qu'elle s’énerve totalement mais elle n'allait pas lui accorder ce plaisir. Même si elle était blessée, il était hors de question qu'il s'en rende compte. Feignant l’indifférence, elle haussa les épaules avant de poursuivre.

" Et ? " Bha oui tocard, qu'est-ce que tu veux que ça me fasse ? " Oh pardon, c'est à ce moment que je suis censée partir en pleurant ? Elle prit un air désolé et pinça ses lèvres. Non désolé mais ça n'arrivera pas.

Ugo était vraiment un con. Dans le fond, il n'avait pas du tout changé et ça, elle le regrettait. En revenant Effy pensait pouvoir gérer et entretenir des relations courtoises, voir amicale avec lui. Oui enfin, c’était utopique tout ça. Mais elle pensait au moins ne pas avoir a se battre avec lui h24. Il l'avait balargué, pas besoin de la provoquer tous les jours. Ça suffisait amplement.

" Charlie a bien du courage de te supporter depuis tout ce temps. Je me demande pourquoi elle reste. Tu la menace ou quoi ? Han mais oui, c'est ça, tu l'oblige à sortir avec toi. T'es tellement dingue qu'elle a peur de te quitter ! " C’était la seule solution envisageable pour Effy. Ugo ne pouvait pas avoir de relation en tout simplicité. Ce type était malade !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oh, baby, baby, it's a wild world, it's hard to get by just upon a smile
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 20/08/2014
• MESSAGES : 1517
• LOCALISATION : DTC
• I-POD : Lana Del Rey - Born to Die
• HUMEUR : Défrisante

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Un matin à Degrassi (libre)   Jeu 4 Sep - 12:18

Bah oui, qui ne se toucherait pas sur une photo d'Ugo Preston ?? (LOL) Ugo savait qu'il avait dépassé les limites du raisonable en allant sur ce terrain quelque peu glissant, mais bon Effy l'avait un peu cherché en remettant en question sa sexualité... alors qu'elle savait très bien qu'il avait aucun problème avec les filles, aucun problème avec elle également... bien au contraire... C'est pas parce qu'ils avaient jamais fait "la chose" qu'elle pouvait se permettre d'insinuer des trucs pareils !
Ugo passant au regard la jeune femme pour trouver la prochaine connerie qu'il allait bien pouvoir faire, remarqua le téléphone de la jeune femme, dans la poche de son jean. Parfait, glissant sa main sur la cuisse de Presley, il attrapa le dit téléphone pour faire un selfie et le lui rendre :


Tiens, petit cadeau pour ce soir ! dit-il tout en lui faisant un clin d'oeil.

Bien sûr, le sujet Charlie n'était pas innocent, même si Ugo savait que le sujet Selena était pire, il avait préféré utiliser Charlie, car même s'il voulait éloigner Effy, il ne voulait pas non plus trop la blesser. Alors quand la jeune femme rappliqua que Charlie avait bien du courage et qu'elle devait surement accepté d'être en couple avec lui par peur. Il hocha la tête tout en répondant :

Elle a autant de courage que toi Presley... Tu veux peut-etre que je te raffraichisse la mémoire ? Et si je te raffraichissais la mémoire devant Adam ?... La vérité ne va pas tarder à éclater Presley, tout le monde finira par savoir ce que tu t'amuses à faire en soutif dans le placard du concierge...

Et toc, voilà une petite dose de menace gratuite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 31/08/2014
• MESSAGES : 1745
• LOCALISATION : Degrassi
• I-POD : Sam Smith - I know I'm not the only one
• HUMEUR : Libérée

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Un matin à Degrassi (libre)   Jeu 4 Sep - 12:44

Ugo fit glisser sa main sur la cuisse d'Effy pour lui voler son téléphone dans sa poche. Elle essaya bien de l'en empêcher mais il était plus rapide qu'elle et il avait des doigts habiles (MDR). " Rends moi ça, merde ! " Elle sautilla pour rattraper son téléphone mais Ugo eu le temps de prendre une photo de lui. Effy soupira alors qu'il lui rendait enfin son cellulaire. " Va te faire foutre ! " Comme si ça allait lui servir ! Quoi que, elle pouvait toujours la publier dans le journal de l’école en faisait un article odieux au sujet du jeune Preston. A voir, en tout cas, elle ne la supprima pas... Elle s'avança un peu dans la file lorsqu'Ugo suggéra de lui rafraîchir la mémoire. Pas la peine, Effy se souvenait très bien de ce qui c’était passé entre eux. Elle le fusilla du regard lorsqu'il évoqua Adam. Ugo n’était d'un enfoiré de base. Le vrai petit connard qui s'amusait à détruire tout ceux qui croisaient sa route. Effy en venait presque à pensé qu'il était pire que Cruz. Parce que oui, Cruz montrait son vrai visage des le début, il ne cachait pas sa fourberie ou sa mesquinerie devant de grands sourire de façade ou une quelconque gentillesse .

" SI TU OSE FAIRE CA JE JURE QUE JE T... " Elle leva son index en l'air avant d’éclaircir sa gorge. Calme toi Effy, calme toi. " Tout le monde sait que tu es profondément attardé et dérangé, j'aurais qu'à dire que c'est une rumeur pour faire enfler ta cote de popularité. " Elle marqua une pause pour bien le laisser s’imprégner de ce qu'elle venait de dire. " C'est moi qui fixe les règles Ugo, je peux dire tout ce que je veux dans le journal, tout le monde finit par y croire. " C'était vrai. Tous les lycéens de Degrassi considéraient le journal de l’École comme leu bible, elle ne l'avait pas inventé. Effy posa son sac pour se préparer, c’était à son tour de passer. Elle se tourna une nouvelle fois vers Ugo.

" Je préfère qu'on soit clair toi et moi, c'est parce qu'il y a eu quelque chose -trois fois rien- en nous, que tu dois te comporter en véritable connard. Souviens toi que je t'ai laissé tranquille quand TU me l'as demandé. Alors pitié, arrête de revenir à la charge comme si t'avais une petite de chose à me reprocher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oh, baby, baby, it's a wild world, it's hard to get by just upon a smile
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 20/08/2014
• MESSAGES : 1517
• LOCALISATION : DTC
• I-POD : Lana Del Rey - Born to Die
• HUMEUR : Défrisante

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Un matin à Degrassi (libre)   Jeu 4 Sep - 13:02

Genre madame fixait les règles du jeu grâce à son torchon nommé Journal du Lycée ?? La bonne blague ! Ugo ne put s'empêcher de rire en entendant ça, Effy croyait-elle réellement avoir un peu de pouvoir sur lui ? C'était des pûtains de foutaises. Effy était juste une putain d'aveugle, car elle n'avait rien vu et elle n'avait surtout rien compris. Il lui avait demandé de le laisser tranquille pour sa sécurité, et elle avait même pas réussi à s'en rendre compte... au fond, elle avait juste profiter de cette ouverture pour reprendre sa liberté et le laisser tomber comme tout le monde, comme Sellie quand elle avait préféré "fricoter" avec Cruz, comme Chloé... quand elle avait elle aussi préféré "fricoter" avec... encore Cruz. Effy était forcément la prochaine sur le tableau de chasse de son dérangé de frangin violeur de maman et il ne pouvait pas se le permettre... Effy devait rester intouchable car elle avait le mérite, elle, de ne jamais avoir eu les mains de Cruz posé sur elle, car elle avait le mérite d'être bien plus classe et pure que Selena la fausse amie de Jesus-le-taré ou Chloé l'hypocrite. La seule chose qui le rongeait profondemment était d'imaginer la jeune femme avec ce looser d'Adam, d'imaginer qu'elle avait pu donner sa virginité à ce crétin fini et même s'il souhaitait plus que tout qu'Effy soit en sécurité et donc loin de lui, il ne pouvait pas la laisser rater sa vie avec ce mongole... En fait, si Ugo ne pouvait pas l'avoir, personne ne pouvait. C'était foutrement égoiste mais Ugo tenait là un nouvel objectif de vie, détruire ce pathétique couple...le détruire avant qu'ils osent copuler !!

Tu te prends pour qui Presley ?? Ici t'es rien qu'une pauvre fille ? T'es pas une SO COOL, t'es rien ! Personne ne lis ton torchon qui plus est... comme si tu faisais le poids contre Spirit ?? Franchement t'aurai jamais du rentrer, tu vas le payer cher Presley... A partir d'aujourd'hui, je veux plus croiser ta sale gueule de fouine, CAPITO ?? Parce que je te jure que je ferai tout pour faire de ta vie un enfer... en commençant par raconter à absolument tout le monde ton petit manège avec ton cousin et comment ce taré m'a cassé la gueule tellement ça le fait bander de s'immaginer en train de te la mettre. Juste un conseil Presley, dégage de mon chemin ou tu morfleras ! Ugo le gentil petit bichon frisé avec qui tu faisais des batailles de glace n'existe plus...

La poussant en appuyant ses deux mains sur ses épaules, il la regarda tomber les fesses premières contre le sol. Il mourrait d'envie de lui dire "Putain Effy ne rend pas les choses plus difficiles, juste déteste-moi cordialement et ne m'adresse plus jamais la parole" mais c'était comme pluq facile de l'insulter plutôt que d'avoir plus aucun lien avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 31/08/2014
• MESSAGES : 1745
• LOCALISATION : Degrassi
• I-POD : Sam Smith - I know I'm not the only one
• HUMEUR : Libérée

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Un matin à Degrassi (libre)   Jeu 4 Sep - 13:43

Non, Effy n’était pas une So cool et alors ? Pour être honnête elle préférait largement ne pas faire partie de leur petit groupe de péteux tous égocentrique et imbus de leur personne. Il n'y avait qu'à voir la liste ; Charlie, Cammie, Cruz... Non merci, ça aurait été une véritable honte pour elle d’être assimilé à ce genre de personne. Ugo menaça Effy assez violemment mais ça ne lui faisait rien, enfin, lorsqu'il évoqua Wayne, elle sentit son cœur se serrer. S'il touchait à son cousin, elle allait sérieusement vriller. Même si en ce moment, il se passait quelque chose de bizarre entre eux, il était un membre de sa famille. Un pilier de sa vie. Une personne avec qui elle avait grandit et partagé beaucoup de chose. Hors de question qu'Ugo s'en prenne à lui et l'embarque dans leur histoire. Il pouvait l'insulter, la malmener, lui crier dessus, lui faire tout un tas de problèmes mais pas question de mettre Wayne au milieu de tout ça. " LA FERME ! " Cria-t-elle en espérant qu'il se taise une bonne fois pour toute mais malheureusement, ça ne l’empêcha pas de terminer ses menaces. Il voulait qu'elle dégage mais putain, elle n'avait rien demandé elle, c'est lui qui l'avait agressé de bon matin ! Effy avait l'impression que peu importe la façon dont elle se comportait, Ugo trouverait toujours quelque chose à dire. C’était usant, fatigant ! Ugo poussa Effy de ses deux mains. Elle perdit l’équilibre et se retrouva bien assez vite sur le sol. Certains élève se mirent à rire et elle ne le supporta pas. Honteuse, les yeux légèrement embué de larme qu'elle tentait tant bien que mal de ravaler, elle se leva le plus rapidement possible pour faire face à Ugo. Elle s'approcha de lui et lui décolla de toute sa force une gifle monumentale. Une gifle qui claque bien fort et qu'on voit dans les films. La gorge nouée, elle n'en revenait pas qu'il ait osé l'humilié de la sorte. Comme si les mots ne lui suffisait déjà plus, il fallait maintenant qu'il l'a mette à terre. Littéralement.

" Touche à Wayne et je jure que tu me le paieras. " Elle leva un doigt accusateur vers son visage.  " Ne t'avise plus JAMAIS de poser tes mains sur moi. Tu devrais avoir honte de toi !" Ugo n’était qu'un lâche. Quel genre de type s'en prenait à une fille ? " Va s'y, mets tes putains de menaces à exécutions. Je serrais là, je jure que tu vas devoir faire bien plus que me croiser, tu vas me confronter ! Tous les jours, toutes les heures ! Tu ne me fais pas peur Preston. T'es qu'une merde ! " Elle le toisa de haut en bas et lui tourna le dos pour passer sous le portique. Salopard !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oh, baby, baby, it's a wild world, it's hard to get by just upon a smile
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 20/08/2014
• MESSAGES : 1517
• LOCALISATION : DTC
• I-POD : Lana Del Rey - Born to Die
• HUMEUR : Défrisante

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Un matin à Degrassi (libre)   Jeu 4 Sep - 14:01

Mais bordel, pourquoi n'avait-il pas juste ignoré la jeune femme ? Pourquoi ? Il ne savait pas, il avait besoin de l'insulter, c'était genre viscérale et maintenant qu'il avait sorti son lot de vacheries, il se sentait vachement mieux, Effy était enfin rentrée et c'était comme si cet évènement l'avait ramené à la vie. Bien évidemment elle promettait d'être chaque jour là pour lui mener la vie dure et c'était bizarrement la meilleure nouvelle de la journée... Il allait pouvoir l'insulter chaque jour que Dieu fait, c'était juste le pied ! Elle se redressa puis s'avança pour passer le portique et Ugo poussa quelques élèves pour passer le portique d'a coté. Il ne voulait pas qu'elle puisse s'échapper aussi facilement, pas aussi vite, les retrouvailles commençaient à peine. Poussant à nouveau deux trois étudiants, il fit à nouveau face à la jeune femme :

Ah bon ? Et tu compte me faire quoi au juste ? Je t'écoute ?? Je suis assez curieux de voir ce que tu as prévu pour moi ? Je te rappel juste au passage que je suis désormais inattaquable... Je suis un looser Presley, aucune femme n'a voulu rester dans ma vie, y compris toi. Je suis seul, j'ai aucune attache... aucun moyen de pression...Par contre permets-moi de t'annoncer que tu vas bientôt perdre le débile qui te sers de petit copain... Parce que ça, vois-tu, c'est dans mes plans !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 31/08/2014
• MESSAGES : 1745
• LOCALISATION : Degrassi
• I-POD : Sam Smith - I know I'm not the only one
• HUMEUR : Libérée

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Un matin à Degrassi (libre)   Jeu 4 Sep - 14:27

Effy passa le portique et s'engouffra dans le Hall de quelque pas. Mais très vite, Ugo la rattrapa. Elle souffla un grand coup pour bien lui montrer qu'il l'avait saoulé. C’était sa rentrée, elle n'était pas censé se faire remarquer des le début. Si son père entendait -fort probable- ce qui c’était passé aux portiques de sécurité, il allait péter une durite. Ils avaient eu de nombreuses discussions au sujet des crises de nerfs d'Effy et de sa facilité à s'attirer les problèmes ou se faire remarquer. Voila que ça recommençait. Pourtant, elle y avait mit de la bonne volonté, elle avait essayé de se contenir mais non, c’était comme ça. Ugo arrivait toujours à sortir ce qu'il y avait de plus mauvais en elle. Et voici qui lui déballé sa vie en lui reprochant d'être partie comme toutes les filles qu'il avait eu dans sa vie. Elle passa ses mains sur son visage en se demandant comment elle pouvait lui faire comprendre que c’était SON choix à lui. Elle n'avait pas a payer pour les décisions qu'IL avait prises.

" Tu me fais vraiment pitié ! Qu'est-ce qu'il y a ? T'as peur des représailles maintenant, Ugo ? Pourtant tout à l'heure quand tu m'a poussé par terre tu t'en fichais hein ? Crois le ou non, tes histoires de culotte m’intéressent pas. J'ai pas besoin qu'il y ait nécessairement une personne dans ta vie pour t'anéantir. " Effy n'avait encore aucune idée de la façon dont elle allait s'y prendre mais ce qui est sure c'est qu'elle trouverait bien vite. Elle ne pouvait pas le laisser s'en sortir comme ça. " Est-ce que tu serrais jaloux d'Adam ? T'es vraiment pas net comme garçon, le malheur des autres te fais bander, c'est ça ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oh, baby, baby, it's a wild world, it's hard to get by just upon a smile
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 20/08/2014
• MESSAGES : 1517
• LOCALISATION : DTC
• I-POD : Lana Del Rey - Born to Die
• HUMEUR : Défrisante

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Un matin à Degrassi (libre)   Jeu 4 Sep - 14:37

Lui jaloux d'Adam ?? Voilà la chose la plus drôle qu'il avait entendu depuis bien longtemps. Enfin, peut-être pas si drôle... Voilà que le jeune homme se senti quelque peu paumé. Merde depuis 10 bonnes minutes, les insultes fusaient comme c'était pas permi et voilà qu'il se rendait enfin compte qu'il ne gerait plus rien. Il se rendait compte qu'il avait créé de lui-même cette satanée situation et surtout il se rendait compte qu'il était émotionnellement bien plus faible qu'il ne le pensait. Décontenancé par son propre comportement. Il resta un instant figé. Habituellement il aurait ri à gorge déployé. Bah oui, lui jaloux d'un pauvre type comme Adam était bien la blague du siècle mais la vérité était là... Oui, il était bel et bien jaloux et c'était foutrement pathétique. Ugo se senti alors très con, mais très très con. Et tout penaud, il se contenta de dire :

Ecoute, je te propose un deal. On est un fantome l'un pour l'autre et chacun mène sa petite vie tranquille sans faire chier l'autre ok ? Excuse-moi de t'avoir poussé. Je viendrai plus t'importuner, ni toi, ni Adam, ni même raconter des choses sur ton cousin...même si toi-même tu sais que c'est bizarre et dégueulasse. Bref... je disparaîs de ta vie Presley... Content tout de même de te savoir de retour et en forme.

Voilà. Ugo avait enfin réagit en adulte, comme quoi c'était pas si compliqué. S'il voulait avoir la vie dont il rêvait, il se devait d'être maintenant un homme, il se devait de laisser Effy mener sa vie loin de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 31/08/2014
• MESSAGES : 1745
• LOCALISATION : Degrassi
• I-POD : Sam Smith - I know I'm not the only one
• HUMEUR : Libérée

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Un matin à Degrassi (libre)   Jeu 4 Sep - 14:58

Effy fut surprise par ce changement soudain d'attitude. Qu'est-ce qui se passait ? Elle toussa en laissant échappé un 'tapette' à l'attention d'Ugo. Et dire qu'il y a à peine deux minutes, il la poussait au sol en lui promettant de lui faire la misère, voila maintenant qu'il faisait machine arrière. Trop tard. Oui, c’était trop tard, il l'avait bien trop humilié pour qu'elle abandonne et ne lui donne pas la leçon de sa vie. Après ça, il seront quittes et pourront faire comme ci aucun des deux n'existait au yeux de l'autre. Effy était déterminée. S'il avait quelque chose contre elle, qu'il en finisse une bonne fois pour tout au lieu de passé son temps à souffler le chaud puis le froid. Elle n'en pouvait plus. Hargneuse, elle leva un sourcil lorsqu'Ugo termina sa longue tirade dont elle n'avait écouté que quelques mots. " Des fantômes tu dis ? Arrête Ugo, tu sais très bien que c'est pas possible..." Elle l'observa et hocha la tête l'air dépité. Ce garçon ne savait pas du tout ou il en était. Elle non plus d'ailleurs. Mais sur lui, ça faisait  pitié. Se rétracter de cette façon cacher FORCEMENT quelque chose pour Effy. Elle l'observa pendant quelque seconde sans dire un mot. " Tu as peur Ugo, mais ça, il fallait y penser avant de jouer au plus fort avec moi. Une fois que j'aurais trouvé ce qui te tracasse tant pour que tu décide d'abandonner, et que je l'aurais exposé au yeux de tous, je considérerais qu'on est ok. Et des lors, tu ne seras plus qu'un fantôme, je te le promet. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oh, baby, baby, it's a wild world, it's hard to get by just upon a smile
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 20/08/2014
• MESSAGES : 1517
• LOCALISATION : DTC
• I-POD : Lana Del Rey - Born to Die
• HUMEUR : Défrisante

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Un matin à Degrassi (libre)   Jeu 4 Sep - 15:24

Ugo savait également très bien que cela n'était pas possible pourtant il se promettait désormais d'essayer, de faire son possible pour l'éloigner de lui et de sa maudite famille de tarés. Effy prenait bizarrement cela pour de la peur, alors qu'elle savait très bien, de part leur passé que le jeune homme n'avait jamais eu peur de quoi que ce soit, et surtout pas de la honte au passage. Elle lui promettait même de dévoiler ses secrets aux yeux de tous, parce que son changement de comportement était à son sens louche et devait forcément cacher quelque chose. Le jeune Preston hocha les épaules, Effy était d'un crédulité absolue. Il avait envie de crier très fort tout ce qu'il avait sur le coeur, lui dire qu'il avait toujours des sentiments pour elle, qu'elle avait changé sa vie, qu'elle était même responsable du bordel qu'était sa vie, parce que sans elle, jamais sa route n'aurait dévié de Sellie, et malgré la faute que la jeune Santos avait commise avec son frère, il aurait fait en sorte de sauver les apparences. Il aurait sauvé ce couple voué à l'échec. Il voulait la secouer et lui dire de fuir, parce qu'elle n'était pas en sécurité près de lui, surtout depuis qu'il avait manigancé avec Charlie pour anéantir le couple Cruzoé. Mais Ugo n'en avait pas la force. C'était à la fois trop dur et trop compliqué. Trop dur de mettre des mots sur ses émotions, trop compliqué d'expliquer dans quoi il était tombé et pourquoi il voulait désormais consacrer sa vie à ruiner celle des autres. Il soupira devant l'acharnement de la jeune femme :

Presley par pitié, je hisse le drapeau blanc donc ferme ta gueule. Il n'y a rien à découvrir, je te l'ai dis, je suis un looser et c'est un secret pour personne. Arrête de vouloir jouer contre moi, tu sais très bien qu'à chaque fois, on perd tout les deux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 31/08/2014
• MESSAGES : 1745
• LOCALISATION : Degrassi
• I-POD : Sam Smith - I know I'm not the only one
• HUMEUR : Libérée

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Un matin à Degrassi (libre)   Jeu 4 Sep - 20:57

Il n'avait pas tord. A chaque fois qu'ils s’étaient battu aucun des deux n'avait pu tirer son épingle du jeu. Toute cette mascarade avait assez duré. Ils ne pouvait pas passer leur temps à se détruire l'un et l'autre sans raison. Si tout cela était mérité, on aurait pu comprendre mais ces deux là n'avait pas de raison de se faire là guerre. Plus aujourd'hui. Effy réfléchit quelques instants. Et si tout cela n’était qu'une entourloupe ? Une énième farce d'Ugo pour pouvoir reprendre le dessus et mettre Effy hors jeu pour de bon. Elle ne savait plus sur quel pied danser avec lui. Elle aimerait le croire, mais quelque chose au fond d'elle l'en empêcher. Ils n’étaient bon qu'à se déchirer et se faire souffrir. Elle passa une main dans ses long cheveux brun et essaya de retrouver ses esprits. Elle n'était pas sure de son coup. Pas du tout, mais elle allait quand même essayer de lui faire confiance. Et même si elle y mettait toute sa bonne volonté, elle n'arrivait pas a comprendre ce revirement de situation. Ok, il n'avait pas peur et rien à cacher mais pourquoi changer du tout au tout s'il n'avait rien à craindre. Il avait l'avantage pourtant. " Qu'est-ce qui t'arrive ? " murmura-t-elle en plantant son regard dans le sien. Il fallait qu'il lui explique parce que là elle était vraiment perdue. " Pourquoi tu me dis tout ça ? " Elle essayait de déceler une piste dans son regard, une expression sur son visage. Bordel, elle avait oublié combien tout était compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oh, baby, baby, it's a wild world, it's hard to get by just upon a smile
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 20/08/2014
• MESSAGES : 1517
• LOCALISATION : DTC
• I-POD : Lana Del Rey - Born to Die
• HUMEUR : Défrisante

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Un matin à Degrassi (libre)   Lun 8 Sep - 12:19

Ugo ignorait lui-même pourquoi il lui disait tout ça. C'était peut-être un rappel inconscient de leur passif commun, de ô combien c'était toujours compliqué entre eux et surtout parce que tout deux savaient bien qu'à chaque fois qu'ils franchissaient le pas, c'est-à-dire, convenaient d'être ensemble, un de deux faisait immédiatement marche arrière. Combien de fois avaient-ils tentés ? Les tentatives étaient tellement nombreuses qu'Ugo ne parvenait même pas à mettre un chiffre dessus. De toute façon c'était un peu comme si tous les deux étaient maudits ensembles et qu'un hypothétique couple n'existerait jamais. Peut-être même qu'ils n'avaient jamais eu de réels sentiments l'un pour l'autre... après tout l'amour et la haine étaient tellement des sentiments proches qu'ils avaient surement confondus... peut-être qu'ils aimaient trop juste se faire du mal.

J'ai changé Effy... C'est tout. J'ai un gamin, je ne peux plus me permettre de jouer à l'ado avec toi... je ne peux plus me permettre de faire l'instable... je ne veux plus t'entrainer dans ce genre de jeu... tu vois à l'époque, c'était moi le mec paumé, entouré de ses trois nanas... maintenant les choses ont changées, c'est toi qui détient ce rôle... Peut-être qu'on reprendra nos petits jeux d'ado si un jour tu décides d'être claire avec toi-même, avec Adam et avec Wayne...

Ugo marqua une pause, comme pour peser ce qu'il était en train de dire. Il savait qu'Effy allait nier pour Wayne, ou même pour leur propre relation, qu'elle préférait encore jouer la parfaite petite amie d'Adam plutôt qu'admettre qu'il pouvait toujours y avoir un truc entre eux. De touta façon Ugo se devait de la protéger de Cruz, depuis qu'il était officiellement rentrer en guerre contre son frère.

De toute façon, je ne sais pas pourquoi je te dis ça... comme je viens de te le dire, maintenant je suis avec Charlie. Et je ne joue plus comme j'ai pu jouer dans le passé. Elle est la femme de ma vie, dès qu'on aura fini nos études, je lui demanderai de m'épouser...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 31/08/2014
• MESSAGES : 1745
• LOCALISATION : Degrassi
• I-POD : Sam Smith - I know I'm not the only one
• HUMEUR : Libérée

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Un matin à Degrassi (libre)   Lun 8 Sep - 18:22

Si Ugo doutait de ses sentiments, ce n’était pas le cas d'Effy. Elle avait vraiment eu un coup de cœur pour lui et une affection sincère. Il avait été un connard avec elle mais lui avait apporté beaucoup de chose également. Si aujourd'hui tout semblait beaucoup trop compliqué et voué à l’échec, elle n'oubliait pas. Elle n'oubliait pas que fut un temps, il était très important pour elle. Plus qu'il ne pouvait l'imaginer. Perdue face à son changement d'attitude soudain, elle l'observait en cherchant à comprendre. Une petite pointe au cœur, elle pinça ses lèvre alors qu'elle se sentait légèrement mal tout d'un coup. Ça venait de lui traverser l'esprit; et si Ugo n'allait pas bien en ce moment ? Ça expliquerait qu'il décide d’arrêter de se battre si subitement. Peut être bien que la seul chose qu'il avait à caché c’était son mal-être. Sa souffrance. Mais Ugo prit enfin la parole. Effy avait tendance à oublié qu'Ugo était papa d'un petit Jude. Un enfant avec un enfant. Tout ça était bien trop compliqué.

" Je comprends mieux " Il était tout à fait normal que son gosse soit sa priorité. Il s'agissait de sa chair, son sang. Personne ne pouvait rivaliser avec l'amour qu'il devait très certainement lui porter. Pour lui, il devait déplacer des montagnes. Pour lui, il avait décidé de changer. " Mais par pitié, arrêtes de parler de Wayne comme si c’était..." un potentiel petit ami ? Elle se stoppa net en se rendant compte que l'absurdité de leur conversation et du fait qu'elle était en train de se justifier. Néanmoins, elle ne put s’empêcher d'ajouter. " Wayne est mon cousin Preston. Et Adam est mon petit ami. Je sais très bien ou j'en suis merci. " Faux.

Le pire dans tout ça, c'est qu'Effy tenais quand même à Adam. Beaucoup. Il était le garçon parfait dont toutes les filles rêvait et puis surtout, il l'aimait. Tout simplement, sans complication, sans souffrances, sans problèmes. Elle écouta attentivement Ugo qui évoqua -une fois de plus- Charlie la garce de Degrassi. Bien, si c'est ce qu'il souhaitait, elle l'acceptait... De toute façon, elle n'avait aucun mot à dire à ce sujet.

" Dans ce cas, je suis contente pour toi Ugo. Je suis contente que tu ai trouvé la fille qu'il te fallait. Ça m’étonne beaucoup que se soit Charlie, je n'y aurais jamais pensé. Mais ton bonheur passe avant tout ... " Elle lui accorda un petit sourire timide en hochant la tête comme pour appuyer ce qu'elle venait de dire. Et s'en convaincre aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oh, baby, baby, it's a wild world, it's hard to get by just upon a smile
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 20/08/2014
• MESSAGES : 1517
• LOCALISATION : DTC
• I-POD : Lana Del Rey - Born to Die
• HUMEUR : Défrisante

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Un matin à Degrassi (libre)   Mar 9 Sep - 13:17

Effy semblait baisser les armes, et Ugo se sentait bizarrement pas vraiment soulagé. C'était donc la fin d'une époque ? Une nouvelle aire était en train de naître ? Une aire où Effy et lui ne serait pas amis, mais pas ennemis pour autant ? C'était foutrement bizarre. Le jeune homme eu comme une pointe au coeur face à la réaction de la jeune femme... Car même s'il souhaitait qu'elle lache l'affaire, c'était peut-être aussi un peu décevant qu'elle s'arrête aussi vite... Mais bon, peut-être qu'Effy aussi avait changé, peut-être qu'elle était, elle aussi plus une enfant... Peut-être même qu'elle avait fait son deuil d'eux et qu'elle était vraiment comblée avec Adam... tant de peut-être...

Ugo esquissa un faible sourire alors que la jeune Presley lui avouait être contente pour lui et Charlie. C'était suréaliste, mais c'était sans doute mieux ainsi. Le coeur serré, fallait qu'il s'éloigne, qu'elle s'éloigne. Resserant sa main sur la bandouillère de son sac, il termina par dire, l'air préssé :


"Merci, à plus !"

Et il la laissa en plan. Tout en ne pouvant pas s'empêcher de se traiter intérieurement de crétin.

(fini)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un matin à Degrassi (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un matin à Degrassi (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One day, I shall come back - Degrassi RPG ::  :: Front Office-