AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C'est mieux qu'à l'arrière d'une voiture [Bev]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Flawless :: I woke up like this
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 06/04/2010
• MESSAGES : 197
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : J'emm*rde mon monde (a)

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: C'est mieux qu'à l'arrière d'une voiture [Bev]    Dim 14 Déc - 9:43

En donnant son avis, ou du moins en partageant ce qu'elle pensait de lui à cet instant précis, Beverly pu obtenir un nouveau baiser. Un de ceux qui éveillent tous vos sens, qui attisent votre désir, qui animent en vous une passion insoupçonnée... Leurs langues avaient entamé un ballet sensuel, leurs bouches avaient eut un mal fou à se détacher l'une de l'autre. La belle avait glissé une main sur la joue du jeune homme, finissant sa course jusqu'à sa nuque en une douce caresse. Il avait envie d'elle, et ne s'en cachait pas. Cependant, il préférait prendre son temps, demeurant constant dans son désir de changement. Beverly se mordit doucement la lèvre inférieure et le fixa de ses yeux sombres. « Il va falloir arrêter de m'embrasser comme ça alors... » Elle conserva tout de même son sourire en coin et acquiesça d'un signe de tête. « Ça me va : parfait ! » Apprendre à se connaître était une bonne chose selon elle. Et lorsque ce genre de demande venait du garçon en question, ça n'était que plus appréciable. Comme quoi, Warhol Empire Surton était plein de surprises !

La belle se laissa retomber en arrière. Ainsi allongée sur le dos, elle chassa son petit air pensif de ses traits fins et adressa un regard au jeune homme. Beverly se demandait ce qu'il pouvait encore caché, se doutant qu'il n'en avait pas terminé avec les surprises le concernant. « Alors... Est-ce qu'il y a un truc que tu voudrais savoir en particulier ? Histoire qu'on commence quelque part ! » Et il fallait bien qu'il voit par cette question une envie d'entamer une découverte de l'autre, et non un simple désir de tout bâcler pour se jeter sur lui. De plus, l'adolescente n'avait plus la moindre envie de dormir, il fallait s'occuper ! « Je répondrais à tout, ou presque ! Dans la limite du raisonnable, quoi ! » Elle jouait avec le bas de la chemise, attendant que Warhol se décide à être un brin curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Man Like Him Is not to Be Trusted
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 04/05/2008
• MESSAGES : 428
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : Cool =)

MessageSujet: Re: C'est mieux qu'à l'arrière d'une voiture [Bev]    Dim 14 Déc - 10:12

Warhol s'efforçait à se concentrer sur la conversation plutôt que sur le corps de Beverly. Il n'avait jamais réussi à résister à une fille qui se trouvait à moitié nue dans son lit jusque là. Si ce n'est peut-être à l'école primaire, quand Charlie Thomas venait chez Ian et qu'ils faisaient des soirées pyjamas. Mais même à cette époque, il jouait déjà au docteur avec elle.
Beverly avait raison. La tension sexuelle et sensuelle était à son maximum dans la pièce, et il n'aurait pas fallut grand chose pour que les deux adolescents se jettent mutuellement l'un sur l'autre, retirant le peu de vêtements qu'ils leur restaient à enlever, avant de pouvoir entremêler leurs corps, ressentir le désir de l'autre à travers des caresses ou des baisers torrides. S'il voulait tenir son engagement, Warhol devait immédiatement cesser de visualiser ce genre de fantasmes et arrêter de repenser au baiser enflammé qu'ils venaient de s'échanger.
Seulement voilà, quand Beverly lui demanda ce qu'il voulait connaître d'elle, il fut pris au dépourvu. Warhol avait rarement tenu une conversation avec une fille, surtout quand la fille en question était aussi canon que Watson. Il lui arrivait même souvent de coucher avec une fille sans même connaître - ou se souvenir - son nom. Alors, que pouvait-il bien lui demander ? Sa date de naissance ? Ce qu'elle prenait au petit déjeuner le matin ? Si elle avait déjà couché avec Tallie ?
Warhol était pris par un vent de panique, et il ne savait pas par où commencer. S'il avait suivi son instinct, il se serait finalement frotté à elle, pour la faire taire, comme il le faisait avec CHarlie quand elle lui prenait trop la tête, et lui aurait offert quelques orgasmes qui lui auraient fait oublier le reste. Mais Beverly valait le coup qu'il se retienne et se ressaisisse. APrès tout, c'est lui qui avait eu cette idée de mieux faire connaissance avant de mieux s'envoyer en l'air. Il fallait qu'il assume.
Il réfléchit et repensa à des scènes de films - sans pornographie - où il y avait un minimum de dialogue entre un homme et une femme, afin de s'inspirer de ça pour ouvrir la conversation. Mais il n'arriva pas à trouver un film convenable pour ce genre de situation, le plus soft qu'il avait du voir étant la série d'American Pie. Il fallait donc trouver autre chose.
Un petit bruit de succion venant du couffin de Merveille lui fit détourner le regard quelques instants. Sa fille était un vrai petit ange, surtout quand elle dormait en suçant son pouce et son index. Attendri, Warhol se mit à sourire puis regarda à nouveau Beverly.


- Est-ce que tu aimes les enfants ?

Aussitôt, Warhol se dit que peut-être sa question était mal orientée, et il s'empressa de rectifier le tir :

- Enfin, pas les aimer comme toi et moi dans ce lit hein ... mais ... est-ce que tu as envie d'être maman ?

C'était quitte ou double. Soit Beverly se révélait être le double de Charlie et partirait en courant rien qu'à l'évocation du mot "maman", soit elle resterait en lui disant qu'elle était jalouse que sa meilleure amie soit mère avant elle, alors qu'elle est lesbienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flawless :: I woke up like this
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 06/04/2010
• MESSAGES : 197
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : J'emm*rde mon monde (a)

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: C'est mieux qu'à l'arrière d'une voiture [Bev]    Dim 14 Déc - 11:07

Sa question avait été toute simple, et pourtant elle semblait déstabiliser Warhol. Quoi ? Avait-il mal interprété cet élan de conversation ? Ou bien était-il surpris qu'elle aille ainsi dans son sens ? Beverly le détaillait, fronçant légèrement les sourcils, alors qu'il semblait un peu désorienté. Il en devenait presque attendrissant, comme s'il se voyait confronté à une situation inconnue, dont il n'avait absolument pas l'habitude. C'était sûrement ça ! Beverly l'avait quelque peu bousculé sans même s'en rendre compte, et il s'était fait prendre à son propre jeu – lui qui voulait prendre son temps. En tout cas, c'était un signe de sa bonne volonté pour, justement, la traiter différemment. Un petit bruit vint la perturber dans sa contemplation, lui faisant elle aussi détourner le regard en direction du couffin. Ah ! Bah forcément, la petite venait en aide à son cher papa, lui inspirant une drôle de question pour un adolescent de son âge. Certes, il était papa... Mais ça demeurait un accident de parcours, non ? A la base, il n'avait pas fondé tous ses espoirs de vie en un petit bout de chou arrivé si tôt... En tout cas, Beverly se doutait que l'instinct paternel n'avait pas habité le jeune homme de manière viscérale et instinctive, à un âge aussi jeune. « Comment ça, est-ce que je les aime ? » Elle ne pu s'empêcher de rire doucement lorsqu'il se reprit, développant le fond de sa pensée pour qu'il n'y ait pas de méprise entre eux.

La question se fit alors plus précise. Du « Aimes-tu les enfants ? » qui aurait pu être compris comme « Les supportes-tu ? Baby sitter, c'est plutôt sympa, non ? », on passait directement au statut de mère. A son âge, Beverly ne s'était jamais vraiment posé la question, même en passant pas mal de temps en compagnie de Prudence. « Oui, sûrement un jour. Enfin je pense... Tu sais, on est pas tous confronté à ce genre de questions. » Elle esquissa un sourire, qu'elle espérait doux et rassurant. « Pourquoi pas, après tout. Une mini moi, ça peut être cool ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Man Like Him Is not to Be Trusted
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 04/05/2008
• MESSAGES : 428
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : Cool =)

MessageSujet: Re: C'est mieux qu'à l'arrière d'une voiture [Bev]    Dim 14 Déc - 13:25

Sans vraiment y avoir réfléchi, la question que Warhol posait à Beverly était une sorte de test. Bien sûr, il ne s'attendait pas à ce qu'elle lui dise qu'elle avait toujours rêvé d'être mère à leur âge, car il fallait le reconnaître, même si un bébé c'était cool, c'était aussi hyper chiant. Depuis qu'il était père, Warhol était confronté à des choses qu'il n'avait jamais pensé faire un jour. Quand Ridley lui avait expliqué qu'un bébé faisait plusieurs fois par jour ses besoins dans une couche, Warhol eut envie de renvoyer Merveille immédiatement en Chronopost à sa mère, ou la rebaptiser "Grosse Crotte". Mais, un bébé, quelque soit l'âge du parent, ça apporte aussi beaucoup, et Warhol avait vu dans sa fille une sorte de salut. Grâce à elle, il deviendrait quelqu'un. Le plus jeune père et champion de basket par exemple.
Quand Beverly répondit enfin à sa question, Warhol fut désolé de l'avoir mis mal à l'aise avec une telle question. Mais finalement, s'il voulait changer et devenir quelqu'un de sérieux, il devait aussi s'assurer que la personne qui partagerait désormais son lit, puis sa vie, ne verrait pas en Merveille une sorte de rivale ou un paquet embarrassant à se débarrasser. Il voulait que sa future petite amie aime Merveille autant que lui. Et lui fasse d'autres enfants, car il trouvait que Merveille, du haut de ses 4 mois, s'ennuyait à mourir. Et il rêvait d'avoir assez d'enfants pour constituer une équipe de basketteur. Bref, il fallait que Beverly soit plus ouverte à la maternité que ne l'était Charlie.
Il fut soulagé par sa réponse et eut aussitôt envie de l'embrasser de nouveau, avant de justement mettre en pratique ce dont ils venaient brièvement de parler et mettre enceinte Beverly. Mais encore une fois, il resta calme et sérieux, tout aussi surprenant que cela pouvait paraître.


- Tu sais, Merveille, je savais même pas qu'elle existait avant que sa mère débarque chez moi. Mais c'est cool finalement. Et je suis sûre qu'une mini-toi serait tout aussi belle que sa maman ...

Ne voulant pas effrayer immédiatement Beverly, il se reprit immédiatement, limite se confondant en excuse.

- Enfin ... euh ... je te rassure, on fera pas de bébé ensemble, on mettra des capotes, je crois que tu en as pas à ta disposition ...

Il avait envie de se donner des coups. Et pourquoi ne feraient-ils pas de bébé ensemble ? Mais si. Pas maintenant, c'est sûr, mais pourquoi pas dans quelques temps, quand, justement, ils auraient appris à mieux se connaître ?

- Si, je veux dire, on pourrait en faire un ensemble. Mais pas là, ce soir. Ou plus tard.

Warhol commença à rougir. La présence de Beverly, si proche de lui, portant sa chemise, commençait à le chambouler plus que de raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flawless :: I woke up like this
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 06/04/2010
• MESSAGES : 197
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : J'emm*rde mon monde (a)

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: C'est mieux qu'à l'arrière d'une voiture [Bev]    Dim 14 Déc - 17:09

Sans vraiment connaître l'histoire de Merveille, de sa mère et de Warhol, Beverly avait cru comprendre que ce bébé était pour ainsi dire tombé du ciel, débarquant dans la vie d'un adolescent qui allait devoir assumer son manque de sérieux. (Ça, c'est parce qu'il n'avait pas encore eu l'occasion de piller les stocks préservatifs d'un stand d'information au sein du lycée.) Beverly esquissa un sourire simplement en imaginant la tête du jeune papa à la découverte de sa progéniture. Il avait dû s'en passer des choses dans cette petite tête ! Heureusement, pour la fille comme le père, ils semblaient s'être bien trouvés tous les deux. Warhol trouvait ça « cool » -de ses propres termes- et la petite était un ange avec lui, signe qu'elle devait s'épanouir auprès de lui. Il suffisait de la voir dans ses bras, silencieuse au possible et le fixant de ses grands yeux clairs.

Warhol y alla de son petit compliment, approuvant alors qu'une mini Beverly serait sans doute aussi jolie que sa mère. Elle le fixa, haussant légèrement les sourcils d'étonnement. A vrai dire, elle ne s'était pas attendue à une telle réplique de sa part. « Merci Warhol. » Elle ponctua le tout par un léger rire amusé, alors qu'il se reprenait et annonçait clairement qu'ils ne feraient pas de bébé ensemble. Au moins, il y allait cash ! « Euh, ok. » En même temps, que pouvait-elle répondre à ça ? Elle n'avait pas pour projet majeur de se reproduire avec lui, même s'il s'avérait particulièrement sexy, et de plus en plus attendrissant. Pour le coup, Warhol s'embrouillait tout seul, faisant rire Beverly plus qu'autre chose. « ..Dis-moi, pour quelqu'un qui veut apprendre à me connaître, tu vas vite, non ? » Elle fit une petite moue, un brin moqueuse, mais toujours gentille. A vrai dire, elle souhaitait qu'il se détende un peu, qui cesse de reprendre chacune de ses phrases comme s'il avait peur qu'elle se méprenne sur ses attentions ou ne s'en offusque. « Oui, pas ce soir. On sera sage, pas de bébé ! 'Puis, on aura le temps de décider ça plus tard ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Man Like Him Is not to Be Trusted
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 04/05/2008
• MESSAGES : 428
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : Cool =)

MessageSujet: Re: C'est mieux qu'à l'arrière d'une voiture [Bev]    Jeu 18 Déc - 10:13

Oui, Warhol avait tendance à aller vite en général. D'ordinaire, quand il était encore en couple officiel avec Charlie, mais qu'il s'évertuait à la tromper tous les jours, voire plusieurs fois par jour, le temps qui s'écoulait entre un "bonjour" à la future conquête et le moment où ils se retrouvaient nus et emboités l'un dans l'autre dépassait rarement les 10 minutes. Par contre, il n'était pas de ces mecs éjaculateurs précoces qui baisaient en moins de 10 minutes. Loin de là. Il savait faire durer le plaisir et satisfaire toutes ses maîtresses. Il était un bon coup au lit, et à ce moment là, le temps pouvait sembler s'être arrêter.
Ce soir là, il s'était bien écoulé quasiment une heure entre le moment où Warhol avait récupéré BEverly dans sa voiture sur le parking du lycée, à maintenant. Alors non, il n'allait pas si vite. Certes, il avait évoqué le fait de faire des enfants ensemble. Mais Warhol était un grand rêveur, et il avait pour habitude de toujours parler sans réfléchir. En fait, Warhol disait souvent tout haut ce qu'il était en train de se dire à lui-même. Il avait du mal à garder les choses pour lui uniquement. S'il croisait une fille et qu'il la trouvait bonne, il le lui disait.
Conscient que tout ça risquait d'effrayer Beverly et de la faire fuir, une nouvelle fois, il se ressaisit immédiatement.


- Pardon.

Il avait dit ça tel un petit garçon prit sur le fait par sa maman, soit en train de faire une bêtise, soit en train de se masturber, dans le cas de Warhol. Il baissa les yeux, lui adressa un léger sourire et dit :

- A ton tour alors ... Qu'Est-ce-que tu veux savoir sur moi que tu ne sais pas déjà ?

En tant que So Cool, il était difficile de garder sa vie privée ... privée justement. Beverly avait sûrement déjà eu vent de beaucoup de choses concernant Warhol Empire Surton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flawless :: I woke up like this
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 06/04/2010
• MESSAGES : 197
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : J'emm*rde mon monde (a)

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: C'est mieux qu'à l'arrière d'une voiture [Bev]    Dim 21 Déc - 10:47

Warhol s'excusait une nouvelle fois, comme s'il avait commis une erreur, un faux pas. Beverly se demandait s'il allait le faire à chaque réplique, pensant peut-être qu'il était bien trop maladroit avec elle. Au moins, il avait le mérite d'être franc et spontané, non ? Elle haussa les épaules, signifiant que ça n'était pas grave, et conserva son petit sourire en coin. Le jeune homme lui laissait la possibilité de poser, elle aussi, quelques questions à son sujet. Or, interroger un mec super populaire, dont tout le monde parle aux détours des couloirs du lycée, demandait pas mal d'imagination et de ressources. Ses aventures ? Hormis Charlie, la reine des garces qui avait toujours dû le considérer comme un acquis, toutes les autres se vantaient d'avoir été sauvagement prise par le sportif. -Oui, les termes sont exact !- Beverly fit mine de réfléchir quelques instants. Une petite moue sérieuse s'était dessinée sur ses traits fins. « Attends, laisse-moi deux minutes... » Elle offrit un nouveau sourire à Warhol, comme si elle était entrain de chercher LA question du siècle.

« Qu'est-ce que tu penses d'être catalogué dans des groupes, d'avoir une étiquette sur le front ? Genre devoir suivre Charlie sous prétexte que t'es un So Cool... ? » Elle se demandait ce qu'il pensait réellement de cette place. Et s'il ne s'était jamais posé la question, elle espérait éveiller en lui quelques interrogations. Elle qui avait refusé d'intégrer ce groupe leader, préférant retomber d'un niveau social pour rester libre de ses faits et gestes, souhaitait connaître le point de vue de Warhol. Il avait une place de choix, non ? Ou du moins avait eu, avant que Charlie ne cherche à transformer little Preston en petit toutou, tout en virant le premier des rangs royaux du lycée de Degrassi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Man Like Him Is not to Be Trusted
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 04/05/2008
• MESSAGES : 428
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : Cool =)

MessageSujet: Re: C'est mieux qu'à l'arrière d'une voiture [Bev]    Dim 28 Déc - 9:55

Beverly donnait du fil à retordre à Warhol Empire. Etait-elle au courant que Warhol pensait avant tout avec sa queue, et non avec son cerveau ? Il s'attendait à ce qu'elle lui demande par exemple avec combien de filles il avait trompé Charlie, ou le prénom de la mère biologique de Merveille - bien que sur ce dernier point, il aurait été bien en difficulté pour y répondre. Mais la question qu'elle lui posa dépassait clairement les capacités intellectuelle de Warhol pour qu'il puisse y répondre. Il n'était même pas sûr au fond qu'il s'agisse bien là d'une question.
Warhol était né avec une étiquette. Depuis sa plus tendre enfance, il avait été le fidèle toutou dévoué de Charlie. Sa vie entière s'était construite autour des So Cool, de Charlie et des étiquettes. Celle de basketteur sans neurone. Celle de tombeur. Celle de petit ami de Charlie Thomas. Certes, depuis quelques temps, il semblait, sans le savoir et sans vraiment le vouloir, se détacher de ces étiquettes. En devenant père et en perdant le sien, il avait entrepris une mutation. Mutation qui lui avait coûté son couple.
La jeune Watson donnait donc du fil à retordre au jeune So Cool et l'obligeait à se concentrer et à utiliser les quelques neurones qui se battaient à l'intérieur de son cerveau. Après avoir réfléchit à la question au moins deux bonnes longues minutes, plongeant alors la chambre d'hôtel dans un silence de plomb, à peine perturbé par la respiration régulière et douce de Merveille, Warhol Empire finit par sortir de sa torpeur et prononça une réponse qu'il avait mûrement réfléchi, afin de ne pas passer pour un idiot.


- On est tous catalogués Beverly, même ceux qui clament haut et fort qu'ils refusent d'avoir une étiquette et de jouer un rôle. Mais je suis né comme ça, je ne l'ai pas voulu. Et si je suivais Charlie c'est parce que ...
Il marqua à nouveau une pause, réfléchissant à toute vitesse afin de faire le point sur ses sentiments envers sa presque cousine. C'est parce que j'étais juste amoureux d'elle. Tu n'as jamais été amoureuse Watson ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flawless :: I woke up like this
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 06/04/2010
• MESSAGES : 197
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : J'emm*rde mon monde (a)

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: C'est mieux qu'à l'arrière d'une voiture [Bev]    Dim 28 Déc - 11:02

Beverly aurait pu interroger Warhol sur un bon nombre de sujets personnels et s'intéresser de plus près à sa vie privée, puisqu'ils avaient créé une sorte de petit cercle de confiance, une bulle d'intimité. Elle aurait pu le questionner sur le nombre de filles qui l'avaient accueilli entre leurs cuisses, ou encore l'endroit le plus insolite qui avait abrité ses ébats -puisqu'il semblait donner dans l'originalité... Mais la brunette n'en fit rien ! Au contraire, elle préféra élever un peu la conversation sur une philosophie de vie, une prise de recule sur leur société, leur monde, leur univers d'adolescents -et optionnellement leur situation sociale de petits bourges étiquetés. Sa question n'inspira pas au premier abord le jeune homme, qui resta silencieux durant de longues minutes. Mais Beverly n'ajouta rien, attendant sagement qu'il ait quelque chose à répliquer.

Quand il ouvrit enfin la bouche pour laisser échapper quelques mots, ces derniers eurent pour effet de surprendre un peu l'adolescente. Voilà qu'il faisait preuve d'une certaine maturité en soulignant le fait qu'ils étaient tous plus ou moins catalogués. Beverly n'avait jamais vraiment réalisé qu'en se prétendant libre on allait lui coller l'étiquette de la rebelle qui refuse de rentrer dans le moule... Et c'était pourtant déjà, en soit, une étiquette... Une place toute faite : celle de l'individu qui cherche à se démarquer ou qui se moque des conventions. Pourtant il les intègre malgré lui. Ca foutait presque le cafard de réaliser une chose pareil... Beverly avait les yeux grands ouverts face à Warhol, qui profitait de son aveux envers Charlie pour poser une seconde question à Watson. « Non. -Elle était franche, directe. Non, elle ne pensait pas avoir déjà été réellement amoureuse et ne s'en cachait pas. Ils étaient jeunes, et il était selon elle difficile de reconnaître des sentiments sincères dans ces tempêtes d'hormones et de problèmes pseudos existentiels. - Et d'ailleurs, je te pose la question à toi aussi. T'as déjà vraiment été amoureux ? Tu l'as ressenti au plus profond de toi ? Parce qu'être conditionné à être avec quelqu'un, ça ne reflète pas un véritable amour. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Man Like Him Is not to Be Trusted
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 04/05/2008
• MESSAGES : 428
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : Cool =)

MessageSujet: Re: C'est mieux qu'à l'arrière d'une voiture [Bev]    Dim 28 Déc - 12:20

Spoiler:
 

Bordel, qu'elle était oppressante. Warhol commençait à suer tant la jeune Watson l'amenait sur les chemins jusqu'alors inconnus par le jeune homme, de la philosophie de la vie. Oui, bien sûr qu'il avait été vraiment amoureux ! Depuis tout petit. Mais amoureux, ça ne veut rien dire. Ou pas grand chose. Comment ça, au plus profond de lui ? Oui, il avait toujours une érection quand il voyait Charlie. Remarque, il en avait aussi avec les autres. Et il n'était pas amoureux des autres. Ah ! Mais il avait aussi la chair de poule quand il voyait Charlie. Ça ne lui faisait pas ça avec les autres. Ou si, avec Ridley. Bordel, pourquoi lui retournait-elle la question ? Il lui avait dit avoir été amoureux de Charlie, pourquoi chercher la petite bête ? Oui, il avait été conditionné à l'aimer, c'est même elle, quand ils étaient plus jeunes, qui lui avait dit. Elle lui avait fait promettre de l'aimer toujours. Et il l'avait fait. Il l'avait aimé. Du moins, il le pensait jusque là.
Sans s'en apercevoir, Warhol se mit légèrement en colère pour répondre à Beverly. Comme si elle venait de toucher là où ça faisait mal.


- Bien sûr que si, j'ai été VRAIMENT amoureux ! C'est toi qui n'y connais rien puisque tu n'as jamais aimé quelqu'un ! Je l'aime ! Je l'aime tu entends ! Putain ! C'est elle qui ne m'aimait pas, et je l'ai compris au moment où elle m'a quitté !

Et, sans le moindre signe avant coureur, Warhol se mit à pleurer. S'en voulant de pleurer devant elle, il s'énerva encore plus et, toujours assis sur le lit, la tête entre les mains, il se mit à crier, oubliant que Merveille dormait à quelques centimètres d'eux.

- T'es contente Watson ? Tu as eu ce que tu voulais ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flawless :: I woke up like this
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 06/04/2010
• MESSAGES : 197
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : J'emm*rde mon monde (a)

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: C'est mieux qu'à l'arrière d'une voiture [Bev]    Dim 28 Déc - 14:07

La belle ne s'était absolument pas attendu à une telle réaction en lui retournant une simple question. Warhol venait tout simplement de péter un câble, s'emportant contre elle jusqu'à lui balancer des choses pas très sympa en pleine tête. Le sourire en coin de Beverly disparu aussitôt. Elle aurait en effet mieux fait de se taire, puisqu'elle n'y connaissait rien. Warhol venait de poser le doigt dessus, fermant le clapet de la jeune femme. Beverly n'avait pas chercher à le mettre hors de lui, à le provoquer au point de le faire pleurer. Elle était surprise de la tournure que prenait la situation avec Warhol, qui criait désormais sur elle. « Non. » -lâcha-t-elle froidement. « Je suis désolée, je voulais pas ça... » Elle se releva du lit, jugeant peut-être qu'il était préférable de mettre fin à tout ça. Ca ne rimait à rien après tout, non ? Les confidences avec Warhol n'avaient pas lieu d'être, puisqu'ils étaient si différents. Et puis, à en croire sa réaction, Charlie serait toujours SA Charlie, et même absente elle le ferait souffrir, elle le bernerait...

Machinalement, et surtout rapidement, Beverly ramassa sa jupe. Elle s'empressa de l'enfiler. « Je voulais pas te blesser. Je vais rentrer, vraiment. Vaut mieux. » Il ne bougeait pas, et la jeune femme allait et venait dans la chambre pour rassembler toutes ses affaires. Mais elle ne pouvait pas se résoudre à partir en le laissant planté comme ça sur le lit, les larmes aux yeux. Se rapprochant, elle passa sa main dans les cheveux courts du jeune homme, qui gardait la tête penchée en avant, dans ses deux mains. Elle déposa un baiser sur son front, gentiment, et s'excusa à nouveau à voix basse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Man Like Him Is not to Be Trusted
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 04/05/2008
• MESSAGES : 428
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : Cool =)

MessageSujet: Re: C'est mieux qu'à l'arrière d'une voiture [Bev]    Dim 28 Déc - 14:45

Les larmes coulaient sur les joues du So Cool et il s'en fichait éperdument. Après tout, le mal était déjà fait, et si elle le souhaitait, Beverly pouvait le filmer et montrer la face cachée de Warhol devant tous ses potes, histoire de gagner en popularité, il s'en moquait. Beverly avait appuyé là où ça faisait mal, même chez un être que l'on pensait dénué de coeur et de cervelle. A vrai dire, il aurait sûrement préféré qu'elle lui broie les couilles, la douleur aurait fini par passer.
Il la laissa dire, il la laissa faire. Il ne réagissait même pas. Il s'en voulait, toutefois, de lui avoir crié dessus, car au fond, celle à qui il en voulait, c'était Thomas. Et lui aussi. D'avoir été aussi con. La jeune Watson allait rentrer chez elle, lui allait finir la nuit ici, et demain, ils n'en parleraient plus. Ils ne s'adresseraient même sans doute plus jamais la parole. Et c'était sûrement mieux ainsi. Comment avait-il pu croire qu'une fille comme elle pouvait s'intéresser à un crétin comme lui ?
Warhol était né pour être quelqu'un de volage, pour enchaîner les relations courtes et sans lendemain. Alors qu'il s'attendait à entendre la porte claquer derrière Beverly, c'est sa présence qu'il ressentit, quand elle lui caressa les cheveux. Il frémit. Et quand ses lèvres déposèrent un baiser sur son front, accompagnées par une nouvelle excuse, Warhol frémit à nouveau, son coeur battant alors à 100 à l'heure. Il releva la tête et la vit, vêtue de sa jupe mais portant toujours sa chemise à lui. Elle était on ne pouvait plus sexy et désirable. Cessant de pleurer, il s'empressa de la retenir, avant qu'elle ne lui échappe. Il la tira contre lui, tout en s'allongeant. Elle se retrouvait donc couchée sur lui. Il passa ses mains derrière sa nuque et l'embrassa. Ce baiser sembla durer une éternité, le temps était comme suspendu dans la pièce. Une fois ce baiser terminé, il la fit glisser sur le côté. Ils étaient désormais étendus l'un à côté de l'autre, face à face. Warhol continuait à caresser les cheveux de Beverly, et cherchait comment faire oublier ce malencontreux incident.


- C'est moi qui te demande pardon ... Reste, s'il te plait ...


Il posa alors sa main sur sa taille. Il mourait d'envie de faire glisser sa petite jupe le long de ses fines cuisses, mais il essaya de résister, du moins pour le moment. Ils avaient décidé d'apprendre à se connaître, et jusqu'à présent, ça n'avait pas été une franche réussite.

- J'ai envie d'en apprendre encore plus sur toi ... avant que tu me dévoiles ce qui se cache derrière cette chemise ...


Il lui sourit. Il avait encore le regard rempli de larmes, mais il avait surtout les yeux qui pétillaient et semblaient lui sourire. Il fit mine de déboutonner un à un les boutons de la chemise, mais il ne fit rien, se contentant juste d'effleurer le corps de la jeune femme.

- Par exemple ... quel est ton plus grand rêve ?


Et à nouveau, il termina sa phrase par un sourire de séducteur irrésistible. Elle aussi, était irrésistible et il devait faire preuve d'un self control énorme pour ne pas faillir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flawless :: I woke up like this
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 06/04/2010
• MESSAGES : 197
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : J'emm*rde mon monde (a)

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: C'est mieux qu'à l'arrière d'une voiture [Bev]    Dim 28 Déc - 16:00

Jamais Beverly n'avait voulu être méchante avec lui, qui pour sa part avait su l'étonner et se montrer différent, rien que pour elle. Alors oui, elle s'excusait à nouveau et se montrait douce à son égard, comme pour lui prouver qu'elle était sincère et pensait chacun de ses mots. Elle allait quitter cet hôtel et oublier cette soirée, comme Warhol allait probablement le faire. Ils retourneraient à leur train-train quotidien respectif et en reviendraient à s'ignorer comme ils l'avaient toujours fait. Du moins, c'est ce que la brunette pensait à déposant ce dernier petit bisou sur le front du jeune homme blessé. Il en fut pourtant autrement, Surton ayant apparemment envie de redoubler de surprises ce soir. Il l'attrapa par la taille avant qu'elle ne se recule de trop, et la fit basculer avec lui sur le lit. Beverly se retrouva alors au-dessus de lui, sa bouche se pressant contre la sienne avec une certaine forme de passion. Ses douces mains se plaquèrent sur le torse musclé de Warhol, tandis qu'elle cajolait en retour ses lèvres. Il la maintenait fermement, comme s'il avait craint qu'elle ne s'échappe et disparaisse. Il lui demanda d'ailleurs de rester, une fois allongé à côté d'elle, caressant ses boucles brunes du bout des doigts.

Beverly était muette, subjuguée par l'élan fougueux qui avait animé le jeune homme pour la retenir. Elle le détaillait, d'une regard complice presque teinté de pudeur, si ce n'est d'un semblant de gêne. Il la voilait ici, avec lui, pour apprendre à la connaître. Il s'intéressait à elle, et essayait de placer cela au-dessus d'une quelconque attirance physique. C'était plaisant à entendre, surtout venant d'un gars comme lui, dont la réputation n'était plus à faire. « Ok... Je reste. » Et elle se fit la silencieuse promesse de peser chacun de ses mots avec plus d'attention, pour ne pas refaire une telle bourde en le poussant au-delà de ses limites. Elle répondit à son sourire lorsqu'il fit allusion à sa fameuse chemise et le laissa survoler ses courbes, sans rien ajouter.

D'ailleurs, avant de répondre quoique ce soit à sa nouvelle question, Beverly se permit d'approcher sa main du visage du jeune homme. De son pouce, elle essuya une larme qui roulait doucement sur sa joue, tout en espérant que celles qui baignaient encore ses yeux disparaîtrait bien vite. « Mon plus grand rêve ? ...Eum... » C'était une bonne question ! Elle avait toujours eu pour modèle ses parents. Couple aimant, à qui la chance et la réussite souriaient... Alors peut-être qu'elle aurait aimé avoir un parcours aussi riche et bénéfique que le leur. Était-ce pour autant un rêve ? « Devenir une fée ! » Beverly tenta de garder son sérieux en avouant son rêve de petite fille -qui n'était plus d'actualité, soyez rassurés... Mais non, c'était bien trop difficile. Elle finit par rire doucement, et haussa les épaules. « Quoi ? C'est cool d'être une fée ! » 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Man Like Him Is not to Be Trusted
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 04/05/2008
• MESSAGES : 428
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : Cool =)

MessageSujet: Re: C'est mieux qu'à l'arrière d'une voiture [Bev]    Dim 28 Déc - 16:36

Les larmes venaient de céder leur place à un énorme fou rire que Warhol ne put retenir quand Beverly lui annonça que son plus grand rêve était celui de devenir une fée. Il n'avait jamais rien entendu de plus cucul mais aussi d'adorable, et ça le faisait encore plus craquer. Il se sentait bien avec elle, en parfaite osmose. Finalement, elle n'avait peut être pas tord. En restant catalogué So Cool et en ayant suivi toute sa vie les pas de Charlie, il était passé à côté de choses et de personnes intéressantes, dont elle faisait partie. Ce soir là, Beverly Watson n'était plus la jolie fille du stand de capote qu'il voulait à tout prix ajouter à son palmarès, mais une jeune femme séduisante et intrigante, qu'il avait envie d'aimer. Sincèrement.

- Une fée ??? Et moi je rêve d'être Peter Pan et de t'amener avec moi au Pays Imaginaire !

Warhol était en réalité un Peter Pan. Jusqu'à maintenant, il n'avait jamais accepté de grandir réellement. Et même en devenant père, il restait cet éternel gamin que les femmes ont besoin de materner. Toutes, sauf sa propre mère à vrai dire. Mais Warhol n'était pas là pour une psychanalyse. Tout en disant cela, il ne put s'empêcher de chatouiller la jeune fille, et de l'embrasser dans le cou et sur le haut de la poitrine. Elle était encore plus désirable, en se dévoilant à lui de la sorte. Elle jouait sur son côté femme-enfant, et ça émoustillait tous les sens du jeune Surton.


- Ok, une fée ... et plus sérieusement ? Tu n'as jamais rêvé de ... je sais pas moi ! Devenir une brillante avocate, comme Beth Preston ? Parce que moi ... je rêve de devenir comme son mari. Adrian Preston est mon idole !

Bon, il n'avait pas de posters de lui sur les murs de sa chambre, mais depuis gamin, il rêvait du même parcours de joueur que lui. Et il ferait tout pour y parvenir. Et si Beverly avait autant d'ambition que Beth Preston, alors ils deviendraient les nouveaux Mr & Mrs Preston de Degrassi dans quelques années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flawless :: I woke up like this
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 06/04/2010
• MESSAGES : 197
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : J'emm*rde mon monde (a)

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: C'est mieux qu'à l'arrière d'une voiture [Bev]    Dim 28 Déc - 23:20

Au point où ils en étaient, à passer du rire aux larmes, de provocations en divers compliments... Beverly pouvait se permettre des aveux aussi innocents que ceux d'une enfant. Et puis, après ces cris elle était prête à dire n'importe quoi pour détendre l'atmosphère. Rien de mieux que raconter ses rêves de petite fille, à base de magie et de fée. Au moins, ça avait le mérite de faire rire Warhol, qui rentrait volontiers dans ce jeu de confidences anodines. Il allait jusqu'à prétendre qu'il rêvait pour sa part d'être Peter Pan et de l'emmener avec lui au Pays Imaginaire. La proposition avait sa part de romantisme, dans le genre jeunes adultes qui refusaient de grandir. Cela fit rire Beverly, qui n'avait pas quitté des yeux le beau gosse dont les larmes séchaient peu à peu. Au-delà de ces plaisanteries, il tenait réellement à obtenir une réponse à cette question, en la relançant avec un peu plus de sérieux. Il argumentait même le tout à l'aide d'exemples, citant Beth Preston comme pour inspirer la jeune femme. Il était vrai que cet exemple pouvait en faire rêver plus d'une. Beth Preston avait tout pour elle : une magnifique carrière, la beauté d'une fleur, un succès incroyable. La réussite était au rendez-vous, du moins c'est tout ce qu'elle laissait paraître. Bien sûr, en étant la baby sitter de Prudence, Beverly avait déjà eu un vague aperçu du revers de la médaille, et les coups de blues de la grande madame Preston. Mais rien d'insurmontable apparemment... Warhol espérait devenir comme l'époux de cette dernière. Pour la carrière, c'était tout le mal que lui souhaitait Beverly. Par contre, elle espérait qu'il serait un peu plus fidèle que le quadra !

« C'est vrai que Beth Preston pourrait être un modèle. Cette femme est vraiment classe... » Ça n'était pas pour rien qu'elle était la meilleure amie de sa mère, non ? Bizarrement, Beverly avait quand même du mal à se projeter aussi loin dans le futur. Savoir ce qu'elle allait devenir, ce qui allait l'inspirer au quotidien et animer ses envies, ses espoirs, ses ambitions, s'avérait être un véritable petit challenge à ce jour. « Tu rêves de médiatisation, de célébrité et tout ? » Elle plongea son regard à nouveau dans le sien et attendit qu'il réponde. « Moi je sais pas. Mes parents ne sont pas si exposés et ils sont heureux... » 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Man Like Him Is not to Be Trusted
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 04/05/2008
• MESSAGES : 428
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : Cool =)

MessageSujet: Re: C'est mieux qu'à l'arrière d'une voiture [Bev]    Lun 29 Déc - 21:35

Warhol ne pouvait s'empêcher de comparer Beverly à Beth Preston maintenant qu'il venait d'y faire allusion. Lui qui avait toujours trouvé la mère de son meilleur pote carrément bandante, il se dit que ça serait vraiment super si Beverly et lui finissaient ensemble, car ils seraient un couple carrément canon, que l'on jalouserait autant que les Preston.
Warhol avait toujours connu la célébrité, il était né sous les projecteurs, comme les fils Preston d'ailleurs. Beverly était vraiment douée pour faire se questionner le jeune Surton, qui pour la première fois, ou presque, de sa vie, essayait de prendre du recul sur sa propre situation. Oui, il rêvait de médiatisation car depuis tout petit il avait pour but de devenir le meilleur basketteur de sa génération. Il avait aussi rêvé épouser en grande pompe la chef des cheerleader de son équipe, mais il était prêt à mettre ce rêve là de côté, surtout si Beverly savait se montrer convaincante.
Quand Beverly plongea son regard dans le sien, il sentit qu'il était sur le point de craquer et de ne pas tenir sa promesse très longtemps. Il fallait qu'il l'embrasse. Juste un baiser, ce n'était pas trahir le serment qu'ils s'étaient fait de ne pas coucher ensemble ... ce soir. Alors il l'embrassa. Puis, stoppant ce baiser furtif, il se mordit la lèvre et la regarda avec un sourire charmeur :


- Je n'ai pas besoin d'en rêver, j'ai déjà tout ça ... Mais, si tu crois qu'on sera plus heureux tous les deux loin de la médiatisation, alors je suis ok. Tant que tu me laisses devenir basketteur professionnel.


Il se rapprocha dangereusement de son corps. Le meilleur moyen pour lui de savoir s'il allait résister à la tentation
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flawless :: I woke up like this
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 06/04/2010
• MESSAGES : 197
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : J'emm*rde mon monde (a)

CONTACTS...
...& DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: C'est mieux qu'à l'arrière d'une voiture [Bev]    Mer 14 Jan - 21:48

Beverly eu droit à un nouveau baiser, certes furtif mais tout aussi doux et chaud que les précédents... Ou du moins que certains d'entre eux. Elle savoura la pression de ses lèvres sur les siennes, fermant doucement les yeux. A vrai dire, elle se laissait peu à peu aller et baissait la garde face à un Warhol de plus en plus attirant de par sa volonté de bien faire et ses petites moues craquantes. Jusque là, il lui avait dit qu'il serait sage et il s'y tenait assez bien. Pourtant il parlait d'eux comme d'un couple, se projetant dans un semblant d'avenir où ils seraient heureux et lui, surtout, basketteur professionnel. Beverly ne pu s'empêcher de rire doucement. « Ah mais bien sûr. Je ne vais pas briser tes ambitions ! » Il s'était rapproché d'elle, mais la brunette avait veillé à ne pas perdre son attention, gardant son regard ancré dans le sien. Elle s'était comme perdue dans le bleu de ses yeux et s'y plaisait beaucoup.

Sans ajouter le moindre mot, elle releva sa main vers lui et l'amena jusqu'à son visage. Du bout des doigts elle frôla dans un premier temps son front, puis la fit glisser sur sa tempe, pour finir par redessiner sa mâchoire et se perdre dans son cou. Son geste fut très doux, d'une simplicité presque rare et d'un silence d'or. Elle n'avait pas grand chose à ajouter, ayant presque envie de finir cette soirée si étrange sur cette touche de surréalisme, mêlant Warhol et sa petite personne dans un avenir basé sur des fantasmes et hypothèses. Elle esquissa un léger sourire, puis décida de mettre un terme à cette séparation physique entre eux. Doucement, elle combla l'espace restant entre leurs deux corps, en se blottissant tout contre lui. Le visage quasiment niché dans le cou de l'adolescent, elle y déposa un baiser et lui murmura un « Bonne nuit », tout en refermant les yeux, prête à s'endormir ainsi : tout contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Man Like Him Is not to Be Trusted
avatar

• A EMMÉNAGÉ LE : 04/05/2008
• MESSAGES : 428
• LOCALISATION : Degrassi
• HUMEUR : Cool =)

MessageSujet: Re: C'est mieux qu'à l'arrière d'une voiture [Bev]    Ven 16 Jan - 8:05

Warhol avait conscience qu'il était en train de réaliser une vraie performance en restant presque sage avec Beverly. Etait-ce le signe qu'il avait réellement changé et qu'une nouvelle ère allait démarrer, avec un Warhol Empire mignon et monogame ? Ou était-ce juste une sorte de dépression post-rupture, ou post-mortem avec la mort d'Ian ? Il n'en était pas encore très sûr, car il n'arrivait pas à savoir s'il avait suffisamment de volonté pour changer. Il avait toujours admiré la volonté des filles qui faisaient des régimes, qui même quand elles se retrouvaient devant un sachet de bonbons arrivaient à se retenir et préféraient boire une soupe ou manger un plat tout préparé WW (a).
Il était donc là en plein sevrage, en plein régime, et forcément, le manque faisait mal. Surtout quand la tentation s'appelait Beverly et se retrouvait juste contre lui et à moitié nue dans une magnifique chambre d'hôtel. Il ferma alors les yeux et s'imagina toutes les choses qu'ils pourraient faire ensemble dans ce grand lit.
Cet instant dura quelques longues secondes durant lesquelles Beverly avait entrepris de caresser son visage, provoquant alors des frissons et même des spasmes chez le jeune So Cool. Son "Bonne nuit" sonna comme le début du supplice qui consistait à passer le reste de la nuit sans aucun échange d'ordre sexuel. Il allait tenir. Il le fallait. Alors, il continua à garder les yeux fermés, prit une profonde respiration et s'endormit en se laissant hypnotiser par le doux parfum de Beverly.

...

Tôt le matin, Merveille montra les premiers signes de faim, et le jeune homme, en père attentif et consciencieux, attrapa de quoi faire un biberon en utilisant la bouilloire électrique mise à disposition dans la suite. Quand il mélangea l'eau brûlante à la poudre de lait, il fit patienter Merveille en la berçant contre son torse nu. Son regard passait de celui de sa fille, qui avait les yeux plongés dans les siens, à la vision de Beverly qui dormait encore paisiblement dans le lit. La chemise de Warhol était à moitié déboutonnée et laissait deviner le haut d'un des seins de Beverly. Warhol sourit, puis donna le biberon à la petite gloutonne qui lui faisait office de fille. Quand le repas de la princesse fut terminé, il prépara les affaires de sa fille et griffonna sur un papier " Merci. La chemise, c'est cadeau. W. " PUis il déposa un léger bisou dans le creux du cou de la jeune Watson. En silence, il quitta l'hôtel et retourna à la réalité.

[Fin ... A suivre]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: C'est mieux qu'à l'arrière d'une voiture [Bev]    

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est mieux qu'à l'arrière d'une voiture [Bev]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One day, I shall come back - Degrassi RPG ::  :: Toronto :: Hôtel Hilton-