AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hommage à Georges Davis, réalisateur talentueux et père exemplaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Parfait mais niais
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 20/08/2014
• MESSAGES : 356
• LOCALISATION : Manoir Davis
• I-POD : The Echo Friendly - Same Mistakes

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Hommage à Georges Davis, réalisateur talentueux et père exemplaire   Jeu 4 Sep - 11:25

Georges Davis était mort depuis plusieurs années maintenant, mais il continuait de faire parler de lui et à être apprécié dans le monde du cinéma. On citait souvent son premier film comme une référence, omettant les critiques qui avaient été faites à son égard pour ceux qui avaient suivi. Aujourd’hui encore, on voulait lui remettre un prix d’honneur pour l’ensemble de sa carrière alors qu’elle était essentiellement constituée de navets. Quand Jade, son éditrice, avait reçu une invitation pour une cérémonie de remise de prix quelconque (Georges Davis n’aurait jamais pu s’offrir les Oscars), le premier réflexe de Manu avait été de dire non. Ses parents étaient morts, et il se portait mieux que de leur vivant. Il faisait tout son possible pour éviter Nicholas depuis plusieurs années, bien qu’il aimât passer du temps avec sa fille Cléo qui n’avait pas hérité de son arrogance. Mais Jade avait vu les choses autrement. Un petit réalisateur s’était apparemment mis en tête de transposer sur grand écran son dernier best-seller. Manu était bien sûr contre. Il ne voulait pas qu’on touche à son bébé. Mais Jade l’avait convaincu d’aller voir ce mec qui serait également présent à la cérémonie, persuadée que ce serait l’opportunité de s’ouvrir à de nouveaux horizons et de relancer sa carrière d’écrivain en berne. Après tout, il devait juste faire acte de présence pendant la cérémonie et aller parler au réalisateur. On n’attendait rien d’autre de lui. Les organisateurs connaissaient sa relation avec son père et avaient confié le soin de prononcer un discours larmoyant à Nicholas, le fils prodigue.

Mal à l’aise dans son costume bien trop classe pour lui, Manu se dirigea dans la salle de réception pour trouver sa table. L’ambiance était hyper guindée. On avait installé des tables rondes dans toute la salle, chacune avec des marques-place à chaque chaise. Le champagne coulait déjà à flot. Manu avait trouvé sa place. On l’avait bien sûr mis à côté de son demi-frère, pour avoir l’image émouvante des deux ennemis unis dans leur tristesse. Il s’installa et ne le regarda pas. Sa simple vue avait le don de faire surgir des années de frustration et de haine. Le poing serré, il ne put s’empêcher de l’ouvrir.

- Ma belle-sœur se sent mieux ?

Comme tout Degrassi, il avait appris qu’on avait tenté d’assassiner Rain. Autant dire qu’il n’était pas surpris. Rain était si détestable et diabolique qu’il n’était pas étonnant que quelqu’un ait voulu mettre fin à ses jours. Manu n’avait pas été ravi de la nouvelle, il ne la détestait pas au point de la voir mourir. S’il posait la question avec un air provocateur, c’était uniquement pour énerver Nicholas. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 21/04/2008
• MESSAGES : 63
• I-POD : The Queen and I - Gym Class Heroes
• HUMEUR : King of the World

MessageSujet: Re: Hommage à Georges Davis, réalisateur talentueux et père exemplaire   Sam 6 Sep - 9:15

George Davis. Sa vie, son oeuvre. Nicholas fit une grimace de dégoût en lisant l'invitation qui était posée sur son bureau. Une soirée pour mettre à l'honneur le travail de son père. La barbe. Nicholas se demandait si la soirée ferait une rétrospective de ses nombreuses maîtresses et rendrait hommage à son goût prononcé pour les adolescentes de dix-sept ans. Il y aurait sûrement des photos de lui à l'époque où il sautait son épouse actuelle Rain. Charmant. Presque tout en ce moment le faisait penser à Rain. Elle lui manquait chaque jour un peu plus et ses visites dans leur ancienne maison le frustrait puisque Rain n'avait toujours pas décidé de lui pardonner son infidélité avec Laureen. Il avait essayé de l'amadouer en lui proposant de venir avec lui à cette soirée mais la blonde lui avait opposé une fin de non-recevoir.

C'est donc seul et vêtu d'un impeccable costume Armani qu'il attendait à une table ronde au milieu de gens qu'il ne connaissait pas et qu'il n'avait pas envie de connaître qui tentaient de lui faire la conversation. Pour couper court à toute discussion, Nicholas enfourna un gros morceau de pain (dur) dans sa bouche et découpa un morceau de foie gras. Il ne tourna même pas la tête vers Manu qui venait de s'installer à côté de lui. Il supposait que c'était lui car son nom était inscrit sur le marque place et que la silhouette puait l'aftershave bon marché. Nicholas déglutit et avala son gros morceau de pain avant de tourner la tête vers Manuel qui venait de lui parler de Rain. Petit con va.


- Bien mieux et elle dégueulerait sans doute sur ton costume de location.

Quel horreur. Nicholas savait que George avait été un père infect avec Manu mais qui pouvait lui en vouloir. Manu devait être un bébé fort laid et sa mère n'avait pas d'argent. Il était donc normal que George les ai abandonné comme des malpropres pour refaire sa vie avec eux. Nicholas fit un signe au serveur pour obtenir quelque chose de plus fort que le champagne sec qui lui piquait la gorge.

- Je te demande pas comment va ma belle-soeur puisqu'aucune pauvre âme de cette ville n'a consenti à te dépuceler.


Dernière édition par Nicholas le Dim 7 Sep - 8:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parfait mais niais
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 20/08/2014
• MESSAGES : 356
• LOCALISATION : Manoir Davis
• I-POD : The Echo Friendly - Same Mistakes

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Hommage à Georges Davis, réalisateur talentueux et père exemplaire   Sam 6 Sep - 18:33

A défaut de s’amuser, Manu pourrait au moins manger autre chose que des pâtes bolo et knackis ce soir. La table était garnie de petits fours dont il ignorait la composition et qu’il avait décidé de tous tester. Il avait l’impression d’être face à un sachet de dragées surprises de Bertie Crochu et faillit en recracher un dans sa serviette. La soirée s’annonçait longue mais Nicholas aurait au moins le mérite de lui offrir une petite distraction. Visiblement il avait réussi à l’agacer avec sa première pique et en profitait déjà pour lui rappeler combien il était mieux que lui.

Charmant.

Manu jaugea rapidement le costume de Nicholas et ne vit même pas la différence avec celui qu’il avait acheté dans un centre commercial quelques années plus tôt. Qu’est-ce qu’il en avait à foutre. Il préférait largement ses vieux pulls aux habits prétentieux de toutes les personnes présentes dans cette salle.

Ha, ha. Bravo, ton humour est toujours le même qu’à tes dix-sept ans.

- Connard. Manu leva sa coupe de champagne pour le féliciter et la porta à ses lèvres. Lui ne le trouvait pas sec. De toute façon, il n’y connaissait rien en champagne : il préférait la bière.

Que tu n’aies pas de belle-sœur veut surtout dire que je peux me permettre de les enchaîner sans entraîner un divorce. Tout le monde n’a pas cette chance, il paraît.

Wink wink. Il faisait bien sûr référence à cette traîtresse de Laureen qui avait été son amie avant de devenir une conne de plus face à Nicholas. Son couple battait de l’aile et c’était bien fait pour leurs gueules de cons à tous les deux. Manu mentait peut-être en parlant de « les enchaîner », mais Nicholas n’était pas obligé de le savoir. Il pouvait bien redorer un peu son image.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 21/04/2008
• MESSAGES : 63
• I-POD : The Queen and I - Gym Class Heroes
• HUMEUR : King of the World

MessageSujet: Re: Hommage à Georges Davis, réalisateur talentueux et père exemplaire   Dim 7 Sep - 8:10

Nicholas adressa un sourire condescendant à son grand frère qui semblait mépriser son humour. Dix sept ans que Nicholas et Manuel s'étaient retrouvés à Degrassi de manière officielle pour tourner ce film-série. Nicholas songea qu'il aurait peut-être dû mettre une ou deux lignes sur son frère, histoire de faire un peu semblant et de faire taire les rumeurs de mésentente mais Nicholas n'était pas homme à prendre sur lui. Surtout quand il s'agissait de Manu. Il avait envie de lui adresser un doigt d'honneur en entendant sa référence à peine voilée à Laureen et à s situation maritale actuelle. UN vrai bordel que Manu s'empresserait sûrement de raconter dans son prochain livre. Nicholas préféra ignorer la perfidie et botter en touche.

- Cites moi le nom de la dernière fille avec laquelle tu as couché ? Lyra ne compte pas c'est une hippie elle baise même avec des arbres.

Nicholas se mit à rire de sa propre blague alors qu'on lui déposait un verre de whisky sur sa table. Voilà qui était mieux. Il revint vers Manu encore ravi de sa dernière blague. Il savait à quel point Manu tenait à sa petite peace & love qui travaillait sur la chaine Natures et découvertes. On la payait pour qu'elle fasse des "oooooh" et des "aaaah" dès qu'elle trouvait une nouvelle fougère ou rencontré un nouvel autochtone. Il n'y avait décidément que son frère pour aimer pendant vingt ans une folle pareille. Il était d'ailleurs surpris qu'il ne l'ait pas épousé.

- Tuesday était un peu cool dans le genre pro-ana sous alimentée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parfait mais niais
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 20/08/2014
• MESSAGES : 356
• LOCALISATION : Manoir Davis
• I-POD : The Echo Friendly - Same Mistakes

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Hommage à Georges Davis, réalisateur talentueux et père exemplaire   Dim 7 Sep - 21:01

Nicholas savait très bien de qui parler pour l’énerver. Personne ne touchait à sa Lyra, et encore moins pour parler d’elle comme ça. Mais Manu ne devait pas perdre son prétendu calme. S’énerver donnerait satisfaction à Nicholas. Pour une fois dans sa vie, il voulait gagner face à lui. Révéler sa véritable personnalité au monde entier à travers son premier livre avait été une petite victoire en soi, mais ce n'était pas suffisant. Repartir victorieux dans un face à face serait bien plus valorisant. Au lieu de laisser sortir le "ferme-la" qui lui brûlait les lèvres, Manu fit mine de trouver la blague drôle lui aussi et porta de nouveau sa coupe à ses lèvres avant de répondre à la première question de Nicholas :

- Charlotte. Tu veux des détails, peut-être ?

Manu se félicita pour cette spontanéité. Qui était Charlotte ? Une brune de son invention. En réalité, il n’avait pas couché avec une femme depuis plusieurs mois et allait bientôt se retrouver avec des ampoules à la main. Nicholas cherchait à lui infliger un coup fatal en s’attaquant maintenant à Tuesday. Manu bouillonnait et voulait lui mettre son poing dans la gueule. Au lieu de ça, il fit de son mieux pour garder ce même sourire et tourna la tête vers Nicholas. Ce blaireau voulait vraiment jouer à ça ? Il n’allait pas lui donner le dernier mot. Lui aussi savait qui étaient les deux amours de sa vie.

- Rain est un peu cool aussi dans le genre je me tape le père et j’épouse le fils. Tu crois que Cléo est la prochaine sur sa liste ?

Il marqua une pause et fit mine de réaliser sa bêtise.

- Oh, pardon. Comment tu pourrais savoir ? Aucune des deux ne te parle. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 21/04/2008
• MESSAGES : 63
• I-POD : The Queen and I - Gym Class Heroes
• HUMEUR : King of the World

MessageSujet: Re: Hommage à Georges Davis, réalisateur talentueux et père exemplaire   Mer 10 Sep - 14:07

Charlotte, un prénom pour une femme aussi inexistante que le bronzage de Manu. Nicholas leva les yeux au ciel en prenant une lampée de son alcool. La première gorgée lui brûla la gorge, la seconde aussi.

- Ça ira merci. Son nom de famille était je suppose je-ne-suis-même-pas-réelle.

Nicholas ne croyait pas du tout que Manu puisse avoir une vie sexuelle. Il était trop petit, trop maigre, trop blanc pour qu'une femme ne s'intéresse à lui. Ca expliquait bien entendu sa jalousie et sa pique à l'intention de Rain. Sa femme lui avait parlé des avances que Manu lui avait fait à une certaine fête des So Cool pendant laquelle la maison était partie en fumée. Nicholas n'était guère étonné que Manu lorgne encore sur sa superbe épouse. Par contre s'il pouvait encaisser sa jalousie, il détestait qu'il fasse référence à leur prochain divorce. Nicholas aimait Rain et même s'il avait essayé de sauver la face, plusieurs magasines avaient rapporté sa descente aux enfers depuis leur séparation. Rain n'était pas son âme soeur, mais son double, son égal. Nicholas ne pouvait pas supporter de la perdre.

- Pour ta gouverne, notre couple avec Rain ne s'est jamais aussi bien porté. Tu ne devrais pas lire les journaux people même si je peux comprendre que ça te fasse rêver de voir cette vie passionnante qui contraste avec la tienne si merdique. Tiens, tu prononcera le discours. Ça sera ton quart d'heure de gloire, frérot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parfait mais niais
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 20/08/2014
• MESSAGES : 356
• LOCALISATION : Manoir Davis
• I-POD : The Echo Friendly - Same Mistakes

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Hommage à Georges Davis, réalisateur talentueux et père exemplaire   Sam 13 Sep - 14:06

Qu’il était rigolo, ce Nicholas. Le sourire amusé de Manu était de plus en plus déformé par la colère qui montait en lui. A chacune de leur rencontre il rêvait de lui en mettre une mais se retenait par fierté, et parce qu’il avait l’étrange impression qu’il serait celui qui finirait à l’hôpital.

- Non, c’était plutôt ferme-ta-grande-gueule-et-occupe-toi-de-ta-queue.

Ses échecs sentimentaux à répétition étaient son point faible et il sentait que son calme apparent le quittait peu à peu. Ses réflexions sur Lyra et Tuesday n’étaient toujours pas passées. Nicholas n’était pourtant pas mieux placé que lui. Qu’elle soit son double ou non, Manu savait que sa relation avec Rain touchait à sa fin. Nicholas n’allait bientôt être qu’un déchet sans elle, et Manu serait le premier à regarder ce petit con arrogant sombrer. S’il avait ces informations sur leur couple, ce n’était pas grâce aux magazines people comme l’affirmait Nicholas. Il passait beaucoup de temps avec Cléo qui se faisait un plaisir de critiquer Rain avec lui.

- Abruti, ma source c’est ta fille. Cléo, tu te rappelles d’elle ?

Manu tourna la tête vers son frère et haussa un sourcil d’un air réprobateur. Ce con n’avait jamais su s’occuper de sa fille.

- En quoi ta vie est meilleure que la mienne ? Ton entourage te déteste, même ta fille te méprise. T’as rien à envier, petit frère.

Manu finit sa coupe de champagne d’une traite –il n’était pas de ceux qui se préoccupaient des manières à adopter dans ce genre événements- et se leva, prêt à s’en aller pour retrouver son réalisateur. 

- Un discours pour Georges ? Tu crois vraiment qu’il m’importait suffisamment pour que je me donne cette peine ? Je m’en fiche que t’en fasses ou pas. Je suis pas là pour ça. Mais tu ne voudrais pas qu’on ait une image de toi encore plus détestable, pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 21/04/2008
• MESSAGES : 63
• I-POD : The Queen and I - Gym Class Heroes
• HUMEUR : King of the World

MessageSujet: Re: Hommage à Georges Davis, réalisateur talentueux et père exemplaire   Sam 27 Sep - 21:15

Manu s'était acheté de la répartie grâce aux sous de son livre. C'était une bonne chose, Nicholas aimait se battre avec son frère. Ils n'avaient jamais fonctionné autrement. Nicholas était quand même vexé par les paroles dures de Manu. Depuis le départ de Rain, il avait l'impression d'être démuni. Les remarques de son grand frère le blessait plus qu'il ne l'aurait voulu. Nicholas le cacha en avalant un petit four et en haussant les épaules par la suite.

- Puisque Cléo a l'air de t'adorer et d'avoir une relation privilégiée avec toi, dis lui de s'installer dans ta bicoque minable et me rendre son amex.

Sale petite fille pourrie gâtée. Rain avait peut-être raison, Cléo était restée trop longtemps avec son hippie de mère et elle aimait la présence des loosers genre Manu. Il tourna l'alcool qu'il restait dans le fond de son verre. Manu avait raison il avait beau prétendre le contraire en y repensant bien Georges était un salaud. Même avec lui il avait été un mauvais père plus obsédé par les femmes qu'il baisait que par son fils ou son épouse. Il ne s'occupait d'eux que pour lui taxer de l'argent ou pour les rabaisser.

- Je m'en fiches. Georges était un connard il ne mérite pas une soirée en son honneur. Cette soirée c'est comme rendre hommage à Norman Bates.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parfait mais niais
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 20/08/2014
• MESSAGES : 356
• LOCALISATION : Manoir Davis
• I-POD : The Echo Friendly - Same Mistakes

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Hommage à Georges Davis, réalisateur talentueux et père exemplaire   Dim 5 Oct - 19:09

Pauvre Cléo. L’absence de son père avait l’air de la peiner plus qu’elle ne le laissait paraître. Manu ne voyait pas d’un bon oeil l’avenir de cette enfant. Elle avait des pararrazzi collés au cul toute la journée et puait l’herbe quand elle lui rendait visite. Elle serait la future Lindsay Lohan de Degrassi, uniquement parce que ses parents n’avaient pas su la protéger et l’éduquer. Ce n’était pas le rôle de Manu. Ils n’étaient pas si proches que ça et il n’avait pas besoin d’une nouvelle ado dans sa vie. Et puis, aussi attachante qu’elle soit, il n’était pas là pour rattraper les erreurs de son incapable de frère.

- Ca me fait du mal de l’admettre, mais je pense pas que je serais un meilleur père que toi pour elle. On a ça dans le sang.

Manu rêvait d’avoir des enfants mais il se demandait souvent quel genre de père il serait. Sûrement le genre à laisser sa femme, déjà. L’engagement le fascinait et l’effrayait à la fois. Il avait peur de trouver un jour la femme de sa vie et de tout laisser en plan pour le sourire rayonnant de Lyra ou les côtes apparentes de Tuesday. Il avait peut-être un peu trop de Georges en lui.

Manu fut surpris d’entendre Nicholas critiquer leur père de la sorte. S’il savait que leur relation n’était pas parfaite (une relation saine père/fils n’incluait généralement pas un mariage entre le fils et l’ex du père), Manu ne s’attendait pas à une comparaison avec Norman Bates. Nicholas était un gros lèche-cul et cette révélation lui fit ressentir un sentiment étrange et méconnu. Un genre d’empathie pour son frère ennemi.

- Qu’est-ce que t’es venu faire ici alors ? Te montrer ?
 
[https://www.youtube.com/watch?v=aAPBWFcw1oA Crying or Very sad Crying or Very sad]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 21/04/2008
• MESSAGES : 63
• I-POD : The Queen and I - Gym Class Heroes
• HUMEUR : King of the World

MessageSujet: Re: Hommage à Georges Davis, réalisateur talentueux et père exemplaire   Lun 6 Oct - 10:30

Elodie doit nous faire une vidéo sur cette chanson Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Nicholas ignorait si c'était l'alcool mais en vingt ans il avait le besoin de parler enfin franchement à son frère. Son frère. Une expression qu'il utilisait presque jamais se référant à Manu comme le parasite, le "blanc" alors qu'il avait hérité du même teint laiteux que Manu.

- Connard de Georges.

Nicholas fit tinter son verre vide contre celui de Manu d'un air entendu. Leur père commun leur avait filé des gênes foirés qui faisaient d'eux des pères minables même quand ils essaieraient de bien faire. Quand Cléo était petite, Nicholas avait vraiment essayé d'être un bon père il avait réussi au début mais il avait été dépassé lors de son entrée dans l'adolescente et quand sa carrière avait commencé à décliner. Il n'avait pas supporté son échec même si Rain faisait son possible pour ne pas lui faire comprendre qu'il était devenu un has-been.


- Le nouveau film est en tournage et tout le monde ne parle que de Manny comme si j'étais pas dedans. C'est elle la star. En me montrant ici je peux au moins espérer que deux trois journaux titrent sur l'événement et mentionne que je joue dans le film écrit par le prodige Aaron Thomas. Pathétique pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parfait mais niais
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 20/08/2014
• MESSAGES : 356
• LOCALISATION : Manoir Davis
• I-POD : The Echo Friendly - Same Mistakes

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Hommage à Georges Davis, réalisateur talentueux et père exemplaire   Mer 8 Oct - 11:02

[Ils pourraient monter sur scène et faire un duo plutôt qu’un discours ?]

Alors qu’il faisait tinter son verre contre le sien, Manu se demanda si son demi-frère n’était pas un peu bourré pour se comporter de façon si détachée et amicale, d’un coup. Ils ne se parlaient que pour se chamailler et ce moment confidences était très bizarre. Manu n’était pas sûr de le supporter très longtemps. La situation était étrangement plaisante et Manu avait presque pitié pour Nicholas, un sentiment qu’il n’avait vraiment pas envie de ressentir. C’était bien plus facile de le détester. En effet, l’histoire de Nicholas était pathétique. Il était devenu un hasbeen, comme Georges à l’époque, et, comme lui, il était désespéré au point de prononcer un discours hypocrite.

- C’est trop pathétique, ouais.

Manu commanda un whisky à son tour et réfléchit un moment. Il avait trouvé un moyen parfait pour satisfaire son besoin de détester Nicholas et celui de l’aider dans sa détresse. Manuel vida son verre d’une traite et attrapa Nicholas par le col de sa veste pour le faire se lever.

- J’ai une meilleure idée.

Sans attendre, Manu lui mit le coup de boule de sa vie et un coup de poing dans le bide. Une manière de faire passer sa colère accumulée et d’attirer l’attention sur les deux frères, comme au bon vieux temps, où les magazines people se nourrissaient de leur relation conflictuelle. Ils étaient un peu les Liam et Noel Gallagher de Degrassi. Manu y avait mis toute sa force et il avait l’impression d’être sur le point de mourir. Son front était en feu il s’était sûrement fait une bosse au cerveau et se tenait le front alors que les regards se tournaient tous vers leur table.

- Connard !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 21/04/2008
• MESSAGES : 63
• I-POD : The Queen and I - Gym Class Heroes
• HUMEUR : King of the World

MessageSujet: Re: Hommage à Georges Davis, réalisateur talentueux et père exemplaire   Ven 10 Oct - 15:29

[Nicholas chante bien en plus mieux que Manu évidemment]

Pathétique. Il avait lui même lâché le mot et c'était encore plus dur de l'entendre dans la bouche de Manu. L'alcool rendait heureusement toute douleur et toute honte plus supportable. Nicholas adressa quand même un doigt d'honneur à son grand frère pour la forme. Il n'allait pas tarder à monter sur scène et à cirer les pompes de son glandu de père tout ça pour espérer deux trois articles qui se fondraient dans la masse. Il retrouva espoir quand Manu lui parla d'une idée. Nicholas avait aussi un peu la trouille la dernière idée de Manu avait été d'accueillir chez lui Lyra et son mec. Son frère n'était peut-être pas la meilleure personne à qui confier sa carrière. Quoique. Nicholas lâcha un <> en recevant le coup de boule de Manu. Ca y est sa boite crânienne était foutue en tout cas pas assez pour qu'il ne puisse pas comprendre où son frère voulait en venir : Manu était un génie. Nicholas se frotta le ventre à l'endroit où Manu le souffle court. Il profita que son frère baisse un peu sa garde près de son visage pour lui rendre la monnaie de sa pièce en lui donnant un coup de poing. Déjà les flashs des photographes commençaient à crépiter. Comme au bon vieux temps.

- Enfoiré !

Nicholas tenta de donner un coup de pied à son frère mais visa par exprès le cul d'une vieille coincée qui lui avait demandé de lui tenir ses chihuaha à la dernière conférence de Rain. Cette conne n'avait pas reconnu le grand Nicholas Davis. La vieille atterrit la tête la première dans une tarte à la crème et renversa une table créant des hurlements de terreur à la chaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parfait mais niais
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 20/08/2014
• MESSAGES : 356
• LOCALISATION : Manoir Davis
• I-POD : The Echo Friendly - Same Mistakes

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Hommage à Georges Davis, réalisateur talentueux et père exemplaire   Dim 12 Oct - 9:45

Manu était incapable de dire si Nicholas avait compris son idée (son frère était un peu limité), mais il entra quoiqu’il en soit dans son jeu. Depuis le temps qu’il devait en rêver, lui aussi. Manu se prit un coup au visage, rajoutant un peu de douleur à son agonie déjà présente. Il ne savait même plus où il avait mal. Mais ça faisait un bien fou de se défouler sur lui à cette cérémonie de merde. Tuesday allait adorer apprendre qu’il avait pris du plaisir dans la douleur. Manu était même en train de se marrer comme jamais et se plia même en deux alors qu’une pauvre vieille subit l’attaque de Nicholas. Lui aussi allait avoir le droit à des articles où l’on parlerait de sa nouvelle démence. Manu reprit ses esprits et rendit son coup au visage de Nicholas.

- Ça c’était pour mon camion de pompier !!! J’ai jamais oublié putain !

Non, Manu n’avait jamais oublié son camion détruit par Nicholas, un acte diabolique qui avait signé le début des hostilités entre les deux frères. La sécurité ne tarda pas à arriver pour les mettre tous les deux dehors, suivis par tous les journalistes qui désertèrent la salle. Georges n’aurait pas de discours. Le rire hystérique de Manu se calma petit à petit et les journalistes purent se lancer dans leurs questions. L’un deux l’un demanda s’ils se disputaient à cause de Georges (encore) et Manu réfléchit un instant alors qu’il constatait qu’il saignait du nez.

- J’ai critiqué sa femme. Il a pas aimé et je me suis emporté.

Quel altruiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 21/04/2008
• MESSAGES : 63
• I-POD : The Queen and I - Gym Class Heroes
• HUMEUR : King of the World

MessageSujet: Re: Hommage à Georges Davis, réalisateur talentueux et père exemplaire   Ven 17 Oct - 11:47

- Et ma guitare !

Pour se mesurer à Manu qui excellait au piano, Nicholas avait un jour décréter qu'il gérait à la guitare. Après trois concerts ratés devant la gouvernante, la bonne et ses parents, Manu avait accepté à la demande de George de briser la guitare façon ACDC pour 20 dollars. Nicholas avait eu le coeur brisé. Il aurait pu être une super rockstar si Manu n'avait pas prisé son rêve. Mais pour une fois il en voulu enfin directement à son connard de père et pas à l'enfant manipulé que Manu était.

- Ma femme est tout pour moi.

Il espérait que cette déclaration serait reprise en masse par les journalistes et que Rain serait un peu plus compréhensive. Elle lui manquait tellement. Il se pencha vers Manu et lui souffla à l'oreille :

- Tu veux que je dise quelque chose pour Sunday ou Charlotte ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Hommage à Georges Davis, réalisateur talentueux et père exemplaire   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hommage à Georges Davis, réalisateur talentueux et père exemplaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One day, I shall come back - Degrassi RPG ::  :: Toronto :: Autres lieux-