AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 soulmates never die

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: soulmates never die   Lun 8 Sep - 19:11

Une fois n'est pas coutume, Lyra travaillait et en se montrant studieuse s'il vous plaît. Les poings fermement ancrés sur ses hanches et une moue concentrée au visage, elle détaillait son livre de recettes tout neuf à la recherche de la réponse à sa légitime interrogation : pourquoi ? Pourquoi la photo de ce simple gâteau au chocolat était-elle si différente du simulacre de plat qu'elle avait mis des heures à concocter, risquant sa vie à chaque instant ? Alors que sur le livre, un plat brillant et parfait la narguait, le contenu de son récipient, lui, faisait peine à voir. Du chocolat vaguement fondu en une purée grumeleuse flottait mollement dans un bouillon plutôt inquiétant d'oeufs, de farine, de sucre et de beurre. En effet, il semblerait que par un miracle du saint esprit, sa sauce à base d'oeufs avait décidé de se rebeller au contact du chocolat fondu pourtant préalablement refroidi, comme indiqué. Dubitative mais pas abattue, Lyra ne disposait que de deux choix : faire disparaître ce désastre et prétendre qu'il n'avait jamais existé ailleurs que dans son esprit créatif pour mieux recommencer ou bien... tâcher d'arranger le massacre et prier très fort tous les dieux de la création pour que la cuisson se charge de transformer cet essai raté en un repas qui n'intoxiquerait pas son Manuel, qui méritait tous ces efforts et plus encore. De toute façon, elle n'avait pas le choix : Lyra restait persuadée qu'elle mourrait d'ennui si jamais elle devait de nouveau passer une heure à malaxer de la farine, du beurre et consorts jusqu'à en faire une pâte plus ou moins comestible. Déterminée à remercier son âme soeur de son accueil chaleureux et si heureuse à l'idée de passer un moment en tête à tête avec lui autour d'un succulent repas (enfin... presque), elle avait vraiment tenté de mettre les petits plats dans les grands. Mais pour cela, il fallait que la cuisine se montre coopérative et ce n'était pas gagné, loin de là. Faute de solution, Lyra dissimula habilement sa pâte parfum carnage sous un amoncellement plutôt impressionnant de pâte à tartiner et enfourna le tout, soudain légère et guillerette malgré ses multiples entailles, ses cheveux hirsutes et la farine qui maculait le moindre de ses vêtements. Cela dit, elle n'en portait pas beaucoup. Malheureusement, occupée à créer une nouvelle pétition en ligne pour défendre la cause des animaux opprimés de ce monde (Internet, quelle belle invention), la volubile brunette n'entendit pas le four sonner et ne se releva précipitamment que lorsqu'une odeur désagréable vint irriter ses narines délicates. Bondissant jusqu'au four avec la réactivité d'une parfaite illuminée, Lyra ne put que constater son gâteau recouverte d'une couche noire sans doute particulièrement toxique. Bon, bon, bon. Lâchant un (enième) soupir, elle dégagea son dessert du four, ouvrit la fenêtre pour aérer le nuage de fumée qui envahissait la cuisine et tâcha de rattraper son désastre. Après tout, sous cette couche calcinée, son gâteau devait être délicieux, non ? C'est ce à quoi songeait Lyra qui s'arma d'un couteau pour gratter courageusement le brûlé, creusant au sein de son oeuvre des trous particulièrement peu reluisants. Assez peu conquise par le résultat, elle décida de l'ensevelir sous une montagne de sucre glace pour tromper le client et écrivit un Manu artistique (autrement dit, penché, inégal et franchement moche) sur son oeuvre culinaire au dernier degré. Voilà qui était mieux. Heureusement, le reste du repas se composait de plats vegan qu'elle avait appris à cuisiner, avec le temps et l'aide précieuse de Cassie. Lyra jeta un dernier coup d'oeil à la cuisine souillée et s'apprêtait à aérer la pièce quand Manu fit son apparition dans son chez lui noirci et enfumé. Ravie de savourer une soirée à deux (la première d'ailleurs), elle décida de ne pas faire cas de tout ça pour se lover contre le torse de son âme soeur et déposer une pluie de baisers sur ses joues barbues.

- Tu es en avance, ma surprise n'est pas terminée... Mais ça ne fait rien je suis heureuse de te voir. J'espère que tu as faim ?

Déclara Lyra d'une voix rieuse avant d'hausser les épaules pour l'entraîner à sa suite au sein du capharnaüm plein de bonne volonté de sa cuisine.
Revenir en haut Aller en bas
Parfait mais niais
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 20/08/2014
• MESSAGES : 356
• LOCALISATION : Manoir Davis
• I-POD : The Echo Friendly - Same Mistakes

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: soulmates never die   Lun 22 Sep - 19:04

Les divers livres qu’il avait écrits et sa brève carrière télévisée avaient permis à Manu de se doter d’un petit pactole avec lequel il avait acheté une jolie maison à Degrassi, puis de se reposer pendant des mois sur ses économies sans rien écrire de nouveau. Cet argent lui permettait de vivre confortablement, et il n’avait jamais ressenti le besoin d’en avoir plus. Quelques heures plus tôt, il s’était rendu chez le notaire et avait eu la désagréable surprise d’apprendre que Ian, qu’il avait soigneusement évité pendant toute sa scolarité à Degrassi, lui léguait l’une des plus belles demeures de Degrassi et souhaitait le faire millionnaire s’il construisait une famille dans l’année. Manu n’avait rien compris. On lui proposait de passer de sa vie toute simple – et chiante – à une vie de roi et, il avait beau retourner la situation dans tous les sens, il n’avait aucune idée de ce qui s’était passé. Il croyait à une mauvaise blague orchestrée par Ian qui avait juste voulu chercher à s’amuser une dernière fois. Mais pourquoi avec lui ? Sans parler de cette histoire d’enfant mystère. Plus pâle que d’ordinaire (son teint devenait jaunâtre), Manu revenait de Toronto et poussa la porte de sa petite maison qu’il avait tant aimée avant que Troy n’y vive.

- C’est quoi encore ce bordel.

A peine avait-il poussé la porte que le nuage de Lost l’attaquait. Sa première pensée fut que Troy et Lyra s’étaient lancés dans une nouvelle activité de hippies et avaient décidé de faire du feu dans son salon. Manu était épuisé par les émotions et il n’avait pas besoin de leurs délires de merde. Il allait repartir quand Lyra lui sauta au cou. Une surprise ? Que pour lui ? Manu s’adoucit aussitôt à ce contact. Le parfum de fleurs carbonisées de Lyra et la douceur de ses lèvres dans sa barbe d'écrivain l’apaisaient. Pour une fois, Troy n’avait pas l’air d’être dans les parages, alors Manu en profita pour serrer SA Lyra un peu plus longtemps dans ses bras et se nourrir de sa chaleur.

- J’ose même pas aller voir ce qu’il se passe dans la cuisine. Troy n’est pas là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

soulmates never die

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One day, I shall come back - Degrassi RPG ::  :: Middle East :: Les habitations-