AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Remboursement de dettes (Will)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 25/08/2014
• MESSAGES : 420
• I-POD : Tove Lo - Stay High
• HUMEUR : Manipulatrice

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Remboursement de dettes (Will)   Mar 16 Sep - 13:03

Il était tard et Diane savait que ce n'était pas prudent qu'elle s'aventure sur le terrain vague, mais sa détermination était telle qu'elle n'avait plus aucune conscience des risques qu'elle pouvait prendre. Peu importe. Elle se sentait forte, elle venait de reprendre un peu de pouvoir, en regagnant la confiance de Lucas et en faisant un deal avec Cruz. Désormais Will n'aurait plus aucune emprise sur elle.

Elle se devait tout de même de vérifier la chose, en confrontant le jeune homme, au moins une ultime fois. Elle avait finalement su, en quittant le Motel que le jeune homme avait payé ses dettes, même si ce taré de gérant avait finalement décidé de la foutre dehors en sous-entendant qu'elle faisait des passes... comme si quelqu'un lui avait soumis l'idée à l'oreille... Bizarre. Et maintenant qu'elle avait quelques dollars en poche, elle s'était promis qu'elle irait les fourrer en personne dans la grande gueule de se putain de dégénéré. Personne n'avait pas de pouvoir sur elle, fallait mettre les choses au clair.

Alors, vêtue d'un simple jean noir, d'une paire de converses et d'un perfecto noir, elle se dirigeait d'un pas déterminé en direction de la moto de se crétin congénital qui devait encore être en train de picoler ou de se défoncer. Il était tellement pathétique.

Arrivant enfin vers le jeune homme, qui assis par terre, fumait un joint, elle arracha le fameux joint de la bouche de l'homme, avant même qu'il réalise qu'elle se tenait devant lui, puis elle le jeta à terre pour l'écraser de sa chaussure. Ce truc puait la mort et Diane n'avait jamais compris l'intéret des gens pour cette daube. Attrapant 300 dollars de sa poche, elle les jeta sur lui, avant de faire demi tour et de repartir. Bon à la base, elle voulait lui fourrer dans la bouche, mais le coup du joint était suffisant en terme de provoc'... surtout qu'elle savait d'or et déjà qu'elle avait intéret de partir vite... très vite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 01/09/2014
• MESSAGES : 330

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Remboursement de dettes (Will)   Mar 16 Sep - 19:51

Ça faisait longtemps que Will n'était pas allé au Terrain Vague et y retourner ce soir avait éveillé en lui un sentiment de nostalgie. Il avait conduit sans but, avec pour seule volonté d'aller de plus en plus vite, se moquant bien de manquer de se prendre un mur ou une voiture, l'espérant même peut-être. Il s'était retrouvé presque par hasard ici. Peut-être qu'inconsciemment il avait recherché un endroit qui le rassurait, il aimait ce terrain aussi minable que lui (si on faisait abstraction de ce qui s'était passé avec Effy), il avait commencé à traîner ici dès son arrivée à Degrassi et avait provoqué sa rencontre avec Chloé, Tim et les Bad Circle, certainement la meilleure chose qui lui était jamais arrivé, même s'il ne l'avouerait jamais et surtout pas à cette idiote. Même si ça n'était plus comme avant il savait qu'ici il pouvait toujours trouver le calme à chaque fois que le chaos de sa vie devenait trop turbulent. Et aujourd'hui était à nouveau un de ces moments. Il pensait à Diane. Où était-elle ? Qu'est-ce qu'elle faisait ? Sûrement en train de sucer la bite et l'argent d'un fils de riche. Il détestait cette pute qui avait fait ressortir en lui une haine sans précédent (ce qui était peu dire connaissant le jeune homme) mais aussi un autre sentiment, encore plus violent, qui lui faisait un bien fou mais le tordait de douleur. Owen, assis contre un arbre, sorti de sa poche un joint qu'il se mit à fumer. Putain ça faisait du bien . Mais même s'il commençait à ressentir cette relaxation si caractéristique ça n'était pas suffisant pour chasser ses pensées. Que se serait-il passé s'il était resté cette nuit là à l'hôtel ? Est-ce qu'elle se serait endormie dans ses bras ? A quoi est-ce qu'il pensait. Il n'était pas son héros, encore moins son sauveur. Et il se détestait de ressentir en lui l'amertume que cela ne soit pas le cas, il devenait une putain de pédale. Qu'est-ce qu'il espérait.

Notre homme s'aperçut bien vite que se poser toutes ces questions était inutile. Non pas parce qu'il se torturait pour rien mais parce qu'Elle était là. Putain pas encore. Mais cette fois il savait qu'il ne planait pas, aucun joint n'était capable de créer cette apparition si délicieuse et cruelle. Elle s'avançait vers lui d'un pas pressé et il eut à peine le temps de l'apercevoir. Sa tenue était pour la première fois inqualifiable de provocante et pourtant elle était plus belle que jamais. Son perfecto lui donnait cette apparence rebelle qu'elle cachait d'habitude sous de faux airs candides et Will en aurait presque sourit. Oui, ça aurait pu être sa première réaction si celle-ci ne s'était pas précipitée sur lui pour lui pour lui arracher son joint de la bouche. Exactement comme lors de leur première rencontre. Mais ce n'était pas comme s'il s'en souvenait. Et lui jeter à la gueule des billets. Tout ça sans un mot. Se levant d'un bond Will comprit qu'elle était venue pour lui rendre son argent. Par orgueil sans doute, ce n'était pas demain la veille que la belle norvégienne allait se construire une conscience. Salope. Sans réfléchir notre homme rattrapa Diane et l'attrapa par le bras, suffisamment fort pour la forcer à se retourner et la plaquer contre lui. Refoulant la chaleur qui l'envahit à ce simple contact il plongea son regard dans le sien.


« Qu'est-ce que tu fous là putain ? Qu'est-ce que tu veux ? Ne me dis pas que c'est pour me rendre mon fric, tu sais que j'en ai rien à foutre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 25/08/2014
• MESSAGES : 420
• I-POD : Tove Lo - Stay High
• HUMEUR : Manipulatrice

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Remboursement de dettes (Will)   Mer 17 Sep - 10:40

Diane eut beau accélérer le pas, presque courir pour sortir de la merde dans laquelle elle avait sauté pieds joints, qu'elle se senti partir en arrière. Will avait attrapé son bras avec force, la forçant à virevolter dans sa direction. Pourquoi était-elle si légère ? Bordel ! En même temps, elle savait qu'elle était responsable de la réaction du jeune homme, après tout, lui arracher son joint de la bouche n'avait rien d'anodin, c'était pas comme si c'était la première fois qu'elle le faisait. Ce n'était au fond pas uniquement de la provocation, c'était une façon de faire passer un message. Mais quel message ?? Elle ne savait pas.

Son corps se plaqua violemment contre celui de l'homme et ça lui coupa le souffle. Elle était à nouveau contre lui et elle se détestait d'aimer ça plus que tout. Elle se détestait d'avoir accélérer le pas, mais sans abuser pour qu'il l'attrape et s'en prenne à elle. Après tout peut-être que c'était ça qu'elle méritait, avoir un nouveau bourreau, un mec qui la mettrait plus bas que terre en prenant le contrôle sur elle.

Son regard la troubla. Avant elle parvenait toujours à jouer à son contact, à faire semblant, à tenir bon. Mais là, même si elle avait reprit le contrôle de sa vie dernièrement et que les affaires allaient enfin mieux pour elle, elle n'y arrivait plus. Peut-être que s'il avait pas forcé le gérant du Motel à la chasser, elle n'en serait pas là présentement, à nouveau forte... mais pourtant si faible face à lui.
Pourquoi les choses étaient si faciles face à Cruz ou Lucas ? Pourquoi elle réussissait à chaque fois à prendre le dessus sur eux pour imposes ses règles et son jeu ? Pourquoi présentement Will avait tous les droits sur elle ?

Et alors qu'il lui demandait ce qu'elle foutait, elle craqua. Diane n'était plus. Diana était de retour. La petite fille sensible et douce, amoureuse des choses de la vie renaissait en elle. Elle ne pouvait plus lutter. Et glissant ses mains sur le visage du jeune Bad, elle l'embrassa avec passion, pressant son corps contre le sien, comme avide de lui, de ses lèvres et de son souffle chaud. Elle savait qu'elle prenait de gros risques, qu'elle pourrait être malmenée par le jeune homme, pire encore qu'il pouvait la repousser en la traitant de vulgaire pute... Peu importe, elle avait tellement regretté de ne pas l'avoir rattrapé au Motel qu'elle voulait juste profiter de ce moment là, qui n'arriverait peut-être qu'une seule fois dans sa chienne de vie. Ce moment ou Diane, redevenait Diana. Ce seul et premier moment, ou amoureuse, elle donnait tout pour ce simple baiser. Toute son âme et tout son être.

Croisant ses bras autour de son corps, elle ne pouvait stopper ce baiser. Elle ne pouvait pas stopper ça, car ça l’obligerait à reprendre ses esprits et à redevenir la vilaine Diane.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 01/09/2014
• MESSAGES : 330

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Remboursement de dettes (Will)   Ven 19 Sep - 8:55

Will sentait son étreinte se resserrer autour de la jeune femme, il savait qu'il était en train de laisser ses empreintes sur son bras, il savait qu'il la marquait. Il le voulait. Il voulait qu'elle soit à lui, complètement. Et son silence le rendait fou, il allait bientôt perdre la raison si elle ne se démenait pas, si elle ne le griffait pas ou si elle ne l'insultait pas. Aussi bizarre que cela puisse paraître c'était tout ce qu'ils avaient connus ensemble : la violence. Sans cela il était encore plus paumé que d'habitude. Et cela ne s'arrangea pas lorsqu'il sentit la main caresser sa joue mal rasée, fermant les yeux brièvement il se tenait prêt à encaisser la remarque acerbe qui allait sûrement franchir les lèvres de Diane. Mais au lieu de ça la belle norvégienne les posa sur les siennes. A ce moment l'excitation, le désir, et un sentiment inconnu et inexplicable l'envahirent entièrement. Les premières secondes lui furent insoutenables et il se retint de toutes ses forces de l'empoigner par la gorge pour l'écarter. Il n'était habitué qu'à la brutalité et aux agressions et ressentir autre chose l'effrayait, il avait l'impression que son cœur allait imploser dans sa poitrine. Et si elle était encore en train d'essayer de le manipuler ? D'utiliser sa faiblesse qu'elle connaissait si bien contre lui ? Mais les lèvres de la jeune femme happèrent sa bouche et ses doutes avec, et instinctivement ses bras entourèrent la taille fine de la jeune femme pour la prendre dans ses bras. En cet instant précis il oublia que Diane ne faisait jamais rien sans une idée derrière la tête, sans la volonté de manipuler et que son jeu préféré était de le mettre hors de lui, il oublia qu'il ne méritait pas de l'avoir dans ses bras ou de ressentir quoi que ce soit, il en vint même à oublier où il était. Tout cela importait peu.

« Diana... » Il venait de l'appeler par son vrai prénom sans faire exprès, il s'était échappé de la bouche du jeune homme, même si elle avait supplié de ne pas l'appeler comme ça la dernière fois qu'ils s'étaient vus. Ressentant le besoin de reprendre le contrôle notre homme éloigna son visage de la norvégienne mais ne se sépara pas d'Elle, gardant son emprise possessive autour de sa taille, n'étant pas capable de rompre le contact entre eux car il savait pertinemment que cet instant ne durerait pas. Il n'avait qu'une envie : embrasser à nouveau la jeune femme, il en avait besoin, ça lui faisait tellement du bien. Ses mains s'invitèrent presque timidement sous le t-shirt de la jeune femme, caressant doucement sa peau visible entre son t-shirt et son jean. « Qu'est-ce que ça veut dire ? Qu'est-ce qu'il nous arrive ? » Mais son ton n'était pas menaçant, au contraire il était empli d'une douceur qui était loin de lui être familier. Un mélange d'incompréhension, de doute et d'espoir tant bien que mal refoulé se lisait dans ses yeux. Il se mettait dans une position vulnérable et il savait que c'était à ses risques et périls, il était complètement à sa merci, même si quelque part il l'avait toujours été.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 25/08/2014
• MESSAGES : 420
• I-POD : Tove Lo - Stay High
• HUMEUR : Manipulatrice

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Remboursement de dettes (Will)   Lun 22 Sep - 13:31

"Diana". Entendre ce prénom, son vrai prénom, avait toujours l'effet d'une douche froide. Diane était encore sur un nuage, l'odeur de Will collé à la peau et le gout de ses lèvres tatoué sur les siennes. Cet instant était comme déconnecté de la réalité. Elle était dans un autre monde, sur une autre planète. le jeune homme venait de faire vivre en elle tout un tas de choses inconnues et c'était à la fois excitant et effrayant. Jusqu'a présent, Diane avait toujours su qui elle était, une étrangère, plus forte que ces crétines de canadiennes. Et là, elle n'était plus tout ça. Elle n'était plus manipulatrice, plus dénuée de sentiments. Au contraire, c'était comme si elle était en train de faire une overdose de sentiments. C'était foutrement incontrolable et son coeur menaçait de la laisser tomber à tout moment. Elle avait comme envie de le supplier de mettre un terme à cette vive douleur dans sa poitrine, dans sa tête et dans son ventre.

"Qu'est-ce qu'il nous arrive ?"

Diane n'en savait rien. Elle était tout aussi perdue que lui. Et elle lui en voulait presque de ne pas avoir de réponses à lui fournir. Toujours collée contre lui, elle baissa les yeux :

Je ne sais pas... je ne sais pas ce que j'attends de toi, ni de nous d'ailleurs. Je n'ai jamais aimé personne... avoua-t-elle d'une petite voix, comme une enfant venant d'avouer une bétise. Les larmes aux yeux, elle ajouta :

Et je ne peux rien te promettre, ni rien t'offrir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 01/09/2014
• MESSAGES : 330

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Remboursement de dettes (Will)   Lun 22 Sep - 20:01

« Je n'ai jamais aimé personne... » Ca voulait dire que... ? Non. Comment pouvait-elle l'aimer ? Il était pire qu'un animal, il l'avait cogné, humilié, traqué, il ne méritait pas l'amour et encore moins le sien. Et un soulagement presque imperceptible l'envahit à l'idée qu'elle n'avait pas prononcé explicitement ses sentiments à son égard, parce qu'il ne savait pas s'il pouvait le supporter. Elle avait besoin d'un homme qui saurait la traiter comme elle le méritait, lui offrir la stabilité qu'elle recherchait. Qui saurait l'aimer. Lui, il ne savait pas, il ne pouvait pas. Avant même de commencer leur histoire était voué à l'échec et elle en était certainement aussi consciente que lui. Et pourtant. Comme un gamin égoïste qui ne pouvait pas se séparer de ce qu'il désirait le plus, il ne pouvait pas se décider à l'abandonner, ses bras restant possessivement autour d'Elle. Il ressentait le besoin d'être avec elle. Il avait beau se dire qu'il n'avait pas de cœur ce n'est que lorsqu'il n'était pas avec elle qu'il ressentait réellement ce vide qu'il prétendait avoir naturellement. Et quand il était avec elle ? C'était cette passion incontrôlable qui l'animait, cette sensation intense qui le possédait complètement et lui faisait perdre le peu de raison qui lui restait. Malgré son calme apparent Will était prêt à exploser, il semblait être le spectateur de ses propres pensées qui allaient et venaient et se confrontaient dans un combat impossible qu'il n'arrivait pas à stopper, impuissant. Ca lui torturerait l'esprit, ça lui tordrait les boyaux et ça allait le bouffer complètement. Si seulement elle pouvait se mettre à rire, lui dire qu'il était vraiment trop con pour encore la croire et le gifler encore et encore. Heureusement la belle norvégienne brisa à nouveau le silence mais pour lui dire tout autre chose. Elle ne pouvait rien lui promettre ? Et lui alors. Il était encore plus perdu qu'elle.

« Je n'attends rien Diane. »

Ça faisait longtemps que Will n'attendait plus rien de personne. Il savait qu'il ne pouvait faire confiance qu'à lui même. En étant gamin il avait vu son père incapable de tenir les promesses qu'il lui faisait, à lui ou à sa conne de mère d'ailleurs, il avait espéré, jusqu'à devenir un ado encore plus con que son géniteur pour s'abaisser à son niveau et lui cracher à la gueule. Il ne partageait rien et n'avait jamais rien partagé avec cet incapable, il ne lui ressemblait en rien et pourtant il était comme lui : idiot, violent, inutile. Et c'est pour cela qu'il n'espérait rien. Mais sa réponse lui laissa un goût amer dans la bouche parce que pour la première fois il sentait que ça pouvait être différent. Ses mains agrippèrent désespérément le perfecto de la jeune femme, trahissant son désarroi. Son front posé contre le sien, leurs lèvres s'effleurant, il lâcha entre ses dents dans un murmure plein de violence :

« Je te veux toi. Seulement toi. Tu comprends ça ? J'ai besoin de rien d'autre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 25/08/2014
• MESSAGES : 420
• I-POD : Tove Lo - Stay High
• HUMEUR : Manipulatrice

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Remboursement de dettes (Will)   Mar 23 Sep - 19:20

Diane avait la tête qui tournait. C'était probablement dû au fait qu'elle ne parvenait pluss à se souvenir de quand datait son dernier repas. Oui, la nourriture c'est genre tellement superflu (a) et puis la jeune femme avait préféré cent mille fois se priver de repas plutôt que de pas avoir eu les moyens de rembourser sa dette... même si à l'heure actuelle tout ça n'avait plus la moindre foutue importance. Plus rien n'avait d'importance à vrai dire, seul les yeux du jeune homme et sa voix légèrement rauque comptaient.

Il n'attendait rien d'elle ? Malheureusement Diane en doutait. La jeune slovaque connaissait assez les hommes pour connaître leur naturelle possessivité et elle ne voulait pas faire comme toutes ces débiles de canadiennes et devenir le vulgaire objet de son homme... Alors oui, elle voulait plus que tout que Will soit son homme, mais elle ne savait pas si elle parviendrait à tenir ce genre de rôle. Vous savez, le rôle de la parfaite petite copine, fidèle, droite et irréprochable. Diane savait que personne d'autres ne pourraient lui voler son cœur, car personne n'avait réussi à le lui prendre jusqu'à ce jour, alors qui pourrait bien rivaliser face aux super pouvoirs de Will ?? Il l'avait certes traité de pute, mais Diane avait le sentiment que malgré sa dureté, il l'avait comprise et ne la jugeait pas. Mais pour combien de temps ? Combien de temps le jeune homme serait-il capable de la laisser voguer en électron libre et continuer ses magouilles ? De même, la laisserait il en épouser un autre ?
Diane n'avait pas envie de se précipiter en se posant toutes ces questions à la con, parce que ça foutait les jetons et ça la mettait en plus en difficulté. Comment pouvait-elle lui demander de la laisser libre de ses gestes, alors qu'elle était déjà jalouse rien qu'à l'idée qu'une autre fille ose poser son regard sur SON Bad Circle. Tout se mêlait en elle. La jeune Karlsen ressentait présentement beaucoup trop de choses inconnues et elle se sentait presque capable de tout envoyer valser en une fraction de seconde...seulement l'attraction du jeune homme était bien trop forte.

Il la voulait elle... et elle, elle mourrait de désir pour lui comme jamais, jamais aucun homme n'avait été capable de créer ce genre de spasmes en elle. Alors, c’était donc ça les fameux papillons ? Elle s’agrippa violemment à lui, l’embrassant encore à en perdre haleine, ses mains accrochant sa nuque, quitte à le griffer. Toute cette passion en elle était ingérable, elle devait l’expulser, elle en mourrait d’envie. Pourtant elle recula d’un pas. La réalité la rattrapait. Elle était Diane Karlsen et elle n’avait pas le droit de tomber amoureuse.


C’est une mauvaise idée. La jeune femme baissa la tête, Diane reprenait enfin le dessus sur Diana. Je suis juste une pute…Comme tu l’as si bien mentionné la dernière fois. Tu veux que je sois à toi ?

Diane redressa la tête, ancrant son regard dans celui du jeune homme, pour lâcher sèchement : Et bien paie ! Diane tendit la main, attendant les billets du jeune homme. S’il payait elle serait à lui… pour cette nuit en tout cas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 01/09/2014
• MESSAGES : 330

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Remboursement de dettes (Will)   Mar 23 Sep - 22:47

(J'ai sûrement fait des fautes mais tu me fais faire n'importe quoi à poster à 00h50 alors que je bosse demain !!!)

Sentir la jeune femme s'agripper à lui, ses ongles dans la chair tendre de sa nuque mêlé à la passion de son baiser lui procurait un bien fou, ses mains toujours accrochées à sa veste il pressa d'avantage son corps contre le sien comme s'il avait la volonté de ne faire plus qu'un avec elle. Et c'était le cas, plus que jamais il voulait la posséder entièrement. Mais très vite Diane relâcha son enlacement et il n'eut besoin que de quelques secondes pour comprendre que l'instant était brisé et qu'il ne pourrait peut-être jamais le récupérer. Et les mots de la belle blonde ne firent qu'enfoncer le clou plus profondément dans son ventre. La colère monta en lui en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, comme une bombe qu'une simple parole de la belle norvégienne suffisait à amorcer et dont la mèche se consumait petit à petit, jusqu'au décompte final, jusqu'à la fin inévitable qui mènerait à son explosion. Elle n'était pas une pute et il voulait le lui crier, lui dire combien il était désolé, combien il était con et minable et qu'il ne pensait pas un seul mot de ce qu'il avait pu lui dire et qu'il y avait tellement de choses qu'il voulait lui avouer et qu'il pensait réellement... Mais sa respiration courte l'empêchait de prononcer le moindre mot. Tout ça c'était sa faute et ça le mettait une fois de plus hors de lui. Ça le rendait malade. S'il n'avait pas été un connard assoiffé de revanche contre elle ils n'en seraient sûrement pas là. Mais elle l'avait rendu faible, ça lui était insoutenable et tout ce qu'il avait réussi à faire dans sa rancoeur avait été de l'humilier, la foutre plus bas que terre, pour la punir de ce qu'elle lui faisait subir. Et la jeune femme qui n'avait déjà que peu d'égard pour elle-même l'avait cru. Et il pensait pouvoir être bon pour Elle ? Il fallait qu'il arrête de rêver et Diane était là pour le faire redescendre sur Terre. Il était naturellement destructeur mais pas au point fou de renoncer à elle, et elle ? Elle semblait être la proie aux mêmes tortures. Leurs propres tortures. Mais elle était la seule des deux à être assez consciente et forte pour le repousser jusqu'à l'écoeurer. Ils n'étaient « qu'une mauvaise idée ». Et ça le tuait. Parce qu'il voulait lui prouver le contraire voulait lui donner ce qu'elle voulait mais il en était incapable, il ne savait même pas ce qu'elle voulait vraiment putain ! Si seulement elle pouvait lui dire clairement mais elle se jouait de lui pour se protéger et il ne pouvait plus le supporter. Il siffla entre ses dents :

« Va te faire foutre »

Will sentait ses mains trembler, se serrant de façon incontrôlable en poings rageurs comme si c'était la solution pour apaiser sa souffrance. C'était trop tard pour espérer quoi que ce soit alors qu'est-ce qu'il leur restait ? Une relation malsaine dans laquelle aucun des deux n'avait jamais réussi à trouver l'autre. Qu'est-ce qu'il avait à perdre ? Plus rien. Mais désormais le déchirement qu'il ressentait n'était pas assez, il voulait qu'elle le détruise complètement et pour ça il savait qu'il devait faire ce qu'elle lui demandait malgré elle. Sans quitter ce regard bleu glacial qui l'affrontait il enfonça brutalement ses mains dans ses poches à la recherche d'argent. Il ne prit pas la peine de récupérer ses billets qui jonchaient encore le sol quelques mètres plus loin et sortit une liasse de grosses coupures enroulée et tenue par un élastique, oeuvre d'une des petites frappes qui bossait pour lui (encore un demeuré qui se croyait dans un film, un peu plus et la prochaine fois il les lui ramènerait dans une mallette avec un code). Il ignorait combien il y avait en tout, 2000 dollars, peut-être même plus. Suffisant pour se payer quelques heures avec une pute de luxe, mais là n'était pas la question, la signification derrière ce geste en lui-même était suffisamment dégradante. Owen se retint de toutes ses forces de les lui balancer à la gueule, à la place il la lui fourra dans sa main tendue, retenant à peine sa véhémence. Il sentait la bile monter dans sa gorge et il allait gerber si elle ne faisait rien. Peut-être qu'il allait même se mettre à chialer comme un gamin. C'était insoutenable. S'efforçant de ne pas se décomposer devant elle, il réussi à reprendre son air con et détaché, même si cette façade insolente n'était plus bien solide.

« J'ai le droit à quoi avec ça ? Ça devrait suffire pour toute une nuit tu crois pas ? »

Il aurait voulu lui dire qu'il espérait que ça vaille le coup parce qu'il avait du mal à se détacher de ses prostitués habituelles mais il ne pouvait se résigner à faire encore du mal à Diane. Tout ce qu'il pouvait espérer désormais était qu'elle lui accorde cette nuit ensemble pour qu'il puisse la laisser partir par la suite, se persuadant qu'il en serait capable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 25/08/2014
• MESSAGES : 420
• I-POD : Tove Lo - Stay High
• HUMEUR : Manipulatrice

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Remboursement de dettes (Will)   Mer 24 Sep - 13:05

Spoiler:
 

C'était comme un automatisme. Chaque fois que Diane attaquait, Will rappliquait direct. C'était comme s'il était question d'honneur et de fierté entre eux, que ce soit l'un ou l'autre, aucun ne pouvait baisser les armes ni se détendre réellement... Au fond ils étaient bien plus semblables qu'ils ne le croyaient. La répartie du jeune homme fit sourire la jeune slovaque. Il voulait qu'elle aille se faire foutre ? Il se proposait peut-être ? Diane se sentait à nouveau mieux, c'était comme si elle reprenait le contrôle de son corps et de sa tête. La nausée et les spasmes avaient disparu, elle avait retrouvé son rôle préféré, celui de la fausse catin qui sait parfaitement tenir les rênes. Ce rôle là, elle le maîtrisait à la perfection, c'était comme une position de confort au fond, et maintenant qu'elle avait retrouvé ses marques et ses repères, elle allait pouvoir le provoquer et l'éloigner d'elle, ce qu'elle avait initialement voulu faire à la base. Esquissant un large sourire, elle répondit, de sa voix douce et suave, son accent toujours aussi prononcé :

Tu te propose peut-être ? Je me suis encore jamais fais foutre par un connard de ton acabit. Ca changera de la clientèle habituelle...

C'est alors que le jeune Bad Circle, fourra une énorme liasse de billet entre ses doigts. La texture des billets, leur odeur, leur connotation aussi, était excitante. Il devait y avoir là peut-être bien 2000 dollars, ça anima presque instantanément son regard éteint. Il en profita pour demander ce qu'il avait droit avec ça ? Diane ne put s'empêcher de glousser face à cette demande. C'était la première fois qu'elle procédait de la sorte, habituellement, elle était plutôt du style à charmer puis à réclamer de l'argent... c'était la première fois qu'elle échangeait clairement son cul contre des dollars. C'était à la fois glauque et excitant. C'était excitant parce que c'était lui. Jamais elle n'aurait pu proposer un deal pareil à un autre homme, c'était sa manière d'être avec lui sans perdre la face pour autant. Alors c'était sans doute débile, parce que ça ruinait sans aucun doute la potentiel beauté d'une parfaite relation amoureuse entre eux... ou pas. Non Diane ne se laissait pas bercer par des illusions et encore moins du potentiel. Si Will avait envie d'elle, il paierait parce si jamais il se jouait d'elle, elle aurait eu au moins ça de lui.
Pour 200 dollars qu’est-ce qu’une pute offrait ? Diane n’en avait pas la moindre foutue idée, elle jugea néanmoins que c’était assez, pas que son cul valait si peu, juste parce qu’elle savait qu’il n’avait que ça sur lui. En effet, vu les réactions excessives du jeune homme… aussi excessives qu’elle d’ailleurs, il y avait fort à parier qu’il avait sorti là tout ce qu’il avait sur lui. Maintenant, il était temps de voir jusqu’à où Will irait, pourrait-il réellement la baiser contre de l’argent ?
Diane hocha la tête, répondant en feintant un air blasé :


Ca ira… J’ai une suite au Hilton… je suis pas du genre à faire ça n'importe où…

Bien sûr, elle éviterait de préciser que sa chambre était payée par ce cher Cruz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvel habitant
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 01/09/2014
• MESSAGES : 330

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Remboursement de dettes (Will)   Mer 24 Sep - 19:25

Lui un connard ? Apprends-lui quelque chose qu'il ne savait pas déjà. Mais aussi bête que pouvait être cette insulte elle ne faisait qu'alimenter sa rage. Et en plus de ça elle le mettait en dessous des mecs qu'elle montait pour pouvoir s'acheter ses talons hors de prix de pétasse et qui lui permettraient de grimper des bites plus haut placées. Il savait que désormais ça n'était que de la provocation de sa part, elle ne pensait pas ce qu'elle disait mais elle voulait juste le pousser à bout. Il en était bien conscient et pourtant il tombait dans le panneau comme un putain d'imbécile à chaque fois. « Et toi t'es une belle pute ». L'insulte facile avait fusé avant ses pensées, plus rapidement qu'il ne l'aurait voulu. Ce mot, encore. Cette envie de la blesser, encore. Mais elle parlait comme si elle en était une, n'hésitant pas à mentionner ses clients. Il ne savait plus quoi penser. Si seulement il savait de qui elle parlait, il ira les chercher un par un et les fracasserait jusqu'à ce que sa rage s'estompe enfin, à moins qu'il ne les tue avant. Il ne s'en rendait probablement pas compte mais ce qu'il ressentait était cette jalousie vive qui vous pique et vous rend malade, parfois même jusqu'à la folie. Et à défaut de pouvoir la posséder il empêcherait quiconque d'avoir cette chance. Parce qui pouvait la mériter ? Mais si elle trouvait quelqu'un qui l'a rend heureuse comme jamais il ne pourrait le faire ? Saurait-il s'avouer vaincu et abandonner ? Will était tiraillé entre ce désir de l'avoir rien que pour lui, cet espoir de voir son amour retourné (parce que oui, c'était de l'amour, il en était maintenant persuadé) et la conscience que ça ne pouvait pas fonctionner. Et maintenant quoi ? La jeune femme l'invitait dans sa chambre d'hôtel, au Hilton ? Sans doute un cadeau gracieusement offert par un de ses « clients ». Ça la faisait rire cette conne. Cette situation l'amusait, il pouvait le voir dans ses yeux qui brillaient et son petit sourire satisfait : elle avait enfin ce qu'elle voulait, peu importe ce que c'était. Il était à deux doigts de l'empoigner pour la baiser violemment sur sa moto. Juste pour lui donner une leçon. Mais malgré son désir de violence il était las et la perspective de s'allonger dans un lit, qui plus est avec la belle norvégienne, était bien plus alléchante. Sans un mot, il attrapa son casque attaché à sa moto et le tendit à Diane.

« Mets-le, on y va »

Il donna un léger coup sur le haut du casque pour être sûr qu'elle l'avait bien mis, dans un geste qui aurait pu être interprété comme affectueux. Il n'en avait qu'un mais peu importe, il aimait sentir le vent froid sur son visage et dans ses cheveux. Notre homme enfourcha sa moto et il du se mordre brutalement la langue pour éviter de se laisser envahir par le plaisir lorsqu'il sentit les bras de la belle blonde encercler sa taille. Il ne savait pas réellement où était l'hôtel mais il s'en foutait, après tout il avait payé il faisait ce qu'il voulait de ce temps, et rouler lui faisait toujours du bien.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Remboursement de dettes (Will)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Remboursement de dettes (Will)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One day, I shall come back - Degrassi RPG ::  :: Middle East :: Terrain Vague-